24/09/2015

Néo-nazis des uns et des autres

 

Darth-Vader-ukrai_2868676b.jpg?zoom=2&resize=675%2C422

Admirable comme le journal Le Monde évoque le parti néo-nazi grec Aube dorée qui, selon sa correspondante à Athènes, tirerait profit de l'éparpillement de voix, après le résultat des législatives remportées par Alexis Tsipras.

Si l'on songe au silence observé par ce même journal Le Monde quant au profit tiré par le parti néo-nazi en Ukraine, doit-on comprendre que les néo-nazis des uns n'ont rien à voir les néo-nazis des autres?

Certes, Arseni Yatseniuk, Premier Ministre du Président Petro Poroshenko, est qualifié de libéral conservateur par Wikipedia. Si cette appellation suffit à effacer un passé, soit. 

Il n'en demeure pas moins vrai que ce Premier Ministre a été photographié, en son temps peut-être révolu pour Le Monde et autres Wikipediaen train de faire le salut nazi.

Alors, Aube dorée, en Grèce, serait-elle plus à craindre qu'un Premier Ministre reconverti par Wikipedia en libéral conservateur?

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/09/21/en-grece-...

 

 

Commentaires

Ne connaissant pas Aube dorée j'imagine une bande de fachos.
En Ukraine ce n'est pas le cas. Ce sont réellement des nazis qui qui revendiquent l'éradication du sous peuple d'Ukraine, et qui sont à l'œuvre avec notamment les slaves de l'est. Comme lors de la grande guerre. Mais ce n'est plus la Shoah par balles, c'est la Shoah par obus.
Et là, effectivement, silence.
Complice ?

Écrit par : MORICE Franck | 24/09/2015

Des bons et des mauvais nazis selon de quel côté de la clôture occidentale ils se trouvent et dans quelles circonstances.
Les partis d'extrême gauche ont cette même propension à pratiquer deux poids-deux mesures et elles n'ont qu'une devise en bouche: s'ils sont dévoués à notre cause, c'est des bons staliniens, s'ils servent d'autres causes, c'est des mauvais staliniens. et les alliés sont des idiots qui nous sont utiles. Après usage, on chargera nos adversaires (question de garder les mains blanches) de les faire disparaître.

De même il y a la bonne gauche officielle et de mauvaises gauches à la marge.
La bonne est celle qui fait avaler à la masse populaire le néo-libéralisme pour du progressisme en collant des rustines partout sur une chambre ajourée et les gauches sont celles qui attendent en rêvant d'être à la place de la gauche officielle pour apporter un peu plus de rustines.

En Ukraine, c'est des bons nazis pour l'Occident et on le clame officiellement dans les chancelleries.Ils ont rendu plein de services, ils ont saboté leur pays, massacré leurs populations et livré le territoire aux étrangers. Ils ont fait exactement ce que l'OTAN et l'UE voulaient qu'ils fassent. C'est des "bons citoyens juste conservateurs de droite. De bons patriotes" (ce terme devrait être en italique). Il faut comprendre cette requalification comme une médaille du mérite pour grand service rendu à la nation.
Mais Aube Dorée aussi pourra être de bons nazis quand viendra le moment où l'UE et l'OTAN auront besoin d'elle pour déstabiliser la Grèce et l'asservir complètement. En attendant, il n'y en a pas besoin, Syrisa et son président font du bon boulot,le Memorandum III est avalé comme une hostie des Communions. L'Europgroupe est apaisé.
Office compétent avec sourire et condescendance. Qu'espérer de mieux?
En attendant, on peut donc diaboliser Aube Dorée à satiété, ils n'en seront que plus dociles: Les réfractaires au Memorandum méritent qu'on les taxe, tous, de fachos, tous des nazis d'Aube Dorée. Le "Silence est d'Or" comme le mutisme est profondeur.

Écrit par : Beatrix | 24/09/2015

Beatrix,

Ne présumez pas trop du "bon boulot" fait par Alexis Tsipras. Rien n'est encore joué, pour lui et comme le laisse entendre votre commentaire, Aube Dorée, n'a peut-être pas non plus terminé de faire parler d'elle...

Pour le reste et pour rappel, la Grèce est sous la tutelle d'un Danois. Donc qui gouverne qui, telle est encore la question à se poser avant de diaboliser qui que ce soit...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/09/2015

A comparer l'incomparable, le discours perd de son sens et de sa profondeur. Nazis ou néo-nazis, grecs ou ukrainiens, dangereux tous les deux.

Écrit par : Déblogueur | 24/09/2015

C'est facile à prouver la nature nazi des autorités ukrainiennes : il suffit de lire des lois qu'elles élaborent et regarder ses actions qu'elles produisent. Le problème c'est que des médias occidentaux n'en parlent pas. La vérité est pourtant accessible pour ceux qui désirent la voir. Par ex., sur la guerre au Donbass mené par Kiev et ses victimes, surtout des enfants : un vidéo sous-titré en anglais https://www.youtube.com/watch?v=8veOzd39VWI

Écrit par : Cassandre | 24/09/2015

D'abord, néo nazi ne veut rien dire. Il y a nazi ou pas nazi, point barre. C'est comme l'islam "modéré"... qui ne veut rien dire. Il y a l'islam, c'est tout. A moins de se complaire dans la masturbation intellectuelle.

Écrit par : xénia | 24/09/2015

La Volkswagen Merkel, puisque c'est elle la principale dirigeante de cette eurabia, a perdu de sa valeur. A-t-elle vraiment décidé de travailler pour une Europe ou l'avenir des jeunes européens serait assuré dans un idéal de vie sans conflits, sans pauvreté on peut sérieusement en douter.

Suivie par ses caniches, crottant partout où ils se trouvent, elle donne des ordres, des quotas de migrants, des lignes politiques de gestion de populations, si tant est que ses actes reflètent une politique d'avenir ou la dernière ligne du bilan de d'eurabia soit positif, le doute est définitivement installé.

Les frontières d'eurabia se ferment progressivement, provisoirement soi-disant en attendant que l'invasion s'arrête ? On peut-y croire si la greffe des croyances et les écussonnages ont bien pris.
Avec ce contexte les nazis et les intégristes de tous poils vont renforcer leurs positions.

Le dossier "Ukraine" ne va pas se refermer demain, ce qui se passe en Syrie est lié enfin, presque.

Hier, il ne fallait pas discuter avec le macabre despote syrien, aujourd'hui il faut discuter avec lui. Hier, les nazis c'était, nous disait-on, du passé aujourd'hui ils renaissent de leurs cendres. Hier il ne fallait pas discuter avec Poutine aujourd'hui on peut. Demain, on ne sait pas.

Hier comme aujourd'hui, le mensonge est la base de travail des uns et des autres. Pourtant il n’existe aucun grand diplôme du mensonge, bizarre.

Rassurons-nous Fabius yésous cour sut toute la planète pour sauver celle-ci des raz-de-marée qui auront lieu dans un siècle. C'est un très beau parcours spirituel, tout n'est pas foutu. Paperon blanc qui ni connaît pas plus en la matière, qu'à l'univers, à la vie et à la famille est parti chez l'Obama rejoindre la reine et le roitelet d'Espagne en z'européens convaincus, tiens donc.

Le caniche, Fabius yésous aurait dû faire un crochet par l'Arabie des Saoud, il y a un être humain qui va subir l'enfer par le roi-dieu (grand maître du tribunal des flagrants délires, nommé aussi jugement dernier) en terminant sur une croix jusqu'au dernier souffle. Plus des 700 morts dans une bousculade hystérique au nom du roi divin pour aller lyncher Satan, celui-ci s'est vengé. Ça nous rappelle plein de bon souvenirs depuis le Néolithique.

Décidément, les dieux ne sont plus ce qu'ils étaient au temps des Pharaons : "de doux rêveurs pour un au-delà souterrain."

Quant à notre Volkswagen, elle va continuer de polluer l'Europe, cette belle Europe promise comme la terre promise.

Une belle promesse, on aime ça!

Écrit par : Pierre NOËL | 25/09/2015

Formidable laxisme des gouvernements concernant les néo-nazis.

Laxisme ou complicité en vue d'une société de mondialisation marchande au social balayé, à la pensée formatée par les médias?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/09/2015

Bons fachos, bons nazis, bon daesh quand c'est une bonne alternative à l'armée régulière (parce qu'il faut lui dire la cause qu'on ne peut dire et moralement la convaincre qu'on sait ne pas pouvoir) et c'est une aubaine qu'ils tuent leurs propres compatriotes.
Mais pour y parvenir, il faut bien nourrir leurs ventres et leurs têtes avec tout ce qui les rend hostiles à leurs semblables. Quoi de mieux que l'invention de différends sur de l'intangible comme les religions ?

On le voit, en Ukraine comme au Moyen Orient, les bêtes fachos des maisons nazies et Daesh ne sont plus d'accord d'être exclus des partages du gâteau et ils le font savoir. C'est en cela que l'inconnu inquiète. Qui va gagner sur qui? De quelle manière chacun compte-t-il gagner? Et les gens. Écrasés par leur vengeance qui auront servi de défouloirs?

Mais pourquoi nos dirigeants font-ils cela en notre nom?
Ne sont-ils pas les plus fachos, les plus Daesh, eux ?

Un autre ennemi public: le secret. Tout ce qui est secret.
http://www.michelcollon.info/Daesh-la-nouvelle-armee-secrete-de.html

Écrit par : Beatrix | 25/09/2015

Michel Collon reste le gauchiasseux partisan du complotisme, pro-palestinien, on a les mêmes en France. C'est un antisémite galeux rien de plus. Il n'est pas crédible, le lire c'est conduire un véhicule sans volant et sans freins en montagne.

Plus facile de le prendre en référence, que s'informer, penser et oser écrire par soi-même....

Écrit par : Pierre NOËL | 28/09/2015

Michel Collon est un type formidable, très bien documenté contrairement à ceux qui le critiquent. Celui qui le critique ici n'est qu'un proisraélien, sioniste, inculte et limité au langage ampoulé et alambiqué. Michel Collon n'est pas antisémite, j'ai beaucoup plus d'affinités avec lui qu'avec un BHL, un mégacrétin juif, sioniste et criminel de guerre. Et si être propalestinien est une tare pour Noël, il aurait été du côté des nazis il y a pas si longtemps...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 28/09/2015

...............................

Écrit par : mimi | 28/09/2015

Les commentaires sont fermés.