20/09/2015

Onfray, Tsipras c'est "de la com"

michel_onfray_islamophobe_0_0.jpg

N'en déplaise à Michel Onfray que d'aucuns adulent alors qu'il s'exclamait au sujet de la présence, en Grèce, d'un foyer fasciste et s'ébahissait qu'en Europe, cela existe encore, tandis que la situation en Ukraine semble à l'évidence lui échapper, n'en déplaise donc au philosophe français, Syriza a remporté les élections législatives grecques.*

Alexis Tsipras, que le philosophe français résumait à  "de la com" a montré, au contraire, sa capacité à mobiliser contre le profit qu'aurait pu tirer le parti d'extrême droite, Aube dorée, de la crise migratoire qui frappe la Grèce.

Quant aux autres prophètes et augures en tous genres qui ont annoncé la division de Syriza et son affaiblissement, ils en seront pour leurs frais.

Reste désormais, à savoir si les pressions de l'euro-groupe ne vont pas se poursuivre et diriger le pays vers un grexit, cette fois effectif. 

Serait-ce bien, serait-ce pis, pour la Grèce, pour l'Union Européenne, les avis sont certainement encore partagés de part et d'autre.

Pour l'heure, saluons la victoire d'Alexis Tsipras et de Syriza.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...
 

Sujet paru comme Lettre du jour en page 13 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 22 septembre 2015 sous le titre, Tsipras, ce n'est pas "de la com".

 

21:24 Publié dans Air du temps, Grèce, Humanité, Politique, Pouvoirs, Ukraine, Union Européenne | Tags : onfray, tsipras, grèce, ue, syriza | Lien permanent | Commentaires (45) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Et pendant ce temps le ps français gesticule à qui mieux mieux avec une consultation bidon juste destinée à récolter des noms, des adresses et des courriels pour pouvoir ensuite faire de la retape. S'ils en sont là, c'est qu'ils sont vraiment dans la mouise jusqu'au cou. Reste plus qu'à leur enfoncer la tête pour que la fête soit complète. Quand fête rime avec défaite.

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/09/19/01002-20150919ARTFIG00135-le-ps-annonce-un-referendum-sur-l-unite-de-la-gauche-aux-regionales.php

Quant à Onfray à force d'avoir une opinion sur tout, c'est clair qu'il se plante souvent en beauté. Même s'il a raison sur la disparition de la gauche en France. Il a les mêmes défauts qu'il reproche aux autres.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/09/16/31003-20150916ARTFIG00371-michel-onfray-les-intellos-et-le-front-national.php

On lira avec profit le livre de Michel Paraire: "une imposture intellectuelle".

http://www.editions-epervier.fr/michel-onfray-une-imposture-intellectuelle

Et on appréciera le microfascisme d'onfray (microfascisme est un terme estampillé onfray):

https://www.youtube.com/watch?v=bCba0T1cnm0

En résumé:

https://www.youtube.com/watch?v=bV0n-o-ohWI

Écrit par : Johann | 20/09/2015

La victoire de Tsipras confirme l'échec de la droite et de l'Europe. Celui-ci s'ajoute à la politique de Merkel et Sarkozy mais surtout des monarchies Européennes dont le Luxembourg et son monarque Junker.

L'invasion et ce qui se passe dans les pays du proche Orient, confirment l'échec des Occidentaux, (Etats-Unis en tête) de la politique menée depuis la guerre en Irak.

La suite est bien triste.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/09/2015

Le "grexit" serait une excellente solution. Les grecs seraient débarrassés de l'Europe, et vice-versa.

Écrit par : Déblogueur | 21/09/2015

A propos du Grexit:

Il m'a semblé que beaucoup de Grecs considèrent cette solution comme positive et aimeraient le réaliser de leur propre initiative.
J'ai eu fortement l'impression que Y.Varoufakis a démissionné en juillet, parce que Tsipras ne voulait pas se lancer dans le Grexit. ( interview du "New Statesman", autour du 7 juillet).
C'est une sortie de l'euro et/ ou de l'UE que préconisent également des souverainistes de Ukip au Royaume Uni et du FN en France. Plein de gens pensent que c'est une bonne solution. Il y a une certaine grandeur à partir de son propre chef !

Les Grecs ont voté à 35 % pour Syriza, cela veut donc dire que 65% ont voté pour d'autres partis.
A mes yeux, la situation pour A. Tsipras ne ressemble pas à un plébiscite ou à une autoroute pour le succès.
Je l'admire de prendre sur lui d'essayer de sortir le pays de cette situation, dans laquelle ses prédécesseurs l'ont mise.
Mais je comprends que l'on puisse penser qu'il a fait "de la com", puisqu'il a fait le contraire de ce qu'il a annoncé, en signant le troisième plan d'austérité.
Il est important de vérifier la concordance entre ses paroles et ses actes, comme pour chaque politicien ou leader, en général.
Il est troublant qu'en France, Tsipras ait pu être admiré à la fois par J.L. Mélenchon et M. LePen. Ca signifie qu'on peut voir en lui beaucoup de promesses et espoirs différents.
Tsipras n'est pas seulement "de la com", c'est également de la tactique. Il connaît bien son pays, qui sait comment ça fonctionne. La politique de l'UE, en revanche, est un champ de mines différent et là, ça ne marche pas comme en Grèce.

Écrit par : Calendula | 21/09/2015

C'est à nouveau le peuple grec qui s'est prononcé! Il a le courage de persévérer dans ses choix et Tsipras est leur égérie!

Ils sont courageux et Lui aussi! Car il repart "au charbon" et c'est quasi de l'insoluble.
C'est le combat de David contre Goliath et parfois la victoire fut surprenante.

Cet homme, ce peuple sont méritants, il serait temps de les respecter et de prendre en compte leurs propositions de solutions! (Varoufakis).

Écrit par : Corélande | 21/09/2015

Ce qui me gêne (et ce n'est pas votre position, si je vous ai bien compris), c'est la réduction de certains analystes d'un comportement complexe à un seul paramètre. Comme si les activités d'un Tsipras ou d'autres pouvaient être réduites à une opération de com'. Évidemment, non. Pour certains analystes, cela suffit. Ils ont ainsi tout compris. Ils ont réussi à démasquer l'hypocrite caché derrière l'apparent vertueux. Pour eux, il n'y a que des Tartuffe. Personnellement, il m'arrive de tenir des raisonnements de cet acabit; par paresse la plupart du temps.
Méconnaître les tenants et les aboutissants d'une situation ou les ressorts d'un être humain a une fonction "positive". Elle permet de protéger notre conception du monde, des autres et de nous-mêmes. Nous sommes dans la restriction mentale. Grâce à ces (nos) filtres de penser, nous restons en sécurité. Cependant, cette forme de sécurité maintient les problématiques alentours auxquelles nous sommes par ailleurs confrontés. A un moment, la méconnaissance a quelque chose d'inadéquat.

Écrit par : Dominique | 21/09/2015

Tsipras leur a menti en leur donnant espoir lors d'un référendum à l'enjeu truqué, et ils revotent pour ce gignol. A n'y rien comprendre... A moins que ses électeurs soient ceux qui avaient voté oui au référendum sur le plan européen et qui ont eu gain de cause malgré leur petit nombre ?

Écrit par : Kad | 21/09/2015

Gagner les élections est une chose. Démontrer ensuite que l'on possède les atouts nécessaires pour appliquer le programme que l'on préconise en est une autre.

L'avenir proche nous dira rapidement ce qu'il en est !

Écrit par : Michel Sommer | 21/09/2015

Onfray est déçu de Tsipras. Lorsqu'on vote à gauche, on vote pour une autre société. Tsipras n'a rien changé. Il a négocié et a fait avaler la pilule aux grecques. C'est quand même assez hallucinant que l’extrême gauche vienne sauver un système basé sur le capitalisme financier et évince ainsi les fascistes de l'Aube dorée. J'ai toujours entendu dire que les libéraux utilisaient les fascistes pour préserver leurs biens, comme en Ukraine diront certains. Actuellement en Grèce, c'est l’extrême gauche qui s'en charge.... pour combien de temps? Ca c'est la vrai question. Car je vois mal l'Allemagne sauver l'Europe du sud, les syriens, les lybiens, l'Afrique noire, les grecs et ses propres chômeurs.

Écrit par : Riro | 21/09/2015

"Démontrer ensuite que l'on possède les atouts nécessaires...." Merkel est un magnifique exemple, en effet!

Se sont les Grecs qui choisissent, point!

Par ailleurs si les traducteurs sont aussi incompétents que celui qui a traduit les propos de Toni Brunner hier soir à la TV romande, on peut se dire que les manipulateurs-magouilleurs sont partout dans la presse! Et qu'il vaut nettement mieux de s'informer auprès d'autres sources, avant de prendre parti de façon tranchée! Varoufakis a souvent relevé que ses propos avaient été transformés!

Écrit par : Corélande | 21/09/2015

Puisque Yanis Varoufakis est évoqué, voici, pour rappel:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/28/le-livre-des-psaumes-de-l-austerite-de-la-troika.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/09/2015

"Les diplômés des Grand Écoles françaises tiennent des beaux discours sur le bien commun de l'Europe, mais en réalité, ils ont tenu à sacrifier les intérêts de la majorité du peuple français sur l'autel de leur étroit intérêt. Ils n'ont cessé d'exiger de leur propre peuple et du reste de l'Europe de faire des sacrifices afin que la classe dirigeante de la France prospère, avec des Deutsch mark ou des euros plein les poches."

Varoufakis.

(Les énarques issus des grandes écoles de la médiocrité etc nous avons la même compréhension sur ce sujet.)

Tsipras a bien joué, il a gagné la bataille des élections.

Comme je l'avais indiqué, ce que l'Allemagne n'a pas eu avec deux guerres elle l'aura avec la paix. Sans faire d'amalgame avec les nazis Allemands et les Allemands aujourd'hui.

La Grèce comme les autres pays d'Europe manquent d'entrepreneurs, la Liberté d'entreprendre est bafouées en particulier en France. Le statut microentreprise en est un exemple.

Attendons de lire le programme de Tsipras et sa coalition juste pour avoir une vision de l'avenir de la Grèce, qui subira le même sort qu'un condamné à mort . Nous sommes dans le même procédé que celui des années 1930, les causes donneront les mêmes effets.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/09/2015

Madame Richard-Favre,

Permettez-moi de prendre refuge sur votre blog. Coup sur coup deux de mes commentaires ont été censurés, le premier par Monsieur Holenweg (hier soir), le second par Monsieur Thévoz (ce soir). Ces commentaires sont en relation avec la Grèce ou les migrants. Vous pouvez juger par vous-même. Est-ce un hasard si ces deux personnes sont membres du parti socialiste? Où est selon eux la liberté d'expression? Rappelons aussi que le parti socialiste milite pour l'adhésion à l'Union Européenne, et c'est dire combien ce parti est éloigné du peuple.

1)
http://causetoujours.blog.tdg.ch/archive/2015/09/21/grece-la-victoire-desenchantee-de-syriza-270280.html
"La sortie de l'Euro se ferait au détriment des créanciers, car bien entendu cette sortie devra s'accompagner de la répudiation de la dette.
Il est curieux qu'à votre âge vous confondiez encore élection et référendum.
La dette est de toute façon impossible à rembourser, d'autant plus avec une politique d'austérité qui ne fait qu'augmenter le pourcentage de la dette relativement au produit intérieur.
Il y a bien pire que la défaite de Syriza, c'est le fait que Syriza s'est couché et va mettre en application le diktat des créanciers, c'est-à-dire une politique d'austérité et le bradage du patrimoine national. La Grèce est sous tutelle. Et que vous qui vous prétendez de gauche acceptiez cela en dit long sur le fait que vous êtes prêt à vous coucher. Une gauche qui se couche ne mérite plus d'être encore classée à gauche.
Je note que pas une seule fois vous ne citez Varoufakis. Significatif, n'est-ce pas?"

Monsieur Kad,

Vous avez entièrement raison. Royaume-Uni, Danemark et Suède qui n'ont pas l'Euro, Suisse et Norvège qui ont refusé d'entrer dans l'Union. Et ces Allemands qui sont tellement arrogants qu'ils croient pouvoir tout se permettre en trafiquant les mesures de pollution de leurs voitures. C'est la prison qui devrait attendre de tels criminels. Comme sont criminel ceux qui ont appelé 800.000 migrants à venir s'installer en Allemagne. Le début de la fin?"

2)
http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2015/09/20/pourquoi-je-suis-candidat-au-conseil-national.html
"Monsieur Thévoz,

Vous écrivez: "L’UDC devrait être rebaptisée l’Union of Dead Children : l’Union des enfants morts. Ce parti xénophobe, qui fait petit à petit de la Suisse un pays renfermé sur lui et isolé, est directement responsable de la mort de centaines de gens,"
Il ne vous reste qu'à porter plainte. Si vous ne le faites pas, vous déconsidérerez et prouverez que ce sont vos propos qui sont irresponsables.
La Suisse renfermée sur elle-même? Vous êtes sûr? Vous ne voulez pas reconsidérer votre propos?
Pourcentages d'étrangers dans différents pays européens:
Genève +50%
Luxembourg 44%
Suisse 21,7%
Lettonie 18%
Chypre 16%
Estonie 16%
Espagne 12,3%
Irlande 11%
Allemagne 8,8%
Suisse ressortissants hors UE 8,3%
Royaume Uni 6,6%
Italie 6,5%
France 5,8%
Pologne -1%
Bulgarie -1%
Slovaquie -1%
Roumanie -1%"

Écrit par : Charles | 23/09/2015

@Charles

Juste pour votre information: Pascal Holenweg je le connaissais fort bien, il faisait partie avec moi et quelques autres du Parti Sans Payer il y a plus de 40 ans à Genève. Parti sans payer, le bien nommé était principalement financé par Narcisse Praz, commerçant prospère et anarchiste bien connu en son temps à Genève. Sur les candidats au Grand Conseil, il n'y a que 3 qui ont payé leurs cotisations, dont Narcisse, moi, étudiant à l'époque, et H.E. Mais, il y a un gros malin qui non seulement n'a rien payé mais est parti avec la caisse... Narcisse, un garçon qui a toujours eu le coeur sur la main, a comblé le trou et n'a pas déposé plainte. Le parti socialiste est un repaire d'idiots utiles et de gens peu fréquentables.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/09/2015

Extrait du dernier ONPC avec Onfray: "Vous aviez raison, Michel Onfray, le peuple, c’est celui sur lequel on exerce le pouvoir tout en le méprisant !" Tout est dit.

http://www.bvoltaire.fr/andrecollome/laurent-ruquier-michel-onfray-lessoreuse-mediatique,207452

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/09/2015

"Juste pour votre information: Pascal Holenweg je le connaissais fort bien"

Et alors ? C'est un agent de la CIA ?

Écrit par : Hop Plouf ! | 24/09/2015

Gabor Fonyodi,

Cette altercation entre Onfray et Yann Moix était du pur jus franco-français où l'on se coupe la parole à tout va et où aucun n'est audible.

De toutes les façons, pour entendre parler Onfray de l'Europe et de "foyers fascistes" dont il s'ébahit qu'ils existent encore en Grèce alors qu'à l'évidence, il ignore ce qui se passe en Ukraine, tout cela n'a pas grand intérêt sinon celui de constater que ce philosophe parle beaucoup de tout, partout, sans prendre le temps de s'informer.

Pour le reste, ce site "Boulevard Voltaire" avait publié un article où le mishellénisme était tel que la russophobie habituelle de certains médias n'avait rien à lui envier:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/26/la-haine-politique-de-croissance.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/09/2015

@Mme Favre,

Moi, Onfray je le connais pas plus que ça. Moix, je trouve c'est un crétin patenté qui a critiqué La Suisse, d'une manière débile il y a quelques années. Ce qui m'a plu en Onfray c'est qu'il a méchamment taclé BHL à la télé et ça il fallait oser le faire en France! Pour le surplus, du site "Boulevard Voltaire, je prends les articles qui m'intéressent, rien de plus. Pour la Grèce, j'avoue ne rien comprendre à ce que fait Tsipras. Je ne sais pas dans quelle équipe il joue, mais en tout cas pas dans l'équipe de son Peuple. D'ailleurs, si on compte 50% d'abstentionnistes et qu'il représente 36% des votants, ça ne fait de lui que le représentant de 18% de la population, loin de faire la majorité!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/09/2015

A part le fait que je vous ai pas sonné, c'est là que l'on voit que vous êtes totalement débile, mon pauvre plouc, vous pensez bien que je connais encore d'autre choses de l'époque sur ce monsieur, choses sur lesquelles je ne vais pas m'étendre...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/09/2015

Madame Richard-Favre,

"tout cela n'a pas grand intérêt sinon celui de constater que ce philosophe parle beaucoup de tout, partout, sans prendre le temps de s'informer."
Exact, le problème c'est que de dire tout et n'importe quoi et même le contraire sur tout, il arrive de "tomber" juste. Mais effectivement ce n'est pas sérieux du tout, sans parler de l'absence totale de cohérence. En fait si, il y a une cohérence: faire parler de soi et vendre le plus de livres, DVD, etc. L'ego plus gros qu'une montagne.

Monsieur Fonyodi,

Vous ne voulez pas sous-entendre que Monsieur Holenweg est parti avec la caisse, n'est-ce pas?

Écrit par : Charles | 24/09/2015

Monsieur Fonyodi,

Vous avez sans doute lu les sujets que j'ai consacrés à la Grèce et aux méthodes de l'euro-groupe.
En revoici les liens:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/09/03/l-europe-entre-reve-et-cynisme.html

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/29/aristocratie-financiere-et-prise-de-pouvoir.html

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/28/le-livre-des-psaumes-de-l-austerite-de-la-troika.html

Encore une fois, l'histoire de la Grèce, son rapport à l'Etat qu'elle a subi avant même d'être une nation, tout cela permet de comprendre que la situation est complexe et que Monsieur Onfray ou d'autres censeurs et connaisseurs aut-proclamés seraient bien inspirés de se documenter avant de juger.

Alexis Tsipras n'a rien trahi des valeurs de son pays. Face aux méthodes de l'euro-groupe, c'est l'avenir de son pays qu'il a sauvé et encore, rien n'indique que les pressions sur la Grèce ne vont pas se poursuivre.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/09/2015

"choses sur lesquelles je ne vais pas m'étendre..."

Ah, ben, pourtant, on aimerait bien. Et si vous avez de quoi dégommer Holenweg, ça intéressera beaucoup plus de monde que vos messages habituels. Garanti.

Écrit par : Plouf un jour, Plouf toujours ! | 24/09/2015

Plouf et consorts,

Quelque soit l'intérêt que semble susciter pour vous Monsieur Holenweg, il n'est pas le sujet premier de ce blog, faut-il le rappeler.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/09/2015

"l'intérêt que semble susciter pour vous Monsieur Holenweg"

Mais pas seulement pour moi. Monsieur Holenweg est une personnalité locale à Genève, vous ne pouvez pas le nier. Un homme public en somme, qui joue son rôle sur la scène politique et municipale.

"il n'est pas le sujet premier de ce blog"

Vous avez raison, et je me félicite que vous lui accordiez chez vous une place secondaire, et néanmoins honorable.

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 24/09/2015

Madame Richard-Favre,

"tout cela n'a pas grand intérêt sinon celui de constater que ce philosophe parle beaucoup de tout, partout, sans prendre le temps de s'informer."
Exact, le problème c'est que de dire tout et n'importe quoi et même le contraire sur tout, il arrive de "tomber" juste. Mais effectivement ce n'est pas sérieux du tout, sans parler de l'absence totale de cohérence. En fait si, il y a une cohérence: faire parler de soi et vendre le plus de livres, DVD, etc. L'ego plus gros qu'une montagne.

Écrit par : Charles | 24/09/2015

Madame Favre,

Bien entendu j'ai bien lu tous vos sujets. N'empêche que je suis dubitatif sur Tsipras. N'oubliez pas que j'ai été le premier à dire ici qu'il allait se coucher car l'UE a fait fermer les banques, limité les retraits et menacé de les pousser à la faillite! Donc, c'était un chantage clair, comme aujourd'hui on entend dire que si les catalans déclarent leur indépendance , ils leur feront perdre leur fric en fermant leurs banques! Alors, si il avait eu le courage ou la volonté (on ne sait pas si ce n'était que des fausses promesses) annoncé avant les premières élections, il aurait conduit son pays au Grexit, réintroduit le Drachme, refusé de payer les dettes qui sont reparties dans les poches des milliardaires, fait alliance avec la Russie, ouvert son territoire aux bateaux russes, etc...fait une révolution! Une vraie, pas une énorme manipulation. Car aujourd'hui, on ne voit qu'une chose, une Grèce dirigée en sous mains par des Gauleiter, qui rédigent et introduisent des lois jamais vues ailleurs, qui continuent de piller le pays de plus belle, qui ont passé une alliance militaire avec Israël ouvrant largement son territoire aux troupes judéo-nazis! Le budget militaire est un des plus élevés en Europe pour un pays totalement ruiné. Bref, très franchement on est bien loin de ses promesses électorales, pas mieux qu'un Hollande, pour qui je vous rappelle il n'y avait qu'un seul ennemi, la finance internationale! On voit aujourd'hui avec la venue d'un Macron, employé de la Banque Rothschild!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 25/09/2015

Monsieur Fonyodi,

Relisez bien mon sujet. J'y évoque le Grexit.
Mais décidé par qui en a le pouvoir...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/09/2015

@HRF

Oui, l'euro-groupe? J'y crois pas, ça c'est de la vraie com, ils ont beaucoup plus intérêt et envie de lessiver complètement le citron, plutôt que de faire pêter l'UE. C'est vraiment le dernier truc qu'ils ont envie, même s'ils se la sont joué, "si tu n'es pas sage on t'éjecte"!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 25/09/2015

A voir, pour le Grexit et son avenir, Gabor Fonyodi...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/09/2015

En marge de l'affaire grecque et maintenant catalane, je rappelle la phrase prophétique d'un Rothschild lors de la création de la FED en 1913, "donnez-moi le contrôle d'une banque centrale et peu m'importe qui dirige le pays!" Aujourd'hui les marionnettes s'agitent dans nos étranges lucarnes et les hommes "derrière les rideaux" (les banquiers, financiers et autres milliardaires) décident! Ce que je trouve aussi remarquable, c'est que personne n'a fêté en grandes pompes les 100 ans de la FED en 2013 et pour cause...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 25/09/2015

@Charles

Pour P.H. qui était un bon copain à l'époque, j'ai dit ce que que j'avais à dire, comme Narcisse Praz est décédé aujourd'hui, chacun tirera la conclusion qu'il désire, il suffit de bien relire ce que j'avais écrit.

@HRF

Je ne connais pas grand chose à l'Histoire de la Grèce si ce n'est qu'ils combattaient les nazis et à ce titre l'Allemagne se venge aujourd'hui et si vous me dites que ce que fait Tsipras c'est ce qui peut se faire de mieux pour son pays, je vous crois, finalement ça ne m'empêchera pas de dormir. Par contre, que ce n'est pas lui qui gouverne, je n'ai pas besoin d'étudier l'histoire de la Grèce pour en être convaincu, il suffit juste de connaître un petit peu les dessous des cartes.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 27/09/2015

"il aurait conduit son pays au Grexit, réintroduit le Drachme, refusé de payer les dettes qui sont reparties dans les poches des milliardaires, fait alliance avec la Russie, ouvert son territoire aux bateaux russes, etc...fait une révolution!"
J'ai tendance à croire que vous avez raison.

Écrit par : Mère-Grand | 27/09/2015

La Turquie (et donc l'Islam) entrera dans l'Europe par la porte laissée ouverte en Grèce. Bravo à l'UE!

Écrit par : Mère-Grand | 27/09/2015

Grexit ou pas, la Grèce sera de toute façon dans la merde. Quant à Onfray, il a dit soutenir Chevènement, curieux pour ce libertaire autoproclamé. Je comprends pas trop son mépris pour le robespierriste Mélenchon, alors qu'il soutient le Jean-Pierre, fan de l'Incorruptible !

Écrit par : Tietie007 | 28/09/2015

Gabor,

Etes-vous sérieux quand vous dites: "...comme Narcisse Praz est décédé aujourd'hui, chacun tirera la conclusion qu'il désire..."

Narcisse devait venir à Genève ce vendredi 3 octobre En présence d'Alex Decotte pour un débat sur la laïcité, la liberté de la presse etc.

Écrit par : Beatrix | 28/09/2015

@Beatrix

Dsl, j'avais eu une mauvaise info...donc, il est possible de lui demander de confirmer mes dires, tant mieux!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 28/09/2015

Le peuple en offrande sacrificielle livré des mains du seigneur Tsipras sur l'autel de l'Austérité Éternelle. (c'est ma vision de Tsiparas)


Ci-dessous en ouvrant le lien, Claude Paye et sa très convaincante analyse.

http://www.voltairenet.org/article189020.html

Extrait:
Indifférenciation entre une chose et son contraire.

L’enjeu de l’affrontement se déplace, de l’opposition objective entre des forces sociales, au conflit intérieur du Premier ministre, à ses états d’âme. Les populations sont dépossédées de la matérialité de leurs luttes au profit de la sauvegarde de l’image de Tsípras. Le résultat des élections remet en place un Premier ministre qui a dénié ses promesses électorales et renversé les résultats d’un référendum qu’il a lui-même organisé. Son succès témoigne de l’efficacité d’une procédure qui demande aux populations de suspendre leurs intérêts, afin de laisser intacte l’image de résistance de leur dirigeant.
-----------------------------------------------------------------

Gabor,
J'ai vu Narcisse Praz le 3 octobre. Il se porte à merveille. Sa conférence a bien eu lieu. On s'est rappelés des souvenirs cocasses sur les contractuels qui n'avaient récolté, dans les parc-mètres, que des jetons en plastic qu'il avait fait faire. Il avertissait les automobilistes du passage des contractuels avec une clochette des cérémonies d'église. C'était chat et souris dans la rue où il avait son magasin de montres.

J'ai même acheté un de ses deux livres récemment édités. Dictionnaire satirique des noms propres et malpropres chez Slatkine (parodies et interprétations libres de noms et titres ronflants d'après les critiques et expériences populaires).
Très drôle mais lassant à la longue. Je n'ai pas pu le lire jusqu'au bout.

Écrit par : Beatrix | 16/10/2015

Bonjour Beatrix, merci pour cette excellente nouvelle, Narcisse, je l'ai vu la dernière fois, il y a fort longtemps, encore à Genève. J'ai eu l'honneur et le privilège d'avoir rempli les parcomètres genevois de quelques bons kilos de ces jetons...et avoir rigolé avec lui quand il sortait à la suite d'un contractuel pour agiter une clochette, pour prévenir les automobilistes du danger de se faire voler par l'Etat. Transmettez lui mes amicales salutations, si vous le revoyez. Et accessoirement, je signale pour ceux que ça intéresse de s'adresser à lui par rapport à "l'affaire Pascal Holenweg-Parti sans payer".

Écrit par : Gabor Fonyodi | 16/10/2015

Narcisse Praz avait écrit le "petit livre vert-de-gris". Je me souviens avoir encollé quelques couvertures en son temps. Il était assez amusant de lire ce qu'il avait écrit à la rubrique "brigadier Jeanmaire" avant qu'il advienne ce que l'on sait...

Écrit par : Géo | 16/10/2015

""brigadier Jeanmaire" avant qu'il advienne ce que l'on sait..."

Mais que je ne sais pas. Pourrait-on savoir?

Écrit par : Johann | 16/10/2015

D'accord pour cette question et son éventuelle réponse mais je vous remercie, chacune et chacun, de rester autant que possible dans le sujet.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/10/2015

Vous plaisantez, Johann ? Vous pensez sérieusement que je vais vous parler de l'affaire Jeanmaire ?

Écrit par : Géo | 16/10/2015

Voilà, merci à Géo de sa réponse, je pense, pour ma part, que revenir au sujet traité ici sera aussi bien.

On en restera donc là pour "l'affaire Jeanmaire"

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/10/2015

Transformer sa victoire en vassalisation.

Un autre pays imite la Grèce. Il invite l'Empire du Chaos à le vassaliser mais déjà il lui a vendu bon marché la force de travail de son peuple. Ce pays s'appelle le Vietnam. Cerise sur le gâteau: il conclut un accord de coopération et de soutien aux USA pour l'installation des bases militaires américaines sur ses terres et dans ses mers pour faciliter l'Empire dans sa mise sur pied de dispositifs permanents de projection avec pour objectif: encerclement de la Chine.


http://www.globalresearch.ca/vietnam-from-national-liberation-to-trans-pacific-ally-1975-2015/5482810?utm_source=Global+Research+Newsletter&utm_campaign=10bd14e11b-Newsletter_18_10_201510_18_2015&utm_medium=email&utm_term=0_0ec9ab057f-10bd14e11b-81297985&ct=t%28Newsletter_18_10_201510_18_2015%29&mc_cid=10bd14e11b&mc_eid=fa3df1f2a9

Écrit par : Beatrix | 19/10/2015

Les commentaires sont fermés.