19/08/2015

Khaled al Assaad, décapité

1004411_555539554497517_663758343_n.jpg?w=439&h=659

Nombreux sont les médias qui informent sans langue de bois du sort subi par l'incarnation même de Palmyre qu'était Khaled al Assaad.

L'ancien directeur du Musée des antiquités de Palmyre a été décapité en public puis pendu par les pieds et abandonné ainsi mutilé.

Selon Le Temps, la raison de son exécution aurait été due à son soutien au régime de Bachar el-Assad.

Le fait est que la RTS a informé de manière bien étrange de cette décapitation.

Evoquée au conditionnel, l'annonce s'intègre dans un sujet sur la Syrie, accompagné d'un portrait du Président Assaad. Puis est interviewée l'auteure d'un ouvrage sur la Syrie.

Aucun accent particulier n'est mis sur la décapitation de Khaled al Assaad sinon que la rédaction a choisi de ne pas en montrer les images.

Hommage soit ici rendu à la mémoire de Khaled al Assaad et condoléances à toutes celles et ceux que la cruauté de son exécution a endeuillés.

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/syrie-le-regime-de-...

 

Commentaires

Quinze secondes pour M. Khaled al Assaad et plus de 2 minutes pour démolir le "régime" du président Bachar el Assad. La RTS ne se démarque pas de la ligne propagandiste de l'Empire(de la honte).

Écrit par : Marasine | 20/08/2015

Que font les "5+1" ? Rien.

Ce copié/collé correspond bien à la situation:

"De nombreux bustes ont été volés. Ils servent de butin de guerre aux combattants qui les revendent aux trafiquants d'antiquités.» Certaines de ces pièces, facilement identifiables, sont arrivées en Turquie et en Europe. L'ancien responsable déplore également la passivité des États et de l'Unesco: «Ils réagissent toujours trop tard. Rien n'est fait en amont, ils ne peuvent que condamner les destructions. C'était le même scénario en Afghanistan, en Irak et au Mali. Quant au régime de Bachar el-Assad, il se moque complètement du patrimoine. Palmyre a été livrée à Daech pour mieux défendre la “Syrie utile”, c'est-à-dire Homs, Damas et la zone côtière."

"Michel al-Maqdissi, ancien directeur des Fouilles et Recherches archéologiques en Syrie, est l'un des derniers scientifiques à l'avoir côtoyé. Interrogé par Le Figaro, il salue la mémoire d'une grande personnalité, d'«un sage»: «C'était un ami très proche, j'ai travaillé avec lui pendant plus de trente ans."

https://twitter.com/RomainCaillet

Les chrétiens d'Orient demandent une intervention terrestre d'urgence depuis des mois.

Il est vrai que s'occuper de Poutine prend du temps. Lire le coran, s'informer sur la réalité de l'islam aussi. Les médias dont RTS ne sont pas là pour informer mais amuser et faire passer le temps.

Décapiter et suspendre un corps c'est le bel islam en lettres rouges écrit avec du sang, RTS ainsi que presque tous les médias en Europe appuient cette thèse ""du bel islam" d'Obama et de l'UE chère aux frères musulmans.

Qu'ils dessinent ne serait-ce que la barbe du mahomet, ils finiraient comme l'équipe "Charlie Hebdo" alors,

Fermons les yeux et prions.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/08/2015

Madame,

On se demande bien ce que vous reprochez à la RTS s'agissant de l'information reltive à l'exécution de Khaled al Assaad. D'un côté, un compte rendu sobre et dénué d'images de cet acte barbare qui reflète si bien les mentalités obscures de ceux qui l'ont perpétré. De l'autre, sans doute, la propagande du califat prétendu islamique qui se complait dans la barbarie et l'ignorance.

Auriez-vous préféré que la RTS nous montre cela?

Écrit par : Nicolas D. Chauvet | 20/08/2015

Il est évident que ce n'est pas en écoutant en regardant ou en lisant les merdias mainstream que l'on va savoir ce qui se passe en Syrie, on peut juste savoir ce que le Département d'Etat a à nous dire sur le sujet. Si on veut savoir ce qui s'y passe réellement on se tourne vers le site du réseau Voltaire, dont le président Thierry Meyssan, habite le pays, obligé qu'il a été de quitter la France, grand pays "des droits de l'homme", des tueurs ayant été envoyés à ses trousses, par le gouvernement Sarkozy. Des liens intéressants: http://www.voltairenet.org/article188390.html http://www.voltairenet.org/article188414.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/08/2015

Et encore une nouvelle sur la Syrie qui a échappé à la vigilance de nos fins limiers merdiatiques: http://www.voltairenet.org/article188376.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/08/2015

Merci Gabor Fonyodi pour vos informations. Je n'étais pas au courant de la "chasse" au Meyssan lancée par Sarkozy...
et pour cet article de T Meyssan que je n'avais pas encore lu.

Hélène R.F, j'ai été stupéfaite, et indignée d'entendre cette prétendue "spécialiste" de la Syrie qualifier dans ces termes le gouvernement d'Assad!

Écrit par : Jocegaly | 20/08/2015

Khaled a été torturé afin qu'il révèle l'endroit exact où se trouvaient les plus précieux trésors de Palmyre.

Comme il n'a pas cédé, il a subi le châtiment le plus cruel et le plus dégradant.

attention : image très graphique. +18

http://nsa37.casimages.com/img/2015/08/20/15082001515579819.jpg

Écrit par : Jessi | 20/08/2015

Le père de Thierry Meyssan faisait partie des services secrets français, T. Meyssan a eu la vie sauve grâce au fait que d'anciens amis de son père l'ont contacté, pour lui signifier un départ IMMEDIAT de la France, car sa tête avait été mise à prix secrètement par le gouvernement. Ce qui fait qu'il est partie avec le strict minimum!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/08/2015

Et cette information devrait ouvrir les yeux de certains sur qui est le véritable ennemi des pays européens:
http://www.voltairenet.org/article188416.html
L'islam est instrumentalisé pour déstabiliser les pays eurasiatiques. On devrait envoyer Monsieur Lévy avec un billet aller simple pour la Libye, afin qu'en reporter il nous décrive au jour le jour la réalité actuelle de ce pays.

Écrit par : Charles | 20/08/2015

@Charles

J'avais déjà mis ce lien en ligne, mais il vaut mieux 2 fois qu'une...a part ça, BHL a déclaré qu'il n'a aucun regret pour ce qu'il a fait, car c'était le but recherché!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/08/2015

Si nos médias étaient libres et que la parole publique l'étaient restée aussi, nous pourrions discuter du lien entre l'Islam ordinaire et celui des assassins.
Nous pourrions aussi discuter de la responsabilité des Musulmans silencieux, comme nous l'avons fait pour les Chrétiens à une époque.
Mais la liberté de parole, et bientôt de pensée peut-être, s'éteint chez nous sous les coups des soupçons d'islamophobie et d'autres catégories fabriquées à cet effet.

Écrit par : Mère-Grand | 20/08/2015

Merci Gabor Fonyodi pour vos informations. Je n'étais pas au courant de la "chasse" au Meyssan lancée par Sarkozy...
et pour cet article de T Meyssan que je n'avais pas encore lu.

Hélène R.F, j'ai été stupéfaite, et indignée d'entendre cette prétendue "spécialiste" de la Syrie qualifier dans ces termes le gouvernement d'Assad!

Écrit par : Jocegaly | 25/08/2015

Les commentaires sont fermés.