22/09/2015

Russie, "flotte ennemie"?

topelement.jpg

Dans les extraits de la conférence de presse tenue par George Friedman le 4 février dernier, entre autre aspects évoqués sur les stratégies à conduire pour garder la suprématie telle que la visent les Etats-Unis sur le reste du monde, il est question de flotte maritime.

Après s'être réjoui du fait que, pour la première fois dans l'Histoire, un pays avait à lui seul le contrôle des océans et de préciser à cet égard que les Américains pouvaient envahir les peuples mais les peuples ne peuvent nous envahir, Monsieur Friedman explique que la meilleure façon de vaincre une flotte ennemie est de l'empêcher de se construire.

Cherchez l'erreur... et les victimes collatérales de guerres menées contre les intérêts maritimes d'un pays auquel George Friedman, citant Pierre Lory, dit vouloir juste faire mal:

https://www.youtube.com/watch?v=emCEfEYom4A
 

22:11 Publié dans Air du temps, Etats-Unis, Europe, France, OTAN, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : usa, russie, syrie, ukraine, mistral | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Ces américains peuvent être admirables mais aussi puants. Et là c'est le cas.

Écrit par : Gabriel Poncet | 23/09/2015

Je cherche désespérément la grandeur et la morale dans ce pitoyable récit digne d'un truand de banlieue. Nous comprenons mieux ce qui arrive à VW et je suis persuadé que les dispositifs mis en cause ont été introduits par les US eux mêmes.

Écrit par : Idoine | 23/09/2015

En ce qui concerne VW, je me suis demandé si la fameuse "ONG" devenue par la suite une obscure UNI yankee, ayant soi-disant dénoncé le problème de pollution, n'était pas tout simplement de l'espionnage économique (ah malheureux, dites "écoute" et non "espionnage", il n'y a que les Russes et les Chinois qui espionnent!) de la NSA! Surtout que la bombe était lancée en plein Salon de Francfort, bien entendu il n'y avait aucun hasard là-dedans. Mais de là à penser que le logiciel tricheur aurait été introduit par les Yankees eux-mêmes, pourquoi pas? Le fait, que c'est une économie en plein déconfiture, qu'ils sont passés derrière la Chine et que General Motors n'est plus que troisième derrière VW et Toyota, ceci pourrait expliquer cela!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 23/09/2015

Nous allons au devant de temps difficiles...

Écrit par : Pierre Bonvin | 23/09/2015

A la vision complète de ce document, je constate que George Friedman souffre d'une forme d'arrogance très caractéristique de beaucoup de citoyens des Etats-Unis. Ils voient le monde d'une manière si simpliste et manichéenne que c'en est parfois risible.

On notera notamment le passage où il parlent de l'empire britanique qui n'aurait pas occupé l'Inde...

Donc soit on prend ce discours au premier degré et l'on ne peut que s'en offusquer, soit on l'ignore tout simplement. Je choisis la seconde possibilité.

Écrit par : Déblogueur | 23/09/2015

Les US agissent comme un véritable état voyou.
Des "paradis fiscaux" tel que le Delaware qui ne risque rien.
Le protectionnisme économique US qui ne craint quasiment pas de mesure de rétorsion.
Les milliards de pénalités que les US arrive à faire cracher au bassinet à de multiples entreprise étrangères..
Les écoutes éhontées des US de tous et notamment de pays alliés et de leurs dirigeants
Des listes de personnalités qui tombent sur le coup de la justice US partout dans monde pour un oui ou pour un non (Russe menacé par le justice américaine, entreprise Russe qui ne peuvent plus exercée même en Suisse à cause de menace US, lanceurs d'alerte, ...)
Des donneurs de leçons américains qui ne trouvent en revanche rien à redire de s'allier avec les Saoudiens rétrogrades et moyen-âgeux..
des donneurs de leçons qui polluent comme des cochons sans isolés correctement leur maison, qui roulent encore dans de grosses voitures, qui peuvent brancher un radiateur "parceque la climatisation est trop froide" (Véridique !)
........etc.........

... Oui l'US est un pays voyou qui a anéanti des peuples autochtones, a pillé et pille les ressources comme aucuns autres de cette planète, a osé utiliser la bombe atomique sur des populations, a renversé des gouvernements élus démocratiquement (Aliende au Chili,..), a lancé une 2ène guerre en irak sur la base de mensonge... quand Bush sera-t-il jugé devant une court internationale ?

L'autre jour lors du débat des candidats républicains sur CNN, Trump accusait Jeb Bush d'avoir parlé en espagnol à un élève en ajoutant que la langue des US était l'anglais et l'anglais seul.... US über alles ...

Je ne porte pas Poutine dans mon coeur, mais un contre pouvoir aux US est plus que nécessaire... l'Europe ne fera pas l'affaire... trop faible... elle n'a pas arrêté de diminuer ses budgets militaires... elle ne pèse plus rien...

L'US un état mafieux aux attitudes "respectueuses"? pas impossible !

Écrit par : lionel | 23/09/2015

Domination et suprématie, deux pathologies assez courantes et répandues mais lorsqu'elles concentrent tous les pouvoirs, il en résulte de la prédation. Ces prédateurs voient des ennemis partout. Ils se méfient tout autant de leurs complices, c'est naturel, puisque tout est susceptible de ne pas être ce que leur œil croit voir. Pour eux, il n'y a pas d'amis ni de prochains, il n'y a que instruments et accessoires.

Alors, la Russie qui continue ses activités de routine sans accorder d'attention aux fatiguants prédateurs qui sont censés impressionner avec leur agressivité coutumière, elle les dépite et les rends amers.
Les prédateurs ne lui font même plus peur!
Épreuves obligent. l'UErope, quand elle l'aura compris, elle leur tournera le dos aussi et toute la coalition pourrait bien se retourner contre ses tyrans. A la longue, les pays baltes et de l'Est, finiront par rejoindre les BRICS tôt ou tard, ne serait-ce que pour leur propre sécurité. Ils n'auront plus à cœur de servir une hydre sans reconnaissance qui ne leur apporte que des malheurs.

Y-a-t-il un remède à cela.
Je pense que Oui!
Quand les masses humaines encore plus grandes à l'intérieur de chaque pays commencent à se mouvoir comme des vagues gonflées qui viennent frapper les certitudes des dirigeants et qu'elles déferlent par dessus bord ou en rompant toutes les protections. Tous les compteurs auront été détraqués. Il faudra en prévoir d'autres, étalonnés sur d'autres critères et valeurs.

Ce que nous apprenons aujourd'hui avec les déplacements par vagues incessantes de réfugiés est la résultante de ces politiques prédatrices des financiers insatiables.

La misère mondiale vient de franchir les eaux profondes des mers, elle est sur nous, son visage tout près du nôtre, ses yeux en creux fixent nos yeux, elle demande des comptes pour elle et pour tous ses morts qui n'ont pas eu l'honneur d'être starisés, mis en scène et photographiés.

La Russie, la Chine... Les BRICS savent tout cela. Leur combat pour l'émergence et l'existence des États ET Nations souverains s'inscrit dans un programme de long terme pour la stabilisation des populations et des économies dans la répartition des charges et des biens. Pour cela, il faut bien des pôles forts, capables de sécuriser toutes les étapes de l'ouvrage. Donc, la multipolarité est la solution parce qu'elle exige de l'équilibre: les pays et gouvernements qui la composent devront y veiller.
C'est un nouveau monde qui doit naître in extrémis, autrement nous serons tous voués à disparaître dans une immense champignon atomique, ou pétrifiés sur place par les neutrons. On ne peut garder indéfiniment son équilibre dans la peur permanente des menaces d'anéantissement.

La présence de la Russie en Syrie et son soutien technique sont un cas d'école de mise en application de ces principes. Les Américains le savent parfaitement, s'ils échouent à faire peur, ils perdent leur crédibilité, d'où la diabolisation et la calomnie sans bornes contre la Russie. L'appel au lynchage est leur recours classique. Il n'y a que la prestituée occidentale pour se coucher ainsi sur le ventre pour écrire ces litanies obscènes.

Il y a aussi un autre avantage dans la multipolarité, en cela que les pays à forte économie serviront de batteries de redémarrage d'économies provisoirement en panne, ou de bouées de sauvetage en cas de calamités naturelles ou humaines (séismes, innondations, poches de conflits inter-étatiques). Cela évitera la disparition de l'espèce humaine. Par là-même, on évitera aussi la disparition des espèces animales et végétales... Grâce à la stabilité et à la préservation de tous les biotopes, parce que la diminution, ensuite la disparition des guerres feront diminuer l'épandage des substances toxiques et radio-actives dans le sol et dans l'air.

Si on est si préoccupé par le CO2 et les effets de serre, on doit demander immédiatement l'arrêt des guerres qui sont sources incommensurables de pollutions spécifiques qui rendent le sol irréversiblement inexploitable.

On y attend la marée verte et rose dans nos rues!
Cela se produira-t-il?

On peut le rêver en attendant.

Écrit par : Beatrix | 23/09/2015

C'est beau mais le crapaud hideux attend toujours le baiser de la belle princesse pour donner leur élan aux vagues roses et vertes.
Je ne sais pas si les couleurs sont bien choisies ni si les solutions peuvent se résumer à une couleur ; le passé dans le domaine tend à montrer que le noir domine.
Je garde la multi polarité bien que ce soit une solution coûteuse et épuisante. Nous vivions mieux avant que Christophe ne découvre l'Amérique et les Amérindiens aussi.
La solution est européenne et la Russie est en Europe. Sa flotte est puissante, le deviendra encore davantage pour protéger notre continent et lui assurer la continuation d'un développement riche sans exclure personne mais en soignant nos racines. La tentative US pour avilir l'Allemagne pourrait se transformer en chance inouïe car je préfère une cox qui pollue un peu plus qu'elle ne l'avoue à la formidable pollution américaine ou le mensonge est devenu la langue officielle.

Écrit par : Idoine | 23/09/2015

S'il n'y avait que la flotte.
http://fr.sputniknews.com/international/20150923/1018343816.html
"On" nous prépare quoi là?
Une réédition de la seconde guerre mondiale?
La destruction de l'Europe par le feu nucléaire?
Aux fous!

Écrit par : Charles | 23/09/2015

Ogive nucléaire en Allemagne? Alors pourquoi pas des ogives nucléaires au Venezuela ou à Cuba?

Écrit par : Charles | 23/09/2015

@Charles

Vous ne croyez pas si bien dire. La soudaine sympathie de l'Empire pour Cuba survient après un voyage de V. Poutine dans ce pays, et de l'accord prévoyant la réouverture de l'ancienne base d'écoute soviétique, de la venue de soldats russes et des facilités accordées aux navires de guerre russes dans les ports cubains.
Et la suite de l'affaire des bombes: http://fr.sputniknews.com/international/20150923/1018362781/allemagne-usa-nucleaire-fni.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/09/2015

Les commentaires sont fermés.