18/08/2015

La France, entre premier décapité sur son sol et premiers chômeurs de l'affaire Mistral

Les-premiers-chomeurs-de-l-affaire-Mistral_article_landscape_pm_v8.jpg

Le 26 juin 2015 aura marqué le retour de la décapitation en France.

On se rappelle dans quelles conditions Hervé Cornara a été exécuté puis comment son bourreau a posté sur les réseaux sociaux un selfie où il s'affichait avec la tête de sa victime.

Ce retour de la décapitation en France a pu être considéré par d'aucuns comme cas isolé. Comment parer autrement à un tel acte qu'en en limitant la portée?

Le fait est qu'il a marqué les consciences et n'a pas arrangé l'état de la France.

Avec l'échec cuisant de l'affaire des Mistral dont il est ici rendu compte*, la France a dévoilé ses préférences.

A minimiser l'impact du djihad sur son sol et à maximaliser la menace russe loin de ses frontières, le compte est bon.

Car c'est bel et bien depuis la crise ukrainienne dont tout le mal a été attribué à Moscou que Paris joue à perte.

Pendant ce temps-là, une nouvelle convocation en justice a ravivé le funeste souvenir du premier nouveau décapité de France:

http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/08/14/condamne...

 

*  http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Les-premiers-cho...
 

Commentaires

Sur ce coup-ci, je ne peux pas vous donner complètement tort.

On notera cependant qu'il ny a strictement aucun rapport entre les actes des djihadistes commis en France et les rodomontades de Moscou.

Écrit par : Déblogueur | 18/08/2015

Pardonnez moi, mais qu'appelez vous "rodomontades"????

Écrit par : Danielle | 18/08/2015

Déblogueur,

Merci de bien relire mon propos avant de signaler l'inexistence de rapport entre des "actes" et des "rodomontades".

Je compare ce qui l'est, à savoir des choix politiques menés envers les uns et les autres et non des "actes" à des "rodomontades".

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/08/2015

Le sujet de votre blog de ce jour est subtil et non dépourvu d'audace. En effet, faire la comparaison dans le "choix" du mauvais ennemi et appuyer "là ou cela fait mal" avec la crise des Mistral, faut le faire, et faudrait que les autorités politiques françaises puissent y avoir accès et le lisent.
La courbe du chômage en France ne va pas s'infléchir et le président Hollande a mis la baisse du chômage comme nécessité première à sa prochaine candidature aux élections présidentielles à venir.

La suite à voir!

Écrit par : Jacques-André | 18/08/2015

J'aimerais bien qu'on me donne des exemples de "les rodomontades de Moscou" et de Washington, juste pour comparer! En voilà quelques synonymes pour faciliter la tâche de l'intéressé.
crâneriez
fanfaronnade
fanfaronnerie
forfanterie
vantardise

Écrit par : Tchernine | 18/08/2015

Au travers de ce sujet, c'est bien la fin de l'Europe telle que nous l'avons connue avant Giscard d'Estaing.

L'Allemagne, va à elle seule, accueillir presque 1 millions de "réfugiés" Afghans, Irakiens, Syriens et nous le reste. L'objectif d'un monde unipolaire se fait doucement mais surement. Ce monde unipolaire ne correspond absolument pas à la réalité.

La gauche ou la droite, là n'est plus le problème, ce serait se mettre autour du bac à sable que vouloir argumenter les monarchies musulmanes tiennent les ficelles.

Poutine a raison de ne pas céder à cette politique, celle de la démission, de la corruption et à l'islamisation de l'Europe.

Nous ne savons choisir nos amis, nos ennemis le savent. En attendant, la vente de l'Europe se réalise progressivement, les trillions de dollars de dettes réalisées par nos détraqués sont à rembourser, sinon ce sera le grand conflit.

Ils nous mènent en Mistral......

Écrit par : Pierre NOËL | 18/08/2015

La décapitation, la France l'a longtemps pratiquée et la dernière remonte au mandat de Georges Pompidou. Pourrait-on attendre que l'assassin de ce crime soit jugé avant d'insinuer des conclusions hâtives et générales?

Écrit par : Christian Casper | 19/08/2015

Décidèment Casper veut devenir le neuneu d’honneur du blog…il veut attendre le jugement pour savoir si le type a eu la tête coupée…on va le laisser attendre tout seul dans son coin…pendant ce temps le débloqueur passe la vitesse du son de l’ineptie, normal avec le QI de mouche morte dont il dispose, il nous assène une de ses évidences à lui, comme quoi le problème des Mistral serait du aux russes…lui, rien ne l’arrête, comme le disait Audiard, dialoguiste de génie, dans un de ses films culte : »les cons ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît ! »

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/08/2015

Les commentaires sont fermés.