08/04/2015

La liberté si je meurs

liberte-d-expression-200x200.jpg

En France, on l'a compris et on l'a vu au mois de janvier dernier, on est attaché au principe de liberté d'expression.

Combien de Charlie, en effet, n'ont-ils défilé dans les rues pour le rappeler?

Est-ce selon ce principe que Nicolas Sarkozy se serait exprimé au sujet de François Bayrou?

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/04/08/25002-20150408ARTFIG00091-pour-nicolas-sarkozy-bayrou-c-est-comme-le-sida-quiconque-le-touche-meurt.php

Alors que l'on estime des sketchs de Michel Leeb qu'il devrait admettre leur dimension racisteil y aurait de quoi,aussi,interroger la tolérance accordée à la culture de ces petites phrases tant prisées par un certain milieu médiatico-politique français.

Que cette petite phrase ait été dite ou non par le Président de l'UMP, la mettre ainsi en exergue comme s'y emploie Le Figaro interpelle, quoiqu'il en soit, le principe de liberté d'expression.


Commentaires

Comme journaliste vous n'êtes pas sans savoir qu'il est préférable d'aller à la source des informations. A l'heure actuelle bien des personnes cherchent à abattre Nicolas Sarkozy, voyez comment après chacune de ses réussites ou interventions toutes les petits affaires ressortent comme de beaux diables. Les calomnies et les médisances tuent, voyez le maire qui s'est suicidé hier.
Bonne continuation.

Écrit par : Victorion | 08/04/2015

Victorion,

"Comme journaliste vous n'êtes pas sans savoir..." écrivez-vous.

Je ne suis pas "journaliste" et tel est bien le propos de ce sujet de blog,à savoir,justement comment et pourquoi l'information se livre.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/04/2015

Bayrou et ses amis ont toujours été la cinquième roue du carrosse conduit par Chirac, ensuite par Sarkozy, Sarko n'aime plus le neuneu. Chirac n'aimait plus Sarko qui n'aimait plus De Villepin qui n'aimait plus l'UMP. Neuneu a aimé Hollande mais plus l'andouille car "Hollandouille" ce n'est plus vendeur.

Les familles sont divisées, les homosexuels peuvent se marier, les femmes peuvent prêter leur ventre, le louer et plus si affinité, les politiciens ne se marient pas, ils bizouillent et se chatouillent le pompon, pour des compromis et des promesses. Chacun critiquant l'autre, en particulier, lorsqu'il y a du pouvoir et des places à prendre.

Avant les élections chacun fera ses belles promesses dans un langage copié au cardinal le jour de l'ascension.

Sarko n'est pas le dernier pour les coups bas et les phrases assassines, il a été le premier pour les faillites de l'UMP et de la France.

Tourner les propos à la dérision, prendre l'autre pour une bille, diffamer, mentir, semer le trouble, mettre de la drogue dans la poche de celui que l'on veut abattre etc, c'est monnaie courante en politique et ailleurs.

L'information dans tout cela? C'est ça:

"Bloomberg : le rouble, monnaie la plus performante du monde
Eh oui, après une chute monumentale et orchestrée, le rouble, la monnaie russe, est loin d’être aussi faible que ce que l’on pourrait croire ou penser. La Russie de Poutine de 2014 n’a rien à voir avec la Russie des années 90 en plein effondrement post-soviétique et dirigée par un alcoolique à la solde de l’Ouest, ce qui nous a bien arrangés pendant 10 ans !
Le rouble est donc une excellente idée de placement spéculatif… j’ai bien dit spéculatif (donc risqué) !!
Charles SANNAT

.../...

Voilà voilà, un peu hors sujet lorsque la paresse me prend, pardonnez-moi Hélène quant à mes deux ou trois fans, ils et elles s'en contenteront,

la Liberté si je meurs....

Écrit par : Pierre NOËL | 08/04/2015

Qu'est-ce que la Liberté et jusqu'où celle-ci peut-elle aller, cette liberté d'expression et peut-on tout dire ?

Le Danger est que la Liberté n'est pas extensible .... Ce qui ne vous atteint peut atteindre une autre personne surtout des sujets "privés" et La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres." Le « NO LIMIT » est très dangereux car il peut blesser ou faire mal gratuitement !!

Le DANGER n'est-il pas là et il ne faut pas oublier que "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose"

Écrit par : Maurice Roth le Gentil | 09/04/2015

Vide intérieur
Bruit de fond

Tourne la mécanique, actionnons la manivelle
Médire, trahir, vomir


Cloaques de la parole


Hoquet
Hic!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/04/2015

La liberté se heurte parfois à la loyauté et à la protection de la sphère privée. En âme et conscience, celui qui prend la liberté de s'exprimer devrait avoir réfléchi aux conséquences de sa prise de liberté.Est-ce au nom d'un supposé bénéfice pour l'ensemble de la communauté que cette liberté est prise? Où est-ce pour démolir la réputation d'un tel ou d'une telle? Dans les secrets d'Etat dévoilés, qui peuvent être comparés aux secrets de familles dévoilés, la trahison et le manque de loyauté peuvent être retenus par les personnes ou l'Etat qui se sentent mises en accusation ou simplement exposées sans leur accord aux médias. L'affaire Snowden est révélatrice de cette prise de liberté en toute conscience. D'un côté, l'homme trahit la confiance de son employeur, manque totalement de loyauté. Mais il a d'excellentes raisons d'agir ainsi: l'intérêt supérieur de la communauté. C'est en fait une question de priorité. Choisir entre un silence qui étouffera toute possibilité de faire connaître quelque chose qui peut se révéler essentiel ou choisir le risque de la parole, et donc de la liberté au péril même de sa propre existence.

Écrit par : pachakmac | 09/04/2015

Bravo à Snowden à Assange à Bradley et à tous les autres!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 09/04/2015

Au nom de la Liberté soi-disant de conscience, les femmes doivent appliquer la loi des hommes et leur obscurantisme religieux:

https://youtu.be/D-DZUnh8-Ro

Quelle régression en quelques dizaines d'années!

Au nom de la Liberté, le nazisme a transformé l'Allemagne; bien avant, les monseigneurs se sont entre-tués, enfin les ouailles et les autres.

La Liberté de penser intelligemment doit être une règle venant d'une culture* et ses pratiques, ou, l'idéal de vie permet l'émancipation, l'indépendance personnelle et non le contraire.

Par paresse, il est possible de laisser les autres penser. Les slogans et les fables sont là pour enchanter. Le trafic d'informations désigné sous le terme de "bourrage de crâne" va à l'encontre de la Liberté d'expression et de penser. L'histoire de l'évolution humaine, de la flore et de la faune sont ailleurs.

Michel Leeb a déclaré récemment que l'humour était en régression. La nouvelle Gestapo est arrivée. Chez Charlie hebdo, la discrétion est de mise. Qui sont les responsables? Tous les politiciens inféodés et le reste.

"Vivre Libre ou mourir" c'est inscrit dans le musée du Vercors; nos anciens auraient-ils eu tort de donner leur sang, leur vie, afin que nous puissions jouir de cette Liberté?

Beaucoup de gens ne savent pas ce qu'est la Liberté, ils feraient bien de se reprendre en main et penser par eux-même.

(*) rien à voir avec les religions.

Écrit par : Pierre NOËL | 09/04/2015

Les commentaires sont fermés.