06/04/2015

"Posez vos questions si vous en avez..."

Posez-moi-vos-questions.jpg

Mais comment survivent ces femmes dont l'une raconte qu'elle a perdu son fils et que sa maison a été détruite par les forces démocratiques de Kiev, soutenues par nos gouvernements tout aussi démocratiques?

Et ce n'est pas avec les retraites non versées depuis des mois et des mois qu'elles parviendront à surmonter la misère dans laquelle la guerre les a plongées.

Avoir travaillé toute sa vie pour se voir interdire de toucher sa pension et de parler sa langue ne semble pas ébranler l'OSCE dont certains observateurs ont pourtant bien entendu les témoignages de femmes ukrainiennes.

On s'effondrait à moins, ici.

A voir, ici, cette visite de l'OSCE à Ouglegorsk:

https://www.youtube.com/watch?v=YaSAZLQYEcI&feature=s...

13:36 Publié dans Avaries, Discours, Humanité, OSCE, OTAN, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Ukraine | Tags : osce, donbass, ue, otan, ukraine | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Et voici quelques explications d'Arsenic Yatsenuk commentées par un journaliste ukrainien en exil:

https://www.youtube.com/watch?v=QLJZ_iV_6d0&feature=youtube_gdata_player

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/04/2015

Mais pourquoi il faut toujours taper sur des braves employés de l'OSCE? Ils ont au moins un mérite d'être sur le terrain...

Les "femmes ukrainiennes", avec leur dialecte donbassien du russe, ne laissaient guère de temps au traducteur...

Écrit par : vlad | 06/04/2015

Vous avez raison, Vlad. Quand on a perdu enfant et maison, on devrait laisser le temps au traducteur de faire son travail.

Cela dit, ces "braves employés de l'OSCE" le sont assurément.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/04/2015

Hélène Richard-Favre,

Je me nomme vlad et non Vlad,

Je n'ai rien contre ces femmes et je les plain, par contre il faut être de mauvaise foi pour reprocher quoi qu'il en soit aux employés de l'OSCE qu'on observe sur la vidéo.

A propos, en Russie – russe, biélorusse ou malorusse-, on appelle tous ces "pseudo-patriotes" en guise de l'écrivain électronique sévissant sur des réseau sociaux et autres blogs, on les appelle "les généraux du canapé" (диванные генералы).

Laissez donc les gens comme Fransoise Compoint faire son travail quand ils se déplacent en personne dans la région de Donetsk (à l'époque, ça bombardait encore assez dur)...

On n'a pas besoin de quantité d'info mais de sa qualité...

Écrit par : vlad | 06/04/2015

Cette vidéo est un véritable scandale dans ce qu’elle montre, on voit clairement que l’Occident est complice des salopards au pouvoir à Kiev. Et le vlad lui a un problème avec un majuscule…finalement il est complice des nazis au pouvoir en Ukraine, comme le sont les « braves » gens de l’OSCE. Plus on verra des vidéos de ce genre et plus la population occidentale se rendra compte, qui sont les vrais fumiers et où ils se trouvent !

Écrit par : Gabor Fonyodi | 06/04/2015

Hélène Richard-Favre,

l'OSCE n'était pas à Gorlovka, revisionnez plus calmement la vidéo.. sans faire autre chose en même temps...

Écrit par : vlad | 06/04/2015

Vlad,

Горловка (Gorlovka) apparaît en tout début de video mais la visite des observateurs de l'OSCE a lieu,en effet, à Углегорск (Ouglegorsk).Merci de votre remarque, j'ai corrigé dans le sujet.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/04/2015

Cela dit, vlad,merci de vos conseils pleins de sagesse et de vos remarques relatives à mon amie Françoise Compoint.

Françoise est journaliste,elle s'est en effet rendue sur place pour parler de la situation dans le Donbass. Il se trouve qu'elle m'a souvent interviewée,appréciant mes interventions.Cela vous a peut-être échappé, on ne peut pas tout suivre ni tout lire.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/04/2015

Finalement vue de Suisse que ça soit à Gorlovka ou à Ouglegorsk, je crois que l'énorme majorité des internautes ci-présents s'en fout! (du moment que ce n'est pas au vladistan...) Comme dit le dicton chinois: "l'imbécile, quand on lui montre la lune, il regarde le doigt..."

Écrit par : Gabor Fonyodi | 06/04/2015

J'espère que vous avez fait suivre cette vidéo à notre cher ex-président M. burkhaler, si fière; notamment son groupe PLR, de son gigantesque travail au sein de l'OSCE l'année dernière.
Il en est d'ailleurs toujours un vice-président, alors transmettez à son département cette vidéo!

Écrit par : Corélande | 07/04/2015

Madame Richard-Favre,

Vous avez jugé bon de publier ici, sur votre blog, les propos que Monsieur Fonyodi a tenus à mon égard.

Il s'agit des propos suivants:

« vlad lui a un problème avec un majuscule…finalement il est complice des nazis au pouvoir en Ukraine ».

Je les considère insultants et diffamatoires.

En la circonstance, je me sens obligé de consulter mon avocat.

Bien à vous

PS: toutes les précautions nécessaires pour la sauvegarde ont été prises

Écrit par : vlad | 07/04/2015

Hélène Richard-Favre,

Pour vous montrer à quel point les propos de Gabor Fonyodi à mon égard sont ignobles, et pour rappel historique, voici mes deux commentaires déposés sur votre sujet "ukraine, enjeux, et déceptions", le 19 février 2014, deux jours avant que le coup d'Etat en Ukraine n'ait eu lieu. La situation avec la Crimée y a été bien évoquée!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/17/temp-b16032c7502d3770332869d44002b62a-251052.html

1)
"Étrangement, mais ça me fait penser à la Syrie mise à feu et à sang...

Il s'agit du même archétype des scenarii du déclenchement de la guerre civile.

Sauf que cette fois, tout le monde pourra témoigner.
Tout le monde pourra assister et se transformer en Tribunal de Nuremberg.

Car tout ceci se passe sous nos yeux, dans la capitale d'un grand Etat européen, un lugubre spectacle aux accents surréalistes de la guerre froide sortie soudainement par la main diabolique d'un réfrigérateur et mis dans un four à micro ondes à plein régime! Les ondes du monde prétendument libre et démocratique.

Aujourd'hui, on accuse Bachard El Assad de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité, de responsabilité des 130000 morts syriens. Il paraît qu'en mars 2011 les manifestations pacifiques contre le régime se seraient terminées en bain de sang, ce qui aurait donné lieu à une lutte armée et radicalisation des mouvements dits démocratique d'opposition.

Quel cynisme!!

Quand aujourd'hui CNN nous informe que « V.P BIDEN CALLS UKRAINE PRESIDENT AND URGES HIM TO « EXERCISE MAXIMUM RESTRAINT » »
ça donne envie de gerber.
http://www.tdg.ch/monde/centre-kiev-feu/story/20382370

On se demande dans quel monde on vit.

Les bandes d'extrémistes armés, spécialement préparés, en usant d'une tactique bien rodée de harcèlement et de provocation, tuent les représentants des forces de l'ordre et des civiles, prennent d'assaut des bâtiments d'administration, brûlent les voitures et de vieux pneus pour se cacher derrière le rideau de fumée toxique...

Une ligne rouge est bel et bien franchie. Crescendo, on « pogrome », on tue, on assassine...

Il est bien gentil ce titre de la TdG: « Le centre de Kiev à feu et à sang ».

Mais les réponses restent toujours les mêmes: A qui la faute? Et que faire?

Avant d'essayer de spéculer (sur), d'instrumentaliser et profiter des séquelles du passé peu glorieux pour certains (pacte Ribentrop-Molotov et la décision débile et irresponsable de Khrouchtchev de transférer la Crimée, depuis la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) vers la République socialiste soviétique d'Ukraine (RSSU), transfert ayant eu lieu au sein de l'URSS en 1954
http://www.pravda.ru/.../ukr.../19-02-2009/302213-ukraine-0/,

donc avant de spéculer et de profiter de ces événements, il faut que toutes ces géopoliticiens de mes deux sachent que:

Kiev (La Russie de Kiev) est le berceau spirituel de la Saint Russie

Historiquement, la Crimée est le « territoire » Russe légitime et même maintenant elle jouit ( de juré et, au minimum, de facto) d'une grande autonomie au sein de l'Ukraine postsoviétique.

Le taux des populations russophones, pro-russes ou tout simplement mixtes ethniquement parlant (russo-ukranien) est très élevé en Ukraine, y compris dans les élites du pays.

A bon entendeur, j'espère

Écrit par : vlad | 19/02/2014 "

2)
"Pierre NOËL, vous savez quoi au juste de cette "crise" et la façon de faire de ce président?

Vous savez quoi de l'histoire de l'Ukraine et de celle de la Russie d'ailleurs?

Toutes les deux s'étant retrouvées, sur l'échelle - échiquier de l'Histoire, liées comme deux sœurs jumelles siamoises.

De vrais enjeux, de vraies saloperies qui se préparent cyniquement dans les bureaux et les salons des trafiquants d'influence et de guerre, échappent-ils à des cervelles bien formatées par l'Occident décadent et décevant, redevable depuis belle lurette à sa propre civilisation qu'il a trahie et a fait mourir à petit feu ? Ne le croyez-vous pas, Pierre NOËL?

Pourquoi alors:"Il faut qu'il parte" ???

Vous vous prenez pour qui? Pour plus fort que BIDEN? Ou Ben Laden?
Il faut qu'il parte parce qu'il n'a pas de couilles ou parce qu'il est pire que Brejnev à Prague en 1968?

Il faut choisir son camp, Pierre NOËL. Même quand il s'agit du camps sémantique...

[[ // Le président Victor Yanoukovitch,- président toujours légitime, même aujourd'hui-, ce président a été donc "FORCé" de partir lors du coup d’État du 21 février 2014; la responsabilité des gens comme Pierre NOËL, dans ces évènements tragiques, n'est plus à démontrer // ]]

Écrit par : vlad | 19/02/2014"


Cordialement,

Vladimir Trofimov

Écrit par : vlad | 07/04/2015

En d'autres temps, "vlad", vous avez su apprécier les sujets traités ici et contribuer,par vos commentaires,à défendre les positions prises sur ce blog.

Votre besoin soudain de discréditer le sens de ma démarche en faisant allusion à des, je vous cite ""pseudo-patriotes" en guise de l'écrivain électronique sévissant sur des réseau sociaux et autres blogs," ressemble donc bien peu au regard et à l'estime que vous avez toujours su porter, jusque là,à mon travail.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/04/2015

"En d'autres temps...",

Vous êtes tombée bien bas, Hélène Richard-Favre.

l'Audimat vous aveugle.

J'ai trop de respect pour des honnêtes gens, l'OSCE ou non.

Ma liberté de penser n'est pas négociable.

PS:

"La russophobie comme fond de commerce", ce n'est pas bien mais c'est supportable et surtout facile à combattre.
Mais quand la "russophilie", à son tour, devient le fond de commerce, l'affaire prend toute autre allure.
C'est tout comme quand au lieu de combattre les Rockefellers seuls, on était obligé de faire face à la fois aux Rockefellers, Rothschilds et à leur rivalité. Le blasphème obtient une sacrée promotion.

F.Dostoïevski n'est plus de ce monde, hélas...

Écrit par : vlad | 07/04/2015

Vlad,

Je ne suis pas le sujet de ce sujet.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/04/2015

« Je ne suis pas le sujet de ce sujet », dixit Pierre NOËL...

« Il faut choisir son camp, Pierre NOËL. Même quand il s'agit du camps sémantique...

[[ // Le président Victor Yanoukovitch,- président toujours légitime, même aujourd'hui-, ce président a été donc "FORCé" de partir lors du coup d’État du 21 février 2014; la responsabilité des gens comme Pierre NOËL, dans ces évènements tragiques, n'est plus à démontrer // ]]

Écrit par : vlad | 19/02/2014 »

Et voilà...

Écrit par : vlad | 07/04/2015

Vlad,

Mon sujet de blog dont vous reprenez le titre sans le citer, le voici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/07/temp-c501a322c225949cd291def0c29e9233-245262.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/04/2015

Merci Hélène pour ce billet qui signe votre constance dans votre combat pour le droit à la vie, à l'autodétermination et à la paix.

Voici une compilation qui ressemble à une anthologie de la nouvelle Ukraine.
C'est un petit rappel chronologique des phénomènes extra-terrestres d'une région de notre planète.

http://www.les-crises.fr/actu-ukraine-08-04-2015/

Pourvu que tels phénomènes ne nous soient administrés contre notre gré:
Dormir dehors sur du gravas au froid sous la neige et la pluie, manger des racines de pissenlit pour survivre et errer seuls à travers des ruines et des cadavres... Tels sont des réalités dont on ne peut faire abstraction quand elles sont bien là sous ses yeux.

Refuser de devoir subir cette situation n'est ni russophobe, ni russophile.

Alors, il faut tout faire pour que cela n'arrive pas ici, c'est devoir faire que cela n'arrive nulle part ailleurs. Tel est notre message.


Il n'y a pas eu, en fait, de rassemblement "Charlie" national pour commémorer tous les Charlie tués, assassinés, massacrés dans le Donbass depuis 14 mois.
Les chancelleries occidentales sont habitées de peurs irraisonnées, elle ont peur de s'écarter des rangs là où on les a assignées...
Heureusement la Grèce de Tsipras va commencer à leur ouvrir les yeux et à changer leur regard. Ah! Cette Grèce qu'on méprisait... Elle s'est affranchie de ses propres peurs et prend la défense des innocents. Elle est la lueur d'espoir pour les captifs de la bureaucratie concentrationnaire de l'Union Européenne.

http://www.les-crises.fr/actu-ukraine-08-04-2015/

Écrit par : Beatrix | 08/04/2015

Corelande,

J'avais eu, en son temps, un échange avec le DFAE au sujet du difficile travail des observateurs de l'OSCE en Ukraine. J'avais bien compris que leur mission n'était pas aisée. Il n'en demeure pas moins vrai que ce qui apparaît, dans cette video ne fait pas la une de nos médias.

Donc comme l'a très bien relevé Beatrix, mon approche ne consiste pas à exposer de "russophile" quelconque mais à partager,ici, des scènes de vie quotidienne dans le Donbass pour autant que la mort n'y ait pas encore fait son oeuvre.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/04/2015

« Pourvu que tels phénomènes ne nous soient administrés contre notre gré:
Dormir dehors sur du gravas au froid sous la neige et la pluie, manger des racines de pissenlit pour survivre et errer seuls à travers des ruines et des cadavres... Tels sont des réalités dont on ne peut faire abstraction quand elles sont bien là sous ses yeux.

Refuser de devoir subir cette situation n'est ni russophobe, ni russophile.

Alors, il faut tout faire pour que cela n'arrive pas ici, c'est devoir faire que cela n'arrive nulle part ailleurs. Tel est notre message. »

Est-ce qu'on peut qualifier cela de pathétique?

Et la Syrie alors, avec son lot d'horreurs et la barbarie continue? Ah, c'est vrai, là-bas, il n'y pas de neige, ni de racines de pissenlit. Et puis, on a marre d'en parler, on se lasse facilement.

Beatrix, vous me décevez quoi qu'il faut bien reconnaître que personne n'échappera à l'universalité du principe de Peter, hélas.

En occurrence, il vous a manqué un peu de tact dans « ni russophobe, ni russophile ».

N'avez vous pas compris ou n'avez vous pas voulu comprendre qu'il s'agissait d'un échange « privé » rendu « publique » contre ma volonté?; cette phrase d'Hélène Richard-Favre « Mon sujet de blog dont vous reprenez le titre sans le citer, le voici » pourrait vous interpeller car d'habitude je suis extrêmement respectueux des règles de bonne conduite dans le domaine des citations et droits d'auteur.

N'avez vous pas compris ou n'avez vous pas voulu comprendre qu'il n'était nullement question de « russophobie » ou de « russophilie » mais de «russophobie comme fond de commerce » vs. «russophilie comme fond de commerce » ?

Pratiquer une telle sortie du contexte ne vous grandi pas.

Mais après tout, Dostoïevski n'est plus de ce monde...

Écrit par : vlad | 08/04/2015

Gabor Fonyodi,

Pour des raisons évidentes, je ne vais pas vous répondre ici sur vos propos insultants et diffamatoires, propos que vous avez tenus ici à l'égard de mes amis de l'OSCE et à mon égard également.

Par contre, je vais vous répondre sur cette autre commentaire, commentaire « publiable » mais néanmoins montrant à quel point vous méprisez les Russes, soient-ils les originaires de la Fédération de Russie ou de la Fédération d’Ukraine.

Donc, dans ce deuxième commentaire, vous dites:

"Finalement vue de Suisse que ça soit à Gorlovka ou à Ouglegorsk, je crois que l'énorme majorité des internautes ci-présents s'en fout! (du moment que ce n'est pas au vladistan...) Comme dit le dicton chinois: "l'imbécile, quand on lui montre la lune, il regarde le doigt..." "

Je vous signale monsieur que c’est Gorlovka qui est devenue à jamais la ville martyre et non Ouglegorsk. Il faut que vous sachiez que pour les Russes, symboles jouent un rôle très important.

Même maintenant, en totale violation des accords dits de Minsk-2, l’armée ukrainienne tue presque quotidiennement des civiles innocents à Donbass. Rien qu’il y a quelques jours, la mort des enfants à Gorlovka a fait le tour des médias russes.

Mais au-delaà de tous les médias, il y a des réelles histoires des gens qui ont fuit Gorlovka.
Ainsi, cet-après midi, à Yalta, j’ai longuement discuté avec une femme qui, par peur d’être tuée sous les bombes, a été obligée de quitter sa maison et laisser toutes ses affaires à Gorlovka et venir en Crimée avec son mari malade du diabète. Ils sont venus à Yalta pour rejoindre leur fils qui vit ici depuis quelque temps. Cette femme très digne et très courageuse dans son comportement, travaille pour le fond de bienfaisance qui collecte des moyens pour Donbass. Elle rêve de rentrer chez elle, à Gorlovka, qu’elle considère comme son pays natal et elle n’envisage même pas de se faire le passeport russe ici. Évidemment que je ne vais pas vous raconter les détails de notre conversation. Ca ne vous regarde pas et de toutes façons, il y a des choses qui relèvent du secret défense. Mais soyez bien assuré, quand je parle des gens de l’OSCE ou quand je parle de la situation en Donbass, je sais de quoi je parle. Pas vous.

Écrit par : vlad | 01/06/2015

Les commentaires sont fermés.