02/05/2015

Brûlés vifs. C'était il y a un an.

873604_original.jpg

Qui ont-ils insulté pour avoir dû subir l'épreuve du feu?

Quel blasphème auraient-ils commis pour avoir été brûlés vifs?

C'était il y un an, le 2 mai 2014, à Odessa.

La Maison des syndicats était incendiée et tout accès extérieur pour la fuir en avait été bloqué.

A l'intérieur, quarante-huit Pro-russes périssaient dans d'indicibles souffrances.

Pour le seul fait d'avoir défendu leurs valeurs, ils ont été sacrifiés .

Une enquête a été ouverte dont les conclusions n'ont toujours pas été rendues.

Pendant ce temps-là, les proches des victimes attendent.

Qui s'en soucie?


Pour mémoire:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/02/05/aux-martyrs-d-...

21:44 Publié dans Histoire, Humanité, Justice, Politique, Pratiques, Ukraine | Tags : ukraine, odessa, 2 mai 2014 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

C'était immédiatement l'effroi, ce 2 mai 2014 lorsque les premières images nous avaient été rapportées sur Mondialisation.ca. D'après ces clichés, malgré l'isuffisante résolution-image, on pouvait tout de suite penser assassinat à cause des parties brûlées qui semblaient volontairement ciblées et de la couleur des peaux et des chairs manifestement brûlées et par les flammes et par les acides (je l'avais dit dans une note sur l'Ukraine de Hommelibre).

La révélation dans la presse alternative et d'investigation a frappé comme d'un coup d'avertissement pour ce qui allait advenir. J'avais compris que ce premier pas meurtrier de Kiev n'allait plus s'arrêter.
Depuis lors, le gouvernement fantoche et nazi ne savait plus se reprendre dans ses crimes, comme drogués et addicts à la violence et au sang...
Nous avons sous nos yeux, un gouvernement de psychopathes assisté de dirigeants européens psychopathes qui continuent de le financer de le soutenir avec les impôts des citoyens et c'est bien là le malheur des peuples.

Avoir connaissance des faits aussi insoutenables, j'avais rêvé que nos concitoyens suisses qui chérissent la sécurité et la paix, se mettraient à faire entendre leur réprobation, sans pour autant faire ingérence, mais pour se positionner par rapport aux valeurs proclamées à travers toutes les institutions internationales.
Je dois me rendre à l'évidence que nos autorités politiques, à tous les niveaux de mon pays, se sont tus et ont détourné leur regard pour n'avoir d'yeux que pour les instances prestigieuses comme les Organisations Internationales et ne viser que d'être un jour "en haut de l'affiche" (Je m'voyais déjà en haut de l'affiche de Aznavour).

Il faut croire que nos autorités acquiescent et approuvent le fascisme comme le nouveau standard moral et éthique.

Écrit par : Beatrix | 02/05/2015

Il est bon parfois de nous rappeler certains faits qui mettent l’homo sapiens au banc de notre monde dit « Civilisé !!
Sommes-nous devant un concours sur l’horreur, à celui qui fera le mieux et que l’on oubliera le plus vite, pour se donner bonne conscience !!

Écrit par : Maurice Roth le Gentil | 03/05/2015

Hélas, il y aura d'autres événements du même acabit commis par ces mêmes barbares :
http://fortruss.blogspot.com.au/2015/04/ukrainian-neo-nazis-from-azov-batallion.html?m=1

+18. insoutenable et inexcusable.

Écrit par : keren dispa | 03/05/2015

Le film d'Arkady Mamontov "La brulure",retransmis le 29 avril 2015 à la télévision russe. A voir absolument

https://www.youtube.com/watch?v=2pA6Ua2_6OU&feature=youtu.be

Écrit par : vlad | 03/05/2015

Finalement ces gens d'Azov, mériteraient sans autre d'être exterminés comme les SS qu'ont pris les Soviétiques qui les ont alignés au sol, et qui ont fait passer un char sur leurs têtes...et les criminels de guerre de Kiev, avec leurs complices suisso-européens mériteraient un nouveau Nuremberg!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/05/2015

On peut écrire et écrire bien. Moi je ne sais plus. Des morts j'en ai vus. Des morts absurdes, j'en ai vues aussi, mais pas dans ces conditions-ci, sans idées plus que pour. Alors je ne sais que dire, comme si ne rien dire c'était déjà penser. En fait, la vie est un éternel combat. Un combat qui s'apprend, qu'on devrait savoir. Mais le temps et les moyens sont des esclaves. A déféquer ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 03/05/2015

Eh oui! le Qatar comme l'Arabie Saoudite, il a beaucoup de sous à dépenser. Les deux en ont tellement qu'ils se sont permis de baisser vertigineusement le prix du baril de brut, si bien que cela fait baisser tragiquement la recette fiscale de tous les pays consommateurs dépendants. Mais le Bloc Américano Occidental (BAO) n'est pas dépourvu de vélocité d'esprit, il va compenser avec la vente de sa camelote haut de gamme, surtout si elle est destinée à être détruite par l'ennemi ou par les utilisateurs eux-même. Après tout c'est du consommable à vendre autant que possible.

Le gentil et présentable Qatar fait partie du club des voyous du Golfe qui ont confectionné des monstres pour la CIA et l'armée la plus efficace de l'Otanistan pour semer le chaos sans fin. Ce sont des troupes toute main, bon marché jetables et renouvelables à merci grâce aux facilitations des recrutements fournies par internet et les réseaux sociaux ou professionnels. C'est pour cette armée là et pour ses dirigeants en CDD que les armes légères ainsi que l'armement lourd de l'aéronautique doivent être acheminés. Parmi ces dirigeants hétéroclites et multinationaux, il y a des encadrants et des experts instructeurs issus du BAO (ah oui, que font-ils là). C'est eux qui vont utiliser ce joli matériel produit en France, aux USA, en Allemagne, en Israël, de facture polonaise, ukrainienne, espagnole, roumaine ou italienne.

Mais comment pouvoir dire aux citoyens des pays européens que leurs dirigeants doivent soutenir les USA, qu'ils sont les vassaux de Washington et que la démocratie à l'américaine exige des guerres de changement de régime et d'hommes ici et là et qu'il faille y aller... et comment avouer que l’état Islamique (bien qu'il n'ait rien à voir avec le Coran ni avec les musulmans en général) est leur armée commune. Leurs hommes de main. Ceux-ci ne peuvent, tout de même, pas aller au combat mains nues. C'est leur prestataires communs. Comment annoncer que leurs armées nationales sont externalisées ou pour être moderne, disons qu'elles font du "outsourcing" des moyens et des compétences. Non! Ce n'est pas possible! Déjà que toutes les armées régulières et les défenses nationales se plaignent partout de la cure d'amaigrissement de leurs budgets et du retard chronique du paiement de leurs soldes, des érosions affligeantes des privilèges et des honneurs qui leur avaient été réservés jusque là etc.
Il faut donc dire les choses autrement. Parler de la relance économique, celle du secteur militaire, des emplois, ceux du secteur, de la compétitivité de la France, celle du secteur, de la performance technologique, celle du secteur et ainsi de suite.
Vraiment, on ne peut pas dire toutes les vérités. Ce serait la révolution à l'intérieur des palais, 1789 dans la rue. Décidément, on ne le peut pas! Soyons simples et disons simple: "Toute les vérités ne sont pas bonne à dire!"

Là, du bon usage du cynisme devient charitable: On a, tous, raison de vendre des armes à ces Émiratis qui les acquièrent et qui les transfèrent à DAECH ou EI à leurs grands frais. Ils sont les sauveurs d'emplois en France et faiseurs de prospérité à l'Allemagne. Ils redorent le blason terni des pays comme la France et l'Italie qui sont les plus ardents soutiens de Washington, les plus flattés l'un pour sa paternité des droits de l'homme, l'autre pour sa patronne et son art de la guerre. Qu'importe de n'être que des subordonnés ou des supplétifs si cela fait vendre et que Washington fournisse passeurs et payeurs.
Et si, par hasard, le Qatar et l'Arabie Saoudite débordent trop des compétences que les occidentaux ont bien voulu leur concéder, ces derniers n'auront qu'à les sevrer et laisser Israël s'en occuper seul, Israël qui s'occupe déjà d'eux à les former aux attentats et aux sabotages. Ce sera de nouveau l'occasion de vendre... à Israël tout l’Armageddon nécessaire à sa tâche.

Mais voilà que malheureusement, l'EI s'est affranchi idéologiquement du cadre assigné par les occidentaux, il peut parfaitement cibler les pays européens. Téléologiquement l'endoctrinement est déjà fait, les dispositifs (candidats) sont déjà sur place, il suffira juste de l'actionner.
A nos services de la sécurité et de la sûreté de les débusquer - ce qui me fait dire que la société civile sera impuissante face à cette monstruosité, payée avec une partie de l'argent des contribuables.

Peuplés d'ex-militaires de toutes les juntes, de toutes les armées régulières du Moyen-Orient, instruits aux armes et aux tactiques, éprouvés aux opérations secrètes urbaines et rurales, cette hydre avance dans toutes les directions et de plus en plus loin. Il ne sera pas surprenant de retrouver des djihadistes de l'EI parmi les réfugiés-migrants provenant d'Afrique et du Moyen Orient. Pas surprenant non plus de les retrouver parmi les nazis d'Ukraine, parce qu'ils y auront été envoyés pour collaborer et encourager les bataillons privés des oligarques à redoubler de barbarie. Rappelons le. Le but de ce genre d'armée, c'est la terreur et le chaos continuel. La déstabilisation d'un pays sans possibilités pour lui de se reconstruire, ni de retrouver la paix. Le plus important étant de lui confisquer ses pouvoirs.

On devrait tous se souvenir de l'OTAN, du Kosovo et des bases militaires pré-installées dans les années 90-2000 dans cette région. Ce n'était qu'un exercice appelé à se répéter. Irak, Libye et Syrie ont été la série d'exercices avant l'Ukraine.

Écrit par : Beatrix | 07/05/2015

Les commentaires sont fermés.