09/05/2015

Moscou, hommage

73067557_69566161.jpg

L'absence de la plus grande partie des chefs d'Etats occidentaux à la cérémonie de commémoration des 70 ans de la victoire de l'Armée rouge sur le nazisme à Moscou a été voulue.

Elle a aussi été remarquée.

Même celui que l'Occident tient en si grande estime, le dernier président de l'ex-URSS Mikhaïl Gorbachev, a fustigé le comportement des leaders de l'auto-proclamée communauté internationale.

Pour qui ne l'aurait oublié, Vladimir Poutine, invité le 6 juin 2014 au D-Day célébré en mémoire des 70 ans du débarquement à Ouistreham, y a été présent. 

La réciprocité ne lui a pas été rendue en ce 9 mai 2015 à Moscou.

Il a su, néanmoins, remercier les peuples de Grande-Bretagne, de France et des Etats-Unis pour leur contribution à la victoire

Il a aussi insisté sur le fait que l'Armée rouge, au terme d'un assaut dévastateur sur Berlin, a mis un point final à la guerre contre l'Allemagne hitlérienne.

Ce rappel, bien des commentateurs et autres (re)visiteurs de l'Histoire semblent avoir de plus en plus de peine à s'en accommoder quand ils ne l'omettent tout simplement pas. 

Commentaires

L'assaut "dévastateur" de l'armée rouge à Berlin avait fait l'objet d'âpres négociations entre les alliés de l'époque, à Yalta. Les Etats-Unis, le Royaume Uni et la France avaient finalement décidé de laisser l'avantage symbolique de cet assaut à Staline.

Et, effectivement, l'absence des chefs actuels des autres grandes puissances de l'époque a bien été voulue.

Écrit par : Déblogueur | 09/05/2015

Déblogueur,
La France n’était pas représentée (quoique Churchill interviendra en sa faveur pour la division de l’Allemagne de l’après guerre) ou présente á la conférence de Yalta, et n’a donc pu participer « aux négociations âpres » dont vous parler. En effet la France, qui s’est déclarée vaincue, avait capitulé bien auparavant et le gouvernement de pétain collaborait activement avec l’Allemagne nazie. Il nous reste donc les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.
Les Etats-Unis comptaient (en avaient réellement besoin), comme pendant la plus grande partie de la guerre en Europe, sur l’Union Soviétique pour les assister dans leur guerre contre le Japon, dans le Pacifique. Churchill avait dessiné, sur une serviette de papier, la répartition proposée des « zones d’influence » que nous connaissons tous et remise á Stalin pour son approbation. Quant aux Forces Soviétiques, elles bivouaquaient sur la rive est de l’Oder. Vous conviendrez qu’il est alors ridicule de penser que Les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont décidé quoi que ce soit unilatéralement….ce dont, par ailleurs, ni l’un ni l’autre ne se réclameront par la suite.
« L’avantage de l’assaut symbolique… » coûtera la vie á 200,000 soldats Soviétiques, plus les blessés et civils Allemands. C’est pour le moindre un symbole ‘fort’…qui s’ajoutera á des millions de citoyens Soviétiques…
L’Histoire de ces tristes années est connue et incontestée. Il est cependant regrettable et offensant de revenir, récemment, sur une comptabilité malheureuse, de ressortir cartes et témoignages pour contrer un certain révisionnisme d’un brun ressurgissant et malsain ; et de bien mauvais augure.
Il est tout aussi regrettable de ne pas tout naturellement honorer la mémoire de tous ces Héros, de tout pays et origine, qui se sont sacrifiés pour notre Liberté et de politiser ce Souvenir á des fins plus que douteuses et brunes.
Quant aux « chefs des grandes puissances » dont vous parler, je pense qu’ils étaient présents á Moscou, ce 9 mai.


Xénia, excellente vidéo que je me permets de partager.

Écrit par : Emmanuel Meunier | 10/05/2015

https://www.youtube.com/watch?v=dPdVGIMiie4

Écrit par : xénia | 09/05/2015

"Les Etats-Unis, le Royaume Uni et la France avaient finalement décidé de laisser l'avantage symbolique de cet assaut à Staline."
Pas si symbolique que ça...D'après les commentaires des rétrospectives de ces jours, la raison profonde en serait de laisser les Soviétiques assumer les plus lourdes pertes...
Cet argument revient souvent dans la problématique de l'alliance avec Staline contre Hitler du point de vue des Occidentaux. La question de l'ouverture d'un nouveau front en Europe, qui n'est intervenue qu'en 1944...

Écrit par : Géo | 09/05/2015

Merci du lien à la video, Xenia.

A regarder jusqu'à la fin.

Durée: 12'52

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/05/2015

L'Hypocrisie et la lachetee actuelles n'ont pas de limites on dirait.
Cela restera le probleme de ceux qui veullent deformer l'histoire et n'ont pas de .. caractere pour prendre ses propres responsabilites. Tant pis pour eux.
On viendra en aide encore et encore, de toute facon.

Écrit par : Vitaly Korneev | 09/05/2015

Bonjour
Merci pour vos articles. En quelques mots et de façon non polémique, vous devenez le porte parole de ceux qui se sentent trahis par les représentants officiels. Quel triste spectacle que cet alignement scandaleux sur les va-t'en guerre de l'Empire. Comment peut-on faire un pareil affront aux peuples de l'ancienne URSS qui ont perdu plus de 25 millions de personnes afin d'abattre la bête immonde.
Une délégation de 4 personnes de l'association "Comité pour une nouvelle Résistance-CNR" est actuellement à Moscou pour participer à ces cérémonies officielles.
Lucien Pons

Présence à Moscou d'une délégation de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR" pour le 70ème anniversaire de la victoire.


L’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » travaille depuis septembre 2014 sur la guerre en Ukraine. Notre objectif est de faire connaître à nos concitoyens d’autres aspects de ce conflit. Nous avons également pensé qu’il fallait témoigner à la Russie la reconnaissance qui lui est due, suite à sa contribution essentielle pour terrasser le nazisme. Notre modeste contribution a pour but de montrer cela.
Il faut quand même rappeler que ce pays a permis d’abattre la peste brune en Europe en sacrifiant plus de 25 millions de Soviétiques dans cette guerre à mort. La délégation de notre association composée de Résistants et d’enfants de Résistants, prend ainsi une valeur symbolique importante.

Nous avons accueilli le 29 janvier à Nice une délégation d’Ukrainiens d’Odessa. Ces personnes ont expliqué le conflit en cours et elles ont parlé également du massacre du 2 mai 2014. Ce jour-là plus de quarante personnes sont mortes, brûlées vives dans la maison des syndicats. Une des personnes de la délégation a perdu dans ce drame son fils de 27 ans, achevé sauvagement par des barbares après avoir essayé d’échapper aux flammes en se jetant par la fenêtre.

Suite à cette rencontre nous avons été invités par les responsables de la manifestation du 9 mai à Moscou. Une délégation de l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » est actuellement à Moscou pour assister à la parade pour le 70ème anniversaire de la victoire sur le nazisme. Deux personnes parmi les quatre de la délégation, envisagent d’aller à Odessa remercier nos amis odessites de nous avoir permis d'assister à cette évènement et pour les assurer de tout notre soutien.

Voici les quatre personnes de notre délégation :
- Serge, Résistant FTP et sa fille.
- Claude, fille du commandant du grand maquis MUR du Var, le maquis Vallier, et sa fille.
A leur retour, l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » organisera une conférence pour rendre compte de la participation officielle de notre association à cet évènement. Les membres de la délégation donneront des informations à ce sujet. Ce sera l’occasion de poursuivre le travail de notre association pour la paix en Ukraine et en Europe.

Écrit par : Lucien Pons | 09/05/2015

"Cela restera le probleme de ceux qui veullent deformer l'histoire "

En français on les appelle des révisionnistes. Il y en un de mémorable qui sévit sur ces blogs tdg. On peut aussi parler de pollution intellectuelle. C'est du même style que ceux qui nient le génocide des Juifs ou qui considèrent que c'est un détail de l'histoire.

La bataille de Koursk a été la dernière tentative par l'armée allemande de reprendre l'offensive. Par son échec, cette armée ne pouvait plus vaincre, ni matériellement, ni moralement. Les "alliés" ont attendu 10 mois pour débarquer et créer un front à l'ouest. Ils ont attendu que les Soviétiques fassent le travail.

Et ici même nous avons un bel exemple de révisionniste. La conférence de Yalta s'est tenue en février 1945. Les Soviétiques étaient alors à une centaine de km de Berlin. Les "alliés" à l'ouest n'ont franchi le Rhin que fin mars 1945. Prenez une carte et comparez les distances. Et il faut être un c..... fini pour penser que la prise de Berlin a été "symbolique". 170.000 tués. 500.000 blessés. "Symbolique".


https://www.youtube.com/watch?v=dPdVGIMiie4

Remarquable. A balancer à la figure de tous les révisionnistes.
Et à propos de la France, maintenant que le gouvernement dit "socialiste" fait voter des lois fascistes, les Français peuvent tranquillement voter Marine Le Pen, car elle ne peut faire pire.

Écrit par : Johann | 09/05/2015

Déblogueur ou le mec qui réécrit l'Histoire, comme il est dit dans l'excellente vidéo, finalement ceux qui font ça aujourd'hui ne sont rien d'autre que des fascistes! Il y a un vrai devoir de mémoire et d'éducation de la jeunesse pour contredire les bobards officiels de nos merdias mainstream et des mecs comme lui! Von Rundstedt avait arrêté les yankees après le débarquement de 1944 dans les Ardennes, et si les Soviétiques n'avaient pas augmenté la pression dans leur marche sur Berlin, il est fort probable que les yankees auraient été défaits dans les Ardennes, donc les Soviétiques auraient très bien pu arriver tout seuls jusqu'à l'Atlantique!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 09/05/2015

Au delà des pia pia, des taratatas, des coups de trompette ou de réflexion longue et littéraire , le lien posé par Xenia est incontournable: exposé sans fard, sans langue de bois , sans artifice diplomatique. C'est posé, sur la table .
Incontournable. Ppur rappel : https://www.youtube.com/watch?v=dPdVGIMiie4

Écrit par : jocegaly | 09/05/2015

"et si les Soviétiques n'avaient pas augmenté la pression dans leur marche sur Berlin, il est fort probable que les yankees auraient été défaits dans les Ardennes"
A révisionniste, révisionniste et demi...Il se trouve qu'à partir du moment où l'aviation a pu intervenir, les Allemands se sont fait écraser...

"La bataille de Koursk a été la dernière tentative par l'armée allemande de reprendre l'offensive" Sur ce front. La contre-offensive des Ardennes, justement...

Cela dit, les chiffres de la guerre de 39-45 donnent le vertige. En pertes humaines : cette contre-offensive des Ardennes a fait 50'000 morts américains en une semaine, selon une de ces rétrospectives données sur une chaîne française. La guerre du Vietnam : 59'000 morts américains. Et deux millions de Vietnamiens, mais bon...
Koursk : 6000 chars qui s'affrontent.
7000 avions qui partent d'Angleterre chaque jour pour bombarder l'Allemagne...
Et 59 millions de morts. Quasi-invisibles sur la courbe de croissance démographique des humains, soit dit en passant...

Écrit par : Géo | 09/05/2015

C'est bon les européens s'enfoncent encore plus et Poutine grandit encore mieux!
Tout faux l'Europe, nulle et non avenue c'est pas plus mal! Mais à un moment ou un autre, il faudra en payer le prix!

Écrit par : Corélande | 10/05/2015

Le Géo...stratège à 2 balles, l'Occident sort les rames depuis des années pour essayer de gommer l'apport décisif des Soviétiques dans la défaite des nazis. En vain et le réveil tardif(?) de la Russie ne va pas arranger leurs affaires. Les 7000 avions c'est une tartufferie de plus de notre géostratége. Non seulement il y en avait pas autant de bombardiers sur le front occidental (n'oublions pas l'Afrique du nord, et le Pacifique), car ça aurait sous entendu 2 fois plus de chasseurs pour les accompagner, sinon les allemands même affaiblis auraient été à la parade en l'air, mais en plus, les valeureux anglo-saxons étaient drôlement mauvais, car leur haut fait d'armes ce sont les 200000 morts civils à Dresde qui est très à l'est, sans usines militaires de poids, alors que dans la Ruhr, beaucoup plus près de l'Angleterre, ils ne sont pas arrivés à bombarder les usines KRUPP-Thyssen, les plus grands fabricants de canons et de chars allemands. Probablement ils manquaient de GPS. C'est ballot, non? de toutes façons l'Occident peut bien essayer de rétropédaler tout ce qu'il veut, le tournant de la guerre c'était Stalingrad! Et ce n’est pas le genre de films super débiles à la mode Luc Besson qui y changera quelque chose.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/05/2015

Ah oui et j'oubliais, pour nos merdias, les Soviétiques ont perdu 25 millions d'hommes, pour Décaillet, grand journaliste si il en est, ils ont perdu 20 millions, alors qu'il s'agit de 27 millions officiellement. Pour la famille des millions manquants et ceux qui ont été libérés par ces soviétiques comme à Budapest, ça fera toujours plaisir!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/05/2015

Que l’on soit ou non pour le Président POUTINE. Que le Président POUTINE ait fait de ce 9 mai une tribune pour montrer sa Puissance et la Force de la Fédération / République de Russie sur laquelle il faut désormais compter, c’est une chose.
Mais c’est une autre chose que de penser uniquement que ce 9 mai 2015 ne devaient être consacrée qu’aux Femmes et aux Hommes sans oublier aux enfants de la RUSSIE qui ont donné leur vie, directement ou indirectement, pour aider l’Europe à lutter contre le Nazisme avec d’autres pays comme les USA, le CANADA, les AUSTRALIE, ….
Même si certains propos relatés dans ce blog est vrai, en agissant de cette façon, nos Responsables Politiques et/ou dirigeants sont entrés dans le jeu du Président POUTINE qui a pu prouver ainsi au peuple de la République de Russie tout le mépris que l’on avait pour lui et ceux qui sont morts pour cette « Liberté ».
Alors était-ce vraiment nécessaire ou ne fallait-il pas y aller simplement pour le Peuple de la République de Russie et le dire haut et fort ?
Tout cela laisse à réfléchir mais est également paradoxale quand beaucoup de ces dirigeants qui ne sont pas venus, vont prêter allégeance à des pays comme la Chine ou du Golf Arabo Persique, etc. qui n’ont rien de vraiment démocratique !! Alors, alors …….

Écrit par : Maurice Roth le Gentil | 10/05/2015

Maurice Roth le Gentil,

Vous êtes bien gentil avec votre "peuple de la République de Russie" mais un "des pays comme la Chine", à savoir la Chine elle-même, est venu à Moscou ce 9 mai. Des soldats de l'armée de la République Populaire de la Chine ont défilé sur la place Rouge hier.

Bien à vous

Écrit par : vlad | 10/05/2015

Et les Chinois ils l'ont bien fait, eux qui ont payé le prix du sang face aux barbares japonais et avant eux c'était les barbares britanniques!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/05/2015

Ce qu'il faut retenir, 28 chefs d'états étrangers ont répondu à l'invitation fraternelle et sincère de Poutine. Ceux-ci, (selon la chaîne A2 en France) représentent environ 4 milliards d'humains. Un détail qui a échappé à nos -Occidentalopithèques et collabos.

Avons-nous les moyens de nous ridiculiser à ce point ? L'histoire l'indiquera.

La vente de mille rafales ne vaut rien à côté de nos valeurs et notre Liberté.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/05/2015

Avec passablement de retard, et pour cause, je ne l'ai lu qu'aujourd'hui alors que je fais mon retour sur la toile, j'ai envie de partager avec les lecteurs d'Hélène l'hommage d'André Witchek aux 27 millions de Russes qui s'étaient sacrifiés pour repousser le fascisme et empêcher que le nazisme ne deviennent mondial.
Un très beau texte, impressif comme une peinture de Gauguin ou plein de poésie réaliste à la Bruegel.
Dans ses propos simples et directs, il y a tant de vérités, dans sa vision, tant d'images du futur presque immédiat qui devraient nous impressionner et nous inquiéter. La danse macabre a commencé depuis longtemps.

http://www.mondialisation.ca/etre-ou-ne-pas-etre-russe/5449002

Faire connaisance avec Andre Witchek

http://www.mondialisation.ca/author/andre-vltchek

Écrit par : Beatrix | 17/05/2015

"Les 7000 avions c'est une tartufferie de plus de notre géostratége. Non seulement il y en avait pas autant de bombardiers sur le front occidental"
Comme je le disais, à révisionniste, révisionniste et demi...
Jusqu'à quand verrons-nous Gabor Fonyodi déverser ses théories complotistes sur les blogs TdG ?

Écrit par : Géo | 17/05/2015

Beatrix,

Ce ne sont pas « 27 millions de Russes » qui se sont sacrifiés mais 27 millions de Soviétiques. Parmi eux, il y avait les Ossètes, les Abkhazes, les Russes, les Ukrainiens, les Adyghiens et beaucoup d’autres…

Par ailleurs le taux des héros de l'Union Soviétique le plus élevé s’observe chez les Ossètes:

https://www.youtube.com/watch?v=2DteDPI5Q_A

Pendant les récentes festivités à Moscou, l'hommage à ce héroïque peuple soviétique a été rendu, de la bouche du président Poutine et bien d'autres, - hommes d'état ou simplement journalistes engagés.

Encore une chose très importante que je veux que vous sachiez, Beatrix. Dans le cadre de ses rencontres avec président Xi Jinping, président Poutine a rappelé que pendant la deuxième guerre mondiale, l’URSS et la RPC (République Populaire de Chine) avaient subi les plus grandes pertes humaines :

https://news.mail.ru/politics/21964510/


En « glorifiant » et en « sacralisant » les Russes de cette façon, dans les faits, vous œuvrez contre eux.

Ils n’ont nullement besoin de cela. Leur rôle et leur tragédie dans l’Histoire sont ailleurs.

Je comprends très bien, Beatrix qu’ici, en Suisse ou un peu partout en Occident anti-Orthodoxe, en ayant dans votre disposition seulement des moyens électroniques ou virtuelles de communications avec le Monde Russe, vous autres, vous seriez plutôt tentés par l’édification des images et des représentations simplistes sinon carrément déformées de cette partie de la Terre.

Il vous manque également, dans votre belle langue française, des moyens expressives adéquates pour parler de la Russie. Quand je vois que certains ici-bas ne sont plus capables d’utiliser qu’un seul terme « Fédération de Russie » en parlant de la « Russie », je réalise l’ampleur du trouble provoqué dans leur innocentes âmes par les derniers évènements.

Ceux qui s’intéressent vraiment et sans aucune arrière pensée à mon pays, je les invite à bien apprendre l’histoire et surtout la langue russe.

Écrit par : vlad | 17/05/2015

vlad

"Il vous manque également, dans votre belle langue française, des moyens expressives adéquates pour parler de la Russie."

Vous avez raison, les moyens expressifs ne découlent que du vécu. La langue, quelque qu'elle soit, est l'incarnation du vécu. De votre vécu. Ensuite, faut-il encore vivre en SA langue et non pas à côté d'elle comme le font certains intellectuels. Là il faut avouer que je ne parle pas russe ni je n'ai visité la Russie d'aujourd'hui ou l'Union Soviétique autrefois. J'ai seulement connu, dans mon enfance (il y a plus de 65 ans), des migrants Russes en Angleterre. Ceux-là étaient tous des travailleurs manuels très qualifiés. Enfants, nous jouiions ensemble, nous assistions aux tribulations comme aux joies de nos familles. Nous allions fêter et chanter chaque Nouvel An à l'église orthodoxe. Je n'avais gardé que de bons souvenirs.
Beaucoup plus tard, j'en ai rencontré sur des chantiers de génie civil avec des Indiens, Chinois et Américains, mais le professionnel masque toutes nos particularités et chacun reste ce qu'il est derrière la façade de civilité devant une bière ou un gueuleton. Par contre, en plongée dans nos tâches, nous nous sentions l'égal de l'autre devant des responsabilités communes et solidaires (au sens éthologique et juridique).

La Russie, un immense et magnifique pays m'a-t-on dit. J'aimerai tant la visiter au moins une fois. Comme en Chine, j'aimerais y retourner pour y rester quelques années. Ses provinces sont tellement vastes qu'un étranger ne pourrait pas se familiariser avec ses espaces ni s’imprégner de ses cultures très diverses et de son mode de penser (logique et méthode de réductibilité) s'il n'y passe pas sa vie. Du moins il en faudrait une bonne partie. Parler sa langue ne suffit assurément pas.

Vous qui êtes Russe et qui parlez français, parlez-nous des Russies, de ses cultures, parlez-nous de comment les Russes nous voient, dites-nous ce que nous ne savons et ne connaissons pas d'eux.
Quant à l'histoire officielle, on s'en doute, elle n'est prolixe qu'à propos de ceux qui se sont dit vainqueurs partout.

Malgré mon ignorance, ce que je sais et ce dont je ne doute pas est que, si différents que nous soyons les uns et les autres, dans quelque pays où nous vivons, nous devrions tous avoir droit à nos terres, à la paix, au développement à notre rythme et au dialogue, le droit de choisir nos modèles d'organisation pour notre société et pour nos vies. Nous devrions aimer être curieux et apprendre au lieu d'être chauvin ou vindicatif, nous devrions résoudre nos différends ou nos divergences par la recherche de solutions et de compromis (pas compromission) etc. Ces droits fondamentaux, nous devrions pouvoir en disposer comme de naturels et comme de garantis par le Droit International. La confiscation de ces droits ne doit pas devenir la norme.

Un seul qui veut tout et qui use de menace, de violences ouvertes et secrètes, qui élimine physiquement ses adversaires pour parvenir à ses fins, est tout simplement inadmissible. Il faut carrément le combattre et le mettre hors d'état de nuire s'il est impossible de le ramener à la raison, impossible de l'éduquer, impossible de le guérir.

Le Russe du peuple, pense-t-il comme moi?

Écrit par : Beatrix | 18/05/2015

Merci de votre témoignage, Beatix.

Le format du blog ne me permettra pas de répondre à toutes vos questionnements pourtant fort intéressants.

Au sujet de la notion du Russe du peuple je peux dire seulement une chose. A la rentrée, le manuel "unique" d’histoire (russe) devra être utilisé partout dans l'enseignement secondaire russe. Une énorme erreur de conception. Le Russe blanc et Le Russe rouge ne pourront jamais cohabiter dans le même manuel d'histoire, manuel à priori entaché par l'incompétence de l'idéologie du pouvoir en place.

Écrit par : vlad | 19/05/2015

Les commentaires sont fermés.