26/09/2015

Arabie Saoudite, entre idéaux des uns et crucifixions des autres

arabie_saoudite_drapeau_afp_str.jpg?itok=HUXKpoc0

Récemment, le représentant de l'Arabie Saoudite a été élu pour présider le groupe qui nomme les experts du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies.

Si la confusion a régné autour de cette nomination tandis que certains médias relayaient celle de l'Arabie Saoudite elle-même à la tête du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, le fait qu'il s'agisse ni de l'Arabie Saoudite en tant que telle ni du Conseil des Droits de l'Homme en tant que tel non plus, nuance ladite nomination.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'à la question de savoir si un dialogue reste envisageable avec l'Arabie Saoudite alors que celles et ceux qui le tentent sur place, subissent un sort peu enviable, la réponse paraît loin d'être acquise.

L'idéal, bien sûr, serait de persister à croire possible un échange de points de vue avec ce pays. C'est en tous les cas ce à quoi s'emploient certains, tel l'ancien ministre socialiste français de la culture, Jack Lang.

Dans une interview qu'il a accordée à la radio française Europe1, il s'en explique:

http://www.europe1.fr/politique/ali-al-nimr-jack-lang-ne-...

Pour le reste et s'agissant de la nomination du représentant de l'Arabie Saoudite à la Présidence du groupe qui nomme les experts du Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies, l'article ci-dessous en rend compte d'une manière qui met aussi en cause la précipitation des médias à (dés)informer.

http://www.scoop.it/t/desinformation

Commentaires

Rien à faire! Nous continuerons à nous soumettre aux conditions d'accueil des pays musulmans extrémistes (pour autant que le deuxième adjectif soit véritablement nécessaire) en voilant nos diplomates femmes et en acceptant toutes les restrictions qui nous sont imposées dans leurs pays, sans jamais exiger quoi que ce soit en échange … enfin, si ce n'est du pétrole et des marchés pour nos armes.
Cette attitude a plusieurs noms, qui vont des plus polis, comme "soumission" et "capitulation", aux plus grossiers, que je n'ai pas besoin de répéter ici.
Elle est le signe d'une décadence profonde de l'Occident, dont ne profiteront que ceux qui auront ainsi vendu ses valeurs, et encore … qui admire et récompense vraiment les lâches?

Écrit par : Mère-Grand | 26/09/2015

Monsieur Mère-Grand,

Trahison, peut-être? Non respect de l'État de droit?

Comme vous avez raison, hélas! Exemple:
http://newobserveronline.com/german-girls-must-cover-arms-and-legs-to-appease-syrian-refugees/

http://newobserveronline.com/moroccan-asylum-seeker-arrested-for-rape-of-german-woman-in-dresden/

La mise en danger de l'ordre constitutionnel est d'ordre pénal. Quel procureur aura le courage d'actionner cet article du code pénal?

Écrit par : Charles | 26/09/2015

Il ne faut pas oublier (ce que fait largement la presse officielle) l'agression de l'Arabie contre le Yémen.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/drame-de-la-mecque-ali-al-nimr-yemen-semaine-noire-pour-l-arabie-saoudite_1719720.html

Écrit par : Charles | 26/09/2015

Il me paraît qu'un pays, une culture, une religion qui décapite des femmes, des hommes et qui exhibe leurs dépouilles pendues à des câbles fait clairement partie des infréquentables.

Écrit par : Déblogueur | 26/09/2015

Le Quatar et l'Arabie saoudite, ce ne sont pas les 2 pays dont la Calmy-Rey notre grande nunuche à 4 pattes, que la RTS ressort régulièrement de la naphtaline, pour nous dire le catéchisme, lèche les bottes pour parler poliment? Un vrai havre de paix pour droitsdelhommistes patentés et féministes engagées! A quand un happening à la Mecque des "soros girls" alias les femen, à torse poil, en train de lapider Satan! Ca c'est serait un scoop coco!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 27/09/2015

Les commentaires sont fermés.