17/07/2015

Nucléaire iranien, douze ans de négociations

 

topelement.jpg

Le Figaro publie un article qui ne manque pas d'intérêt.

Son auteur est l'ancien ambassadeur de France en Hongrie et en Iran, François Nicoullaud.

Celui-ci relève le rôle majeur joué par trois personnalités dans le cadre des négociation conclues autour du nucléaire iranien.

Les trois hommes qui, selon lui, ont permis qu'un accord soit trouvé, sont Dominique de Villepin, Barack Obama et Hassan Rohani.

Il rappelle comment les discussions avec l'Iran ont été entamées, leurs aléas et leur conclusion.

La lecture de cet article met bien l'accord trouvé en perspective. François Nicoullaud montre, en tous les cas, que rien ne se réalise sans endurance ni volonté.

Certes, celles-ci ne suffisent pas non plus pour aboutir. Et bien des obstacles se sont dressés qui auraient pu ne jamais être surmontés.

Les circonstances ont permis qu'ils le soient, du moins, est-ce ainsi que le récit de l'ambassadeur nous est présenté:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/16/31002-2015071...
 

01:20 Publié dans Air du temps, Etats-Unis, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : iran, nucléaire, etats-unis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Pas un seul mot de remerciements à la Suisse des "bons offices" et Micheline Calmy-Rey, conceptrice du fameux "neutralité active" ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 17/07/2015

Quant à la Russie?

Écrit par : Cassandre | 17/07/2015

Voilà un an que le Mh17 n'est plus... Suis-je hors sujet ?

Le nucléaire iranien, douze ans de bluff des us...Et actuellement, il y a peut-être plus urgent que l'Iran, il y a la Chine et surtout la Russie.

Que se passe-t-il au japon, 400 % de dette sur 30 ans, et Abe qui casse la constitution pacifique du japon. Qu'elle est la menasse réelle ? Où sont-ils aux ordres des Etats-Unis !

"Le terrorisme

L’autre intérêt stratégique russe dans ce dossier, c’est l’avenir de Daesh. Il ne fait plus aucun doute que l’organisation terroriste, aujourd’hui commandée par la Turquie et financée par une partie de la famille royale saoudienne, est prête à abandonner l’Irak et la Syrie pour se déplacer dans la Caucase russe. Depuis septembre 2014, la direction de l’Émirat islamique a été purgée de ses officiers maghrébins. Ils ont presque tous été remplacés par d’ex-Soviétiques, principalement des Géorgiens et des Ouzbeks. Actuellement, les communications intérieures des officiers de Daesh, par talkie-walkie, ne sont plus en arabe, mais presque toujours en russe ; les jihadistes arabes n’étant que de la chair à canon. Moscou doit donc éliminer Daesh, maintenant au « Proche-Orient », ou devoir le combattre sur son propre sol, demain dans le Caucase."(Thierry Meyssan)

Tout cela n'est peut-etre que de la com...le temps nous le dira...

Écrit par : f...... | 17/07/2015

Les commentaires sont fermés.