01/04/2015

Au fil des "preuves" et des épreuves

4.jpg

Un crash d'avion après l'autre livre son lot d'inhumanité.

Tantôt et sans preuves, on accuse d'emblée, tantôt avec soi-disantes preuves, on énonce hypothèse après hypothèse, aussitôt muées, pour certaines, en thèses.

A la douleur de proches et de familles de victimes, s'ajoute une quête de vérité dont l'issue restera le plus souvent condamnée.

Quand les raisons des uns ne rejoignent plus celles des autres, la raison s'y perd.

Dans ce cas, les voeux deviennent bien vite pieux de vouloir accéder à la "vérité".

Et pourtant, qui ne la souhaite?

Si des raisons d'Etat doivent dominer, l'avouer serait-ce les trahir? 


Commentaires

"Si des raisons d'Etat doivent dominer, l'avouer serait-ce les trahir?"

Accident d'un Airbus A320-211 immatriculé D-AIPX, vol GWI18G, survenu le 24 mars 2015, le BEA s'engage !

INFORMATION DU 31 MARS 2015

L’enquête de sécurité continue. Elle va s’attacher :

A décrire plus précisément, d’un point de vue technique, le déroulement du vol. Ce travail s’appuiera notamment sur l’analyse détaillée des informations de l’enregistrement phonique du CVR (Cockpit Voice Recorder) ainsi que sur l’exploitation des données de paramètres de vol qui pourront être disponibles.
A étudier les failles systémiques qui auraient pu conduire à cet événement ou à d’autres événements similaires. Dans ce cadre, l’enquête de sécurité s’intéressera notamment à la logique du système de verrouillage des portes de cockpits et aux procédures d’accès et de sortie du cockpit, ainsi qu’aux critères et procédures susceptibles de détecter des profils psychologiques particuliers.

http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.gwi18g/info31mars2015.fr.php

Écrit par : f...... | 01/04/2015

Article de Françoise Compoint:

http://fr.sputniknews.com/points_de_vue/20150401/1015437372.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/04/2015

J'avoue avoir une carence à ce sujet. Cela étant, bonne question.

Écrit par : xénia | 02/04/2015

Voilà, nous y sommes...ça commence à devenir plus clair...je trouvais le battage médiatique autour du "suicide" très louche. Je me posais aussi la même question du pourquoi il n'y a pas eu de feu, il y avait au moins 10 tonnes de kérosène dans cet avion. Le pneus que l'on voyait parfaitement intacts auraient du brûler longtemps...pas de trace de feu à l'endroit de l'impact, le suicidé qui suicide 149 autres personnes sans explication...tout ça paraît bien louche...Je trouvais aussi très étrange l'arrivée du FBI auprès des enquêteurs français (il y a des photos). Les armes secrètes yankees foisonnent. Le dernier attentat de Tunis était du au fait que le Président tunisien a refusé aux américano-nazis d'établir une base militaire chez eux! Bref, avec ces barbares tout est possible!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 02/04/2015

On ne voit pas où voulez en venir, à insinuer qu'il y aurait (au conditionnel) de quelconques raisons d'état qui prétériteraient les familles des victimes de leur droit à la vérité.

De ce qui a été publié de sources sûres (le BEA), est qu'un copilote s'est enfermé dans le cockpit de l'avion, empêchant le commandant de bord d'y revenir. C'est ce copilote qui aurait amené l'avion à sa chute et donc à la catastrophe.

L'état de santé mentale du copilote semble aveir été sujet à caution, sans toutefois qu'il ne soit possible (et ce ne le sera sans doute jamais) de dire s'il y a une relation causale entre un état dépressif antérieur et son geste fatal.

Imaginer des complots ou des conspirations partout est une vision du monde... qui rend la vie bien compliquée. Mais bon, chacun son truc, le vôtre semble être de voir le mensonge et la dissimulation partout...

Bonnes fêtes de Pâques quand même.

Écrit par : Déblogueur | 02/04/2015

Déblogueur,

On sait votre sens de la remise en cause de propos sinon de leur déformation. Inutile donc d'épiloguer là-dessus sinon de vous conseiller, une fois encore, d'apprendre à lire le sens profond d'un sujet et non l'écume de vagues que le prisme de votre lecture y discerne.

Joyeuses Pâques à vous aussi!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/04/2015

Quel honneur! Je serais donc un déformateur de propos...

Je vous suggère de relire les 9 lignes de votre billet, ainsi que le commentaire que vous y ajoutez, extrait du site d'informations du gouvernement russe "sputniknews"...

Je ne sais pas, mais la théorie voulant que le crash du vol Germanwings ait été causé par une attaque de "L'US AIR" relève précisément de ces insinuations qui, en l'état des faits établis, relèvent probablement davantage du délire de la persécution que d'une discussion calme des faits - et de l'interprétation que l'on peut en faire à ce stade de l'enquête.

Ayant participé personnellement à celle liée au crash du vol SR 111 au siècle dernier, je ne peux que vous dire que l'aspect dramatique de ce genre de catastrophes provoque l'amplification des théories les plus fantaisistes relativement aux causes de ces accidents.

"L'écume de vagues que le prisme de ma lecture discerne" (je retiendrai cette expression comme un compliment) vous souhaite le bonjour.

Écrit par : Déblogueur | 02/04/2015

@Déblogueur

Je crois vous l'avoir déjà dit, continuez à biberonner vos merdias, ils vous rendent la vie toute simple, avec leurs fables et bobards pour simplets de tout bords...et tout ça en vous permettant de vous afficher tout Charlie avec les copains de zinc autour d'une bouteille de blanc...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 02/04/2015

Déblogueur,

Lorsque vous écrivez ceci "Je vous suggère de relire les 9 lignes de votre billet,", avez-vous conscience de ce qui vous anime comme sentiment sinon comme impulsion?

L'honneur que vous me voyez vous rendre vous étonne? C'est dire si votre lecture est orientée!

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/04/2015

Bon sang, mais c'est bien sûr ! Tout s'explique, tout s'éclaire, tout est limpide. C'est la CIA qui a fait le coup !

Chère Hélène, j'aime beaucoup votre blog. Il manquerait quelque chose à la TDG s'il n'existait pas.

Joyeuses fêtes de Pâques !

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 02/04/2015

Cher Plouf & famille,

Il est certain que sans vos appréciations, ce blog serait privé de commentateurs aussi zélés que doués pour les raccourcis.

Joyeuses Pâques à vous et aux vôtres!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/04/2015

On sait depuis ce 02.04.2015, TV infos France 2 13heures que le co-pilote prenait un médicament lequel pour ses effets variés est absolument déconseillé à qui conduit (sans oublier l'accident aux séquelles graves concernant la vue)!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/04/2015

@Pour les esprits chagrins
Voici un lien qui devrait faire réfléchir "l'honnête homme", mais sont-ils honnêtes, ces obtus qui ont de la peine à imaginer autre chose que ce que les merdias leur disent de penser: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/06/19/97001-20130619FILWWW00623-vol-twa-800-la-these-officielle-refutee.php

Rappellez-vous à l'époque aussi, on disait que ceux qui contredisaient la version officielle déliraient. Bien sûr, l'autre version mettait en cause un missile envoyé par un destroyer US Navy en plein exercice naval. La photo de la fête en plein air parue dans le Match, où on voit très clairement le missile en arrière plan, avait été qualifié de "cigare lancé en l'air" (ils adorent nous prendre pour des truffes)! Alors, si c'est ce genre d'explication qui vous plaît, c'est le moment de vous cotiser pour vous acheter un cerveau!

Voyez-vous, tout le monde n'a pas la mémoire courte et les mensonges de 1996, restent toujours dans certaines mémoires...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 02/04/2015

Toute cette histoire a été montée en épingle parce qu'Airbus industries veut prouver au monde ( il en va de sa réputation), que ses appareils ne sont pas en cause et sont donc fiables. Une affaire de gros sous et d'assurances.
Il faut donc bien mettre en évidence la responsabilité du pilote et éventuellement la compagnie Lufthansa, afin que ne s'installe le moindre doute..

Écrit par : Richard Kohler | 02/04/2015

Bonsoir,

Aspirine requise pour la lecture de ce passionnant article:

http://reseauinternational.net/comment-la-cia-crea-google/

mais ça en vaut la peine.

K. Dispa

Écrit par : Keren Dispa | 02/04/2015

@K.D

Et facebook et wikipedia et peut-être d'autres pas encore connus!
Anecdote personnelle: le lendemain du jour où tous les médias ont publié la vraie fausse photo de Ben Laden tué par les "valeureux Marines" au Pakistan, BFMTV a publié des excuses sur ses antennes en disant qu'elle a été manipulée et qu'elle avait publié une photo qui ne représentait pas Ben Laden "assassiné" et pas Ben Laden du tout. Fort de cette nouvelle, je me rends sur Wikipedia, pour raconter les faits, c'est à dire la déclaration de BFMTV! Quelques minutes plus tard, la nouvelle est effacée! Je la remet et on me réefface, après quoi j'échange des messages avec un des responsables humains du site en lui expliquant bien le fait avec date et heure donc facilement vérifiable! Comme réponse il m'a menacé de me bloquer définitivement. Autant dire que j'avais la preuve concrète pour qui travaillait Wikipedia!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/04/2015

"...L’exploitation de la seconde boîte noire confirme un acte volontaire du copilote en vue de faire descendre l’appareil, selon les premiers éléments d’analyse du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA). « Une première lecture fait apparaître que le pilote présent dans le cockpit a utilisé le pilote automatique pour engager l’avion en descente vers une altitude de 100 ft [pieds, soit environ 300 mètres, NDLR], puis, à plusieurs reprises au cours de la descente, le pilote a modifié le réglage du pilote automatique pour augmenter la vitesse de l’avion en descente », indique alors le BEA dans un communiqué."

http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/0204278245874-crash-de-la320-les-10-points-decisifs-de-lenquete-1108317.php

Écrit par : vlad | 03/04/2015

@vlad

Euh, 100ft, c'est égal à environ 30 mètres...ça craint avec ces erreurs...si c'est ceux qui ont rédigé l'étude, leur connaissance en math, équivaut au 3 ème primaire...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/04/2015

Est il besoin de rappeler tous les bienfaits du multi media, expansion foudroyante à partir des années 1995 environ. Ce que l’on fait aujourd’hui grâce à la messagerie, l’accès aux bibliothèques et au savoir, sous peu la révolution de l’enseignement … etc. Mais nous en connaissons aussi tous les travers qui ne furent pas perçus à la création, en particulier la porte ouverte aux affabulateurs et aux névrosés du complot. En lisant le net, pour beaucoup, ce que dit un procureur, donc directeur d’enquête, fondé sur les données lues dans un enregistreur de vol, est aussitôt entaché de suspicion. Sans considération pour les tués et leur famille. En lisant certains commentaires, me revient la réplique de Lemmy Caution - Eddie Constantine dans une série B de base « Essaie pas d’être intelligent, t’es pas équipé pour … ». Et ces élucubrations embolisent malheureusement une conduite rationnelle de la réflexion.
Je vois deux sujets majeurs à traiter autour de ce drame. Le secret médical, et les normes de sécurité. Chacun demande un long développement.
Rapidement sur le secret médical. Les praticiens ne peuvent pas s’affranchir de la Loi. Donc quand les députés auront fini de faire des cocottes en papier, je propose qu’ils regardent les sujets suivant vécus. Dans un couple bien sous tout rapport un des conjoints est séropositif. Il enjoint à son médecin traitant de ne rien dévoiler à l’autre. Le toubib est tenu de se taire ! Dans une famille bien sous tous rapport, on découvre qu’un ado attardé vers les 25 ans (c’est très courant …) se drogue. Les parents parviennent avec les pires difficultés à le trainer vers un centre d’addictologie pour des soins. Ce qu’il adviendra du traitement ne sera pas dit aux parents, secret médical. Et ici un fou, identifié comme tel par le corps médical, n’est pas signalé à son employeur. A-t-il caché à ses toubibs la nature de son métier ? C’est très improbable. Et donc secret médical. N’est il pas urgent de repeigner sérieusement la législation ??
Le second sujet, les procédures de sécurité est long à traiter, mais évidemment fondamental en l’espèce.

Écrit par : Jean Louis FAURE | 03/04/2015

Je ne peux pas imaginer les concepteurs de Airbus Industries capables d'avoir laissé un avion se faire homologuer sans y avoir préalablement installé un système de contrôle d'altitude lors du vol.

La plus bête voiture actuelle est équipée d'un détecteur de proximité pour le parking, qui va "bip bip bip" au moment de la manœuvre.

Et on va nous faire avaler que ce système n'était pas installé dans cet appareil, et qu'il pouvait être mis hors service sans un code d'authentification?

Décidément, les couleuvres sont avalables facilement...

Écrit par : Keren Dispa | 03/04/2015

@ Gabor Fonyodi,

Votre « Euh, 100ft, c'est égal à environ 30 mètres...ça craint avec ces erreurs...si c'est ceux qui ont rédigé l'étude, leur connaissance en math, équivaut au 3 ème primaire... »,

Je n'ai fait que citer les Échos, sans aucun commentaire, ni émotion, ni partie prise.

Au cas, où vous n'étiez pas au courant, sachez que «... En typographie, des crochets indiquent que l'on a remplacé (ou ajouté) un mot dans une citation pour qu'elle reste compréhensible hors de son contexte »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crochet_%28typographie%29

Par ailleurs, dans « [pieds, soit environ 300 mètres, NDLR] » , l'abréviation « NDLR » signifie « note de la rédaction », celle des Échos - évidemment.

Rien à voir donc avec les compétences ou les responsabilités du BEA.

Quant à un rajout d'un ou des zéro(s) superfétatoire(s) dans la notation décimale d'un nombre, humainement parlant, je peux le comprendre. Je ne crois pas qu'il y ait un rapport quelconque avec « leur connaissance en math».

Par exemple, dans son blog « Cette étoile nous a frôlés il y a 70 000 ans »

( http://pascalgavillet.blog.tdg.ch/archive/2015/02/18/cette-etoile-nous-a-frole-il-y-a-70-000-ans.html ),

Pascal Gavillet a repris -sans y faire trop attention- une erreur du Journal de la science, erreur portant sur la distance entre la Terre et l'étoile de Scholz: 20 000 années-lumière au lieu de 20 années-lumière.

Voici le texte auquel Pascal Gavillet a dû se référer.

«Il y a de cela 70 000 ans, l'homme de Neandertal a peut-être vu dans le ciel une étoile aujourd'hui invisible à l'oeil nu : l'étoile de Scholz. Selon des travaux publiés le 12 février 2015 dans la revue The Astrophysical Journal, cette petite étoile aujourd'hui située à 20 000 années-lumière de la Terre a probablement frôlé notre système solaire, passant à quelques 0.8 années-lumière seulement du soleil. »

http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/il-y-70-000-ans-etoile-frole-systeme-solaire-4597

Suite aux remarques faites dans les commentaires, Pascal Gavillet a reconnu son erreur et a apporté une correction correspondante au texte initial de son sujet de blog.

Je ne suis pas sûr que vous soyez capable de procéder de la même façon. J'entends par là votre approche partisane à cette tragique affaire.

A toutes fin utiles, voici un texte officiel du BEA:

"Accident d'un Airbus A320-211 immatriculé D-AIPX, vol GWI18G, survenu le 24 mars 2015

INFORMATION DU 3 AVRIL 2015

L’enregistreur de paramètres de vol de l’avion (FDR, Flight Data Recorder) a été acheminé vers les locaux du BEA hier dans la soirée. Les équipes du BEA ont débuté les opérations d’ouverture dès son arrivée.

Une première lecture fait apparaître que le pilote présent dans le cockpit a utilisé le pilote automatique pour engager l’avion en descente vers une altitude de 100 ft, puis, à plusieurs reprises au cours de la descente, le pilote a modifié le réglage du pilote automatique pour augmenter la vitesse de l’avion en descente.

Les travaux continuent pour établir le déroulement factuel précis du vol.

Le BEA est l'autorité française d'enquêtes de sécurité de l'aviation civile. Ses enquêtes ont pour unique objectif l'amélioration de la sécurité aérienne et ne visent nullement la détermination des fautes ou responsabilités. Les enquêtes du BEA sont indépendantes, distinctes et sans préjudice de toute action judiciaire ou administrative visant à déterminer des fautes ou des responsabilités."

http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.gwi18g/info03avril2015.fr.php

Écrit par : vlad | 03/04/2015

Les commentaires sont fermés.