29/04/2015

L'humain derrière le politique

photo-1207397320236-1-0.jpg

http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/05/446846-grands-...

 

Voici ce que l'ancien Président des Etats-Unis, Georges W. Bush a dit de son homologue russe de l'époque et actuel Président de la Fédération de Russie:

 

J'ai regardé cet homme droit dans les yeux, je l'ai trouvé très franc et digne de confiance, et nous avons eu un très bon dialogue. J'ai pu comprendre le sens de son âme. C'est un homme profondément dévoué à son pays et à ses intérêts.

Ces propos, devenus célèbres, auront valu des critiques à l'ancien Président américain.

Le chef de l'administration présidentielle russe, quant à lui, précise que Georges W.Bush s'était exprimé ainsi au sujet de Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse conjointe.

Il déclare, en outre, que l'actuel Président de la Fédération de Russie maintient des relations amicales avec l'ancien dirigeant américain, en dépit des divergences qui persistent entre Moscou et Washington,

Envisager l'être humain derrière l'homme politique, serait-ce rêver?


12:19 Publié dans Avaries, Etats-Unis, Humanité, OTAN, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : etats-unis, russie, bush, poutine, politique | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Non. Sous l'habit politique, il y a l'être humain. Ensuite s'incruste un autre chemin.

Pour revenir à George H. W. Bush : "Si le peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous trainerait dans la rue et nous lyncherait" - 1992.

Écrit par : xénia | 29/04/2015

Des mots qui touchent justes, comme toujours. Merci de souligner cet aspect essentiel de l'humain qui se cache derrière la fonction, on l'image qu'on nous rapporte.

Écrit par : EIO | 29/04/2015

G.W. Bush a peut-être été en face d'une catégorie d'être humain qu'il n'a pas l'habitude de fréquenter ni de croiser le regard ? S'est-il senti percé à jour ? Marionnette US, George traine de si grosses casseroles, comme celle citée par xénia et qui veut tout dire.
http://www.reflexiondz.net/LES-AMERICAINS-NE-POURRONT-PAS-ALLER-AU-VENEZUELA-SANS-VISA-George-W-Bush-interdit-de-voyage-au-Venezuela-_a33259.html
Rêver que l'âme d'un politique s'éveille, oui, on peut. Sinon on est foutu.

Écrit par : Marasine | 29/04/2015

Bravo.

Magnifique image.

J'aime bien la Tissot de Vova. Elle mesure la température, elle donne l'altitude et la direction du Nord.

Des paramètres qui n'échappaient pas à GWB.

Dommage que son agenda ne l'avait pas autorisé à passer quelques semaines en Russie, à prendre du bon temps et à découvrir réellement le peuple russe.

Tant pis. Ce sera pour la prochaine fois.

Écrit par : Keren Dispa | 29/04/2015

LA FAUSSETÉ AMÉRICAINE

L'américain dirigeant ou gouvernemental, tout comme le citoyen, sont des lentilles à deux faces, voire multiples, tout comme les pièces de monnaie, elles sont frappées d'une effigie différente sur chaque face.
Ce qu'ils disent est censé nourrir les apparences qu'on peut interpréter à loisir; ce qu'ils font, nourrit directement leurs intérêts propres sans jamais avoir à expliquer ni à se justifier.
L'exemple de l'implication américaine en Ukraine démontre le cynisme avec lequel les Césars de la guerre remettent la pièce de récompense dans la main de chaque allié: "prenez le pourboire et disparaissez ou rendez-vous utiles, mais il n'y aura pas de prime supplémentaire".

"J'ai pu comprendre le sens de son âme. C'est un homme profondément dévoué à son pays et à ses intérêts." (GWB)
En effet, Poutine est incorruptible. Il n'y aura pas de prise sur lui. C'est cela qui fait peur aux dirigeants Yankee ET occidentaux.

Poutine est clairvoyant, observant, ordonné et méthodique. On peut dire sans trop se tromper qu'il a une maturité politique que les autres n'ont pas. C'est pour cela qu'il faut appeler le monde à le diaboliser. Si ce n'est pas suffisant, on fabriquera de A à Z des témoignages et des preuves contre lui.
Mais la perspective d'un possible autre monde (en plus qui avance malgré les incendies volontaires) rend les célèbres propos des Bush et Obama anecdotiques et sans intérêt. Poutine laisse dire et continue son chemin. Ô combien il a raison!
Ceux qui racontent tout et son contraire devront faire face aux conséquences qui règleront leur compte tôt ou tard.

Que veut Poutine?
http://lesakerfrancophone.net/que-veut-poutine/

Avec le pourboire, la facture du banquet est laissée à l'Europe qui n'a pas d'autre choix que de la payer.
http://lesakerfrancophone.net/les-allies-de-lue-paient-pour-le-conflit-mondial-de-lamerique-et-ses-refugies/

Écrit par : Beatrix | 30/04/2015

Les bonnes relations entre les Nations passent par la capacité des dirigeants à discuter dans un respect mutuel. Pour cela, il faut une -Culture et une -Vision du monde.

Certains dirigeants occidentaux n'ont pas ces capacités.

Les USA ont perdu beaucoup depuis la guerre en Irak entraînant avec eux cette Europe moribonde.

Derrière chaque politicien se cache un être humain avec ses contradictions. Chez les Bush, les énergies fossiles et ses quelques amis industriels ont fait des dégâts. Chez Obama, c'est sa médaille et ses croyances, il a oublié que le monde était composé de plusieurs continents et de grandes Nations indépendantes avec des cultures différentes.

Il serait temps de reprendre les discussions avec Poutine, il n'est pas notre ennemi; en tout cas, rien a été constaté dans les "versets" de sa politique.

Écrit par : Pierre NOËL | 30/04/2015

"Poutine est incorruptible.", "Poutine est clairvoyant, observant, ordonné et méthodique.", "il a une maturité politique que les autres n'ont pas. "

Euh, donc, pour ceux qui ont pas suivi, je rappelle que le culte de la personnalité délirant, c'était sous Staline. Aujourd'hui, c'est passé de mode. Les vieilles vidéos façon Georges Marchais parlant de l'URSS font juste rigoler.

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 30/04/2015

@ Plouf Ploufovitch

Je n'ai pas d'admiration particulière pour Poutine, je constate juste qu'il possède ce qui manque aux autres hommes d'état: des qualités de fonction bien nécessaires à celui à qui nous confions le pays.

Pour le culte de la personnalité, Staline a été, et on a fait de lui, une idole fort utile pour la propagande et pour protéger des arbitraires répréhensibles commis dans son entourage. C'était donc très pratique d'avoir un Staline. Pas nécessairement en régime soviétique.

Le post-modernisme est en train de faire son retour vers ce culte, audio-visuel, réseaux sociaux et think-tanks pollueurs officiels de toute sorte et de tout acabit aidant.

Certes, nous entretenons le culte de la personnalité, mais ce qui manque aujourd'hui à ce culte c'est les personnalités. Elles sont quasiment inexistantes.
Ceux qui décrient ce culte, le bâtissent à merveille pour eux-même, bien qu'ils ne deviennent jamais une personnalité. Des exemples, dans ladite gauche extrême ou des pseudo-alternatifs, pullulent et on ne peut même pas qualifier ces individus de charismatiques. Juste des repoussoirs.
Oui, pour la grande mojorité, c'est le dépit total!

Écrit par : Beatrix | 02/05/2015

Merci à Vlad Putin !

100 milliards de $ !!!

Le président russe Vladimir Poutine a ratifié samedi l'accord portant sur la création d'un fonds commun de réserves pour les pays émergents des Brics.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Un-fonds-de-100-milliards-de-dollars-pour-les-Brics-19294181

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 03/05/2015

Poutine ?

Mais bravo à cet homme, nos dirigeants occidentaux sont, soit des nains de jardin lobotomisés, corrompus jusqu’à la moelle, menteurs invétérés, cireurs de pompes, soit des fieffés salopards et des criminels de guerre pourris, fascistes, liberticides et inféodés à l’Empire ! Ou alors, éventuellement tout ça en même temps !

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/05/2015

Eh bien voilà, pour illustrer mes propos ci-devant, un article qui tombe à pic :
http://www.voltairenet.org/article187402.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/05/2015

Les commentaires sont fermés.