12/09/2015

Budapest, retour sur images

image15.jpg

La photo ci-dessus a été prise à Budapest.

Elle montre un autre type de rapport entre réfugié et policier que celui diffusé par diverses chaînes télévisées européennes.

Les téléspectateurs ont eu droit à des images montrant l'inhumanité de Hongrois jetant des sandwichs aux réfugiés parqués derrière des grilles.

Dans le cadre du téléjournal de la RTS, Darius Rochebin a interviewé l'actuelle Présidente de la Confédération suisse, Simonetta Sommaruga, et lui a demandé ce qu'elle pensait de tels comportements.

Il va de soi qu'elle a exprimé sa désapprobation alors que le Président Viktor Orban a, pour sa part, dénoncé la rébellion des réfugiés.

Si la photo d'un enfant mort sur une plage turque aurait, pour certains, fait basculer l'opinion publique vers une plus grande ouverture de coeur et d'esprit, le fait est que l'Europe se divise.

 

Commentaires

La guerre est imminente quand l'évacuation des habitants est organisée par flots à quitter le pays.

L'Europe doit devenir un immense camps pour réfugiés des guerres américano-occidentale.

Toujours à propos du déferlement de réfugiés en Europe.
Les raisons de leur déplacement ou les moyens et la manière d'y répondre, sont peut-être les cibles d'une action belliqueuse qui se prépare.
Pendant que les européens désemparés mis en effervescence se divisent sur la question, la guerre quelque part sera livrée.

Comme le dit Babelouest dans la note précédente, il s'agit de vider la Syrie de ses habitants pour affaiblir le gouvernement de Bachar Al Assad.
Nous allons assister, hélas, à la mise à mort de ce pays après quatre ans d'agression avec des crimes atroces.
C'est un nouveau style de guerre d'usure et l'Europe sert de laboratoire. Géant notre destin !!!.

http://www.legrandsoir.info/sous-couvert-de-lutter-contre-isis-l-occident-se-prepare-a-attaquer-ouvertement-la-syrie.html

Écrit par : Beatrix | 12/09/2015

Voilà une image qui parle. Pas de mise en scène, mais un photographe aux aguets des comportements des migrants et de ses hôtes.
Vous voyez un homme barbu qui ne laisse pas planer le doute sur son identité ( quoique la barbe est à la mode dans toute l'Europe)aux yeux menaçants et au doigt vengeur et un policier, le regard baissé, démuni devant une situation qui le dépasse et les mains jointes dans une attiude de prières face à la colère de son interlocuteur.
Une fois mon commentaire terminé, je me demande si je n'ai pas été dupée. Cette photo peut être interprétée de mille façons puisqu'il n'y a pas de date, pas de son. Entre les photographes, les médias, les dirigeants, les protagonistes eux-mêmes et maintenant les blogueurs, les intervenants, la sphère des manipulateurs est vaste - est-ce que la liberté d'expression est gagnante dans cet océan de contradictions? Je le pense, puisque chaque intervenant est libre de s'exprimer.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 12/09/2015

JUSTE UNE PHOTO! Essayez, pour voir, de parler de la sorte à un policier français:)
La France a des dettes envers tout le monde...SAUF LA RUSSIE! C'EST ÉTRANGE ÇA! Lev Tolstoï a dit " Si qu'un ne vous aime pas, ça signifie que vous lui avez fait du bien autre fois" ou quelque chose comme ça. Moi j'appelle ce phénomène "Le syndrome de Monsieur Perrichon" (Le Voyage de Mr Perrichon)

Écrit par : Tchernine | 13/09/2015

@Beatrix

Votre lien qui pointe sur le "grandsoir.info" amène sur sa page sur une une photo et sur une vidéo: http://www.kleinezeitung.at/k/politik/aussenpolitik/4813460/Ungarn_Ein-Bild-und-seine-Geschichte
Une photo prise pour jouer sur de l'émotionnel à nouveau en dépeignant quelque chose de totalement faux mais très vendable. Ensuite plus bas, ne ratez pas la vidéo sous le titre : "Das Video aus Bicske", du coup vous avez l'explication qui ne correspond en rien à la photo! Manipulation quand tu nous tien! En plus regardez bien la belle valise sur roulettes des migrants. On est loin du texte débile ânonné par la femme, car elle sait très bien ce qui doit être dit pour plaire aux équipes de tv présentes. Sur d'autres images vues aujourd'hui sur Euronews, voilà le jeune mec "réfugié", casque moderne de djeuns autour du cou, smartphone en main prétendant venir d'Alep, ville martyre depuis 3 ans sous la férule des musulmano-barbares de Daesh, qui se plaint sans rire que là-bas il n'a plus d'Internet et rajoute en se ravisant qu'il n'a plus d'électricité et d'eau. Ouf, sauvé par le gong. Bien sûr, les journalistes, aux ordres et hémiplégiques, ne lui posent pas les bonnes questions, pourquoi il a attendu 3 ans, qui fuit-il, avec quel argent est-il venu?

Écrit par : Gabor Fonyodi | 13/09/2015

Une petite précision qui me paraît importante sur la Hongrie et surtout sur son Président Viktor Orban. Ce n'est pas du tout un hasard si les merdias cherchent à diaboliser Orban. Celui-ci, fait une politique trop indépendante au goût de l'UE et des yankees qui tirent les ficelles en sous-mains. Rappelons quelques faits qui ont beaucoup dérangé le Nouvel Ordre Mondial. Tout d'abord fort de ses plus de 60% de majorité aux élections, il avait entrepris de supprimer l'indépendance de la Banque centrale hongroise. Il avait argué très justement que les Présidents de ces banques, personne ne les a élus, ils sont juste désignés depuis l'étranger! Par conséquent, immédiatement il a été qualifié de dictateur! Ca ne vous rappelle rien? Ensuite, il a supprimé les caisses de pension privées, car celles-ci ont ruiné leurs assurés, et il a nationalisé l'assurance retraite. Vous imaginez que les compagnies d'assurances qui étaient toutes occidentales, détenues par les milliardaires de chez nous, sont devenus franc fous! Ensuite il commande une centrale nucléaire russe au lieu de passer par les occidentaux, c'était la cerise sur le gâteau! Et maintenant qu'il fait monter un mur du côté serbe, il est taxé d'inhumain. Bref, comme d'habitude, de la propagande à 2 balles, puisque c'est le seul qui se permet de ne pas braire avec les ânes. Il fut un temps, je ne sais pas si c'est toujours le cas, où le drapeau européen ne flottait pas sur le siège du gouvernement hongrois. Il faut qu'il fasse bien attention que la CIA ne lui organise pas un coup d'état à la mode "Maidan" avec toute la violence voulue!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 13/09/2015

Un dessin de presse vaut parfois plus que 1000 mots : http://www.nouvelordremondial.ch/syrie_daesh.htm

Écrit par : Gabor Fonyodi | 13/09/2015

Les commentaires sont fermés.