15/03/2015

Mais où est passé...le journalisme?

rumeur.jpg

 

Qui a entendu parler du Président russe qui serait là ou pas là ou carrément plus là?

Tout le monde!

Qui a entendu parler de la vague de suicide qui frappe des personnalités ukrainiennes?

Peu de monde.

Il va de soi que nombre de rédactions occidentales s'affolent pour ce qui mérite d'être communiqué.

Pas une n'a épargné son public sur la question cruciale de savoir où se trouvait Valdimir Poutine en ce moment.

Deux soirs de suite, le téléjournal de 19:30 de la RTS a cru bon d'informer à cet égard.

Quand on sait combien le temps imparti pour chaque sujet compte, on comprend ce qui mobilise nos journalistes, rumeurs et autres sources autorisées à l'appui.

 

14:01 Publié dans Air du temps, Avaries, Information, Medias, Russie, Ukraine | Tags : journalisme, information, medias, ukraine, russie | Lien permanent | Commentaires (53) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

N'ayant de télévision, j'écoute la radio. Je n'ai pas besoin de changer de chaine, puisque toutes nous disent la même chose. Parfois c'est du bourrage de crane; parfois c'est de la propagande, bonne ou mauvaise, pour tel ou tel parti politique; parfois c'est du non stop sur un événement à la limite du "voyeurisme";
parfois de fausses informations, divulguées à tort ou à raison; Mais très rarement de belles et bonnes informations constructives réalisées sur notre territoire et pas le monde.On nous parle souvent de la liberté de la presse, mais quant est-il exactement? Influencée pas les politiques? par certains Lobby? A cette question je suis mal placé pour y répondre. Ce que moi je demande c'est que ça soit claire et vrai. Que se soit pour Monsieur Poutine, nos dirigeants, etc..
Jean-Pierre Dorlé

Écrit par : Dorlé | 15/03/2015

Mais le journalisme est là plus que jamais, à laver les cerveaux, à désinformer et à formatter l'opinion, pour faire de la propagande et créer le consensus sur tous les grands sujets! Il n'y a jamais eu d'autre but au journalisme mainstream! Pour moi le seul intérêt à connaître ce qu'ils disent c'est de savoir ce que les gens doivent penser de tel ou de tel autre sujet.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 15/03/2015

Pour tous les intéresses, y compris les journalistes et les « journalistes », je peux confirmer que ce soir, la veille du premier anniversaire du référendum historique sur la Crimée, Poutine, chez lui, regardera bien le documentaire "La Crimée, sur le chemin vers la mère-patrie".

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Oz4LQOaLLXM

(transmis par la chaine russe « Rossija 1 », le 15 mars 2015, 22:00, l'heure de Moscou)

Écrit par : vlad | 15/03/2015

eh oui. C'est 1984, de George ORWELL. On le cite souvent, certes, mais nullement sans raison.

Écrit par : Jacques Saunier | 15/03/2015

Le journalisme..... Si nous suivons les principes mêmes de cette profession, un journaliste se doit d'informer, d'expliquer et commenter -en restant neutre - le fait dont il est témoin ou pour lequel il enquête...

Malheureusement aujourd'hui, les médias ne sont plus des réseaux d'informations mais des commerçants qui font vivre leur entreprise, leur boutique..

Pour vivre, un média a besoin d'argent.. Cet argent, il le puise bien sur dans les publicités, mais pour pouvoir faire accepter aux annonceurs des tarifs élevés, il lui faut vendre le plus possible de journaux, d'audience, etc...

Alors, les faits qui se déroulent de par le monde, deviennent ainsi de la matière consommable, à usage unique..

Plus les infos sont "sensationnelles", plus "mordantes", mieux elles se vendent auprès du public...

Ajouté à cela, la main mise des gouvernements (en France avec des subventions) sur ces médias et... vous obtenez un cocktail fantastique de moyen de diffusion non plus d'infos, mais de propagande servant à manipuler une masse consentante et docile...

C'est un effet pervers, très utile pour les dirigeants, et qui fait ses preuves....

Écrit par : Roger | 15/03/2015

Ukraine: un journaliste rebelle prorusse arrêté :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/15/97001-20150315FILWWW00129-ukraine-un-journaliste-rebelle-prorusse-arrete.php

Ou sont passé les "Reporters sans frontière" ?

Écrit par : ANNA | 15/03/2015

Bonsoir à toutes et à tous,

Autrefois, le métier de journaliste - lorsqu'un tel se présentait tel quel - suscitait l'admiration, le respect.

Un peu comme le maître d'école ou de classe : il était nanti ou investi d'une mission.

Aujourd'hui, n'importe quel blaireau peut se faire légitimer "journaliste" - il lui suffit de coucher et d'avoir une carte RP, et dieu sait qu'ils sont nombreux - pour ensuite distiller des informations que ses employeurs lui dicteront.

Il n'y a plus de vrais journalistes aujourd'hui. Internet a remplacé les journalistes. Les journalistes ne sont plus que des clowns payés pour raconter ce que leur employeur leur dicte.

Et ceux qui disent que les vrais journalistes se font assassiner n'ont pas entièrement tort, sauf lorsqu'ils désignent un coupable qui arrange les journalistes de ceux qui désignent. Vous me suivez?

" Ceci est un médicament. Veuillez lire la notice d'emploi et consulter votre spécialiste. "


En Amérique, aujourd'hui, on tue des gens de couleur. Il n'y a pas de journalistes, mais il y a des témoins. Ils filment, ils relatent, ils protestent.


Monsieur Vladimir Poutine est toujours là, il est solide, il est aimé par le peuple de la Fédération de Russie.

Mais comme tout homme, qu'il soit simple ouvrier ou président, il a aussi le droit à la vie privée. Et il a surtout besoin également de temps libre, de vacances.

Alors mesdames et messieurs les journalistes occidentaux, partez, et vous aussi allez vous occuper de votre famille, prenez des vacances.

Et revenez avec le plein d'énergie pour cesser enfin de nous bourrer le mou et de nous rabâcher toujours les mêmes sornettes que vous demandent continuellement de nous refiler vos pourris de patrons.



On se fait empoisonner grave.

Écrit par : Keren Dispa | 15/03/2015

@Dorlé Un excellent documentaire a été fait sur le livre de Serge Halimi "les nouveaux chiens de garde" (2005): le voici http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2014/05/06/29817320.html
(je précise que ce documentaire a été maintes fois censuré . Ici il est dans les tablettes de "rutube" donc n'a pas disparu depuis que je l'ai - de nouveau - posé dans mon blog )

Le même thème avait été évoqué dans "les chiens de garde " de Paul Nizan en ....1936.

Les dictatures qui ne se déguisent pas nationalisent les chaines et interdisent les autres.
Chez nous,France, c'est plus subtil. Les millionnaires ont acheté nos chaines et nos presses, et nos politiques fricotent avec les journalistes...
Il est loin le temps où la compagne d'un Borloo - Béatrice Schönberg - avait quitté sa fonction de journaliste sur l'une des chaines TV , parceque son compagnon était nommé ministre... Aujourd'hui petits puissants de la presse et ceux de la politique font cause commune. Et les payeurs - la population - sont les pigeons, ou oies à gaver de propagande et de "media-mensonges", comme ces campagnes anti russes, anti Poutine, anti Assad, font allègrement passer des terroristes pour des rebelles en Syrie, et des nazis pour des dirigeants éclairés en Ukraine. Sic transit....

Écrit par : jocegaly | 15/03/2015

Le journalisme a la "française" :


Écrire un commentaire mensonger, sans aucune preuve, basé seulement sur "tout le monde le sait" ça passe parfaitement

http://s56.radikal.ru/i151/1503/49/0a1ab14dd8bb.jpg

Mais quand j'éssaye de répondre a cette ineptie, en plus sous une forme d'une blague, c'est CENSURE !

http://s010.radikal.ru/i311/1503/8c/59ce81218eef.jpg

Écrit par : ANNA | 16/03/2015

Journaliste ukrainien fait un micro-trottoir et pose la question aux habitants de Slaviansk (sous l'armée ukrainienne actuellement) si ils font confiance a Porochenko ou a Poutine.

Les réponses sont édifiantes :

https://www.youtube.com/watch?v=vWUox7iZ2yI&feature=youtu.be

(sous titrage en français)

Écrit par : ANNA | 16/03/2015

Même le prix Nobel de la Paix s'inquiète de la disparition de Poutine. https://www.youtube.com/watch?v=ZS_AVsFGmAM

Écrit par : Laurent Lefort | 16/03/2015

Pendant plusieurs jours certains médias titraient "Ambiance froide entre Nicolas Canteloup et Marine Lepen sur "Europe 1" n'étant pas branché "people" je ne me suis pas attardé. Puis deux ou trois jours après, j'ai décidé de regarder la vidéo.

En fait c'est un gros mensonge pris en considération par les personnes qui ne regardent que les titres sans aller plus loin.

Lorsque l'on regarde cette vidéo, Marine Lepen est sur ses gardes et c'est normal devant Cantelou, mais à aucun moment il n'est question d'un "froid" entre eux.

Les médias ne font plus leur boulot pour une majorité, on invite des soi-disant experts de ceci ou cela, en fait tous ou presque, sont les suppositoires et collabos des pouvoirs, des défenseurs des politiques menées en Europe. Elles ne vont pas dans le sens du bien-être des peuples, l'avenir est très sombre.

Aller à l'information, faire le tri et la part des choses demande du temps et un cerveau bien fait. Encore une fois, les informations sont le magma d'un super volcan, le tout est de ne pas tomber dans sa gueule bêtement.

http://www.dailymotion.com/video/x2je868_nicolas-canteloup-l-adultere-de-marine_news

A force de cacher la misère sous le tapis, un jour il faudra rendre des comptes; ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/03/2015

"Poutine réapparaît en public et moque les "ragots" "

http://www.lepoint.fr/monde/poutine-reapparait-en-public-et-moque-les-ragots-16-03-2015-1913151_24.php

Écrit par : vlad | 16/03/2015

Pour une source officielle russe avec des belles photos et une vidéo de Poutine à Saint-Pétersbourg, le 16 mars 2015:

http://www.putin-today.ru/archives/9616

Écrit par : vlad | 16/03/2015

"Le front économique de Poutine: la Banque Centrale, les Rothschilds et une trahison //de plus// de la Perfide Albion.

De quoi Poutine s'occupe-t-il quand on ne le voit plus à la télé":

http://politrussia.com/ekonomika/ekonomicheskiy-front-putina-533/

'Unpatriotic' Goldman Dares To Suggest "Buy Russian Bonds":

http://www.zerohedge.com/news/2015-03-14/unpatriotic-goldman-dares-suggest-buy-russian-bonds

Écrit par : vlad | 16/03/2015

Merci pour les informations

Écrit par : Dorlé | 16/03/2015

Vous avez raison. Comment, au nom du ciel, peut-omn s'intéresser à la "disparition" de Vladimir Poutine? L'insignifiance de ces informations est à l'avenant de celle du personnage lui-même.

Écrit par : Déblogueur | 16/03/2015

Vous avez raison, Déblogueur, l'insignifiance de plus de 100 millions de Russes qui soutiennent leur président est "à l'avenant de celle du personnage lui-même".

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/03/2015

http://www.francetvinfo.fr/monde/russie/video-on-s-ennuierait-s-il-n-y-avait-pas-de-rumeurs-dit-poutine-reapparu-lundi-a-saint-petersbourg_850571.html

Doit-il demander à Obama pour aller au cinéma? Avoir un laissé-passer pour aller uriner? Prendre un congé?

Qu'il ait une vie personnelle c'est son droit, il assume. Hollande se cache derrière un roseau pour aller en spatt se jeter en l'air! En invitant les journalistes, il touche des royalties. Belle morale pour un Président. Merkel doit avoir une collection de (...) et alors....

Certains devraient en prendre l'exemple au lieu de traîner dans des institutions Internationales pour y raconter des âneries comme Kerry l'idiot d’Amérique au sujet de la Syrie.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/03/2015

@ Hélène - si ma mémoire est bonne, quelques dizaines de millions d'allemands ont soutenu leur Führer dans les années trente... Ce qui démontre que ce n'est pas le soutien apporté par des populations désinformées ou manipulées qui fondent la légitimité des dirigeants.

S'agissant de Vladimir Poutine, on pourra parler de légitimité lorsque des élections libres, vraiment libres pourront se dérouler en Russie et qu'il y soit réélu avec une réel programme démocratique et non pas une "alternance" de circonstance avec son ancien/nouveau premier ministre... Car tout cela est insignifiant, dans le sens d'absence totale de grandeur. Et l'on ne parle même pas de démocratie.

Bien à vous.

Écrit par : Déblogueur | 17/03/2015

@ jocegaly

Béatrice Schoenberg n'a pas quitté sa fonction à la TV parce que Jean-Louis Borloo était nommé ministre mais des années plus tard lorsqu'il fut question sous Sarkozy de lui pour Matignon.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2015

Le journalisme a l'occidentale, c'est SPÉCULER,
si Poutine a une maitresse ou pas, si Poutine fait du ski en Suisse ou pas, si Poutine fait des injections du botox ou pas, si Poutine fait pipi dans la soupe d'Obama ou pas !

En revanche, une fillette de 8 ans écrasée par un BMP de l’armée ukrainienne, hier à Konstantinovka, (banlieue de Donetsk), cela n’intéresse pas la presse occidentale :

https://www.youtube.com/watch?v=Wfk_XVB5qqc

(sous-titrage en anglais)

Écrit par : ANNA | 17/03/2015

@Pierre NOËL,

"Certains devraient en prendre l'exemple au lieu de traîner dans des institutions Internationales pour y raconter des âneries comme Kerry l'idiot d’Amérique au sujet de la Syrie"

Que-ce que John Kerry a pu donc raconter comme âneries au sujet de la Syrie ?
Parce que tout simplement il a envisagé de renouer le dialogue avec le président légitime Bachar el-Assad ?

Ça a dû certainement vous échapper, monsieur Noël, mais Bachar el-Assad représente exactement la même chose pour la Syrie que Vladimir Poutine représente pour la Russie.

Et pourquoi Kerry est-il devenu subitement l' «idiot d'Amérique»? Ne serait-ce suite à un banal lavage de votre cerveau -bien fait,certes- par une hystérie incessante des faucons pro-israélites – vallSS, fabiuSS, cortoSS et autres patouchaSSes?

Car au cas où vous n'étiez pas capable de bien articuler votre raisonnement, vos propos risqueraient de ressembler à une insulte gratuite.

Ou peut-être je me trompe complètement au sujet du Secrétaire d'État des États Unis d'Amérique ? Dans ce cas, veuillez bien excuser mon irritation.

Écrit par : vlad | 17/03/2015

Déblogueur,

Vous connaissez, bien sûr, le célèbre proverbe qui dit que "comparaison n'est pas raison".

Dans ce cas, quand vous écrivez que "ce n'est pas le soutien apporté par des populations désinformées ou manipulées qui fondent la légitimité des dirigeants" et que vous appuyez vos propos d'une référence historique tristement célèbre, vous n'argumentez pas,vous entonnez un refrain en vogue chez certains esprits non seulement limités mais incultes.

Déblogueur, vous connaissez certainement l'histoire de la Russie et sa culture. Dans ce cas, vos propos devraient en tenir compte plutôt que de se satisfaire d'approximations aussi stériles pour la pensée.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/03/2015

Ukraine: 500 soldats bloquent une rue du centre de Kiev

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150317/1015212209.html#ixzz3UeAxM9o0


Que disent les journalistes occidentaux a ce sujet ?

Écrit par : ANNA | 17/03/2015

Avant c'était D.J après Djl, maintenant c'est Déblogueur...

Ce blog ressemble a un dernier refuge des évadés de la maison des fous

Écrit par : ANNA | 17/03/2015

@deblogueur

Où sont les preuves que les élections en Russie sont moins démocratiques qu'aux USA, vos amis (à part la propagande à 2 balles des merdias mainstream)...? On les attend toujours! Pour info pour nos lecteurs, le seul pays occidental, qui refuse le contrôle indépendant de leurs élections, c'est les USA. Oui vous avez bien lu, les donneurs de leçons universels...et déblogueur est le cire-pompes et le porte parole de ce genre de pays pourri jusqu'à la moelle! Ce qui se ressemble s'assemble?

Écrit par : Gabor Fonyodi | 17/03/2015

@Noël

Kerry raconte surtout des gros mensonges sur la vraie relation des américano-nazis avec Daesh, nuance et distinguo...et voici la preuve de ses mensonges et de l'implication US aux côtés des jihadistes!
http://www.voltairenet.org/article185553.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 17/03/2015

@ Hélène - un des commentaires de votre billet relève avec à propos que le "journalisme à l'occidentale, c'est spéculer". Sans le vouloir, cette personne affirme une vérité qui vient mettre en exergue ce que le journalisme de Russie n'est pas. Presse muselée, journalistes opposants arrêtés ou empêchés d'exercer leur métier, apologies permanentes du grand Vladimir Poutine...

Sans doute, cela plaît à certains, à l'intérieur comme à l'extérieur de ce grand pays. Moi, ça me va contre. Et à tout prendre, je préfère la spéculation (que l'on peut toujours démentir) aux vérités imposées du régime (qu'il soit russe ou d'ailleurs). Car spéculer, c'est la latitude de la presse libre.

Et je ne cherchais en rien à comparer l'élection d'Adolf Hitler à la chancellerie de la république de Weimar aux rocades Poutine/Medvedev/Poutine, sinon pour illustrer l'idée - je dis bien l'idée - que ce n'est pas parce qu'un peuple soutient et élit un dirigeant que, pour autant ce dernier est légitime - dans le cas de Poutine encore moins, compte tenu de la situation de la presse dans le pays.

Bien à vous.

Écrit par : Déblogueur | 17/03/2015

debilogueur, votre baratin est lassant à la fin...

Écrit par : vlad | 17/03/2015

Déblogueur,

J'avais bien compris votre "idée" et c'est bel et bien elle que j'estime erronée, je vous ai expliqué pourquoi à l'aide du proverbe bien connu.

Pour le reste, je ne saurais que vous recommander de vous rendre le plus souvent possible en Russie si ce n'est déjà fait et pour autant que vous en ayez, bien sûr, les dispositions.

Cela vous permettrait d'aiguiser votre point de vue. Car vos références sont inadéquates pour saisir ce qui anime ce peuple dont vous imaginez qu'il serait "manipulé" ou "désinformé".

Tous les Russes ne pensent pas de la même manière, loin s'en faut.Et leur soustraire, comme vous vous y employez, tout sens critique est les insulter.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/03/2015

Déblogueur

La presse en Russie n'est pas "muselée", comme vous le dites.
Exemple :

Une journaliste d'opposition russe vient d'accoucher d'un torchon, pardon d'un article, ou elle donne une nouvelle vercion de la disparition de Poutine durant 10 jours. Selon T.Rachmanova (journaliste CONNUE de l'opposition) Poutine a disparu pour - se faire intéressant

Ce torchon, même a été traduit pour Le Monde.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/03/16/en-russie-la-tele-est-en-guerre-avec-le-frigo_4594603_3214.html

D'ailleurs cette dame a déjà brillé dans sa carrière journalistique par d'autres "torchons" :
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Au_coeur_du_pouvoir_russe-9782707183255.html

Dans un pays ou la presse est muselée, ce genre "d'ouvrage" ne verra jamais le jour.

Écrit par : ANNA | 17/03/2015

@deblogueur

Un vrai naïf ou un missionné? Vous racontez un ramassis de lieux communs tout droits sortis du magasin des farces et attrapes des merdias mainstream, vous n'irez jamais loin avec ça, tout au plus vous allez vous ridiculiser face à des gens qui maîtrisent leur sujet. A part ça, bien que je n'ai pas une propension particulière à la sympathie pour Hitler, il faut bien l'admettre et c'est des faits historiques, qu'il disposait d'une énorme capitale de sympathie du peuple allemand, car il a redressé le pays, redonné fierté aux Allemands, ce dont il lui ont été reconnaissants. Son grand tort, a été, de vouloir conquérir le Monde pour établir le Nouvel Ordre Mondial (tout comme papy Bush) et le Reich de 1000 ans. Et le peuple qui a le plus payé le prix du sang a été l'URSS avec plus de 26 millions de morts. Où c'est que vous voyez un parallèle entre les deux? (temps de cerveau disponible demandé...)

Écrit par : Gabor Fonyodi | 17/03/2015

En fait, il serait intéressant de retrouver les avis et commentaires des journalistes à l'époque où le pacte germano-soviétique signé par Ribbentrop & Molotov avait été signé.

C'est ce traité qui a permis aux nazis d'envahir la Pologne sans que les soviétiques s'y opposrnt ; et c'est ce qui a permis aux troupes d'hitler d'entamer la seconde gurrre mondiale.

On pourrait aller plus loin en supposant qu'aujourd'hui l'information passe si rapidement avec un impact sur tout le monde que cela n'aurait, avec les médias et leur pouvoir actuel, tout simplement étè impossible.

Le nouvel ordre mondial que voulait hitler n'aurait pas pu avoir la moindre chance.

Écrit par : keren dispa | 17/03/2015

"C'est ce traité qui a permis aux nazis d'envahir la Pologne"

C'est l'aide américaine qui a permis à Hitler d'attaquer la Pologne. Sans cette aide, il n'y aurait même pas songé.

https://latestnewssyria.wordpress.com/2013/10/31/lempire-americain-le-rearmement-de-lallemagne-nazie/

Écrit par : Johann | 18/03/2015

Tenez:
https://youtu.be/v91KD-ojeHg
Evidemment hélas il faut comprendre l'anglais...
"Why do I feel like no one tells the truth while I watch and I listen and I don't believe the news?"=
"Pourquoi ai-je le sentiment que pas un ne dit la vérité quand je vois et écoute et que je ne peux croire les informations?"
traduction libre par quelques manques des Anes-abrutis, qui eux ne se prétende journalistes!
Problème...1 Les journalistes de terrain, communique les infos à des agences, qui ré-écrivent, et qui ensuite sont ré-écrites par le présentateur télèèè qui les classes selon son bon-vouloir, ou son obséquiosité, et se faisant nie sa subjectivité!
Poblème... 2 Les agences de presse, qui à l'instar par ex et entre autre "Reuters" à été créée par les services secrets anglais, pour "filtrer" (sic) l'information pendant leur présence/occupation du moyen-orient, puis à leur départ, remise* à la CIA... Tout ça doit-être trouvable sur le net, maintenant... Il y avait des rumeurs concernant l'ats aussi, mais il ne s'agit évidemment que de légendes urbaines, et de complotistage, puisque les rédacteurs en chefs des journalistes nous l'écrivent à longueur d'éditoriaux...
"So I hit the road before disaster hit New York
I thought I was safe in the desert but I couldn't shake it off
Big Brother wants to know where I am and when will I pay him off ?"
"Alors j'ai pris la route avant que le désastre frappe New-York
Je pensais que j'étais en sûreté dans le désert, mais je pouvais me b#*=#ler
Big Brother veut savoir ou je suis et quand je vais le payer"

* -selon le "Bulletin d'information sur l'intervention clandestine" début des années 80- Un journal distribué que sur abonnement, mais dont nous nous souvenons... Régis Debray en était... Pardon? oui, le Debray de Bolivie et du Kossovo, celui pour qui le tristement célèbre pholosocinéaste à chemise blanche et trois lettres écrivit de sa plume au superpouvoirs "Adieu Régis!" Voui...

"I got a roadmap in my hand but I still stay lost."
"J'ai une carte routière en mainm mais je reste perdu"...

Écrit par : Trio-Octet Infernal | 18/03/2015

fonyodi,

le réseau voltaire n'est pas une référence, c'est un site de propagande et d'âneries que j'évite bien volontiers afin de ne pas me faire enfumer. Je dispose de bien d'autres sources me permettant de penser par moi-même.

Pour le reste je suis très bien informé merci.

Écrit par : Pierre NOËL | 18/03/2015

@ Vlad, Gabor, Anna - drapés dans vos certitudes, vous ne faites que dénigrer et insulter vos contradicteurs.

Vous voulez faire l'apologie du régime russe. Tant mieux pour vous et je respecte vos positions, contrairement à vous relativement aux miennes.

Je vous fais également observer que spéculer, se poser des questions, oser des parallèles avec d'autres circonstances historiques récentes est un droit qu'en l'occurrence, j'exerce avec respect de l'hôtesse de ce blog. Pas vous. C'est bien regrettable, mais bon. Chacun sa manière, chacun son truc.

Bien à vous tous, et bonne journée.

Écrit par : Déblogueur | 18/03/2015

@Déblogueur, qui joue les vierges effarouchées !

(Laissons de coté nos bonnes ou mauvaises manières respectives)

Qu'avez vous a me RÉPONDRE SUR LE FOND :

Comment ce fait-il, que en Russie, ou vous dites - la presse est "muselée", il est possible que les journalistes d'opposition comme
Tatiana Rachmanova et des MILLIERS d'autres journalistes d'opposition qui travaillent a :

Novaia Gazeta
Dojd
Eccho de Moscou
Slon.ru
The New Times
Grani.ru
Forum.Msk
Ежедневный журнал
Kasparov.ru
REN.tv
Finam.tv

et des dizaines d'autres support de l'opposition a Poutine

sont-ils publiés ? Comment est ce possible d'avoir une bonne centaine de support de la presse d'OPPOSITION a Poutine en Russie, alors que en occident toute la presse dite "libre" n'écrit toujours que dans le même sens ?

COMMENT VOUS RÉPONDEZ a cela ?

Sans votre réponse, je vous considèrerais comme UN TROLL, (...)

Écrit par : ANNA | 18/03/2015

@Noël

Comme je demandais ici même à "déblogueur", je vous demande à vous aussi, quels sont vos références dans votre critique du Réseau Voltaire, car juste affirmer que "vous ne voulez pas vous faire enfumer", n'a malheureusement aucune valeur dans le cadre d'un dialogue. Des faits concrets par rapport à des mensonges que le Réseau Voltaire aurait proféré, sinon c'est la preuve que vous êtes enfumé grave par vos "autres sources"...D'ailleurs une preuve concrète de la qualité des informations de Thierry Meyssan, c'est que depuis qu'il a publié la photo de Mc Cain avec Al-Baghdadi, qui est devenu le Calife de Daesh, sur Euronews, ce même Al-Baghdadi est qualifié "d'un porte parole"...ce qui veut tout dire..

@Déblogueur

J'ai des preuves concrètes en image en texte ou en faits, je ne viens pas ici juste pour jouer les perroquets de ce qu j'ai entendu à la tv ou à la radio, voire lu dans un papier appartenant à des groupes de presse tout sauf désintéressés.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 18/03/2015

Fonyodi,

Il fait trop beau, en allant sur le net vous aurez l'histoire.

Écrit par : Pierre NOËL | 18/03/2015

@Noël

Et en biberonnant les merdias mainstream, vous aurez des fables et bobards...en écoutant le chant des oiseaux vous serez tout aussi bien renseigné!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 18/03/2015

Mieux, si j'ajoute le bruit du vent dans la cime des grands sapins mais là seuls les initiés savent.....

Fonyodi vous ne m’entraînerez pas sur le terrain de la polémique, pêchez là ou ça vous semble bon. Mon indépendance me fait avoir de bonnes prises.

Aujourd'hui la Crimée est heureuse, la Russie également, je partage leurs sentiments. Souhaitons que les Ukrainiens puissent retrouver la paix qu'ils soient Russophones ou non. Ca me parait plus important.

Bye.

Écrit par : Pierre NOËL | 18/03/2015

"Vous voulez faire l'apologie du régime russe."

Non. Nous voulons la vérité. Sur ce qui est passé à Kiev. Sur les assassinats. Sur l'avion civil abattu. Et nous n'avons rien à faire de vos préjugés. Poutine n'est pas un enfant de choeur et c'est tant mieux, car en face il a de vrais salopards, des criminels de guerre et des complices de criminels de guerre.

Nous voulons le respect de la volonté des habitants de la Nouvelle Russie.

http://ripostelaique.com/donbass-elle-est-belle-la-republique-de-charlie.html

De quel côté êtes-vous? Du côté des assassins?


A propos de votre question où est passé le journalisme: j'ai trouvé par hasard un numéro d'un journal qui s'appelle tout simplement "La Revue". Numéro d'octobre 2014. Premier scoop: compte-rendu d'une enquête sur le bombe atomique iranienne. Falsification de A à Z par les israélo-yankees. Les iraniens n'ont jamais eu l'intention de fabriquer une bombe atomique. Seconde information par l'intermédiaire d'une lettre de lecteur: ce journal est félicité pour avoir présenté un autre point de vue sur l'Ukraine que notre presse pourrie. J'ai demandé ce titre à mon marchand de journaux: plus reçu du diffuseur depuis plusieurs mois...

Heureusement il reste internet:

http://larevue.info/

Et le mensonge de Washington (pas le premier, pas le dernier...):

http://www.laboutiquejeuneafrique.com/product.php?id_product=558


Le père noël se comporte comme un curé anti-religieux: il donne ou non son absolution. Inutile de chercher à comprendre. Les convertis sont les pires. Ils doivent effacer leur égarement passé et rattraper le temps perdu.

Écrit par : Johann | 18/03/2015

@ Johann - je n'insulte personne, contrairement à d'autres. En ce qui vous concerne, vous êtes, adroitement je vous le concède, toujours à la limite.

Je ne vois pas ce que j'aurais démontrer à qui que ce soit, partant que je fais part d'un avis, autorisé ou pas, dont je n'ai aucune prétention à dire qu'il serait la "vérité". Et je vous accorde volontiers qu'il s'agit, peut-être, de préjugés de ma part. Mais ce ne sont pas les arguments que je lis, de votre part ou d'autres, qui me convainquent réellement d'avoir absolument tort... Car si la seule manière de me démontrer mon tort est de me lister des liens vidéos et des adresses de sites Internet, je ne vois pas là une once de démonstration. Tout au plus s'agit-il d'informations émanant de sources diverses, mais qui ne sont pas plus constitutives de la "vérité" que les affirmations de la presse locale ou occidentale.

Je discute, dans le cadre d'un débat accueilli par Hélène, sans insultes, ni mépris, ni qualificatifs mensongers. Et, encore une fois, c'est la responsabilité d'Hélène de publier ou non les propos insultants, dénigrants ou diffamatoires déposés par ses "commentateurs" - que j'aurais plutôt tendance à considérer comme des incantateurs ou des prédicateurs. C'est un peu comme si on considérait que les curés qui disent la messe disent toujours, et systématiquement, la vérité.

Je vous souhaite la plus belle des journées.

Écrit par : Déblogueur | 19/03/2015

Déblogueur,

Une insulte peut se proférer en toutes sortes de termes.

Dans mon dernier commentaire -que je reproduis ci-après- je vous l'ai fait remarquer.

J'avais bien compris votre "idée" et c'est bel et bien elle que j'estime erronée, je vous ai expliqué pourquoi à l'aide du proverbe bien connu.

Pour le reste, je ne saurais que vous recommander de vous rendre le plus souvent possible en Russie si ce n'est déjà fait et pour autant que vous en ayez, bien sûr, les dispositions.

Cela vous permettrait d'aiguiser votre point de vue. Car vos références sont inadéquates pour saisir ce qui anime ce peuple dont vous imaginez qu'il serait "manipulé" ou "désinformé".

Tous les Russes ne pensent pas de la même manière, loin s'en faut.Et leur soustraire, comme vous vous y employez, tout sens critique est les insulter.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/03/2015

Déconneur ne me dira donc rien, car celui qui n'a rien à dire parle davantage pour rien dire

Écrit par : ANNA | 19/03/2015

Hélène,

J'avais bien compris le sens de votre commentaire. Mon dernier dépôt ne vous concernait pas - et j'apprécie l'ouverture d'esprit dont vous faites preuve en me publiant. Tel n'est pas le cas des Johann, Vlad, Gabor et Anna, dont le niveau de contribution au débat (pour autant qu'on en souhaite un) se situe toujours au niveau de l'insulte, du mépris dénigrant voire de la diffamation. Et je pense sincèrement que vous êtes responsable de ce que vous acceptez dans les commentaires de votre blog, y compris les propos précités. Je vous ferais très respectueusement observer qu'en le faisant, vous alimentez des polémiques aussi désagréables que stériles (de mon point de vue).

Bien à vous et, en ce qui me concerne, il n'est pas nécessaire que vous publiiez cette réponse. Cordialement.

Écrit par : Déblogueur | 19/03/2015

Déblogueur,

Non seulement vous ne m'apprenez rien dans la responsabilité qui m'incombe de publier tel ou tel commentaire mais vous en rajoutez.

Votre manière de traiter les Russes et leur président est à l'origine des propos qui vous ont été adressés.

Ne vous délestez pas de la responsabilité qui est la vôtre dans ce genre d'échanges dont vous pointez la dimension polémique.

Encore une fois, une insulte peut se proférer en termes parfaitement ordinaires et vous vous y employez avec le plus grand art.

Dans ce cas, à vous d'assumer la responsabilité de vos points de vue s'ils en sont et des effets qu'ils génèrent.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/03/2015

@debilogueur,

J'ai écrit à votre adresse

"debilogueur, votre baratin est lassant à la fin..."

Rien d'insultant, ni méprisant.

Je vous ai notifié simplement que vous me fatiguez avec votre baratin.

La vérité est que vous vous êtes intervenu sur ce blog en parlant du président russe comme d'un personnage insignifiant. Ce n'est pas une insulte, certes.

Mais c'est gratuit et TRÈS, TRÈS méprisant pour les 80% des Russes que le soutiennent. Ça me suffit donc pour vous classer comme un pauvre troll.

C'est vous qui êtes insignifiant, pas Poutine. Poutine ne sait même pas que vous existez. Vous êtes un microbe pour Poutine.

Alors, vos viennoiseries grammaticales ultérieures (je dis bien grammaticales et pas sémantiques car vous êtes trop nul pour la sémantique) ne servent que d'écran de fumée.

Vous pouvez déposer vos « Bien à vous » hypocrites là où je pense.

Écrit par : vladv | 19/03/2015

"En ce qui vous concerne, vous êtes, adroitement je vous le concède, toujours à la limite."

Comme vous-même. Je constate que vous ne supportez pas qu'on vous renvoie votre propre image.

Et je constate - malgré vos protestations et indignations et à cause d'elles - que vous ne répondez pas sur le fond, vous ne répondez pas aux questions implicites ou explicites que je vous ai posées dans mon dernier commentaire.

Vous ne dialoguez pas. Vous n'êtes pas intéressé à faire avancer le schmilblick, mais seulement à vous draper dans votre dignité soi-disant bafouée. Vous venez confirmer aujourd'hui mon commentaire d'hier.


"Je ne vois pas ce que j'aurais démontrer à qui que ce soit, partant que je fais part d'un avis, autorisé ou pas, dont je n'ai aucune prétention à dire qu'il serait la "vérité"."

Qu'est-ce que ce charabia peut bien vouloir dire? La vérité ne vous intéresse pas? Vous êtes juste là pour faire réagir les gens et montrer qu'il sont... qu'ils sont quoi au juste? On appelle cela de la provocation. Et vous recevez ce que vous avez semé.


"Et je vous accorde volontiers qu'il s'agit, peut-être, de préjugés de ma part."

???????
Est-ce un aveu sincère?


"Mais ce ne sont pas les arguments que je lis, de votre part ou d'autres, qui me convainquent réellement d'avoir absolument tort... "

Généralement les préjugés ont la vie dure. Vous semblez en fournir un exemple.


"Car si la seule manière de me démontrer mon tort est de me lister des liens vidéos et des adresses de sites Internet, je ne vois pas là une once de démonstration. Tout au plus s'agit-il d'informations émanant de sources diverses, mais qui ne sont pas plus constitutives de la "vérité" que les affirmations de la presse locale ou occidentale."

Sauf que la presse locale et occidentale ment à longueur de colonnes. Ment directement et encore plus par omission. 20 morts à Tunis: une des journaux; des centaines, des milliers de morts dans le Donbass, silence radio ou quasi.

Voici un article d'information d'un site occidental favorable au Donbass (une information dont vous ne trouvez aucune trace dans les journaux pourris-vendus):

http://ripostelaique.com/donbass-elle-est-belle-la-republique-de-charlie.html

En quoi les faits mentionnés dans cet article, en quoi les photos ne sont pas la "vérité". Les morts sont faux peut-être?

Actuellement la presse occidentale est davantage manipulatrice que la presse russe. Mais bien sûr quand on a des préjugés, on fait tout pour les garder et éviter de se remettre en question en comparant et recoupant les informations.


"Je discute, dans le cadre d'un débat accueilli par Hélène, sans insultes, ni mépris, ni qualificatifs mensongers."

Ca c'est votre point de vue. Sauf que vous ne discutez pas, vous êtes constamment dans le jugement et la condamnation. Voire l'appel à la responsabilité de Mme Richard-Favre... pour qu'elle censure les réponses qui ne vous plaisent pas?!

Vous venez de mépriser les informations qu'on vous transmet. Quand on vous montre qu'il existe une presse russe indépendante, vous ne réagissez pas, si ce n'est pour dire que c'est peau de balle. Et vous osez parler de mépris?


" Et, encore une fois, c'est la responsabilité d'Hélène de publier ou non les propos insultants, dénigrants ou diffamatoires déposés par ses "commentateurs" - que j'aurais plutôt tendance à considérer comme des incantateurs ou des prédicateurs. C'est un peu comme si on considérait que les curés qui disent la messe disent toujours, et systématiquement, la vérité."

Et si le curé c'était vous?

Je vais vous dire une chose: je connais qqn résidant en Suisse qui n'a pas voté Poutine à la dernière élection. Cette personne a-t-elle été soumise à la propagande made in Kremlin ou à celle made in Washington? Vous pouvez être sûr qu'à la prochaine occasion cette personne votera pour Poutine, et plutôt deux fois qu'une. Alors votre bidonnage sur la manipulation du peuple russe, un peuple autrement cultivé que le nôtre (les programmes à l'école sont en avance de 2 ans sur les nôtres) fait sourire ceux qui savent la valeur des choses et des cultures. Finalement par vos jugements débiles, car infondés, vous ne jugez que vous-mêmes.

Mais continuez donc à vous plaindre. Tant que vous resterez dans l'anathème (voir plus haut), tant que vous serez incapable d'aborder le fond des questions vous ne récolterez effectivement que ce que vous aurez semé.

Écrit par : Johann | 19/03/2015

Johann, je vous absous de tous vos péchés. Vous me copierez -sans -foi le "Notre Père" !

Écrit par : Pierre NOËL | 20/03/2015

@Vlad et Johann et Hélène Richard-Favre

Bravo, rien à rajouter, tout est dit.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/03/2015

Les commentaires sont fermés.