09/09/2015

« Mais que fait l’Europe ? »

11993117_1024966290855038_589651709_o.jpg

Laurent Brayard est un journaliste français, actuellement dans le Donbass, région du sud est de l'Ukraine. Il répond à quelques questions.

Laurent, en quoi consiste exactement votre travail ?

Mes activités sont diverses. Elles consistent en premier lieu à interviewer des victimes, blessées et /ou invalides de guerre, à mener des reportages sur le terrain près du front et à écrire des articles de presse, des analyses où je "détricote" la propagande occidentale. J'y mets en cause le lobbying ukrainien de France, les concussions à tous niveaux et les responsabilités criminelles de la France dans cette guerre.

Sinon,  j’aide la Commission des Crimes de guerre à trouver des avocats en France pour qu’un jour puisse exister un tribunal international qui juge les coupables en Ukraine et ailleurs. Enfin, à mon petit niveau, j’essaie d’organiser de l’aide humanitaire. J’ai transporté du matériel médical offert par ma sœur, infirmière libérale et ici,  je donne de l’argent récolté en France pour les gens qui se trouvent dans une indigence totale.

Qu’est-ce qui vous frappe le plus dans ce que vous voyez chaque jour ?

La dignité des gens. 

Tout près du front, par exemple, j’ai vu une femme dont la maison était détruite et dont la mère était impotente. Cette femme s’occupait de son jardinet et de parterres de fleurs. Elle m’expliquait, en s’effondrant dans mes bras, qu’elle devait continuer malgré la guerre. Elle se demandait pourquoi on les tuait, eux, les gens du Donbass… 

Dans le centre de Donetsk, je vois des gens qui vivent dans un confort paradoxal et sur le front, des milliers d’eux sont reclus dans les caves, avec des enfants. Ils sont pilonnés, ils n’ont ni eau, ni électricité, ni gaz. 

Je vois des vieillards dans les ruines défoncées de leurs maisons, acquises à la sueur de leur front ou héritées de leurs pères qui les avaient eux-mêmes construites.  

Je vois une grande misère et une immense détresse. Tous se demandent « Mais que fait l’Europe ? ».

Quelle aide pourrions-nous apporter à ces populations ?

Hélas c’est difficile, l’Occident bloque les comptes des activistes, même humanitaires. Les comptes des associations qui envoient de l’argent dans le Donbass sont tout simplement fermés, c’est terrible. 

Quant au matériel médical ou humanitaire destiné à la population, l’Union Européenne fait son possible pour en saper la livraison. L’hiver dernier, nos grands médias tel Libération appelaient à envoyer de l’argent « pour l’aide humanitaire à l’armée ukrainienne ». Du jamais vu, de l’aide humanitaire à une armée ?

Le mieux que les gens puissent faire est de réinformer à leur tour, d’aider les quelques associations humanitaires connectées avec la Russie, comme Vostok France Solidarité Donbass, association apolitique et purement humanitaire. 

Il serait bien de pouvoir envoyer de l’argent aux activistes, ici, mais c’est impossible, l’Occident et l’Ukraine ont paralysé le système bancaire qui ne fonctionne plus dans le Donbass. Voilà la triste réalité.

Merci, Laurent.

Commentaires

Mais comment, l'Europe fait quelque chose! L'Europe épaule l'agression contre la Novorossia, l'Europe est complice des assassinats d'innocents et des destructions. L'Europe, cette p(...) au service de l'Empire...et Libération, n'oublions pas appartient aux Rothschild, donc fait partie intégrante du problème.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/09/2015

C'est honteux, honteux, honteux! La Suisse donne 178 millions d'aide au développement aux pays qui maintenant nous envoient leur populasse et nous sommes dans l'ignorance totale du massacre de nos Frères de souche!

Écrit par : Corélande | 10/09/2015

Mais que fait l'Europe ? Elle poursuit tout simplement son plan ! Celui de génocider le vieux continent par une politique de remplacement. Remplacement culturel, ethnico-culturel, religieux. En clair, destruction des identités, des cultures, de la civilisation. Alors le Donbass ... elle s'asseoit dessus, elle a besoin des vastes territoires ukrainiens.

Écrit par : xénia | 10/09/2015

Vous avez sûrement remarqué, que le spectacle des boat-people a changé, avant on nous bombardait avec du "libyien " qui débarquait en Italie, avec zodiac en perdition et enfants en pleurs et maintenant comme par enchantement nos manipulateurs en chef ont switché direction Irak-Syrie et les Libyens ont disparu! Bien sûr, la préparation des esprits à une agression occidentale ouverte et officielle contre la Syrie avec le prétexte bien préparé des migrants, est purement fortuite!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/09/2015

Que fait l'Europe?
Elle devient essentiellement un grand territoire habité par des consommateurs globalisés "enmoutonés" par les soft et hard powers. Ceci en détruisant les différentes cultures et leurs racines.
Mais voilà d'autres cultures et religions qui vont tenter de s'installer sur les ruines.
Pour Merkel cela ne pose pas de problème. Beethoven et Goethe ne seront plus vivants mais au mieux rangés dans les vitrines de l'histoire, au pire oubliés.

Pourvu que Mamon règne !

Certains essayent de résister.

Écrit par : Nicolas Moser | 10/09/2015

Et bien-sûr n'oublions pas les souffrances de Gaïa.

Écrit par : Nicolas Moser | 10/09/2015

Je hasarde une question et je saisis l'esprit de complot à fond puisqu'il y a des situations qui le suggèrent:

Et si c'était l'Etat Islamique qui serait l'instigateur de tels exodes par ses intimidations, menaces et exécutions en exemple?
L'EI est conseillé et entrainé par des experts militaires de l'OTAN et du Pentagone. Ceux-ci sont directement responsables de son existence et au moins subsidairement responsables dans les massacres, destructions et exodes.
Tous les procédés utilisés au Vietnam, en Afghanistan et en Irak, sont manifestement beaucoup plus sophistiqués et mieux développés.

Et si c'était une stratégie pour achever d'abattre l'économie de l'Union Européenne et de toute l'Europe? Un immense piège pour la Russie, la Chine et les BRICS s'ils s'apitoient dessus?
On ne peut mieux imaginer.

En tout cas ça y ressemble.

La performante Madame Merkel est la CEO pour le Continent, elle se doit de cautionner un semblant de fatalité et de se montrer exemplaire dans ce prévisible revers. Autrement on organisera sa démission pour qu'elle postule à l'ONU où elle sera très utile et en phase avec ses pairs.

En se préposant à l'organisation et à la répartition des migrants sous forme de quotas imposés à chaque pays, Madame Merkel garde la main haute sur le tri des réfugiés. elle peut refiler ceux qu'elle ne désire pas garder chez elle:
Les très qualifiés en Allemagne, les moyennement bon pour ses alliés, et les autres, disséminés au large dans le reste de l'Europe, dans la répartition.



Et si les pays assujettis à Washington exigeait une enquête pour savoir qui se trouvent derrières ces poussées de déplacements en masse? Cela n'empêchera nullement que notre pays remplisse ses devoirs humanitaires, ni qu'il fasse payer, au moins, une partie de la facture, aux responsables causales.

Pour Complot,
Voici une contribution à sa réflexion.

http://le-troisieme-homme.blogspot.ch/2015/07/pourquoi-les-theories-du-complot.html

Écrit par : Beatrix | 10/09/2015

@Beatrix

Je vous cite: "Et si c'était l'Etat Islamique qui serait l'instigateur de tels exodes par ses intimidations, menaces et exécutions en exemple?" Osons une autre question : pourquoi maintenant, alors que ça fait 4 ans que l'agression contre la Syrie dure. A part ça, pour votre lien que je me suis donné la peine de lire de bout en bout, le titre du lien est "pourquoi les théories du complot?" Je répondrai qu'il n'y a pas besoin d'écrire des centaines de lignes pour dire ce qu'il dit, la réponse est toute simple: parce que des complots il y en a et on en voit défiler régulièrement!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/09/2015

Voici un autre cas de complot sur le dos des enfants.
En Ukraine, au Moyen Orient, en Asie, en Amérique Latine, les complots sont devenus une évidence. Washington ne s'en cache pas, elle parle de ses guerres secrètes. Pour secrètes, elles font des dégâts bien visibles.

Les pays dont la Russie qui ont eu l'intelligence d'interdire ce genre de pantouflage chez eux ont eu bien raison. Des problèmes, il y en a bien suffisamment pour occuper tout un pays, il n'y a pas besoin d'en importer. Ces associations et fondations caritatives sont subversives et dangereuses.

L'Europe nie, l'Europe se dérobe. Ses beaux habits des droits de l'homme et de La Démocratie ne sont plus que des oripeaux répugnants.

http://www.taigs.com/Hand-in_Glove.pdf

Écrit par : Beatrix | 10/09/2015

Gabor,

J'admets que le texte de Ramaux est trop long et qu'il n'a pas besoin de digresser longtemps avant de cracher son morceau (que je trouve tiède). Je suppose qu'il a dû prendre conscience de ce phénomène dans la sphère professionnelle du monde actif. Ce qu'il décrit ressemble beaucoup aux mini-complots au sein des administrations publiques et de grandes sociétés de services.
Là, où je ne suis pas d'accord avec lui, c'est son incapacité à désigner distinctement les auteurs du complot. Il met le phénomène sur le compte du tissu relationnels hiérarchisé. Pour moi, le tissu est utilisé à cette fin. On doit pouvoir isoler les agissements responsables de cumuler un complot. Les manipulateurs sont forcément ceux qui détiennent le pouvoir que la société ou l'administration lui confère, sur les autres sous la forme des instances hiérarchisées.

Voici un des éléments de réponse sur le pourquoi des exodes MAINTENANT.
Consécutive aux sanctions et contre-sanctions économiques, l'économie de l'UE est en chute libre. Le timing semble bon pour frapper l'Europe d'un grand coup fatal avec le déferlement humain. Ainsi, sa tête est maintenu sous l'eau afin que les USA puissent évoluer librement sur le continent vers la Russie. Mais aussi qu'ils puissent s'installer tranquillement dans les pays désertés. L'Europe est sacrifiée. C'est l'Europe des esclaves, l'Europe spoliée comme je l'avais déjà dit en 2011 lors des printemps arabes. Ce que je vois aujourd'hui, c'est ce que je prévoyais depuis une quinzaine d'années.
Quelqu'un sur cette plate-forme de la TdG disais que j'étais excessive mais que mes analyses étaient intéressantes.
L'avertissement n'avait pas été pris au sérieux.

De proche en proche l'Europe s’engouffre dans le piège qu'elle a construit avec Washington.

http://www.mondialisation.ca/des-neonazis-en-ukraine-a-lexode-des-refugies-vers-leurope-derriere-ces-photos-denfants/5474379

Extrait:
"L’exode des réfugiés vers l’Europe, provoqué par les guerres, se trouve ainsi utilisé à des fins stratégiques : par Washington pour mettre sous pression les pays européens en renforçant l’influence étasunienne en Europe, utilisée comme première ligne contre la Russie et base de lancement des opérations militaires USA/Otan au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ; par les plus grandes capitales européennes pour préparer l’opinion publique à d’autres guerres vendues comme « opérations humanitaires de paix ». Sans la conscience politique des causes réelles et des solutions possibles de cet exode, on peut instrumentaliser même le soutien humanitaire que de nombreux citoyens européens apportent aux réfugiés, et on peut utiliser également les réfugiés eux-mêmes comme masse de manœuvre à l’égard des pays de provenance.

Et d’autres enfants mourront, presque tous sans photo."

En effet, on n'a pas vu de photos d'enfants morts dans le Donbass - nos grands éditorialistes ne connaissent peut-être pas le Donbass -ni on n'a vu les corps mutilés des militants communistes jetés, en lisière de forêt ou en pleine rue, après des semaines de tortures.
Si on suit de près les nouvelles données par le Colonel Cassad, on se rend compte que la sauvagerie du régime fasciste de Kiev n'est rivalisée, pour l'heure, que par les mercenaires internationaux engagés en Syrie. Ceux qui portent ironiquement le nom de "Base de données". Les hommes, les mercenaires sont des données. Rien d'autres. Ces données vont disparaître avec le disque dur endommagé.

Le même génocide est en train de se dérouler au Yemen, mais qui s'en préoccupe?

Écrit par : Beatrix | 10/09/2015

Madame Beatrix,

J'ai ouvert votre lien sur les "théories du complot" et ai commencé à le lire attentivement, puis en diagonale, puis j'ai abandonné. C'est du charabia théorique, de la novlangue pour arriver à quoi? A une théorie de la "théorie du complot". "Théorie du complot", c'est comme "islamophobie". Cela vise à détourner l'attention des faits pour insulter ceux qui se préoccupent encore d'une différence entre vérité et mensonge. Dans ce texte il n'est jamais question d'un complot, à savoir l'entente de plusieurs personnes pour commettre un crime. Et souvent un crime d'État ou couvert par l'État. Les complots sont légion: Robert Boulin, Ben Barka, bateau de Greenpeace, JFK, MLK, RFK, etc. Infatigablement certains empêcheurs de tourner en rond cherchent et réclament la vérité face aux mensonges officiels. Aucune "théorie", les faits, rien que les faits.

Rien que des faits:
https://www.youtube.com/watch?v=35n9FLAoiA8&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=GEn98NAC6ak

Écrit par : Charles | 11/09/2015

C'est peut-être du complotisme de ma part, mais j'ai très nettement l'impression que ce flot humain, sans commune mesure avec aucun flux de réfugiés qu'on a connu jusqu'à présent (les boat peoples, les dictatures sud-américaines, les Kosovars, même les Erythréens) est orchestré par…. ? Ne serait-ce pas une vengeance de Poutine? Pourquoi toujours soupçonner les USA? On pourrait changer de méchant, de temps en temps, non?

La soudaine volte-face d'Angela Merkel, qui annule, toute seule, les accords de Dublin et de Shengen, Junker qui exhorte tous les pays d'Europe à en faire davantage….. alors que jusqu'à présent, on envoyait Frontex en Méditerranée et qu'on refilait la patate chaude à l'Italie et à la Grèce. On ne cesse de (d'essayer de) nous convaincre que ce flot migratoire est une chance pour l'Europe, tous ces gens vont payer nos retraites, etc… Avez-vous remarqué qu'il n'y a plus aucun Africain qui débarque à Lampedusa? Les Syriens sont tellement plus photogéniques et, comme ils fuient une guerre documentée par les médias depuis plusieurs années, ils sont beaucoup plus acceptables que ceux qui sont simplement pauvres.

Junker avance le chiffre (fini?) de 160.000, mais la TG d'hier (en ligne) annonçait l'arrivée prochaine d'Afghans fuyant les Talibans. Ils ont entendu dire que l'Allemagne ouvrait tout grand ses portes. Reste encore la RDC, l'Angola, les deux Soudans…..

A mon avis, entre l'Europe de l'Est qui regimbe et le Brexit, l'UE sera bientôt mourante….. elle l'est déjà.

Écrit par : Arnica | 11/09/2015

Quelle rigolade tout ça, ils se foutent de nous à la vitesse grand V, soi-disant on a pas de coeur, la nouvelle tarte à la crème médiatique. Curieusement tous ces journalistes rapides à la détente et la Manon Schick, pleureuse en chef d'Amnesty, spécialiste en indignation sélctive, qui cherchent à nous culpabiliser, n'ont aucun de ces boat-people chez eux. Cherchez l'erreur. Bien sûr pas un mot non plus sur les responsables de ces exodes organisés et l'envoi de cette horde aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite! A part ça, certaines sources parlent déjà de plus de 600000 musulmans arrivés en Allemagne. Et les méchants hongrois qui n'en veulent pas. Ouh le Orban, le fasciste qui monte son mur. A propos de mur, entendez-vous parler des murs montés pas Israël (15 mètres de haut) ou le mur à la frontière de Mexique et des Yankees? Non? C'est normal, car ça ne va pas dans le sens de la Propagande! Un autre excellent article sur le sujet: http://www.bvoltaire.fr/robertmenard/refugies-medias-donneurs-de-lecons-ne-de-propagande,205056

A propos, avez-vous remarqué qu’ils ont pas fait de grande rétrospective 11 septembre ? Le sujet ne serait plus vraiment « porteur »

Écrit par : Gabor Fonyodi | 11/09/2015

Merci pour l'article sur Bézier, et son maire Robert Meinard

La presse pourrie a rattrapé le Reporter sans Frontière. Quelle ironie!
Mais aussi quelle leçon cuisante quand on se retrouve de l'autre côté de la barrière, à devoir faire de la gestion.

Propagande. Robert Meinard s'y connaît bien. Il en avait fait pour la l'invasion au Kosovo et l'Irak. Des images en boucle. C'est comme les silhouettes en ombre chinoise sur un carrousel éclairé par une bougie au centre. Dans le noir de la nuit, ça impressionne. Dans du fumigène, encore plus!

Écrit par : Beatrix | 11/09/2015

Monsieur Fonyodi,

1) Quelle a été la date de votre passage à TO pour la millième. Apparemment elle ne figure pas dans les archives de la TSR.
2) Nicolas Demorand sur FranceInter ce soir a évoqué le 11 septembre et vous pouvez vous douter de la tonalité de cette évocation. La "journaliste" a parlé de Loose Change dont l'auteur n'est (même) pas journaliste. Heureusement parce que quand les "journalistes" ne font pas leur travail, il est important que des citoyens les suppléent. On sait que nombre de "journalistes" sont payés pour relayer les propagandes officielles. Et Loose Change, ça date. Il y a eu mieux depuis, mais chut surtout ne pas parler de ReOpen911, qui ne parle pas de complot, mais demande une enquête sérieuse et non un enterrement de première classe. Curieusement juste après était évoquée l'affaire Robert Boulin, et là changement complet de décor. Du style: on n'a pas de preuve directe, mais tous les indices, toutes les pièces forment un puzzle qui remet en question la "version officielle", par exemple les menaces sur la famille qui voulait une enquête sérieuse, ou les tentatives d'acheter le silence de la famille. Tiens donc! Cela ne vous évoque rien? Monsieur Demorand et son interlocuteur, bienvenue dans le club des conspirationnistes! Tout arrive.

Écrit par : Charles | 11/09/2015

Les commentaires sont fermés.