02/02/2015

Washington, étreinte par un "profond désarroi"

6.si.jpg


Quand l'étalage de sentiments et d'états d'âmes vient jusqu'à emplir les colonnes du réputé quotidien français, Le Figaro, il y a lieu de s'inquiéter. On y lit, en effet, qu'une immense inquiétude et un profond désarroi étreignent Washington sur une question russe qu'elle croyait disparue des écrans radar. 

Comme illustration de mise en scène visant à faire passer de nouvelles mesures à prendre contre Moscou dans le cadre de la guerre en Ukraine, Le Figaro assure:

http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/01/01003-201...

En écho au profond désarroi de Washington, la détresse des victimes de son ingérence en Ukraine,reconnue par Obama lui-même* risquerait de faire pâle figure si elle n'était incarnée par Ruslan Kotsaba.

Ce journaliste ukrainien de la chaîne publique de télévision KANAL 112 a décidé de s'adresser à ses compatriotes, suite à l'annonce par le gouvernement de Kiev de la énième vague de mobilisation. A suivre ici:

https://www.youtube.com/watch?v=zv-FpSztm5g

 

http://rt.com/op-edge/228379-obama-power-transition-ukrai...


21:49 | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Etalage de sentiments et états d'âmes ne sont pas de mise. Ni la saisie d'écran de Barack.

Écrit par : Anthony Perrelet | 02/02/2015

En quoi et pour qui, Anthony?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/02/2015

Travail de mémoire:

""4 000 morts ajoutés aux autres victimes handicapées, les maisons détruites c'est déjà la guerre, l'exode pour beaucoup etc.
Nous sommes à deux doigts qu'elle se généralise avec l'OTAN et les pays occidentaux contre la Fédération de Russie.

Actuellement, les politiciens occidentaux montent les gens les uns contre les autres. C'est le travail de la propagande et des médias.
Lorsque Kiev décidera de la mobilisation générale, la suite sera une guerre généralisée contre la Russie, mais en Ukraine. Ce sera la première grande étape. La suite n'est pas encore écrite.

Trop de conflits existent de par le monde, liées à la grande crise économique c'est loin d'être bon pour la paix dans le monde à venir.

Restons optimiste, même si c'est très difficile.

Écrit par : Pierre NOËL | 19/11/2014""

Nous y sommes et là, mon optimisme est au fond du puits.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/02/2015

@Pierre Noel en réponse à votre dernière phrase c'est exactement le but recherché par d'autres jaloux comme des pestes
Souvenez vous de la propagande allemande et de ses effets qui devaient normalement décourager tout le monde
Que nenni Robert Lamoureux, Ray Ventura ainsi que de nombreux autres comme certains journalistes relevèrent les défis et nos anciens les moins sujets à la sinistrose relevèrent eux aussi d'importants défis pour bien montrer à Hitler et Pétain que cela valait mieux que* d'attraper la scarlatine "
Et tout le monde chanta nais ce fut une porte ouverte pour attirer davantage de monde au sein de nombreuses églises sectaires qui en ont tiré de nombreux avantages tout comme l'Eglise de Scientologie qui elle joue à merveille ce jeu de propagandiste
De plus avec toutes les nouvelles technologie le War Games est sans doute devenu un jeu entre sociétés internationale pour mieux piéger qui s'y laisse prendre
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 03/02/2015

Bonjour,

Effectivement cet "embarras" américain est révélateur.


" Les USA, leur président en tête, sont enfermés, verrouillés, absolument détachés de toutes les vérités du monde dans la bulle hermétique que constitue leur foi absolue dans leur exceptionnalisme.

Nous avons affaire à l’expression d’une religion, et nul ne s’étonnera que l’on qualifie cette religion de “fondamentaliste”, – bien plus qu’aucune autre, certes. Il s’agit de la foi assurée, certaine, tranquille, exprimée sur un ton mesuré ou cynique (selon qu’il s’agit d’Obama ou de Friedman), qui se pare de l’objectivité et de la raison.

Cette foi dépasse les USA eux-mêmes, même si elle s’attache à en chanter la gloire ; elle est devenue la traduction directe (politique-Système) de la surpuissance du Système dont tous ces acteurs et toutes ces entités suivent sans le moindre doute ni la moindre conscience de la chose les consignes impératives et nécessairement peintes des couleurs de la vertu. "



http://www.dedefensa.org/article-sur_le_putsch_de_kiev_obama_confirme_friedman_02_02_2015.html

Écrit par : keren dispa | 03/02/2015

Comme déjà dit sur ce blog, maintenant que les Ukrainiens de l'est semblent avoir un avantage militaire voilà que les mass media se mettent à compter quasi quotidiennement les morts et les gens qui souffrent. Avant non !

Après l'affront de non invitation du président russe à la commémoration de la libération d'Auschwitz et le mensonge de la libération de ce camp de concentration par une soit disant armée ukrainienne, insulte publique qui n'a heureusement pas été vue par le général Vassili Petrenko qui vivait à Moscou, décédé actuellement, lui qui fut un des premiers officiers de l'armée rouge présent à la libération d' Auschwitz et qui passa le reste de sa vie à œuvrer pour que la mémoire de cette horreur ne s'efface pas, comme le racontait M. Hoesli dans son émouvante chronique de dimanche passé.

Voilà que dans cette guerre, la Tartufferie revient encore et encore, cette fois dans cet article du Figaro mentionné ci-dessus, déjà mythique, où l'agresseur devient l'agressé, celui qui se défend un conquérant.
Ceci en oubliant de dire où se situent les bases de l'Otan autour de la frontière ouest de la Russie et que c'est des armées occidentales qui par deux fois dans l'histoire ont envahi la Russie et non l'inverse même si après la défaite de Napoléon les cosaques ont campé sur le champ de Mars à Paris.

Une question.

Quand l'Europe, de l'ouest à l'est, du Portugal à l'Oural,pourra-t-elle se libérer de la tutelle américaine ?

Écrit par : Nicolas Moser | 03/02/2015

Excellent texte sur l’intervention des Etats-Unis en Ukraïne : http://fr.sputniknews.com/analyse/20150202/1014264655.html

Un autre texte sur l’Ukraine qui explique l’ingérence des BHL et autre Soros en Ukraine. Comme en son temps Kouchner était devenu le Gauleiter de la Yougoslavie. Finalement serait-ce la vengeance des juifs que de mettre à feu et à sang l’Europe de l’Est aussi, tout comme le Proche-Orient et l’Afrique du Nord ?

http://fr.sputniknews.com/analyse/20150130/1014202129.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/02/2015

L’auteur du titre imbécile «L’Amérique de retour au chevet de l’Europe», Laure Mandeville, n’en est pas à son coup d’essai, écrit de Washington pour le Fig. Son billet du 2 Février montre s’il en était besoin qu’un haut niveau universitaire est inutile en géopolitique quand commande le dogmatisme, le parti pris, et la mission de diffuser une propagande. Prétendre parler de l’action américaine en Europe, en oubliant la doctrine Brzezinski est indigne de n’importe quel universitaire Les termes utilisés contre les Russes, et bien sûr contre Poutine, ne relèvent pas d’une analyse objective et distanciée. Comparons avec Sapir … Elle relaie la propagande des bords du Potomac sans grand rapport avec la réalité du terrain. Une série de contrevérités
Quelques pseudo reporters obscurcissent très sérieusement la ligne éditoriale du journal. Telle la participation d’une incompétente en matière de défense qui nous sert un gâte sauce, Isabelle Lasserre. Ce qui est consternant pour le journal. Heureusement quelques bons papiers remettent les évènements dans une juste perspective, tel celui du 3 Février de Renaud Girard sur les errements de la politique étrangère américaine depuis 20 ans (les années Clinton). Excellent résumé en peu de mots.

Écrit par : JEAN LOUIS FAURE | 03/02/2015

Un excellent article, très inquiétant : Washington-OTAN-Paris : vers une guerre "occidentale" contre la Russie ?
http://plunkett.hautetfort.com/archive/2015/02/02/t-5550370.html

Écrit par : isabelle | 03/02/2015

Isabelle....et c'est un prix Nobel de la paix qui va lancer la 3ème guerre mondiale, quelle ironie! Son slogan de l'époque "Yes we can" voulait déjà tout dire et ces cons d'amerloques ont voté pour lui!

Et dire qu'il y en avait chez nous pour le glorifier avant même qu'il ait pris place, telle qu'ada marra qui nous insultait presque sur son blog 24h. parce qu'on ne partageait pas son avis.

6 ans, rien que 6 ans, nous sommes au bord du précipice A CAUSE DE CES GENS-LA, comprenez bien, aussi ces fameux parlementaires bien de chez nous.....bof!!!!certes avec un pied dans l'UE!

Écrit par : Corélande | 03/02/2015

http://www.voltairenet.org/article186598.html

Le front de la honte se fissure

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/02/2015

Gabor Fonyodi,

Merci de cet article dont je copie-colle le propos afin qu'il soit immédiatement porté à connaissance:

"Le nouveau gouvernement grec d’Alexis Tsipras a vivement protesté contre la déclaration des « chefs d’État ou de gouvernement de l’Union » attribuant aux « séparatistes » le « bombardement aveugle » de la ville de Marioupol et menaçant la Russie de nouvelles sanctions [1].

Selon M. Tsipras, la Grèce n’a pas été consultée et cette déclaration a été publiée en violation des procédures de l’Union.

Selon EU Observer, la Hongrie, la Slovaquie et l’Autriche auraient vainement essayé de modifier cette déclaration en supprimant l’attribution de l’attaque de Marioupol aux indépendantistes."

"Chronologie
- 24 janvier 2015 : attaque de Marioupol par l’armée ukrainienne
- 25 janvier : le parti d’Alexis Tsipras gagne les élections législatives en Grèce
- 26 janvier : le président de l’Union, Donald Tusk, félicite M Tsipras pour sa victoire
- 27 janvier : l’Union publie la Déclaration des chefs d’État ou de gouvernement (datée du 26) pendant que le nouveau gouvernement grec prête serment
- 28 janvier : le gouvernement grec dénonce une violation des procédures de l’Union"

http://www.voltairenet.org/article186598.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/02/2015

Ukraine de l'Est, ville de Uglegorsk est détruite par les bombardements de Kiev, les réfugiés civils sont évacués en Russie par un couloir humanitaire, organisé par les séparatistes...

Regardez les yeux de ces vieillards, femmes, enfants :

https://www.youtube.com/watch?v=izjSKXFKKJo#t=245

Obama veut encore fournir les armes a Kiev, pour grossir les rangs de ces réfugiés...

Écrit par : ANNA | 03/02/2015

A lire dans le sillage du précédant article

http://www.voltairenet.org/article186650.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/02/2015

"Mesures à prendre contre Moscou"! Quoi de plus clair?

Rencontres, discussions communes avec Moscou (tact, doigté, diplomatie, médiation donc empathie)? Que nenni: mesures à prendre "contre" Moscou.
Du vocabulaire cher à Bruxelles: "sanctions" propres à irriter et pousser toujours plus à bout... "Moscou"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/02/2015

"Etreinte par un profond désarroi"... L'Amérique... on aurait envie de rire s'il ne s'agissait pas de choses aussi graves. Tout le reste de l'article est du même tonneau. Du roman de gare... Je ne suis même pas allée jusqu'à la fin tellement j'étais écoeurée.
La responsabilité de la presse est immense.
Et par ailleurs, comme toujours, Obama tire parti de toutes les situations pour se mettre en scène. Je n'ai jamais compris cet engouement qu'il a suscité.

Écrit par : Madelaine | 03/02/2015

lovejoie,

En Lorraine, des anciens nous indiquaient qu'en 1914, des groupes d'allemands avaient passé la frontière à vélo, armes en bandoulière. Les officiels niaient la réalité dans le peu de radios et journaux existant à l'époque.

1939-1945 on sait qui donnait de fausses informations, qui soutenaient les nazis qui collaboraient.

Aujourd'hui, rien n’a changé si ce n'est les moyens de communication.

Les bouchers de 1914 sont revenus mais en Ukraine!

Enfin pour finir, de mon humble point de vue, l'islamisation de l'Europe se fait contre le monde Orthodoxe. Il y a en arrière-plan cette eurabia catholique proche de l'islam et sectaire menant une politique contre la Fédération de Russie et Poutine, rassembleur des pays -Orthodoxes. Il faut se poser la question: pourquoi? Hors-mis le fait que les USA et l'Europe veulent rassembler des armes à la porte de la Russie et à portée de missiles de la Chine.

Quelque chose m'échappe dans l'objectif final de cette stratégie. (deux grands courants de l'islam ont leurs alliés supposés)

Ecrivains journalistes collabos

http://www.fonjallaz.net/MLH/collabo/roparz-2.html

http://www.thyssens.com/

Ajoutons le vénéré Charles Trenet

Bonne soirée.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/02/2015

Franchement bizarre et douteuse, cette liste, Pierre Noël. François Cavanna, collabo parce que STO...
Je n'ai pas regardé plus loin...

Écrit par : Géo | 03/02/2015

« A lire dans le sillage du précédant article

http://www.voltairenet.org/article186650.html »


On peut y lire:

"Juste avant la dissolution de l’Union soviétique, les États-Unis s’engagèrent à ne pas admettre d’ex-États soviétiques au sein de l’Alliance."

Or l'engagement a été pris en échange de l'accord tacite de Gorbatchev de ne pas intervenir dans les évènements survenant en ex-RDA.

Gorbatchev ne pouvait déviner, bien qu'il le craignait, que la chute du mur entraînerait la chute des régimes des autres pays du bloc soviétique, surtout, en particulier, celui de l'Union Soviétique.

Écrit par : Chuck Jones | 03/02/2015

Pierre Noel c'est vrai que religieusement parlant c'est un peu le foutoir généralisé ,ça fait même un peu chenit mais quand on écoute le Grand Chambardement de Guy Béart écrit en 1067 on voit que la situation est à peu près identique
les infos en boucle nous transforment en spirales auto-démoralisantes et,perso comme pour beaucoup même jeunes les lire me suffit
Au diable les images destructrices qui reviennent avec davantage d'acuité en années ou il y a élections fédérales
C'est la guerre entre partis ,la gauche entortille la droite qui ne sait plus comment s'en dépêtrer et c'est au peuple de trouver des solutions intelligentes ,on l'a vu chez nous avec leur histoire de poubelles, à vous fendre le cœur dirait Marius .
Pour peu il eut fallu inventer un crédo pour honorer les déchets ,quel monde de ploucs ensuite on s'étonne de mouvements hyper féministes ?
De toutes manières vivre pire que ce qu'on a vécu étant enfant cela ne pourra être alors autant attendre un sain raisonnement ce la parr de ceux nommés pour nous représenter et non pas régler nos problèmes ni nous inciter à quoique ce soit,que chaque parti politique reste à la place qui lui revient et cesse d'empiéter sur la vie privée des gens ,na!
très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 03/02/2015

@Marasine
Excellent article d'analyse!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 05/02/2015

@ Marasine @ Gabor : oui, cet article est un projecteur intéressant, qui va forcément arriver en pleine face de beaucoup de personnes! Puissent-elles se remettre un peu en question.

Écrit par : keren dispa | 05/02/2015

Voici un article, pour illustrer le genre de fous furieux qui sévissent dans l’OTAN
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Pour-le-Pentagone-et-l-OTAN-Poutine-est-un-demi-fou-qui-veut-attaquer-un-Etat-balte-30911.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 06/02/2015

Je pense que le vrai désarroi des Néocons, et en conséquence, celui d'Obama, est d'être abandonnés, en définitive, par les nations fondatrices de l'Union Européennes qui pèsent encore, pour l'heure, dans l'institution, contre les nouveaux adeptes baltes et la Pologne qui n'a jamais caché ses ambitions de grandeur et de puissance militaire et qui sait qu'elles ne peuvent se réaliser qu'en collaboration serrée avec Washington.

Le cinéma qu'Obama nous fait, n'est rien d'autre que réitérer que les USA sont incontournables dans ce conflit qui n'est qu'une amorce d'une guerre régionale contre la Russie, donc, les Européenns doivent encore prendre en compte leur présence active y compris le soutien des pays baltes à leur force de frappe, lesquels, pays baltes "font la réalité de l'OTAN".
A mon avis, si plusieurs gouvernements de l'UE décident d'abandonner la guerre économique (sanctions) contre la Russie, ce nouveau bloc des aspirants de l'Est, entrant dans l'OTAN, peut devenir un motivé gendarme américain contre lequel ils devront batailler et se justifier.

N'oublions pas les quelques propos marquants de l'idéologie "Nouveau Siècle Américain" (PNAC) ou le New Worl Order (C'est la même chose que Hégémonie unique des USA. Mode opératoire dans l'ordre: déstabilisation de l'intérieur; prise de position depuis Washington; Incitation d'un maximum de pays à prendre une position à condamner le gouvernement contesté par la population; calomnies; mesnsonges; leurres; menaces; intimidations; sanctions; ingérence directe pour conseiller les protestataires; soutien concret; organisation des soulèvements de l'intérieur; ravitaillement en matériel de propagande et en armement... Occupation!

Pas très diplomatique tout cela mais ça marche bien et l'ensemble de l'Occident adopte ces méthodes et procédés comme normes du pensum politique. La diplomatie est, à leurs yeux, hermétique aux simplistes et les dirigeants occidentaux ont une nette tendance à réduire leurs citoyens au simplisme, à l'imbécilité.
La devise des USA c'est faire plier tous les pays à leurs intérêts, sinon la guerre couverte permanente et ouverte pour parachever la déstabilisation et remplacer un gouvernement par un autre encore plus fantoche d'où la ritournelle "Regime change" (un joli couplet) à reprendre mondialement.
Sinon, le chaos et si possible sans fin. Pepe Escobar avait eu une si belle formule pour caractériser Washington que celle-ci est reprise par de nombreux journalistes d'investigation comme coulant de source: "L'empire du chaos". J'ajouterais L'Empire du mensonge.

Les "accords de Minsk II", un jeu des rapports de forces entre Allemagne,France et Washington.

http://www.dedefensa.org/article-la_question_du_point_10_de_l_accord_minsk-2_16_02_2015.html

L'Ukraine en profite: le même jour de l'entrée du cessez-le-feu, Porochenko avait lancé 3 bataillons de section spéciale d'assaut bien préparées par les entraineurs US contre les russophones de l'Est Ukrainien.

http://lesakerfrancophone.net/porochenko-jette-trois-bataillons-de-800-soldats-dans-la-bataille-pour-debloquer-le-chaudron-de-debaltsevo-et-sauver-sa-peau/

Le roi Chocolat avait déclaré qu'il ne ferait pas retirer les armes lourdes derrière la zone-tampon. Alors, pourquoi seuls les russophones devraient le faire? Par ailleurs, Porochenko refuse de mettre en application la fédéralisation de l'Ukraine avec une large autonomie pour Donetsk et Loughans, ce point dans les accords dont ce même Porochenko n'en avait pas fait la condition de sa signature.
C'est bien l'armée de Porochenko qui s'est déplacé à Donetsk,
http://news.yahoo.com/two-civilians-killed-start-ukraine-ceasefire-095847883.html

et non pas les russophones de Donetsk qui se promènent à Kiev!?
http://tass.ru/en/world/777847

Par ailleurs, un point des accords a créé un déséquilibre au désavantage des russophones: les frontières de septembre 2014 renonçant aux territoires libérés par les russophones contre les agressions armées de Kiev. La surveillance sur le respect du désarmement aux frontières est entièrement dévolue à Kiev selon la promesse (qui ne sera pas tenue) de modifier la constitution de l'Ukraine pour permettre les votations des régions de l'Est et la reconnaissance de leur autonomie (que Kiev refuse d'ores et déjà au lendemain de la signature).

La France et l'Allemagne avaient trop tardé à rechercher une solution négociée avec la Russie, ce qui rend les accords inacceptables pour les russophones car il y a eu trop de destructions, trop de morts et trop de calomnies. Eux, les victimes de cette odieuse violence, sont présentés comme des agresseurs.
Toute l'Union Européenne, pays par pays, devrait se pencher sur son propre chevet et y répondre par une définition de ce que doit être sa défense commune ou son agression commune contre l'un des siens ou un tout autre, et alors, choisir son camp. Oui ou non admettre la présence des USA sur le continent européen. Je reviens à ce que j'écrivais en février 2014: les Européens ne doivent pas admettre que Washington vienne en Europe comme chez elle. Washington doit attendre qu'on l'invite et elle doit respecter scrupuleusement tous les termes de cette invitation. Tant que les Européens laissent leur terrain à l'occupation étatsunienne, il ne saurait y avoir de politique européenne indépendante et souveraine.

Contrairement à ce que prétend Jacques Sapir,

http://www.les-crises.fr/reprise-peut-on-sauver-laccord-de-minsk-par-jacques-sapir/

je crois fermement que l'Union Européenne doit montrer ses muscles à bon endroit et conquérir son indépendance. C'est-à-dire se passer des "états d'âme de Washington". Sans quoi, il n'y aura pas d'indépence ni politique ni économique.
Pour moi, il ne s'agit pas d'intégrer Washington dans les négociations de Minsks II. Au contraire, les Européens doivent la répudier et lui demander de plier bagage en emportant, si possible, la clique néo-nazie avec. Dans le cas contraire, requérir l'aide de la Russie.

Les Européens ont intérêt à ce que le feu de Kiev ne devienne un incendie incontrôlable en Europe. Si les néo-nazis de Kiev préparent leur deuxième coup d'état pour avoir les mains complètement libres et se donner la main entre tous les pays anglo-saxons afin d'avancer dans toute l'Europe, ils nous promettent une troisième guerre mondiale... cette fois-ci, de nature nucléaire.
Ceux qui détiennent actuellement le pouvoir en Europe feraient bien d'affiner leur analyse et rejeter les oeillères qu'on leur a collées sur le yeux pour qu'ils ne voient que l'ennemi désigné. Alors que le véritable ennemi est celui qui se charge de le désigner.

Pour finir, voici le culot du néo-nazi en culotte courte, bien connu, qui charge d'autres à payer pour ce que lui-même a détruit en faisant tuer tant d'innocents:
http://vineyardsaker.blogspot.fr/
And learn more in reding the 35 comments next the article.

La place de Yatseniouk est en prison!
Comme celle du neo-nazi Yaroch, le chouchou des USA, avec son armée privée, qui prépare son putsch contre le Chocochenko et son gouvernement cosmopolite.

Écrit par : Beatrix | 17/02/2015

Yalta-2 et « Le nerf de la paix » de Winston Churchill.
======================================
Depuis exactement un an, complètement abasourdis par le cours de l'Histoire-Géo, les pygmées otaniens ont commencé à frénétiquement théoriser la notion de guerre hybride soit-disant menée par la Russie. On peut les comprendre. Il apparait trop difficile pour leur esprit étriqué de changer de paradigme: de ce que sont la guerre et la paix – forcément hybrides tous les deux; de ce que sont l'ennemi et l'ami. On les entraine à raisonner en termes de champs de bataille - la guerre froide et les révolutions colorées, quant à elles, relevant du domaine des compétences de la c&a et cie...
D'ailleurs, ni les uns, ni les autres ne comprendront jamais que Yalta-2 représente tout un processus déclenché le 21 février 2014 et que Minsk-2 n'a été que son point d'étape, point victorieux.

La reconnaissance formelle des accords de Minsk par le Conseil de sécurité de l'ONU, le 17 février 2015, en est une preuve sans appel.

http://www.un.org/press/en/2015/sc11785.doc.htm

Écrit par : vlad | 19/02/2015

Les commentaires sont fermés.