14/08/2015

Nous, citoyens occidentaux

CLu89DyWIAAsWIp.jpg

La divergence d'opinions et d'intérêts qui anime les citoyens occidentaux est fondamentale pour préserver l'idéal démocratique, nul ne le contesterait.

Néanmoins, est-il bien nécessaire, au nom de la liberté d'expression, d'entretenir un climat particulièrement hostile envers la Russie?

Est-il bien raisonnable de sans cesse déformer les visées de ce pays?

Est-il bien utile de créer un clivage entre l'Occident et la Russie, faute d'en connaître les réalités et les valeurs?

Désinformer relève d'une stratégie guerrière connue. 

Force est toutefois de constater, à suivre l'actualité médiatique, que quelques signes d'ouverture s'observent.

L'interview de Vladimir Poutine qu'a tenu à obtenir le journaliste suisse Darius Rochebin en a été un.

Un autre, cette chronique de Jacques Pilet, parue dans L'Hebdo du 6 août dernier et qui illustre ce sujet.

Il est heureux de relever que des journalistes osent, enfin, exercer leur sens critique.

Puissent-ils être suivis, tant l'Occident a tout à perdre à se couper de la Russie.

Non, la Russie n'est pas l'ennemie de l'Europe et le prétendre est un mensonge qui risque d'être payé au prix fort si on ne le refuse pas.

Mais quel poids a encore la voix de citoyens alors que tant de décisions se prennent sans plus les consulter?

Sujet paru dans la rubrique Courrier de L'Hebdo no 34, semaine du 20 au 26 août 2015

Commentaires

Comme vous le releviez Mme Richard- Favre, il est difficile pour nombre de personnes de ne pas confondre la Fédération de Russie avec l'URSS.

De ne pas mélanger les Soviétiques d'alors avec les Russes d'aujourd'hui.

Par exemple, de ne pas mélanger le secrétaire général du parti communiste, l'Ossète moustachu soviétique Staline avec le président glabre russe élu Poutine.
Ecrit comme ça, cela semble ahurissant et pourtant..?

Écrit par : Nicolas Moser | 14/08/2015

Quel poids ? Aucun.

Écrit par : xénia | 14/08/2015

Du point de vue occidental, il existe comme une fatalité immuable, figée pour l'éternité, lorsqu'on parle de la Russie

Ne pourrait-on pas donner une chance à l'Europe tout entière,en donnant une chance à la Russie ?

Écrit par : Nicolas Moser | 14/08/2015

Puisque "l'Ukraine a disparu des titres" comme l'écrit Monsieur Pilet, il faut donner à tout un chacun de s'informer à la source.

Voici plusieurs site qui ne présentent pas la vérité selon "the Truth":
http://novorossia.today/novorossia/politics/

Vous aurez lu l'information que Face Book a censuré des pages pro-Donbass.
Au nom de la liberté?

http://arretsurinfo.ch/
http://www.les-crises.fr/
http://www.voltairenet.org/
http://www.globalresearch.ca/
Sites à consulter régulièrement.

L'éditorial de Monsieur Pilet est disponible ici:
http://www.hebdo.ch/hebdo/chroniques/detail/la-chronique-de-jacques-pilet-la-suisse-un-doigt-dans-la-guerre

Des sanctions doivent être prise contre ceux qui bafouent la neutralité de la Suisse. Pourquoi la participation des avions suisses aux manoeuvres de l'Otan n'ont-elles pas fait la une de la presse helvétique? On préfère titrer sur des faits divers et des choses insignifiantes. C'est lamentable.

Écrit par : Charles | 14/08/2015

Merci des liens, Charles.

Je ne sais si vous pensiez à des articles spécifiques publiés sur ces sites car on débouche sur la page d'accueil desdits sites qui ont, par ailleurs aussi relayé de sujets traités ici.

Sinon, je vous recommande, en effet, les articles de Laurent Brayard qui écrit pour Novorossya.today et auquel trois sujets de ce blog ont été consacrés:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/05/18/la-treve-n-existe-pas.html

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/05/19/le-donbass-plutot-que-la-france.html

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/05/20/je-recois-regulierement-des-menaces.html

Quant à la censure ou autre dénonciation, voici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/04/denoncer.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 14/08/2015

Madame Richard-Favre,

Non, je ne pensais pas à des articles spécifiques. Au fil des événements ces sites donnent une autre vision de l'actualité, et de ce fait sont utiles pour juger des éventuelles opérations de désinformation. Votre blog est aussi une source importante à cet égard. Soyez-en remerciée. Lorsque les commentaires sont autorisés cela crée en cascade des relais qui montrent que de plus en plus de personnes échappent à un matraquage qui ne peut que nous mener à une guerre généralisée.

Merci également de vos rappels de sujets déjà évoqués.

Écrit par : Charles | 14/08/2015

Bon, je vais répéter une chose, que nous dit et redit, souvent Gabor Fonyodi sur ce blog :

"Quand est ce que vous allez comprendre que c'est VOULU ?"

Je vais faire appelle a une citation d'un homme célèbre :

"La puissance de la Russie ne peut être brisée que par sa séparation de l'Ukraine. Il ne suffit pas de l'arracher, mais d'opposer l'Ukraine à la Russie, d'empoisonner deux parties d'un même peuple et observer le frère tuant le frère.
Pour cela, il faut seulement trouver dans l'élite nationale les traitres et les aider à grandir et avec leur aide changer la conscience d'une partie de ce grand peuple jusqu'au point où il haïra tout ce qui est russe en lui, sans qu'il en ait conscience.
Tout le reste n'est qu'affaire de temps..."

Pas mal, non ? Pile dans le mille !

Otto Von Bismark (1815-1898)
http://bordeaux-moscou.over-blog.com/2015/04/divise-et-regne-bismark-a-propos-de-la-russie-ou-meme-les-paranoiques-ont-des-ennemis.html

Écrit par : ANNA | 14/08/2015

Malheureusement, l'image anti-russe est savamment (grossièrement?) entretenue en Europe occidentale, afin de perpétuer un équilibre désuet passéiste qui fait la part belle à un affrontement larvé. Le seul bénéficiaire de cette propagande mensongère est l'Oncle Sam. Sa plus grande crainte n'est évidemment pas une soi-disant guerre entre Est et Ouest, mais bien une perte de contrôle sur l'Union Européenne qui conduirait à l'effondrement immédiat de sa zone d'influence, et par là même à son propre déclin, irréversible et définitif dans sa forme actuelle... Quant aux populations occidentales profondément lobotomisées par cette "littérature" russophobe, elles semblent petit à petit, et de façon isolée, prendre conscience de ce "mensonge d'Etat", mais le chemin est encore très long avant qu'une majorité puisse s'organiser pour dénoncer cette intoxication médiatisée avec ardeur et constance...

Écrit par : Alain Roques | 14/08/2015

La liberté d’expression n’a rien à voir dans la haine que manifestent les USA et ses vassaux contre la Russie. Il ne s’agit d’ailleurs pas de liberté d’expression au sens strict, mais de droit aux mensonges, même les plus grossiers. Il faut par tous les moyens discréditer et diffamer le pays et son président qui refusent la vassalisation par le dieu dollar, divinité suprême dont la FED et ses Banquiers sont intimement persuadés d’être l’incarnation temporelle. Cette monstruosité n’a été possible que par la perte progressive de la foi en un Dieu Créateur et Providence ayant donné aux hommes le code de la route qui conduit non pas à la félicité sur cette misérable terre mais au bonheur éternel. Ce n’est pas par démagogie que le Christ a dénoncé les riches, mais par amour des pauvres comme le pauvre Lazare.

Écrit par : Michel Mottet | 14/08/2015

"Pas dupes de la rhétorique poutinienne". Qu'il me donne des exemples. Chiche! Un peu beaucoup en retenu ce garçon. Mais bon, vu le nombre des partisans, c'est toujours ça. Je poste avec le même commente. Allez, dans l'escarcelle! Je suis p.ê. un peut dure, mais on n'est pas encore manger... alors:)) Merci, Hélène et excusez-moi pour manque d'enthousiasme, mais la guerre s'intensifie d'une façon à nous emmener tous vers une catastrophe, donc c'est tiède à mon gout.

Écrit par : Tchernine | 14/08/2015

L'Amérique d'Obama et ses frères musulmans poursuivent la stratégie et le plan de leurs anciens, marcher sur le dos de la Russie pour éliminer la Chine communiste de Satan c'est un plan connu.

Je pense qu'ils font la différence entre la Fédération de Russie et l'ex URSS, ne les prenons pas pour des ânes.

Une Europe inféodée à l'OTAN et aux USA arrangerait bien leurs affaires en tant que dominants d'un monde unipolaire.

Toute la propagande se joue sur ce concept. Tous les coups bas sont permis. Dont celui de diviser pour mieux régner.

Garder en mémoire que pour éteindre la dette abyssale de l'occident, rien ne vaut une guerre mondiale ou, plusieurs grands conflits.

Écrit par : Pierre NOËL | 14/08/2015

Philippe Souaille y est allé de sa tirade.
- Il ferme les commentaires. Cela vaut mieux pour lui, en effet...
- Il la joue paternaliste. C'est lui qui aide "le jeune journaliste" à démêler les fils de l'extrême gauche genevoise dans les années 80. Sauf que plus de dix ans auparavant, c'est le jeune Jacques Pilet et son confrère Alain Campiotti que l'extrême gauche contactait pour leur parler de grève au gymnase et de cinéma à Lausanne et que 60 km séparent ces deux villes. Paternalisme assez vain, à mon avis.
- Et surtout, il n'aborde pas le problème des avions suisses s'entraînant avec l'aviation OTAN, symbole fort s'il en est.
En un mot comme en cent, Philippe Souaille adopte totalement la position des va-t-en guerre français actuellement au pouvoir.

Je me demande si Philippe Souaille aura l'indécence de commenter ici avec son blog fermé aux commentaires...

Écrit par : Géo | 15/08/2015

Monsieur Géo,

Monsieur Souaille va sans doute poser sa candidature pour apprendre aux Russes ce qu'ils doivent penser. Il y a trop de mensonges dans son texte pour prendre la peine d'y répondre ici.

Un autre "intellectuel" n'a peut pas s'empêcher de proférer la même insulte de dictateur et de fasciste en direction de Monsieur Poutine: Michel Onfray. Curieusement je n'ai trouvé aucune prise de position de ce "nietzschéen de gauche" sur l'Ukraine.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5048357
(à partir de la 41ème minute)

Écrit par : Charles | 15/08/2015

Charles,

Michel Onfray est aussi expert en connaissance de la Russie et de l'Ukraine qu'il l'est de la Grèce...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicules-pas-de-cerveau.html

Pour le reste et sur ces ardents défenseurs de la liberté d'expression et autres experts de ce qui se passe en Russie, voir le lien que j'ai indiqué à Géo...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 15/08/2015

«Un autre "intellectuel" n'a peut pas s'empêcher de proférer la même insulte de dictateur et de fasciste en direction de Monsieur Poutine: Michel Onfray.»

...!!?&?!! Faudrait p'têtre commencer par apprendre à ECOUTER et COMPRENDRE ce qu'il dit, ou ce qu'il a dit. Parce qu'Onfray est de loin pas le dernier des crétins !

Écrit par : petard | 15/08/2015

Vous espérez la Démocratie Directe Participative EJFJ, bloquée par la MFS:id2004, mais qui doit être réalisée au plus vite pour permettre la non participation délibérée à certaines décisions tout en permettant le changement d'avis (vote). La Russie a aussi tout à gagner à laisser ses citoyens leur soumettre des idées, c'est la MFS:id2004 qui empêche ça et qui joue des oppositions et affrontements, qui n'ont aucune efficience économique (sauf pour les ventes d'armes), mais les dégâts causés par ces armes coûtent cher (gaspillages de ressources, frais de reconstruction, et les soldats tués auraient pu être des citoyens ayant des bonnes idées profitables aux pays démocratiques. Il fait cesser les gaspillages et les discussions dans le vide, il faut appliquer les réformes humano-normées (compatible avec l'espèce humaine dans son ensemble et dans la durée) et arrêter avec les exclusions et éliminations de talents! Merci de vous engager vous aussi, pour Medical Pack et autres projets humano-normés!

Écrit par : Emmanuel Jean-François Jotterand | 16/08/2015

Jacques Pilet, propagandiste en chef met dos à dos "2 propagandes", comme le dit son article: "Pas dupes de la rhétorique poutinienne. Pas dupes non plus des vérités concoctées entre Washington et Kiev, assénées tous les jours par la presse anglo-saxonne, relayées en Suisse par l’influente Neue Zürcher Zeitung qui, comme tant d’autres, a fait le choix du manichéisme." Comme si en Suisse il n'y aurait qu'un seul journal ou magazine qui relayerait la propagande yankee! Faites nous pas rigoler, j'ai les lèvres gercées!

La mégapropagande de nos merdias je la connais par coeur, par contre je le mets au défi de nous expliciter la "rhétorique poutinienne". Méthode fasciste bien connue de mettre dos à dos victime et criminels...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 17/08/2015

Les commentaires sont fermés.