01/02/2015

"Encore un effort, camarades"

lauriers.jpg


L'accueil qui a été réservé à l'un des récents sujets publiés ici-même,

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/30/rts-ou-est-l-e...

a été varié, rien de plus normal. 

Sur les réseaux sociaux où il a été partagé et commenté, un éminent journaliste a estimé, pour sa part, les règles de courtoisie et de pertinence enfreintes par un des commentateurs qui a écrit ceci:

Des journalistes en Suisse ? Pourquoi se fouler... on prend les articles de l'AFP et on remplit les colonnes sans vérification ... aucune autonomie journalistique pour l'international, c'est juste lamentable..."

Ces notions de courtoisie et de pertinence laissent perplexe.

En quoi, en effet, leurs règles seraient-elles enfreintes à réagir à une information défaillante?

En quoi l'estime portée aux téléspectateurs s'exprimerait-elle davantage à travers le regard manifestement orienté sur une situation qui mérite bien mieux que cela?

Court-circuiter le sens critique d'un public par des reportages dont on ne précise ni la source ni la raison d'être, c'est le déconsidérer.

Dans ce sens, y réagir est un impératif.

Et ce ne sont pas les tenants et autres défenseurs de la "liberté d'expression" dont on a vu s'afficher tous les Charlie, qui devraient s'en offusquer.

C'est pourquoi, l'invite de cet éminent journaliste, adressée selon la formule bien connue indiquée en titre de ce sujet, relève certes de l'ironie mais n'en démontre pas moins tout le respect porté aux téléspectateurs.

 

Commentaires

La phrase en question a une intonation, donnée par le choix des mots employés et la ponctuation. L'information est pour tous, même si elle n'est pas toujours agréable à lire ou à entendre. "Sol lucet omnibus" ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 01/02/2015

L'habit ne fait pas le moine, l'affiche "Je suis Charlie" ne constitue pas une preuve de la bonne compréhension de la -réelle -valeur de la Liberté d'expression cinq étoiles.

Le respect de l'information et de celui qui la reçoit, oui oui c'est grâce à cela que j'ai fait ma première communion.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2015

"Les journalistes, se sont des nullards, il faut leur cracher a la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. Ce sont des bandits, Et encore, les bandits eux, ont une morale..."

N.Sarkozy

Écrit par : ANNA | 02/02/2015

Les journalistes? Une association de malfaiteurs agissant en bande organisée!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 02/02/2015

"Les journalistes? Une association de malfaiteurs agissant en bande organisée" Ca c'est bien dit, je n'aurais pas osé, mais voilà les justes mots, sur les maux de notre système d'information!

Écrit par : Corélande | 02/02/2015

Attention aux ferveurs extrémistes, réfléchies ou non! Bon nombres de journalistes indépendants ou associés à des médias ont laissé leur vie, beaucoup d'entre eux se mettent en danger pour mieux nous informer. Respectons la profession.

Couper des têtes est à la mode en ce moment, le terme fonctionne depuis des lustres dans les entreprises ou la jugulaire est de rigueur. Peut-être faudrait-il préciser "certains journalistes inféodés" aux pouvoirs, aux divers concepts de croyances, groupes de pressions ou idéologies.

Garder raison, afin de ne pas plonger dans les pièges des extrémistes de toutes les couleurs associés aux obscurantistes de tous poils, reste la formule la plus adaptée.

Sans donner de leçons.....

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2015

En principe, c’est les journalistes occidentaux qui nous donnent des leçons, des leçons de prêt à penser. Allez, on va dire, il y a un 5% de journalistes qui n’ont plus de boulot sous nos contrées parce qu’ils étaient vraiment indépendants de la propagande mainstream et qui ne font pas partie de l’association de malfaiteurs !

Écrit par : Gabor Fonyodi | 02/02/2015

Il semblerait que les "camarades" aient fait un tout petit effort. Peut-être sera-t-il suffisant pour soulever le couvercle et finalement ouvrir la boîte de Pandore (on peut rêver, non?):

http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/02/01003-20150202ARTFIG00430-ces-28-pages-qui-menacent-l-axe-washington-riyad.php

Et de qui les saoudiens sont-ils les meilleurs alliés? A qui obéissent-ils au doigt et à l'oeil, par exemple pour faire chuter le prix du pétrole? De qui sont-ils les serviteurs fidèles?

Pour ceux qui ont suivi les enquêtes sur le 11.9 rien de surprenant, ni de nouveau: 3 princes avaient déjà été "suicidés"...

Mais les chiens de journalistes nous en avaient-ils informé?

PS: l'info du Figaro est parue il y a déjà plusieurs semaines sur des sites US...

PS2: Quant à cette info, vous pouvez toujours attendre:

"Abu Zubaydah, chef des opérations d’Al-Qaeda en Afghanistan, capturé et piégé par les Américains, livre les noms de trois princes saoudiens. Quatre mois plus tard, les trois princes mouraient à quelques jours d’intervalle dans des circonstances douteuses."

Les détails (en agnlais):

http://www.wnd.com/2012/09/911-3000-americans-for-3-saudi-princes/

Écrit par : Johann | 02/02/2015

Les commentaires sont fermés.