10/10/2015

Lettre ouverte

A Madame Svetlana Alexievitch, 

Dans ce Donbass que vous avez évoqué lors de votre conférence de presse, Lilia, 24 ans, a eu la jambe gauche arrachée alors qu'elle s'est jetée sur son fils de 11 mois pour le protéger.

Tous deux se trouvaient dans un bus soudain frappé par une bombe, Lilia a eu le réflexe de sauver la vie de son enfant.

Ce cas, comme tant d'autres qui ont brisé familles et foyers du Donbass, a été le fait d'un gouvernement que l'Occident soutient.

Je vous invite à découvrir cet article d'un journaliste français qui se trouve à Donetsk: 

http://dnipress.com/fr/posts/lilia-24-ans-une-jambe-arrac...

Des cas comme celui de Lilia sont loin d'être uniques, vous n'êtes pas sans l'ignorer, j'ose l'espérer.

Il va de soi aussi que l'on est parfois obligé de procéder à des choix de sujet à traiter. Vous avez opéré les vôtres qui ont su trouver leur public et l'honneur qui vient de leur être rendu.

Mais vous qui déclarez faire de la lutte contre le mensonge le fer de lance de votre combat, comment pouvez-vous estimer que la Russie en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass?

Madame, avec pareils propos, vous êtes non seulement dans le mensonge mais dans l'outrage.

 

Avec respect,

                              Hélène Richard-Favre

 

Commentaires

Je pense que l'expression "avec respect" qui termine cette lettre n'est pas bien choisie, car les propos de cette personnes sont abominables. N'importe qui a pu et peut découvrir les images des abominations commises par les bandits aux ordres de Porochenko et de sa clique.

Écrit par : Michel Mottet | 10/10/2015

Только ошибка в фамилии: клика Путина, а не Порошенко.
Повторяешь методичку Пуйла.

Écrit par : Conorcet | 16/10/2015

Le Nobel est a l'image de celle qui le reçoit et de ceux qui le lui ont donné: un prix en toc remis par des salauds à une créature dépourvue de conscience.

Écrit par : Laurence Guillon | 10/10/2015

La face cachée des Prix Nobel de la Paix
https://www.youtube.com/watch?v=s4_F6L33FS8

Écrit par : Marasine | 10/10/2015

@M. Mottet et @L. Guillon

J'aurais pas dit mieux!

@Le plouc continue de souffrir d'indigestion de ce qui se dit ici, alors, il a délivré son petit rototo, d'une très haute tenue intellectuelle! Enfin, il fait de son mieux, mais il ne sait plus très bien où il en est..."Hallo, Barack Hussein? j'ai une question..."

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/10/2015

Merci Hélène pour cette lettre ouverte, vous avez exprimé pour nous notre profonde indignation et notre colère. J'imagine, les victimes du Donbass et la solidarité russe ont dû se sentir piétinées par ses propos calomnieux et menacés par ses intentions dissimulées.

Même si elle a une admiration inconditionnelle pour l'Occident de l'Ouest et particulière pour l'Union Européenne, personne ne lui a demandé de soutenir l'indéfendable ou d'aller salir tout un peuple. Elle aurait pu, simplement mettre en relief et louer les aspects positifs de ce et ceux qu'elle aime et d'argumenter ses convictions au lieu de noircir Paul pour rendre aimable Pierre.

Mme Svetlana Alexievitch est la énième académicienne récompensée pour avoir servi idéologiquement à détourner le journalisme de ses responsabilités et de sa charte éthique. N'est-elle, de toute façon, que le énième résultat, du produit d'entreprise de perversion qu'est Reporters Sans Frontières, cette minable officine subventionnée par la CIA que tous les pays de l'OTAN assimile volontairement à une institution officielle d'un professionnalisme de référence avec tous les privilèges d'accès et de soutiens.

Des Prix pour consacrer l'indéfendable, encore des Prix pour récompenser la violence intellectuelle.

Mme Svetlana Alexievitch, comme Véronique Dorman, correspondante à Moscou, met son talent d'écriture au service des états fascistes...Là où elle est profondément malhonnête, c'est quand elle prête unilatéralement des sentiments à tiers à défaut de les faire parler. Et ce tiers n'est rien moins qu'une nation quasi entière. Cela équivaut à décréter que tel pays est son ennemi et de nous suggérer de le condamner. Son appel au châtiment coule de source et il est à peine voilé. comprenons qu'elle appelle les pouvoirs occidentaux à des sanctions actives contre ce peuple à qui elle prête vicieusement le sentiment de réjouissance devant les atrocités commises par des gens et un gouvernement qu'elle a peine à nommer et qu'implicitement elle approuve.

Comment expliquerait ce Prix Nobel que seule la Russie vient en aide humanitaire au Donbass et que seule la Russie prête ses mains qualifiées pour soigner cette population martyr et pour aider à réparer ce que Kiev détruit: les infrastructures vitales, hôpitaux et habitations. Sans compter le million de réfugiés ukrainiens parmi lesquels des dizaines de milliers de déserteurs qui ne veulent pas tuer leurs compatriotes.

Écrit par : Beatrix | 10/10/2015

THE RUSSIANS KNOW HOW TO FIGHT, I ASK YOU ALL TO REMEMBER THE LESSONS OF HISTORY AND UNDERSTAND THAT WAR IS A DEAD END, AND RUSSIA HAS ALWAYS,ALWAYS TRIED TO SOLVE PROBLEMS IN A PEACEFUL WAY. IN KIEV THE NAZIS CAME TO POWER AFTER A WHILE EUROPE WILL BE ASHAMED OF THE FACT THAT IT SUPPORTED VIOLENT SEIZURE OF POWER, DESPITE THE FACT THAT THE LEGITIMATE PRESIDENT STRONGLY SIGNAL ABOUT THE UNACCEPTABILITY OF FORCE ACTION ON THE PROTEST. NO CONSCIENCE OR MIND OF THE SHAME OF EUROPE!

Écrit par : iNKO ZE | 25/10/2015

Bravo pour cette mise au point !

Écrit par : Lucien Pons | 10/10/2015

Le niveau Goldwin atteint des sommets !

Écrit par : Corto | 10/10/2015

Je ne peux pas dire mieux que Beatrix.

J'imagine que les 86% font référence à la popularité de Vladimir Vladimirovitch dans son pays. Il est difficile de faire un commentaire plus abject que celui de cette lauréate du prix ignoble. Aucune conscience morale. Une digne égérie pour les néo-nazis ukrainiens.

Bravo pour cette lettre ouverte, qui je parie restera sans réponse. Lui avez-vous écrit aussi en russe?

Merci aussi à Laurent Brayard.

Libération en soutien aux néo-nazis, félicitations! On voit où mène le trotskisme. Difficile de rester poli devant ceux qui aident des assassins et autres criminels.

Écrit par : Johann | 10/10/2015

Oui Poutine n'a jamais caché sa profonde admiration pour Trotski !

Écrit par : Corto | 10/10/2015

Des preuves?

Écrit par : Cassandre | 11/10/2015

Le sujet n'est pas le président russe.

Le sujet est ce qu'a dit cette lauréate au sujet de "86% de Russes..."

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/10/2015

Je ne faisais que répondre au commentaire précédent !

Qui lui ne choque pas !

Écrit par : Corto | 11/10/2015

Où aurais-je évoqué un choc quelconque?

J'ai rappelé que le sujet ne concerne pas le président russe car je ne souhaite pas dévier du propos qui est précis et ne vise pas la politique de quiconque mais l'outrage fait par cette fraîche Nobélisée.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/10/2015

Vos insertions sont justes désagréables et hautaines tout comme cette critique sur le prix Nobel, vous ne voudriez pas que ce Nobel soit en plus décerné à votre idole !

Laissez-en un peu à vos détracteurs !!

Écrit par : Corto | 11/10/2015

Corto ou l'hôpital qui se moque de la charité.
Vous avez encore bien de la chance de ne pas être banni de ce blog.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/10/2015

Cassandre,

Vous avez posé une question à Corto, plus haut en relation avec une de ses assertions.

Comme je le lui ai rappelé à lui déjà, je vous le rappelle à vous aussi, le sujet n'est ni le président russe ni Trotzki.

Et quand Corto prétend répondre au précédent commentaire de Johann, il dévie du propos tenu ici qui a trait à une déclaration bien précise de Svetlana Alexiévitch et non à ce qu'aurait été ou non Vladimir Poutine.

Il ne s'agit donc pas, ici, de discuter des goûts et des couleur du président russe.

Il s'agit de refuser et de rejeter la manière qu'a cette écrivain nobélisée de traiter 86% de Russes qui selon elle, en arrivent "à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass"

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/10/2015

Hėlène, j'ėspere que votre voix sera entendu!
Merci pour votre soutien

Écrit par : Roman | 11/10/2015

"j'ėspere que votre voix sera entendu!"

N'espérez pas trop quand même.

Écrit par : Toujours plus Plouf ! | 11/10/2015

Mon commentaire sur les 86% portent sur les propos rapportés dans le billet introductif.

Mon commentaire sur le journal Libération est directement lié à ce qu'on peut lire dans le lien fourni par le billet introductif (article de Laurent Brayard). Je suppose que peu de personnes ouvrent les liens régulièrement fournis dans ce blog.

Le menteur pathologique a encore revêtu son habit de troll. Aucune source, aucune preuve. Juste une ligne ou deux pour bien pourrir les échanges de commentaires et dégoûter les lecteurs.

Écrit par : Johann | 11/10/2015

Johann,

J'avais bien compris le sens de vos propos.

C'est pourquoi je suis intervenue.

Merci et bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/10/2015

"vous n'êtes pas sans l'ignorer"
Donc vous ignorez. Un peu de logique n'est pas toujours incompatible avec le bon usage d'une langue.

Écrit par : Mère-Grand | 11/10/2015

Orenella Guyet...
Pas encore tête d'affiche du Nobel.

Ouf!!! Soulagement.

http://www.michelcollon.info/Ornella-Guyet-L-archetype-de-la.html?lang=fr

Au palmarès des starlets de la calomnie et de la falsification, voici une autre candidate. Journaliste auto-proclamée. Il lui est plus agréable de dénigrer que d'entamer un vrai travail d'investigation. Mais par ailleurs, il faut croire que son genre de logorrhée - polluante - raffole nos autres journalistes mainstream saturateurs de ce sel.

De ce genre de littérateurs, on est heurtés par leur mauvaise foi et leur absence du moindre argument rien que dans la forme de leurs rédactions: l'utilisation dévoyée de la ponctuation déjà - censée faciliter leur bricolage d'une sélection d'images en juxtaposition qu'ils vous jettent à la figure (de la lecture rénovée sans doute) - en devient plus que grotesque. Ils n'osent même pas avancer quelque affirmation de quoi que ce soit, car ce serait leur demander trop d'exactitude, de preuves, et avant tout, l'abandon d'un peu de leur narcissisme en mal de satisfaction. La paresse mentale ne peut souffrir cela. Il ne leur reste donc plus que "la démission journalistique".

Ne nous y trompons pas, ils font partie des rémunérés et des indemnisés de la propagande. Des agents de la communication (unilatérale) et de la mise en pratique de la désinformation.

C'est du mauvais traitement du lecteur par les abus qui se répand jusqu'à supplanter les enquêteurs et qui répond aux désirs de la petite dictature provinciale de relais, dont l'effort est de transformer nos mentalités. Cette fameuse "transition" chantée sur tous les tons, dans tous les coloris; transition érigée en chapiteaux de fêtes, martelée dans toutes les assemblées sociétales sur tous les bancs de laquais des parlements marchands.

Transit vers quoi en fait? on ne nous le dit pas.
Comparables à notre agriculture et à nos élevages de rente trafiqués, nous devons être "méta-morphosés" en animaux du zoo Orwellien, sortis de leur biotope et leur patrimoine génétique altéré - plus amorphe et plus vulnérables encore que Dolly aux fonctions cahotiques.

Vous vous en souvenez de Dolly?

Non! nous ne sommes pas tout à fait loupés!

Nous devons juste nous convertir aux nouvelles religions politiques et économiques en cours. Au nouveau régime "du penser": digérer et assimiler des idées pré-mâchées pour nous. Métaboliquement disposés à croire sur parole et à obéir sur ordres. Redevenir candides, innocents. Sinon menaces et punitions! Élimination en cas d'échec, c'est-à-dire de résistance.

Écrit par : Beatrix | 11/10/2015

@Johann

En principe, si je ne les rate pas, j'ouvre tous les liens! Même des liens fournis par les débiles profonds hantant ces lieux. Moi je les adore, ce sont d'excellents "punching balls". C'est un vrai plaisir de se défouler sur eux! Ils pourissent? je les surpourris! Ou ils n'ont à rien à dire ou ils racontent des bobards archiéculés...finalement si ça ne les dérange pas de passer pour des cons, moi ça ne me dérange pas de leur tailler régulièrement des costards!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 11/10/2015

"j'ouvre tous les liens!"

Alors allez faire un tour ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/10/08/propagande-russe.html?c

Il y en a pour tous les goûts et pour une partie de la soirée.

Écrit par : Johann | 11/10/2015

"finalement si ça ne les dérange pas de passer pour des cons, moi ça ne me dérange pas de leur tailler régulièrement des costards!"

Youpi Youpla !

Écrit par : De plus en plus Plouf | 11/10/2015

Je vois qu'il y en a un qui s'est tout de suite reconnu! Bravo!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 11/10/2015

Vrament la merde. Vous avez rien de la vie d'Ukraine. Pourquoi vous dites alors des choses comme ça? Je suis ukrainienne et je sais de ce que Alexeeviech parle. Pas de respect pour les gens comme vous,vraiment.

Écrit par : Irina | 12/10/2015

Промывание мозга "а-ля Порошенко" в действии!
Украина - не пуп Земли, если Вы не в курсе. Это - страна-самоубийца!

Écrit par : Saoli | 12/10/2015

Madame,

Vous vous confondez la cause et la conséquence. La jambe arrachée d'une personne que vous avez mentionnée dans votre lettre ainsi que la mort de 8000 ukrainiens à jour c'est la conséquence de la politique russe du dictateur Poutine qui intervient dans nos affaires pour déstabiliser notre pays et de nous empêcher à poursuivre notre cours démocratique et de nous rapprocher avec les pays démocratiques. En revanche, je dois constater, avec regret, que je ne suis pas sure que c'est une bonne idée de se rapprocher avec des pays comme la Suisse ou la France ou il y a beaucoup de personnes mentalement altérées, c'est à dire, incapable de distinguer le blanc du noir et qui se prosternent devant la dictature de Poutine et de sa politique de mensonges ainsi que des boucheries qu'il fait subir depuis des années à la Tchétchénie, Géorgie, Moldavie, Ukraine et Syrie.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 12/10/2015

Совершенно согласна с Екатериной. Упрекать писателя Светлану Алексиевич в страданиях детей Донбасса просто странно. Кто-то из великих сказал: "Мы не лекарство - мы боль !". Жаль, что мадам Элен Ришар-Фавр этой боли не чувствует...может быть, перевод был нехорош ?

Écrit par : Любовь Шапорина | 12/10/2015

ha, ha, cela fait presque deux ans que les populations européènnes observent vos actes et je peux vous assurer, qu'ormis les cas pathologiques, il se trouve peu de personnes prètent à accepter une faune qui non seulement à trahis son histoire et sa culture, mais qui de surcroix se réjoui d'être à la fois fratricide et paricide. Vous êtes la honte de ce continent,vous êtes une honte pour l'espèce humaine.

Écrit par : tepavac | 14/10/2015

Irina, je suis aussi d'Ukraine et je suis prete de répéter chaque mot écrit dans cette lettre. Dieu merci, qu'il y a encore bcp de vrais patriotes qui comprennent que la politique de poTrochenko n'a apporté que des ruines, des morts et des désespoires au peuple de Donbass.

Écrit par : Valentina | 12/10/2015

Спасибо, мадам. Спасибо из Донецка.)

Écrit par : анна | 12/10/2015

СПАСИБО ВАМ!!!
Очень радостно от того, что есть в европейских странах люди, для которых правда и честь ещё что-то значат! Мы не просто волнуемся за Донбасс здесь в России, мы как могли помогали ...и плакали... много плакали...
Чтож, и среди замечательных добрых белорусов есть свои ИУДЫ ((

Écrit par : Ekaterina | 12/10/2015

Ага, помогали... танками, зенитками и артиллерией. Везде, где бы вы не помогали, текут реки крови...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 12/10/2015

Merci pour votre audacity and passion

Écrit par : Elene | 12/10/2015

Tiens donc le blog est squatté maintenant par des ukrainiennes qui soutiennent l'ignoble et manifestent leur russophobie et leur haine de Vladimir Vladimirovitch.

Eh oui, comme sur la vidéo postée qq part sur ce blog, c'est la m... pour les ukrainiens qui doivent s'expatrier en Pologne pour survivre. Ou qui se cachent pour éviter d'être raflé par l'armée pour servir de chair à canon. Conséquence du coup d'Etat perpétré par les nazis que ces ukrainiennes soutiennent contre toute réalité.

Mais trois interventions coup sur coup de russophobie... ça sent l'ordre donné de venir apporter sa haine.

Écrit par : Johann | 12/10/2015

Спасибо из Луганска. Thank you from Lugansk

Écrit par : Alex | 12/10/2015

Magnifique! Ce blog est lu à Donetsk et Lougansk!


"je ne suis pas sure que c'est une bonne idée de se rapprocher avec des pays comme la Suisse ou la France ou il y a beaucoup de personnes mentalement altérées"

Eh bien, tirez-en les conséquences et quittez la France pour retourner en Ukraine!

Parce que soutenir les nazis et les criminels de secteur droit, c'est avoir l'esprit sain? Les rivières de sang que vous mentionnez sont le fait de vos amis qui massacrent des civils en Novorossia et assassinent leurs prisonniers.

Mais je me réjouis de voir que ceux qui ont une telle haine ne sont capables que de venir cracher leur venin ici, marque de leur totale impuissance.

Et vous n'êtes même pas capable d'écrire en ukrainien! Vive la Russie! Vive la langue russe en ukraine!

Écrit par : Johann | 12/10/2015

Je vous laisse partir le premier, Johann :))))

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 13/10/2015

Franchement, Johann, j'ai d'autres choses à faire que haïr VV Putler huylo... Soyez constructif! La haine sert à rien! Concernant la russophobie..., mais vous êtes Français, non? Et pourtant, on dirait pas... Désolée, russophobie n'est pas un bon terme...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 13/10/2015

Dégoûtant bêtise: "Ce cas, comme tant d'autres qui ont brisé familles et foyers du Donbass, a été le fait d'un gouvernement que l'Occident soutient." D’une manière paradoxale coupable des deux côtés dans ce conflit est affecté à un seul côté. Terroristes et les criminels de la Russie pour Madame - lapins blancs moelleux. Ils ne tuent pas les femmes et les enfants, ils ne disposent même pas une arme. Bu-ga-ga!!

Écrit par : Lagezza | 12/10/2015

Merci beaucoup

Écrit par : Youri Odessa | 12/10/2015

C'est ça, c'est le mensonge et l'outrage de faire croire que les russes peuvent se rejouir des morts d'autres russes (quoique avec les passports ukrainiens) qui sont tués a Donbasse par la raison qu'ils sont russes et veulent les rester. Ils ont tenu le referendum pareil (pour le status officiel de la langue russe etc) en 1994, bien avant Putin mais on été ignoré. On les respect et les soutient ici en Russie. Mais ce ne sont pas russes qui ont provoqué cette guerre.

Écrit par : Tatiana | 12/10/2015

@Beatrix
J'admire vos pensées philosophiques auxquelles j'adhère.
Cerait-ce indiscret de vous demander si vous êtes une femme (Beatrix?), je serais d'autant plus honoré de vous lire...

Écrit par : Richard Kohler | 12/10/2015

Die Nobel-Preis Vergabe ist nicht anderes als ein Versuch, die Gesellschaft in Weißrußland auf eine bestimmte, für Westen günstige Weise zu beeinflüssen. In der Ukraine sind alle Hoffnungen Westens gescheitert und die haben auf der Karte für sich selbst ein neues Land entdeckt, und zwar Weißrußland. Also, versuchen wir mal dort.

Écrit par : dmitri | 13/10/2015

Chère Madame Hélène Richard-Favre,
permettez-moi de vous embrasser pour votre Lettre ouverte!
Je partage absolument vos sentiments de la sympathie pour le glorieux Donbass - notre amour, notre plaie douloureuse - et votre indignation à l'égard de vilains calomnieurs souffrant de la russophobie incurable.
Un brillant analyste qui a émigré à Moscou après ce coup d'Etat nazi à Kiev jette une nouvelle lumière sur la fortune... douteuse de Aleksievitch:
http://cont.ws/post/133431
Ростислав Ищенко
"Пятый президентский срок Александра Лукашенко: опасность досрочного завершения"

"Давно и прочно забытая писательница эпохи ранней перестройки, разоблачавшая «преступления» советского режима «от Готомысла но Афганистана», относительно недавно почему-то решившая вернуться в Белоруссию с хорошо обжитого ею Запада вдруг становится нобелевским лауреатом и тут же начинает взахлеб критиковать Лукашенко. Это же готовая сакральная жертва – белорусский Гонгадзе."

Mes remerciements chaleureux aux auteurs des commentaires solidaires.

Mes salutations respectueuses,

Tatiana Denisova (provisoirement en Belgique)

Écrit par : Denisova | 13/10/2015

Révolutions de couleur, Printemps Arabes ou Maïdan Ukrainien, ces peuples ont tous été victimes de complots auxquels ont participé une poignée de leurs compatriotes fascinés par leurs propres pouvoirs d'influence jusqu'à réussir à renverser leur gouvernement. Bien sûr pas tout seuls. Ils ont été aidés et financés et ils le sont toujours.

Ce qui rend triste est de voir que victimes aussi sont ceux, citoyens ordinaires, voisins dans la même rue, parfois sur le même palier ou de la même école qui se laisse happer par les violences sanguinaires qu'ils passent sur leurs compatriotes.

Pour gagner quoi d'avoir tué ses opposants? est-ce qu'on tue l'autre parce qu'il veut divorcer? Qu'ont-ils fait pour avoir été brûlés vifs? Pourquoi avoir interdit aux gens de parler leur langue maternelle? Pourquoi avoir interdit un parti politique?
Tout cela est contraire à la démocratie universelle. Même en Occident, ce qu'on vend aux pays arabes ou baltes comme démocratie n'est que paroles, maquillage et démagogie. Cette démocratie n'est que représentative et en grande partie symbolique, car ce que nos élites on fait d'elle, ne laisse que peu de place à leurs citoyens.

Un exemple. La survivance de la démocratie occidentale est à prendre en exemple: les divergences d'opinion et la liberté de s'organiser en tant que parti ou association, ne mènent pas et ne doivent pas mener aux exactions ni aux règlements de compte par les armes. les lois et les habitudes interdisent ces méthodes de mafieux et c'est une bonne chose. On a donné à la justice dit populaire la tâche de réguler les relations civiles, sociales, culturelles et économiques. Personne ne peut faire sa propre justice. Donc, pour cela, c'est un précieux acquis qui protège chaque citoyen dans ses droits, aussi dans les restrictions du droit et dans ses obligations envers tous les autres à travers l'état.
Bien sûr, il faut perfectionner la justice et aussi la surveiller, améliorer ou réformer l'état avec la participation du peuple, réactualiser la législation, la toiletter, comme on dit dans le jargon, et, si on veut qu'elle réponde à la réalité des besoins qui évoluent, le peuple doit se mobiliser pour participer à apporter ses idées, manifester ses demandes et critiques... Comme dans le Donbass qui avait organisé par deux fois une consultation populaire sur sa détermination et son issue. Par deux fois, les citoyens ont manifesté leur confiance en leurs dirigeants.
N'est-ce pas une magnifique preuve de démocratie!

Puisque que ce blog est lu en Ukraine et en Russie, je n'ai qu'un message à faire passer: Ne tuez point votre voisin simplement parce qu'il ne pense pas comme vous. Les idées évoluent, elles peuvent virer, alors que vous avez supprimé votre voisin. De quel droit? Demain, ceux que vous avez servi, ne vous témoigneront pas de leur reconnaissance, ils savent que vous avez été capable du pire, ils peuvent vous accabler pour vos services et en connaissance de cause, et même, pour ce que vous n'avez jamais fait.

J'ai lu la transcription du discours du président Porochenko à la 70è Assemblée Générale de l'ONU, après Poutine.

http://www.les-crises.fr/70e-ag-onu-russie-ukraine-jaimerais-demander-aux-responsables-de-cette-situation-avez-vous-au-moins-conscience-de-ce-que-vous-avez-fait/

Il donne la chair de poule. L'effroi! Porochenko ne tiendra jamais parole. Son horizon est son pouvoir. Rien que son pouvoir. Et pour rester au pouvoir, il est capable de nettoyer toute l'Ukraine de ses habitants s'ils ne peut pas compter sur eux. L'argent de la coalition US/EU/FMI n'ira pas forcément au peuple.

Son appel adressé à la communauté internationale consiste essentiellement à demander de l'aide matérielle pour son gouvernement et à l'économie, dit il, de son pays dont il s'est déjà rendu propriétaire avec quelques autres. Son message au monde, consiste à régler le compte au Président russe et aux Russes, il couvre Poutine de ses grossiers mensonges. On s'attendait, de sa part, à l'expression de quelque perspective d'avenir prise dans la globalité des enjeux et, au moins, à plus d'attention pour le monde exceptionnellement réuni ce jour là. Hélas, on a dû subir une diatribe gratuite en prenant ce monde à témoin de ses dépits et de ses petits calculs qui ont échoué dans le sang. Tout son discours transpire la transe, l'état second d'un homme qui ne se maîtrise plus et qui s'évapore dans ses récits pleins de mythes et de fantômes.


Bien sûr, on ne peut pas comparer cet oligarque prédateur (plus près de ses banques privées que de son peuple) à Poutine, homme d'état indépendant, acteur d'une stature mondiale.


Mais je pense que les Ukrainiens ont perdu la mesure à cause des atrocités qu'ils commettent ou qu'ils vivent malgré eux. Ils ont été manipulés plusieurs fois et chaque fois plus gravement jusqu'à commettre des crimes sur leurs semblables. Ils n'y a que des gens fortement drogués ou sans cervelle pour en arriver là. Le monde européen auquel ils aspirent, ne ressemble pas à cette mortelle ébullition au moindre degré de divergence d'idées. Il ressemble à ce qu'il a fait très froidement de l'Ukraine .

Manipulation. Mode d'emploi.
http://www.michelcollon.info/Liban-2005-2015-d-une-revolution.html

Il y a aussi la fabrication du consentement
http://www.acrimed.org/Lire-La-fabrication-du-consentement-de-Noam-Chomsky-et-Edward-Herman-un-extrait.

Écrit par : Beatrix | 13/10/2015

Dommage. Vraiment, vous saves que dalle sur le sujet. Mais c'est typique - le letists ne peuvennet que d'admirer la main forte de Vladimir.)))

Demandez-vous -- qu'est que c'est l'armee russe fait en Ukraine a qui la Russie a promis tantes de choses en echange de ses armes nuclaires?

Et le Boeing - c'est Alekseevich encore?))
Vous n'avez pas d'honte, c'est tout.

Écrit par : Sacha Beliaev | 13/10/2015

Bravo, m-m Helene!

Écrit par : comings | 13/10/2015

Bonne journee! Добрый день!
Пришла сюда ещё раз, извините. Хочу, чтобы жители Европы знали. России совсем не нужна эта война. У нас шла Олимпиада в Сочи, когда всё это началось. Сначала был продажный Майдан, на который одни люди шли за сумму долларов, другие за дозой наркотика. Януковича пытались убить, но ему удалось бежать. А дальше в Киев стали приезжать работники ЦРУ, приезжали несколько раз, и даже сам John Owen Brennan! Зачем? Зачем! Потому что, это проект ЦРУ по втягиванию России в войну. Нашли повод и начали бомбить и стрелять. Таким образом США рассчитывали отвлечь нас от помощи Сирии. Но они просчитались! Хотелось нам ударить по фашистам в Киеве, но мы сдержались. Очень жалко мирных людей Донбасса, они пострадали из-за геополитических игр. Один Бог знает, как тяжело нам было удержатся от военных действий, потому что эти люди НАШИ, это русскоговорящее население, они наши родные. Но, конечно, расстреливать безоружных людей из тяжёлых пушек мы не могли позволить. На Донбассе образовались отряды самообороны, партизаны и ополченцы, которые защищали свои города и деревни. Этим людям передали немного оружия. Ровно столько, чтобы только могли защитить себя и не дать сравнять с землёй некогда цветущий Донецк и Луганск. Но оружие передало не государство, а независимые организации «Ветераны войны Афганистана», « Военное братство», « Организация ветеранов ВДВ» и другие. Это люди, когда-то воевали за Россию и не равнодушные. Помогали люди, которые стоят на стороне справедливости. Целый год киевские подонки мучили и убивали Новороссию ( так этот край назывался в старые времена)
Но ЦРУ ошиблись!Мы не оставим Сирию американцам, мы поможем! Нам до сих пор стыдно, что не помогли когда-то Югославии, в то время мы были слабые… А теперь смотрите сами -> Чем громче сейчас будут бои за Сирию, тем тише будет на Востоке Украины. Потому, что, не справился Порошенко с «домашним заданием» США, не втянул РФ в войну … Хорошо, если Украину оставят в покое, но американцы могут и упорствовать в своей ошибке.
Никогда никто из русских не одобрял убийства русскоговорящих! Этого не может быть НИКОГДА! Мы жалеем этих людей и поможем им отстраивать их города!
Ещё раз кланяюсь вам, мадам Элен! И благодарю всех европейских журналистов, кто встал на строну правды и света! Ибо ложь ведёт нас к хаосу и тьме!
Encore une fois je me prosterne à vous, Madame Hélène Richard-Favre! Et merci à tous les journalistes européens qui défendent la vérité et la lumière! Faux nous conduit au chaos et l'obscurité!

Ekaterina Krot/

Écrit par : Ekaterina K. | 13/10/2015

Екатерина, а как Вы объясните то, что на Майдан шли директора и топ-менеджеры известных во всем мире мультинациональных компаний? Я помню во время событий пришла на финальную презентацию к своему клиенту, а на презе только женщины, так как все мужчины - на Майдане. Мои коллеги мужчины ночью на Майдане,а утром невыспавшиеся - в офисе. Мы, женщины, вечерами после работы еду им носили. Мой коллега, PR-Manager, в числе первых записался на фронт. Это только небольшие примеры из моего окружения. Мы, украинцы, не привыкли к диктатуре и не будем ее терпеть!!!! У нас более 400 лет борьбы за независимость. И пока у нас была Козацька Січ, где Гетьмана выбирают демократическим способом, вся Европа и Россия в том числе, еще в рабстве ходила и жопу царькам вытирала. Первая в мире конституция написана, нет, не во Франции и не в США, как привыкли думать, а у нас - Пилипом Орликом! Если Вы привыкли к рабству и к своим царькам-диктаторам, делайте, что хотите, мы Вам не мешаем! Не понимаете нас? И не надо! Главное - не лезьте не в свое дело!

PS. Мы никому по-русски не запрещаем и НИКОГДА не запрещали говорить, многие на передовой - этнические русские или украинцы, говорящие на русском. Разве русский, не знающий украинского, не может на работу устроиться в Украине или гражданство получить? Может, ибо мы слишком толерантны. Пасспорт гражданина Украины, самый официальный документ из всех, на каком языке? На двух. Русский и украинский! А попробуйте во Франции без знания французского работу получить или гражданство! Так что отъe...cь, достали уже за 400 лет.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 14/10/2015

враньё!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : iNKO ZE | 25/10/2015

Благотворительная организация "Белая книга" помогает пострадавшим гражданам Донбасса и фиксирует все преступления киевской власти.
https://twitter.com/WhiteBook_UA

Écrit par : Ekaterina K. | 13/10/2015

Merci Mme Richard-Favre!
Le temps vérité est la.

Écrit par : Eugéne Magdeev | 13/10/2015

Thank you. The level of mental twist in some people's minds, including some Nobel laureates, is unfathomable.

Écrit par : Jaksybekov | 13/10/2015

Did U KNOW - who shoot at the bus??? Did U SEE - who shooter?????
Lyin bitch.

Écrit par : Nick | 13/10/2015

Thank you for your letter, Hélène Richard-Favre.

Andrey from Donetsk, ex-Ukraine.

Écrit par : Andrey | 13/10/2015

"Andrey from Donetsk, ex-Ukraine."

J'adore!

Écrit par : Johann | 13/10/2015

Bravo!

Écrit par : Dmitry | 13/10/2015

En réponse à vous toutes et tous qui avez réagi à cette lettre:
В ответ на все из вас, кто ответил на это письмо:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/10/13/guerre-fratricide.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/10/2015

NICK! Armée ukrainienne n'a pas tiré sur le bus intentionnellement, ils ont tiré à l'usine de réparation. Ils pensaient que la milice il réparer technique. En réalité, bombe détruit une maison dans la rue et les passant, le bus! Il y avait beaucoup de cas tout au long de l'année.
Ваши пленные горе-солдаты признались в этом. Понял, Мыкола?

Écrit par : Ekaterina K. | 13/10/2015

Je confirme - mes compatriotes approuvent l'agression de la Russie en Géorgie, l'Ukraine, la Syrie et au-delà partout. Beaucoup de décès d'Ukrainiens se réjouir et ne pas le déchirer.

Écrit par : Vyacheslav | 13/10/2015

Merci pour la vérité!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Elena | 13/10/2015

Алексеевич в Беларуси никто не читает! Её презирают! Я живу в Минске.

Écrit par : Elena | 13/10/2015

"Алексеевич в Беларуси никто не читает!"

Oui, mais c'est le cas de tout les écrivains marquants. Quel pourcentage de la population française a lu Le Clézio ? Pratiquement personne.

Écrit par : C'est encore Plouf | 13/10/2015

"C'est encore Plouf",

Le Clezio est un écrivain lu dans de très nombreuses écoles francophones, en tous les cas et à tout le moins.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/10/2015

On lit dans les écoles ? Vous voulez parler des surveillants pendant la pause ?

Écrit par : Un Plouf averti en vaut deux. | 13/10/2015

Plouf, là, non, vraiment, vous n'êtes pas averti du tout et votre commentaire relève du plus grand mépris, tant pour les élèves que pour les professeurs ou autres surveillants des écoles.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/10/2015

"votre commentaire relève du plus grand mépris, tant pour les élèves que pour les professeurs ou autres surveillants des écoles."

Vous exagérez, ma Chère Hélène, et vous me peignez sous des couleurs trop noires. Mon commentaire n'est méprisant que pour les enseignants, ni pour les surveillants, qui ne font pas si mal leur travail, ni pour les élèves, dont ce n'est pas la faute.

Écrit par : Plouf & cie | 13/10/2015

"Vous exagérez, ma Chère Hélène", écrivez-vous, Plouf & Cie.

Ne retournez pas la situation!

Les enseignants diligents sont aussi réels et précieux que vos allégations à leur égard sont fantasmagoriques et misérables.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/10/2015

"Les enseignants diligents sont aussi réels et précieux que vos allégations à leur égard sont fantasmagoriques et misérables."

Ca veut dire que vous êtes d'accord avec moi, et qu'il y en a si peu que c'est comme rien ?

Écrit par : Je suis Plouf | 13/10/2015

Plouf,

Ca veut surtout dire que je suis d'accord avec le fait que vous avez avant tout besoin d'avoir raison mais qu'en l'occurrence, tel n'est pas le cas.

Et que pour le reste, cet échange de points de vue entre vous, les vôtres et toute la suite qui vous accompagne a assez duré.

Merci de votre compréhension.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/10/2015

J'ai dû toucher un point sensible. Vous avez été enseignante, n'est-ce pas ?

Écrit par : Ein, zwei, Plouf | 13/10/2015

Plouf,

Non seulement je l'ai été mais je ne parlais pas de moi, en l'occurrence.
J'évoquais nombre de collègues dont je sais qu'ils ont intégré Le Clezio à leur programme.

Cela dit, revenons au sujet traité ici, si vous le voulez bien. Merci.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/10/2015

Prix Nobel longtemps été discrédité. Les immigrants de l'ancienne Union soviétique, recevront le prix que lorsque vilipender leur pays. Pour dire la vérité Aleksievich sans valeur. Elle travaille pour les propriétaires. Le Prix Nobel, est os de mes propriétaires de chiens.

Écrit par : Ali | 13/10/2015

HRF, quelle patience! Ce fuolp ne sait pas écrire plus de trois ligne, preuve qu'il ne sait ni lire ni écrire et de la pauvreté de ses "commentaires" qui ne sont là que pour provoquer.

Mais pour en revenir au sujet, qui avant avait entendu parler de cette personne? Si même à Minsk elle est inconnue!

La désignation est entièrement politique. Attention, cela signifie que la Biélorussie est la prochaine cible.

Écrit par : Johann | 13/10/2015

Я надеюсь вы читаете по-русски.
То что вы написали, оскорбляет нас русских которые не могут смириться с действиями режима Путина.
Мы поддерживаем мнение Алексиевич, именно мнение, так как она не эксперт. Равно как и вы не эксперт и не следователь, однако вы свое мнение высказываете как конечный приговор, как будто вы знаете. Но это не так. Мы все и вы и я прекрасно понимаем, что то что вы говорите продиктовано другими мотивами.
Вы липовый эксперт по России, а скорее всего вы просто потакая своей зависти предаете нас нормальных русских людей, которые хотят видеть свою страну свободной от бандитской власти Путина. Которые в отличии от вас живут в других странах и вынуждены бросить свою работу и вкалывать на самых низших должностях из-за отсутствия знания языка. Потому что режим нас просто всех обворовал и отобрал свободу. Ту которую вы имеете у себя в Швейцарии. Стыд и позор вам.

Écrit par : Dmitry Chernosvitov | 13/10/2015

Цитирую по ссылке
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10203800887021028&l=33a13c4b31

Если бы ШВЕДСКИЕ АКАДЕМИКИ своим выбором «лауреата секонд хенд» не крикнули НАМ на наши кухни, площади и подворотни примерно следующее:

«Люди вы или скоты, в конце концов! Что мешает Вам, имея перед глазами ЭТОТ пример, ДАТЬ ОЦЕНКУ самому себе тогдашнему? Не Вы ли продали и пропили НАДЕЖДУ, которая проснулась в душах у миллионов «советских» людей в конце 80-х и в начале 90-ых? Неужели Вы и теперь, прожив «никак» эти 20 лет, не понимаете, что к упущенной тогда возможности ЗАСТАВИТ нас всех вернуться «Исламское Государство», но какой ценой ?(!*)»

Здесь редкая запись интервью с Алексиевич четверть века назад – с 27 по 54 минуту
https://www.youtube.com/watch?v=IkZ6rnsD5PM

#нобельнаш
#позорилидозор

Écrit par : МАРНИЧ | 13/10/2015

"Je vous laisse partir le premier, Johann :))))"

Et pourquoi devrais-je quitter mon pays puisque j'ai la "mentalité altérée" et qu'il y a plein de mes semblables autour? Vous par contre allez donc rejoindre vos semblables en ukraine nazifiée puisque vous venez gémir ici que les gens à la "mentalité altérée" ne sont pas fréquentables. Ou alors vous êtes tellement tordue que vous aimez leur présence...

A propos de "mentalité altérée", c'est un cas fréquent qu'une personne projette sur autrui sa propre condition.


"Franchement, Johann, j'ai d'autres choses à faire que haïr VV Putler huylo..."

Vous mentez, car après l'avoir traité de dictateur vous en remettez une couche ici même. Quelle hypocrisie! Votre haine est tellement évidente. Et vous prenez le temps de venir l'exposer ici et même de revenir. Double mensonge flagrant. Vous soutenez les bandéristes et autres nazis de secteur droit et "svoboda", la "liberté" d'aller massacrer des gens qui défendent leur nouvelle patrie. Et je regrette que l'armée russe ne soit pas en Novorossia, car votre maître porochose aurait déjà couru se réfugier sous les jupes de "Mutti". Comme quoi Vladimir n'est pas assez "dictateur", mais de toute façon (et heureusement!) trop intelligent pour vous. Tellement facile d'insulter quand on n'est pas à la hauteur.


"Soyez constructif! La haine sert à rien!"

Parole d'experte! Faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais. Oui, je hais les nazis qui ont tué des membres de ma famille et qui menacent de recommencer. Mais vous devriez commencer par vous appliquer vos propres "conseils".


"Concernant la russophobie..., mais vous êtes Français, non? Et pourtant, on dirait pas... Désolée, russophobie n'est pas un bon terme..."

Où l'on voit que vous n'êtes pas capable de raisonner correctement... ou même de raisonner tout court. La haine aveugle. Merci de nous avoir éclairé sur vos sentiments.


"То что вы написали, оскорбляет нас русских которые не могут смириться с действиями режима Путина."

Si c'est réellement le cas et que vous vivez en Russie, émigrez donc! Je suis sûr que l'ukraine vous accueillera les bras ouverts. Il n'y a pas de "régime Poutine", il y une Russie démocratique qui a élu Poutine comme président, un président soutenu actuellement par 86% du peuple russe. Pas un dirigeant occidental ne bénéficie d'un pareil soutien à l'heure actuelle. Et même, nombreux de ceux qui n'ont pas voté pour lui à la dernière élection, maintenant le soutiennent.

Il y a une Nouvelle Russie qui a décidé de s'auto-déterminer et qui doit faire face à une agression extérieure. C'est vous qui êtes un anti-démocrate et un soutien du parti nazi qui veut la guerre alors que les ukrainiens du peuple ne veulent pas servir de chair à canon et fuient l'embrigadement.

Écrit par : Johann | 14/10/2015

Johann, vous m'accordez trop de votre attention. Même plus que mon généraliste :)))). J'imagine, vous avez passé 2 heures à transpirer pour écrire vos commentaires, si ils ne sont pas "copier-coller" de troll.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 14/10/2015

Позор именно вам - Dmitry Chernosvitov! Вы не имеете права говорить от имени ВСЕХ русских. Кто дал вам такое право? Я поддерживаю Донбасс, и всех героев с Донбасса, кто мужественно противостоял и противостоит неофашистской хунте, которая незаконно захватила власть в Киеве.

Sehr geehrte Frau Richard-Favre
Vielen Dank für die Wahrheit über Donbass, über unzähligen Leiden von unschuldigen Menschen aus der Donbass. Wir werden nie akzeptieren, die Neofaschisten aus Kiew.

Écrit par : Andrei | 14/10/2015

Dear Ms Richard-Favre,
I was born and grew up in Donetsk suburb. I still have a couple of properties out there and lots of friends and relatives. I am not an alien to that land. You are. You cited story of a woman who lose her leg trying to protect her baby. Perhaps this is true. What is NOT true and what I find as highly manipulative and misleading statement is that you are "forgetting" to mention that this is a war. The both sides are suffering. There are thousands of similar stories on the both sides of the line of fire. The war was initiated by Russian and is being fueled by Russians. If not that 86% support, it would have never happened. And in this rather complex circumstances you pick just one story you happened to know. Of course, you are a free person and you are free to make your own judgements and opinions, but there is something wonky and awkward in what you wrote in your letter to Ms Alexievitch. Frankly,I don't like to look and sound awkward myself. Probably, this is the main reason why I am not making any statements about liberation of Tibet , Kurds fight for freedom in Turkey, disintegration in Somalia and lots of other things I do not fully know and understand. This is the difference between you and me. Are you getting the point?

Écrit par : Dmitrii Makeevka | 14/10/2015

БЕЛОРУСЫ! Я желаю вам мудрости и силы! Мудрости и силы пережить лукавство и подлое коварство запада. Ибо "Нобелевская премия" и "снятие санкций" - это тревожный звонок... Держитесь, белорусы! Я знаю,вы умные, трудолюбывые и добрые люди.
Алексиевич либо Иуда, либо её психика застряла в 90-х годах!

Écrit par : Ekaterina K. | 14/10/2015

Dmitry Chernosvitov! ДМИТРИЙ ЧЕРНОСВИТОВ! ( страшная у тебя фамилия, напоминает Чернобыль) Мне интересно посмотреть на твой IP-адрес )))Скорее всего , ты озлобленный депрессивный украинец. Приезжай к нам в Россию, у нас есть работа. Украинцев у нас много работает на стройках и водителями... У нас есть свобода, в отличии от Украины. У нас свободы слишком много...Так много, что мы боимся за нашего Владимира. Он зачем-то разрешает проводить митинги и шествия оппозиции. Оппозиционных газет и радиостанций выросло много, как грибов в лесу! Приезжай, у нас хорошо! Не шикарно, но вполне хорошо ))))

Écrit par : Ekaterina K. | 14/10/2015

shut up you stupid french whore

Écrit par : frog eater | 14/10/2015

"Perhaps this is true."

This only is already a shame. Everybody knows that this a war of agression. But you seem to completely forget that that one side is suffering on its own territory with all families living there, while on the agressor side there are no families, so that women, children, babies and old people who are been killed are only people from Donbass. Families of Lvov, of Kiev, of Kharkov and so many other towns are not killed and not even injured by this war of agression and are not targeted by Novorossia. Only the civilians of Donbass are under fire of the nazis. And you are supporting by your comment those nazis, those killers. You are lying. The war was not started by Russia, but by nazis after a coup and these nazis are refusing to let the Donbass people become independant. If Russia had wanted it, it would have done like in Crimea and there would have been no war, because your kind are no match for the Russian army. People in Donbass are fighting for their freedom from their murderers.


"Johann, vous m'accordez trop de votre attention."

Je n'aime pas les menteurs et les gens qui soutiennent les nazis. Ils méritent beaucoup d'attention. Sauf quand ils écrivent des stupidités comme dans votre dernier vomi. Vous devez vous croire très drôle. Pathétique.
http://fr.viadeo.com/fr/profile/kateryna.soshynska

Écrit par : Johann | 14/10/2015

Johann, contrairement à vous je ne me cache pas derrière un faux nom. Alors, pas la peine de faire remonter mon profil. Tout le monde peut me googler facilement! Mais, merci quand même! C'est gentil. Vous faîtes une belle promotion de mon profil!

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 15/10/2015

Ekaternina K.

Merci du lien que vous avez indiqué plus haut.

Je le relaie à nouveau ici:

https://twitter.com/WhiteBook_UA

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 14/10/2015

Dire que le russe est permis en Ukraine est une chose. Une autre de préciser que depuis la prise de pouvoir par Poroshenko, toutes les circulaires officielles sont rédigées en ukrainien.

Autant dire que pour les russophones âgés qui n'ont plus la force de se mettre à l'ukrainien, c'est une véritable exclusion qu'ils vivent.

Et que certains, ici, ne viennent pas prétendre le contraire car ces informations, je les tiens de personnes qui n'ont rien de rebelles ni de "pro-Russes" ou autre étiquette si vite données.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 14/10/2015

Parmi vous nul n'est sur le terrain ! Force est de constater qu'encore une fois, nul encore ne connait le désarroi de la population ukrainienne, russo-ukrainienne, russe. Vous évoquez vos opinions de vos bouches égoïstes, amatrices et surtout désinformatrices. Et c'est tout n'importe quoi ! Vous êtes des ploucs !

Écrit par : Nambikkai | 14/10/2015

Ну вот, наконец-то появился хоровод прокремлёвских троллей из Ольгино ! Редкая птица долетала когда-то до середины Днепра...но времена меняются :-))

Écrit par : Любовь Шапорина | 14/10/2015

Мадам, если это "пожилые русские", то у них было и время, и возможность выучить украинский язык, живя в Украине - его, как известно, преподавали даже в советских школах. Вот я, русская и живущая в России, но интересующаяся происходящим в Украине и читающая с начала Майдана украинские СМИ, уже прекрасно понимаю украинские тексты. А ведь в украиноязычной среде я жила только пару раз во время отпуска.

Écrit par : Любовь Шапорина | 14/10/2015

Шапорина, если ты обо мне, то я - обычная женщина-мать, сижу с малышкой в декретном отпуске. Почему-то все украинцы думают про русских, что они кремлёвские тролли... Жалко вас, больных ((
Что вы пытаетесь доказать автору из Швейцарии? Швейцария - это конфедерация. Она разделена не то что на запад-восток )))) она разделена на 20 кантонов. Каждый кантон выбрал себе свой язык :: немецкий, французский, итальянский и частично ретороманский. То же самое в Бельгии... И, заметьте, германо-говорящие не идут с дубинами и коктейлями Молотова на франко-говорящих.И дело не в языке, дело в отношении к людям. В ГУМАННОМ ОТНОШЕНИИ! Дикари с затуманенными мозгами - это украинцы, которые никак не поймут, что их используют в геополитических играх. Вам бы следовало сначала поучиться цивилизованному поведению, прежде, чем лезть туда, где вам не рады... "С мякинным рылом да в калачный ряд!"
Отвечать мне не нужно. Я всё сказала.

Écrit par : Ekaterina K. | 15/10/2015

"читающая с начала Майдана украинские СМИ" - et voilà le résultat de cette expérience risquée ) Comme écrit Johann: "Où l'on voit que vous n'êtes pas capable de raisonner correctement... ou même de raisonner tout court. La haine aveugle."

Encore un article, remarquable à mon regard, au sujet de Aleksievitch:

Роман Носиков, "Заговор рукопожатности"

http://cont.ws/post/134451

Mes remerciements et mon admiration à Johann pour s

Écrit par : Denisova | 15/10/2015

Madame,
c'est bien dommage ce qui s'est passé avec cette jeune femme. c'est la guerre et ce n'est pas l'Ukraine qui l'a commencée.
il est connu que les opoltchenzy tiraient souvent comme à l'Ukraine aussi que dans les villes de Donbass. regardez plus attentivement les gens qui gouvernent Donetsk et Lougansk, ce sont de vrais bandits et killers, dirigés de Kremlin. lisez aussi la conclusion de la Commission travaillant sur l'affaire de boeng. peut-être vous trouvez de la force et du raison pour monter votre voix contre les vrais instigateur de la guerre...

Écrit par : Nikolai | 15/10/2015

Merci Helene

Écrit par : lion | 15/10/2015

@Nikolai

Attention à ce que vous dites, autrement vous allez finir au milieu de 4 planches. Votre ami, le nazi Poroschenko interdit que l'on parle d'une guerre, il s'agit d'une "opération antiterroriste". Goebbels n'aurait pas dit mieux! Bien sûr qu'il s'agit d'une guerre contre un peuple pacifique, par les nazis! Bien sûr qu'il s'agit de la continuation de la deuxième guerre mondiale. Les perdants aimeraient prendre leur revanche comme en Yougoslavie!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 15/10/2015

Bravo madame Richard-Favre!
Krasne napisane! Uz aj u nas na Slovensku sa otvorili ludom oci - a nielen krizou na Ukrajine! je treba pisat, a chvalabohu, existuju taki mudri ludia ako Vy!

2 Katerina, Nikolai etc.: sa len cudujem, ze sa nezadusite od zlosti nad vsetkym, co je ruske. Debility o prvej ustave, nadradenosti ukrajinskeho naroda, jeho vymyslenej ulohe v dejinach mozu pisat len nackovia a banderovci ako vy. Chvalabohu, u nas len predavate cukriky, pasujete cigarety a robite pomocnu silu na stavbach. Dajte sa zmobilizovat, hrdinovia!

Écrit par : František | 15/10/2015

Excusez svp des caprices de mon ordi, j'ai voulu dire "mes remerciements et mon admiration à Johann pour sa patience et son art polémique".
Mes respects,
Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 15/10/2015

М-ме, или Вы очень , извините, неумная женщина, что так откровенно покупаетесь на руссишь пропаганду или откровенно продались в тяжёлые кризисные времена и от путлеровской мрази , как от Гитлера, позорно принимать мзду.
Русские убили и убивают украинцев русским оружием русскими " отпускниками" на Украинской территории.
Ужасней всего, что тупое Русское быдло полностью зомбированно и , пока Пуйло живое, "прозреет"не скоро( нужен свой 1953 год).
Весь цивилизованный мир приветствует нового лауреата Нобелевской премии, и только в Рослайносми " рассказывают" некие измышления непонятно кого якобы из Швецарии:-)))) Не смешите, ФСБ, не смешно.

Écrit par : Conorcet | 15/10/2015

Как дёшево раскручиваются сюжеты о несчастных из несчастненьких ( и чем без помощней , тем лучше персонаж из обездоленных и немощных, конечно же,малых и старых ), которых якобы злые украинские злыдни съедают, убивают, обижают, короче, но славрыцари Вовы из Кремля очень их им жалко( убивают, но жалеют). Вот такие они донбасненькие, ведь так их жалко русским убивать, но политинтересы Карлика требуют и дальше поставлять оружие " несчастненьким" и посылать на помощь( исключительно:-)) наёмников- отпускников . Только идиоты, не знающие Русской истории, могут верить в кооперативу " Озеро", крепко держащему власть в РФ.
Весь цивилизованный мир приветствует нового лауреата Нобелевской премии , и только врунрфсми придумывают статейки о якобы " неоднозначной оценки", таки уж у них работа врать...
Позор россиянам поддерживающим нового сталинпутинца! А уж кто ведётся на их пропаганду, типа , якобы швейцарской писательницы, вызывают сожаления как все слабоумные с оторванными...мозгами.

Écrit par : Nemo | 16/10/2015

Как дёшево раскручиваются сюжеты о несчастных из несчастненьких ( и чем без помощней , тем лучше персонаж из обездоленных и немощных, конечно же,малых и старых ), которых якобы злые украинские злыдни съедают, убивают, обижают, короче, но славрыцари Вовы из Кремля очень их им жалко( убивают, но жалеют). Вот такие они донбасненькие, ведь так их жалко русским убивать, но политинтересы Карлика требуют и дальше поставлять оружие " несчастненьким" и посылать на помощь( исключительно:-)) наёмников- отпускников . Только идиоты, не знающие Русской истории, могут верить в кооперативу " Озеро", крепко держащему власть в РФ.
Весь цивилизованный мир приветствует нового лауреата Нобелевской премии , и только врунрфсми придумывают статейки о якобы " неоднозначной оценки", таки уж у них работа врать...
Позор россиянам поддерживающим нового сталинпутинца! А уж кто ведётся на их пропаганду, типа , якобы швейцарской писательницы, вызывают сожаления как все слабоумные с оторванными...мозгами.

Écrit par : Conorcet | 16/10/2015

Менталитет швейцарской мадам не в силах осознать чудовищную ложь россми, сфальфицированную догму их войны на Украине, якобы защищающих немощных из немощных в чужой стране.
Мадам не верит, что 86% россиян радуются смертям на Украине, потому что она судит с точки зрения гуманного демократического человека, а в РФ провозглашенно власть силы как в Средневековье: убивают слабых украинцев и потрясают, как варвары Аттилы, мощностью и силой своей сверх армией, поэтому все и боятся newСталина в лицекарлика Путина.
Позор мадам , которая забыла или не знает русскую историю , особенную любовь русских к вождям, склонным к истреблению людей для достижении своих целей.
А может это зависть перед коллегой писательницей....фи, Madame , какой стыд....

Écrit par : Ubezputina | 16/10/2015

Comme vous le constaterez, "Conorcet" a cru bon de se muer en "Nemo" pour commenter.

Ses propos lui appartiennent, les lire sous un pseudo aurait suffi.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/10/2015

La création d'une chaîne "anti-propagande russe" par l'OTAN, ou l'empilement sans fin des officines de propagande occidentales! Ca fait rire d'avance, "ici Langley, la CIA parle aux désinformés...! http://fr.sputniknews.com/international/20151016/1018876293/experts-ukraine-ue-propagande-communication.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 16/10/2015

"Comme vous le constaterez, "Conorcet" a cru bon de se muer en "Nemo" pour commenter."

"Nemo" = personne!
Les chiens aboient la caravane passe.
"Tout le monde civilisé"... et bien il est bien petit le monde civilisé, celui donc qui veut la guerre.

Écrit par : Johann | 16/10/2015

@Любовь Шапорина
Si vous ne maîtrisez pas le français, vous êtes tout excusée (ou excusé). Il reste néanmoins dommage que vous ne trouviez pas quelqu'un pour vous traduire. Personnellement j'aimerais beaucoup savoir ce que vous écrivez et connaître vos opinions.

Écrit par : Mère-Grand | 16/10/2015

Уважаемая Mere-Grand, на русский с французского мне переводит Google, а поскольку стиль пишущих весьма далёк от Монтеня или от мадам де Сталь, то и перевод вполне адекватен, знаете ли. А вот капелька семейных воспоминаний: мой покойный отец жил в Париже в детстве несколько лет, с 1924 по 1928 год. Как-то, бегая во дворе школы, он упал и сильно разбил коленку, лежал дома и учитель-француз пришёл его навестить. Этот учитель сказал тогда моей бабушке: "Мы любим Базиля не только потому, что он хороший парень, но и потому, что его родина в несчастье !". К сожалению, семейные предания не сохранили имени этого замечательного учителя и истинного христианина, но первая детская песенка, которую я помню и которую папочка пел, качая меня на коленях, была именно французской, про трёх лошадок: В Кагор, в Кагор на маленькой золотой лошадке, в Руан, в Руан на маленькой белой лошадке, в Париж, в Париж на маленькой серой лошадке...и я помню её именно по-французски, но написать по-французски вряд ли сумею.

Écrit par : Любовь Шапорина | 16/10/2015

"excusée (ou excusé)"

Excusée, Lioubov est un prénom féminin. Qui se traduit par "Amour". J'adore.

"et connaître vos opinions."

J'avoue avoir du mal à comprendre le sens de ce qu'elle écrit, à savoir quelle partie elle soutient...

Dans son dernier message elle vous parle de sa vie, ou plutôt de celle de son père qui a vécu à Paris dans les années 20 et qui a retenu une chanson pour les petits enfants:

https://www.youtube.com/watch?v=MJK7IcP3YbY

Par rapport à l'ukraine, elle nous a dit auparavant que l'ukrainien était enseigné dans les écoles soviétiques... (en Ukraine je suppose, pas en Sibérie...) et que les gens vivant en ukraine depuis suffisamment longtemps devaient connaître la langue. Elle est russe et vit en Russie. HRF, corrigez-moi si je me trompe.

Écrit par : Johann | 17/10/2015

Помню свою поездку в Украину, к родственникам мужа, в деревню как раз в Донецкой области. Единственную школу в украинской деревне под конец советского периода сделали русской. Поэтому нынешние негодования об "украинизации Украины" разделить решительно не могу, простите великодушно !

Écrit par : Любовь Шапорина | 17/10/2015

Johann,

Rien à corriger.

Cela dit, s'agissant de l'ukrainien devenu langue officielle pour tout ce qui est administratif, je maintiens et je ne l'aurais pas écrit si cela ne m'avait pas été rapporté par une Ukrainienne dont une parente âgée a témoigné de la situation.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/10/2015

Merci!
Et bien sûr que vous avez raison!

Même si l'allemand est enseigné dans toute la Romandie, il ne viendrait à l'idée de personne d'imposer aux Romands des documents administratifs en suisse-allemand ou même en italien. Pour moi "Russophone" veut dire Russe. Les mariages "mixtes" (ce mot quelle horreur, je suis persuadé que les Soviétiques ne faisaient pas de différence) et les déplacements de population ont été nombreux, impliquant que de nombreux adultes vivant en Ukraine n'ont jamais appris l'ukrainien, dont ils n'avaient pas besoin, car la langue véhiculaire a toujours été le Russe. Et est toujours le Russe comme peut en témoigner ce jeune couple "ukrainien" cherchant désespérément du travail en Pologne (lien vidéo posté qq part sur ce blog). L'imposition de l'ukrainien est une mesure de nature purement politique qui vise à humilier toute une partie de la population et à montrer qui est le maître.

Écrit par : Johann | 17/10/2015

Johann, vous comprendrez parfaitement que ce n'est pas une question de langue...qui a conduit à 8000 morts à jour. Sinon, je dirais que la langue russe est une langue qui tue... On peut toujours trouver un compromis sur cette question linguistique, si vous voulez, sauf que je ne vois aucun problème... Même nous, les "nazis" comme vous nous appelez, nous les méchants, certains parmi nous parlent russe... et ils sont toujours vivants... bizarre, non?

"Pour moi "Russophone" veut dire Russe."

J'aimerais bien vous voir dire 'tu es français car tu es francophone', à un belge, à un africain, ou à un suisse. Du coup, Madame Richard-Favre, elle est française, si elle parle Français?

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 18/10/2015

Ну, по крайней мере стала понятна причина вашего, дорогая мадам, обращения к Светлане Алексиевич - коль скоро у вас есть "украинская родственница в возрасте" а вообразить, чтобы кто-то из Швейцарии переехал жить в Украину я, даже обладая самой большой фантазией, не могу, то , вероятно и вы родом из Украины. А письмо к Светлане Алексиевич - незамысловатый рекламный ход, не более. Текст неизвестной дамы-литератора из Швейцарии затерялся бы, но текст, адресованный лауреату Нобелевской премии, может привлечь внимание, не так ли ? Ну что ж, в России его кто-то даже процитировал :-))

Écrit par : Любовь Шапорина | 17/10/2015

Ещё раз повторю: украинский язык учили во всех школах во всей Украине. Русский как язык межнационального общения существует и говорить по-русски жители Украины продолжают, и Русский театр в Киеве по-прежнему работает. Но государственный язык - украинский. А в Германии - немецкий. А в Великобритании - английский. Ваши суждения о "навязывании" государственного языка просто поражают, уважаемый Johann ! Вот в Москве, к примеру, иностранные рабочие из республик бывшего СССР, чтобы получить разрешение на работу, ОБЯЗАНЫ сдать экзамен на знание русского языка, русской истории и русских культурных традиций. НЕ хотите ли возмутиться этой ужасной дискриминации ?

Écrit par : Любовь Шапорина | 17/10/2015

Любовь Шапорина,

Apprenez à lire, français, russe ou anglais, langues dans lesquelles cette lettre ouverte a été traduite, cela vous aidera certainement à sortir de vos fictions et projections.

Mais si elles vous apaisent, elles auront au moins atteint leur but :-)

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/10/2015

Cela dit, Любовь Шапорина, pour ne pas vous laisser vous enfoncer trop loin dans votre imaginaire, je vais vous aider un peu.

Non, Chère "Amour", je n'ai pas de parenté en Ukraine. J'ai des amis ukrainiens qui aiment leur pays tout comme j'ai des amis russes qui aiment et la Russie et l'Ukraine.

J'ai écrit de très nombreux sujets de blog sur la guerre qui ravage le Donbass et le même journaliste qui a traduit et publié la lettre ouverte que vous avez lue sans doute en russe, m'avait, en son temps, interrogée sur les raisons qui m'ont fait me mobiliser à cet égard. L'interview a été publiée sur le même site que celui où est parue cette lettre ouverte en russe. En voici le lien au cas où il vous aurait échappé:

http://baltnews.ee/authors/20150117/1013517554.html

Sa version originale en français figure ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/21/la-russie-n-a-jamais-ete-l-ennemie-de-l-europe.html

Pour le reste, à chaque écrivain son public, comme je l'ai mentionné dans ma lettre à Svetlana Alexiévitch.

Bien à vous,

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/10/2015

Уважаемая госпожа Денисова, "в Украине", а не "на Украине" нынче пишут и говорят те, кто Украине сочувствует и борьбу Украины поддерживает. Для моих украинских друзей это важно, а мне это несложно - говорить "в Украине". Это, моя дорогая госпожа Денисова, не грамматика, это солидарность ! В то же время традиционные для, к примеру, Юга России украинизмы, такие как "мы ЗА вами соскучились" или "прийти СО школы" я не использую, будьте уверены :-)) Рекомендую вам в доступном вам, дорогая госпожа Денисова, словаре прочесть и про украинизмы и про суржик - смесь украинского и русского.

Écrit par : Любовь Шапорина | 17/10/2015

Effectivement, Любовь Шапорина a un grand besoin d'apprendre la langue russe selon les normes de laquelle "на Украине" est une forme correcte.

D'ailleurs, faudrait-il s'attendre à une attaque ukrainienne contre les Allemands? qui, eux aussi, "ne parlent pas correctement leur langue" en utilisant la construction "in die Ukraine fahren" tandis que dans tous les autres cas semblables c'est la préposition "nach" qui est de mise: nach Russland fahren, nach Suedafrika, nach ... tout ce que l'on veut - mais "in die Ukraine".

Il serait curieux d'observer la réaction des Allemands "corrigés" par des "linguistes pro-ukrainiens" :)

Écrit par : Denisova | 17/10/2015

"in die Ukraine fahren" tandis que dans tous les autres cas semblables c'est la préposition "nach" qui est de mise"

Les Ukrainiens iront se trouver quelques alliés "in die Schweiz", "in die Niederlande", "in die USA", "in die Slowakei", "in die Türkei", "in den Irak", "in den Libanon", "in die Mongolei", "in den Sudan", "in den Iran", "in die Philippinen", "in die Elfenbeinküste", et dans toutes les contrées que j'oublie.

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 17/10/2015

"Я надеюсь вы читаете по-русски.
То что вы написали, оскорбляет нас русских которые не могут смириться с действиями режима Путина.
Мы поддерживаем мнение Алексиевич, именно мнение, так как она не эксперт."

Вы за всех РУССКИХ тут не отвечайте. Алексиевич - это проетк ЦРУ, еще в СССР эта падаль попала в поле зрения Фашингтона. И то что она ВРАЛА про Донбасс - еще раз показывает её ПРОДАЖНУЮ чёрную сущность.
Есть РЕЖИМ МИРОВЫХ бнкиров в Мире - и
есть СВЯТАЯ РУСЬ-РОССИЯ с умным Президентом РФ - Владимиром Путиным!
МЫ РУССКИЕ з ПУТИНА!!!

Écrit par : Kiev Russich | 17/10/2015

Chère Hélène,
Jadis vous avez bloqué des commentaires insultants et non-constructifs et vous avez bien fait. Pourquoi maintenant vous ne vous servez pas du pouvoir qui est le votre, dans votre propre blogue ? Pourquoi vous laissez des tsunamis de boue envahir des commentaires ? Une partie des « lecteurs-écrivains » a squatté la tribune et en profitent gratis. Cela concerne surtout ceux qui écrivent en russe (curieusement, pas en ukrainien !).
Au sujet de la langue ukrainienne en Ukraine. Des gens âgés n’avaient pas besoin d’apprendre une lange dont ils non pas eu besoin : à l’époque soviétique il y avait la liberté d’usage des langues ; des Russes et des russophones pouvaient apprendre l’ukrainiens mais ce n’était pas une nécessité vitale, à l’instar du français pour des Alémaniques de Suisse et vice-versa. Aujourd’hui ils sont obligés le faire car même des notices d’emballages des médicaments sont en ukrainien. Plus que la moitié de population parle le russe à la maison mais est contraint de faire les études en ukrainien. La langue russe (langue maternelle) est annoncée une langue étrangère et la littérature aussi ; mieux encore elle traitée d’une langue des occupants et agresseurs. Deux Russes sont obligés, d’après la loi, se communiquer en ukrainien s’il s’agit du cadre officiel. Le russe est « autorisé » dans une cuisine privée. Certes, pour le moment ce n’est pas possible à appliquer, c’est pourquoi ils osent affirmer que le russe est « libre » en Ukraine.
Je ne vais pas étaler ici des sentiments les russophones. Je vous propose juste un exemple pittoresque (absurde ?). C’était à Donetsk (la région où on parle russe comme tout le monde sait), avant « la révolution de la dignité » quand la loi sur des langues régionales était encore en vigueur. Une femme est venue chez un notaire pour rédiger une renonciation du legs au profit de son frère car leur mère est décédée. La mère est vécue et morte en Russie, le frère y est habité lui aussi, le papier était destiné aux Russes en Russie, la femme de Donetsk et le notaire étaient russophones bien évidemment. Le papier devait être rédigé en ukrainien, puis traduit par un traducteur juré et juste après envoilé en Russie...

Écrit par : Cassandre | 17/10/2015

Вы за всех РУССКИХ тут не отвечайте. Алексиевич - это проетк ЦРУ, еще в СССР эта падаль попала в поле зрения Фашингтона. И то что она ВРАЛА про Донбасс - еще раз показывает её ПРОДАЖНУЮ чёрную сущность.
Есть РЕЖИМ МИРОВЫХ банкиров в Мире - и
есть СВЯТАЯ РУСЬ-РОССИЯ с умным Президентом РФ - Владимиром Путиным!
МЫ РУССКИЕ за ПУТИНА!!!

Écrit par : Kiev Russich | 17/10/2015

Cassandre,

Merci de votre commentaire.

Il permet aux non russophones de mesurer la teneur des propos tenus par Любовь Шапорина.

Johann a indiqué, ici, avoir tenté de comprendre ce que cette chère "Amour" à écrit. Pour les autres intervenants ou lecteurs de ce blog, ils n''ont pas précisé avoir ou non procédé comme Johann.

Voici donc qui leur donnera l'occasion de savoir comment argumente Любовь Шапорина, si tant est qu'elle argumente...

Cassandre, j'ai tenu à publier tous les commentaires que j'ai reçus, les insultes visant ma démarche et ma personne, comme vous avez pu le constater.

Certes, il touchent aussi celles et ceux que j'ai évoqués et dans ce sens, je vous remercie d'être venue défendre leur honneur atteint par les propos qui ont visé cette Lettre ouverte et son auteure.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/10/2015

Любовь, ты тупа???? Юго-восток Украины - это русская земля, шахты местные разрабатывались еще при Екатерине второй. Потом коммунисты (те, которых вы теперь запрещаете) эту территорию приписали Украине, из-за соображений интернационализма. И стали навязывать русским украинский язык (украинизация). Но на Донбассе ни тогда, в 20-е, ничего не получилось, 80% продолжали говорить на русском. Не получится и теперь. Русские в Донбасе, идиотка, это не таджики в Москве. Иди отсюда со своим гуглом, почитай историю.

Écrit par : Tatiana | 18/10/2015

А как вам стиль нобелевского лауреата: "Настолько события идут одно за одним, что одинокий ум не может вместить все в своем сердце." Вот это да. До такого, конечно, мне еще расти и расти.

Écrit par : Tatiana | 18/10/2015

Моя дорогая Татьяна, ваш стиль упоителен ! А об уровне вашего образования я могу только тихо плакать. ...Забавная, однако, компания собралась в блоге неведомой швейцарской писательницы - просто-таки "Свадьба в Малиновке"...вот не знаю, есть ли у подобного балагана франкоязычные аналоги :-)) https://www.youtube.com/watch?v=KONJvzqWEKY

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Вот и полезло советское (...). Советское - потому что я прочла Алексиевич и знаю, как теперь вас называть: homo soveticus. Алексиевич сама себя к этому типу относит, это единственное, что делает ей честь. Homo soveticus - во-первых, это люди, лишенные своего мнения, повторяющие мнение толпы (полифонический роман), думать оригинально они органически не способны. Они заточены на то, чтобы в белом видеть черное и искать врага. Их все время тянет на баррикады, потому что "жизнь - это борьба", их так учили в школе. Homo soveticus - это не все люди, которые жили в СССР, а именно те, которым на происходившее открыл глаза Горбачев. Потом Горбачев их "кинул". Обещал свободу, а не дал. Это люди, которые путают свободу с колбасой. Их беда - их лишили Родины (СССР). У них была советская культура, с четкими представлениями, что хорошо, а что плохо. Теперь их лишили и культуры, но они этого не поняли. К русской культуре они не относятся (потому что путают свободу с колбасой). А своей не нажили. Поэтому они называют себя "космополитами". И им остается только вонять. Так идите, воняйте куда-нибудь в другое место, в фейсбук, нигде ведь без вас! Уже на трибуну шведской Академии залезли, мрази.

Écrit par : Tatiana | 18/10/2015

Менеджеры мультинациональных компаний хотят евроинтеграции Украины - все объяснение. Но не все на Украине менеджеры.

Écrit par : Tatiana | 18/10/2015

"Менеджеры мультинациональных компаний хотят евроинтеграции Украины - все объяснение. Но не все на Украине менеджеры."

Постойте, постойте, уважаемая Татьяна, а куда пропали нарики, продажные "укры" и "фашисты-бандеровцы" :)))), которые поддерживали Майдан, из сообщения Eкатерины К: "Сначала был продажный Майдан, на который одни люди шли за сумму долларов, другие за дозой наркотика."

На Майдане присутствовали все слои населения, с разным доходом, разной национальности, разных социо-профессиональных групп, те кто говорит по- русски и те, кто предпочитает говорить на украинском, а кто - на армянском, как первый убитый из Небесной Сотни. это Вам информация так... для размышления...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 18/10/2015

Ну, Татьяна, коли вы всё же что-то читаете, то рискну предложить вам вот это http://www.nlobooks.ru/node/158 Это - дневник моей бабушки, который она вела почти семьдесят лет. Самого текста на сайте нет, только рецензии и краткое резюме...ну, коли вас это заинтересует, скачаете или купите.

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Ну что ж, с упоминанием в программе рупора Кремля Алексея Пушкова и впрямь можно поздравить ! Вот она, минута славы :-) От всей души желаю дорогой мадам Элен Ришар-Фавр получить приглашения в программы других кремлёвских пропагандистов, почему-то именуемых журналистами:Дмитрия Киселёва, Петра Толстого и Владимира Соловьёва. Перефразируя известную поговорку, "скажи мне, куда тебя приглашают, и я скажу, кто ты"!. Алексей Пушков, против которого в ЕС приняты санкции, действительно, достойная компания. Браво, мадам !

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Ну что ж, с упоминанием в программе рупора Кремля Алексея Пушкова и впрямь можно поздравить ! Вот она, минута славы :-) От всей души желаю дорогой мадам Элен Ришар-Фавр получить приглашения в программы других кремлёвских пропагандистов, почему-то именуемых журналистами:Дмитрия Киселёва, Петра Толстого и Владимира Соловьёва. Перефразируя известную поговорку, "скажи мне, куда тебя приглашают, и я скажу, кто ты"!. Алексей Пушков, против которого в ЕС приняты санкции, действительно, достойная компания. Браво, мадам !

Écrit par : Любовь Шапорина | 19/10/2015

куда ты лезешь, если не понимаешь французского? "rapporté par une Ukrainienne dont une parente âgée a témoigné de la situation" означает: "об этом рассказала одна украинка, чья пожилая родственница была свидетельницей ситуации"

Écrit par : Tatiana | 18/10/2015

Actuellement assistant à une conférence de philosophie allemande au Nietzsche-Zentrum Université de Humboldt (http://gvents.de/naumburgsaale-nietzsche-kongress-2015/506102), j'ai écouté l'intervention, en langue allemande, de Anatoly Livry.
Ce docteur français a présenté son article parisien sur cette Alexeivitch, dénonçant non plus ses mensonges, mais sa laideur stylistique promue par le Prix Nobel non-mérité.

En somme Anatoly Livry a évoqué les thèses de son article parisien que, tous, on doit connaître. Car il faut mettre cette Alexievitch ("baudruche gonflée en Occident") à sa vraie place :

http://fr.novopress.info/193445/tribune-prix-nobel-litterature-promotion-laideur-anatoly-livry/

Le succès de l'intervention de M. Livry (et la honte de Alexeivitch) fut énorme !

Cela signifie aussi que, grâce à l'intervention en langue allemande de Anatoly Livry, envoyé spécial à Berne de la "Gazette littéraire" de Moscou, qui a exposé son article français toute l'élite académique germanophone est désormais au courante de l'imposture de Alexeivitch.

Écrit par : Marie | 18/10/2015

Marie,

Le premier lien que vous indiquez débouche sur une erreur:

http://gvents.de/naumburgsaale-nietzsche-kongress-2015/506102),

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2015

http://fr.novopress.info/193445/tribune-prix-nobel-litterature-promotion-laideur-anatoly-livry/

Plus de 400 000 lecteurs à ce jour :

Dr Anatoly Livry, "[Tribune] Prix Nobel de littérature, promotion de la laideur."

Depuis des décennies déjà, le prix littéraire le plus prestigieux du monde a cessé de récompenser une parcelle de cette beauté stylistique qui sauvera le monde comme l’a supposé Dostoïevski et n’est là que pour marquer les tendances idéologiques du gouvernement planétaire en cours d’installation accélérée. Le lauréat du Prix Nobel n’est plus un artiste de la plume – je suis sûr que l’Académie suédoise ne lit même plus les œuvres de ceux qu’elle promeut –, mais ne constitue qu’une idole, totalement interchangeable comme le veut la marchandisation de l’humain, dressée sur un piédestal en plastique jusqu’à l’année suivante.

Le 8 octobre 2015, à Stockholm, était rendu public le nom de la lauréate, Svetlana Aleksievitch, dont les produits auraient stupéfait Alfred Nobel. En effet, durant l’ère soviétique, cette bonne apparatchik de ce système qui a engendré le Goulag était une fonctionnaire docile, lauréat du Prix du Komsomol (1986), décorée d’ordres créés par Staline. C’est à ce moment-là qu’elle a publié, obéissant à la commande sociale, son unique bouquin connu rédigé dans la langue banale exigée par l’Union d’écrivains dont elle était membre. L’URSS a implosé et sa gamelle idéologique s’est vidée. Tous les plumeux ex-Soviétiques qui ne se respectaient pas se mirent à la recherche d’autres maîtres. Le Prix Nobel littéraire de 2015 a eu beaucoup de chance, ayant réussi à se vendre à la Fondation Soros. Ses parutions sont devenues de plus en plus triviales, indignes du qualificatif de « littéraire » : le mondialisme est là pour fabriquer une idiocratie sans frontières, des Alexievitchs en étant les instituteurs. Pour cette raison, un lecteur de Nabokov ou même de Tchékhov ne peut supporter ces publications indigestes, cependant financées par toute sorte de Soros, grands ou petits. C’est également pour cela qu’un lecteur de langue russe, idiome dans lequel s’exprime cette citoyenne biélorusse, ne connait absolument pas le nom de cette baudruche gonflée en Occident.

Bien sûr, le salaire obtenu par l’heureuse ex-Soviétique exige une totale adhésion aux thèses de ses chefs, thèses qu’elle est censée répéter sans cesse. Pire encore pour la littérature : ce psittacisme médiatique du politiquement correct est son unique « œuvre » ! Le Poutine actuel avec son allié réservé Loukachenko sont des résistants à abattre. Or, nous trouvons dans les médias occidentaux ou chez leurs confrères russes stipendiés par de célèbres officines la doxa habitant les discours de la nouvelle nobelisée : « Poutine est l’envahisseur de l’Ukraine et de la Crimée », sa Russie étant comparée à la Corée du Nord (que cette dame ne connaît bien sûr pas). Durant l’un de ses séjours payés par Soros en Italie, ce génie des lettres s’est même joint aux généreux élans d’Italiens visant à soutenir l’installation d’Africains dans les Apennins ! Et naturellement, chaque mouvement de résistance d’Européens est comparé par cette bonne élève au NSDAP hitlérien : née dans un univers poststalinien, cette graphomane maîtrise tous les instincts des despotes actuels et sait les flatter.
Ce qui est insupportable naturellement, c’est que par cette nouvelle décision de l’Académie suédoise, Big Brother dresse de futures vagues humaines incapables de générer de nouveaux Rembrandt, Claudel ou Mozart.

Anatoly Livry

Anatoly Livry, docteur de l’Université de Nice-Sophia Antipolis, Professeur-invité à l’Université d’État de Russie, Envoyé spécial de la « Gazette littéraire »

http://fr.novopress.info/193445/tribune-prix-nobel-litterature-promotion-laideur-anatoly-livry/

Écrit par : Marie | 18/10/2015

Bonjour,
je suis heureuse d'informer (?) les amis de la Lettre que Monsieur A. Pouchkov
dans son émission très populaire "Postscriptum" sur TVC, Russie parle de l'initiative de "l'écrivaine suisse Hélène Richard-Favre" avec beaucoup de compréhension et de sympathie. Ce sujet termine l'émission, à regarder, donc, à partir de 50.I2 env.

https://www.youtube.com/watch?v=xo60xmYKI-Q

"Постскриптум" с Алексеем Пушковым (17.10.2015) © ТВ Центр

Mes félicitations et mes respects, Madame.

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 18/10/2015

Merci, Tatiana Denisova.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2015

Madame, je me permets de vous demander d'imaginer la situation suivante. Imaginons, que des élections en France soient gagnées par l'extrême droite et suite à la politique nationaliste, la France déciderait d'envahir la Suisse et de réclamer le territoire et la population francophone, car ils sont Français (selon la logique de Johann...). L'Armée suisse rentre en guerre avec la France et lors d'un tir entre l'armée suisse et l'armée française une grenade suisse vise le bus avec des civils suisses francophones. Que diriez-vous dans cette situation? Rejoindriez-vous la France? Que diriez-vous à 86% des Français qui soutiendraient la politique de son gouvernement contre la Suisse qui conduit à la mort des militaires suisses et des civils suisses?

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 18/10/2015

Екатерина, я в таких случаях вспоминаю историю, случившуюся со Станиславским во время его работы над знаменитой Системой. Итак: Станиславский задал актёрам этюд - в банке, где хранятся их деньги, случился пожар. Актёры мечутся по сцене, что-то выкрикивают и только Василий Качалов сидит спокойно на стуле, не участвуя в общей панике. На недоумённый вопрос Станиславского Качалов ответил совершенно гениально: " А мои деньги в другом банке !". Вот и условные "деньги" уважаемой мадам Элен, то, что для неё действительно значимо и дорого, тоже - в другом банке. Поэтому объяснять ей что-либо на гипотетических примерах абсолютно бессмысленно.

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

"L'Armée suisse rentre en guerre avec la France et lors d'un tir entre l'armée suisse et l'armée française une grenade suisse vise le bus avec des civils suisses"... si l'armee suisse vise les civils suisses et l'armee fransaise declare qu'elle ne participe pas a cette guerre, pourqoui l'imaginer?

Écrit par : Tatiana | 19/10/2015

Уточнила санкционный список Алексея Пушкова: не ЕС. США, Канада, Австралия и Украина. Ну, как говорится, тоже приятно !

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Любовь, потрясающая история со Станиславским :))) Спасибо. В избранное!!! Я все же стараюсь верить в лучшее в людях и не теряю надежды, что у Мадам осталось 4 грамма мужества, или сколько там весит душа :))).

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Sur Aleksei Pouchkov, qui dirige et présente l'émission indiquée par Tatiana Denisova:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alekseï_Pouchkov

Chère "Amour", il semble que le russe vous soit donc accessible.

Il va encore falloir faire un petit effort pour le français, ce qui vous permettra, peut-être, de calmer vos ardeurs...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2015

Уважаемая мадам, я "успокоюсь", когда Россия прекратит поддерживать деньгами, людьми и оружием сепаратистов Донбасса. Мне, уважаемая мадам, почему-то не нравится, что страна, где я родилась и живу, стала страной-агрессором, страной-изгоем. И, если информацию вы получаете не только из прокремлёвских СМИ, то должны знать, что разделяющих именно мою точку зрения и в России, и в мире совсем не мало ! ...Впрочем, когда-то и Бернард Шоу и Лион Фейхтвангер, Съездив в СССР, были в совершеннейшем восторге от господина Сталина !

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

В переводе многое теряется...впрочем, кому в Швейцарии может быть интересен Пушков ? :-) А в России его и так хорошо и подробно знают. https://ru.wikipedia.org/wiki/Пушков,_Алексей_Константинович

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Chère "Amour",

Wikipedia n'a pas l'honneur d'être particulièrement "suisse".

Mais bon, vous avez une excuse, votre grande difficulté à dépasser vos projections.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2015

О Боже, ну извольте - не в Швейцарии. Среди франкофонов :-) Газета-то, где размещён ваш блог, швейцарская или нет ?

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Kateryna SOSHYNSKA, Любовь Шапорина,

Lorsque vous commenterez le propos de la lettre tel qu'il est énoncé et non vos projections, cela donnera peut-être une autre tournure à ces échanges.

Mais le souhaitez-vous vraiment, la question est bel et bien là.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2015

Мадам, дело в том, что писатель Светлана Алексиевич писала и пишет о том, что знает не понаслышке и не из передач Пушкова.К сожалению, агрессию России против Украины действительно поддерживает те, кого историк Юрий Афанасьев назвал агрессивно послушным большинством. Алексиевич сказала правду...кстати, она наверняка общалась с куда большим количеством постсоветских граждан, чем вы, иностранка.Повторюсь: жаль, что вас ужаснули слова писателя Алексиевич и нисколько не ужасает внешняя политика, проводимая Президентом РФ. Есть такая старая поговорка, дед мой её любил: " Не наша еда лимоны, едят их другие..."

Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015

Dommage, Madame, que vous refusiez de faire cet exercice d'imagination que je vous ai décrit. La projection, Madame, ce n'est pas très difficile, même des éléphants et d'autres animaux en sont capables. Par ce moyen ils arrivent à sentir la douleur de leurs compatriotes, de les aider quand qu'ils sont en danger ou en difficulté et d'éviter d'avoir un jugement unilatéral...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Любовь Шапорина,

J'ai respecté votre présence ici en dépit des amabilités dont vous avez usé à mon égard.

Considérez, toutefois que rien ne m'oblige à vous accueillir ici, ce d'autant que vous vous exprimez en russe, langue qui n'est pas celle que pratiquent la majorité des intervenants ou autres lecteurs de ce blog.

Quant à votre insistance à déformer le sens de mon propos, elle a assez duré.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2015

Attention à ce que vous dites, Madame! Sinon, Poutine va intervenir personnellement dans votre blog (si pas en Suisse...) car vous discriminez vos lecteurs russophones (en fait juste une qui vous contredit et que vous voulez faire taire...). Tiens, il y a maintenant la notion de majorité linguistique dans le blog? Et c'est la majorité qui décide quelle langue parler?

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Да я, уважаемая, мадам, собственно, всё сказала :-) Вижу, что к комплиментарным отзывам, даже и написанным по-русски, вы куда более снисходительны. Удачи вам и Алексею Пушкову !

Écrit par : Любовь Шапорина | 19/10/2015

Merci de vos bonnes recommandations, Madame SOSHYNKA.

Cependant, apprendre à lire un propos tel qu'il est formulé vous épargnerait ce genre de commentaires.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Je vous en prie, Madame Richard-Favre.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

"Amour",

Voyez ce qui vous permettra de vous sentir au mieux!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Kateryna SOSHYNSKA,

Vous voulez rire? Vous êtes vraiment merveilleuse, vous.

Merci, en tous les cas, de vos contributions. Un sommet!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Le premier indice d'un intrus, de celui qui soit étranger à toute culture de la discussion est le fait de s'attaquer à l'auteur au lieu de parler du texte.
Le duo SOSHYNSKA-Шапорина le comprendra, peut-être, un beau jour.

Il faut s'étonner de la patience vraiment angélique de Hélène Richard-Favre.

Mes respects,

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 19/10/2015

@Lioubov Schaporina
#Kateryna Soshynska
Mesdames,
Oui, le journal est suisse. Vous auriez dû vous informer avant de poser la question et poster de commentaires ridicules. Genève est en Suisse romande où la langue officiel est le français.
Vsevo charochevo,
amb

Écrit par : amb | 19/10/2015

Amb, vous semblez de ne pas lire le fil de ce blog, si vous faites un commentaire pareil... Je ridiculise des exigences linguistiques des lecteurs de ce blog, qui en même temps nous imposent la langue russe en Ukraine. Tellement hypocrite...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Bien sûr, ce n'est pas mon blog, mais il est évident que pour ceux et celles qui ne lisent et ne parlent le russe, ce n'est pas évidant de suivre ce qui s'y dit, ce d'autant plus qu'il semblerait que parfois les insultes y volent bas, toujours dans la même direction! Je trouve que c'est aussi un manque de politesse de parler en publique une langue que la majorité des lecteurs ne comprend pas! Il ne me viendrait pas à l'idée d'échanger ici en hongrois avec qui que ce soit, même si on y parlait de la Hongrie, il s'y passe aussi des choses! J'y ai cru même y deviner du tchèque, pourquoi pas du swahili?! On va dire de l'allemand, va encore, c'est une langue nationale, de l'anglais, pourquoi pas, c'est une langue internationale...mais encore une fois ce n'est pas mon blog et celle qui le gère est bien entendu bilingue...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 19/10/2015

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

"Tiens, il y a maintenant la notion de majorité linguistique dans le blog? Et c'est la majorité qui décide quelle langue parler?"

OUI, c'est la majorité des lecteurs, francophones en l'occurrence, qui décide de la langue!!!

И если это беспокоит вас, пойдите для обсуждения на российских блогах
(et si ça vous dérange, allez débattre sur des blogs russes)

Écrit par : JMC | 19/10/2015

Merci JMC pour ce message! Génial! Si c'est la majorité de ce blog qui décide quelle langue parler, pourquoi vous (les russophones) nous embêtez lorsqu'on, la majorité ukrainienne, décide en Ukraine quelle langue soit officielle? C'est quoi la différence entre ces deux situations?

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

J'ai publié ces commentaires en langues étrangères par respect envers leurs auteures.
Le résultat se connaît!

Madame "Amour", je viens de publier encore un de vos commentaires.
Merci, désormais, d'en rester là avec vote hargne faute de revenir ici avec de meilleures intentions et de respecter, vous aussi, les personnes qui tentent -encore- de vous lire.

Je ne publierai désormais que les propos que vous énoncerez en français.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Enfin j'ai trouvé quelque chose en français de Mme. Kateryna SOSHYNSKA. Elle fait une comparaison oiseuse entre ce qui se passe en Ukraïne, pays qui a subi un coup d'état financé par la CIA, où des forces nazies ont tiré sur des gens pour fomenter une guerre civile, et la France et la Suisse...Aïe, aïe, aïe...au niveau de la logique et des connaissances géopolitiques, ça craint fort! Il n'y a juste rien de comparable dans ce qu'elle énonce et ce qu'elle aimerait démontrer. Personne annexe personne, juste des nazillons viennent au pouvoir à la pointe des fusils et interdisent à une quasi majorité de la population à parler, écrire, échanger officiellement dans leur langue maternelle. Je vais l'aider un peu dans ses problèmes de comparaisons. Imaginons que demain la minorité des Patrons agissants en Suisse allemande alliés aux médias et à quelques léche-culs romands, décident d'entrer dans l'UE et l'OTAN par la force, pour protéger leurs entreprises, chasse le Conseil Fédéral, nomme un Président pro UE, décrète que l'allemand est la seule langue nationale pour plaire à Mme Merkel, là on pourrait imaginer que la Romandie et le Tessin fassent sécession à juste titre...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 19/10/2015

Monsieur, merci de votre attention à mon message. Je vous invite à lire les autres.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

L'Ukraine ou ce pays magnifiquement démocratique où règne la liberté de la Presse. J'espère que vous avez remarqué que nos journalistes toujours sourcilleux de la liberté de la presse, partout où ça les arrange, a de nouveau "raté" cette nouvelle! http://fr.sputniknews.com/international/20151019/1018923591/ukraine-propagande-medias.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 19/10/2015

Déjà Sputniknews est une chaine 'magnifique' de la propagande russe, alors l'info est douteuse... Non, Monsieur, nous avons bien vu que notre Président a serré la main de M.Putler, mais il nous a rassuré après, qu'il a bien lavé et frotté ses mains avec le savon et Bétadine :))))

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Kateryna SOSHYNSKA,

Mais pour qui vous prenez-vous?

Par égard envers les intervenants de ce blog, je vous prie de rester dans le sujet traité ici ou d'aller voir ailleurs si l'herbe y est plus verte.

Vous avez largement bénéficié de ma tolérance. Celle-ci a des limites qui semblent vous échapper.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Kateryna SOSHINSKA,

On voit que vous oeuvrez pour la paix entre voisins. Votre haine ne vous honore pas, Madame.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/10/19/la-poignee-de-mains-qui-fache.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Madame, il faut d'abord mériter la haine... Pour haïr quelqu'un j'ai besoin de le respecter en tant qu'un ennemie, au moins. Les mensonges, l'absence d'intelligence, l'absence de tolérance, la guerre hybride en cachette lancée par Poutine ne me suscitent aucun respect vers notre adversaire, la Russie. Concernant les gens qui soutiennent Poutine et sa politique, c'est bien dommage et je ne ressens que la pitié, mais je vous laisse dans votre ignorance, car c'est votre choix, vous en avez droit. By the way, je n'œuvre pas pour la paix, je suis pour la victoire.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

"je vous laisse dans votre ignorance", écrivez-vous, Kateryna SOSHYNSKA.

Merci.

Bonne chance à vous avec vos considérations sur "la haine" et "la victoire"

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

Madame Richard-Favre,

Votre patience est digne des plus grands éloges. Je tiens à beaucoup vous remercier d'avoir publié les messages de la bandériste. C'est très instructif. Ses commentaires sont soit d'une totale ignorance, soit d'une totale mauvaise foi. Certes il n'est guère possible d'attendre autre chose d'une personne qui soutient les nazis et qui justifie leurs crimes. Tout le monde aura compris.

Écrit par : Charles | 19/10/2015

@K.S.

Vous me faites marrer, si je vous ai bien compris, vous êtes pour un pays qui est ouvertement nazi et dont une partie minoritaire aimerait prendre sa revanche sur une cuisante défaite, tout en réécrivant l'Histoire. C'est votre choix. L'Ukraine s'était déjà illustré il n'y a pas si longtemps dans la collaboration avec les nazis, les mêmes Nazis qui ont été écrasés par la valeureuse Armée Rouge, fort heureusement, en les renvoyant à coups de pieds au cul dans leur niche, qu'ils auraient jamais du quitter. Des gens comme vous, prétentieux et ignares, s'imaginent qu'avec les forts en gueule et les criminels de guerre ukrainiens, ils vont mettre à genoux La Russie. Comme l'a dit très justement Vladimir Poutine, si il avait vraiment voulu agresser l'Ukraine, en 2 semaines ses troupes auraient été à Kiev! Donc, vous avez beaucoup de chance d'avoir un Président russe, aussi intelligent et aussi respectueux de la Paix, autrement vous et vos semblables feriez déjà parti d'un autre détail de l'Histoire! J'espère que chez vous les portes sont suffisamment larges pour vous laisser passer...autrement changez les pour un Arc de triomphe...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 19/10/2015

Monsieur, vous cherchez des nazis dans un mauvais endroit. Ils sont tous à Kremlin. On ne veut personne à genoux! Mais on a marre de ses crises d'adolescent ainsi que ses complexes d'infériorités. On souhaite la Russie stable et démocratique à notre frontière, un voisin qui nous ne pose pas des problèmes et qui ne vient pas tuer nos citoyens ou cambrioler nos usines. Laissez-nous tranquille simplement...

P.S. Pour votre info, Poutine n'a pas réussi de prendre l'aéroport de Donetsk tenu par nos Cyborgs pendant 236 jours...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Charles a entièrement raison. J'ajoute que une bandériste, partisane, donc, de l'idéologie des pires bourreaux et qui annonce subitement d'éprouver un sentiment humain de la pitié... c'est en soi-même un curieux oxymoron.

Écrit par : Denisova | 19/10/2015

Madame, pourriez-vous trouver le courage SVP et démontrer votre vrai identité, lorsque vous m'insultez?

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Les habitants de la Crimée ont obtenu leur rattachement à la Russie en moins de... au fait en moins de combien de jours? Et sans tirer un seul coup de canon.

C'est très curieux, mais dans certains messages je ne vois aucune insulte, mais seulement une énonciation de faits parfaitement connus. Alors que dans d'autres messages, c'est une rage d'autant plus violente qui s'exprime, que cette rage est le signe d'une totale impuissance. Sans doute une manière de compenser. Mais comment peut-on se satisfaire de vivre si complètement dans le déni?

Écrit par : Charles | 19/10/2015

Et vous savez pourquoi? Parce que depuis 1918 et après depuis 1939 nous nous sommes déshabitués de percevoir les Russes comme des ennemies. C'était la barrière phycologique. En revanche, paradoxalement, le seul militaire ukrainien tué par les russes en Crimée, était d'origine russe...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Madame Denisova,

Il est bon de rappeler les listes noires des bandéristes, avec des journalistes et des politiques à assassiner. Dont plusieurs ont effectivement été assassinés. En Ukraine, ils ont un autre mot: suicidés.

Écrit par : Charles | 19/10/2015

... à présent ,Kateryna SOSHYNSKA qui s'est offensée pour des bandéristes procède au contrôle des identités pour év. me coucher, moi aussi, sur ces listes noires.

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 19/10/2015

:))))) on peut toujours changer la couleur, si le noir ne vous plait pas... en rose, par exemple.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 19/10/2015

Дорогая мадам, осмелюсь заметить, что вы просто повторили мой старый комментарий второй раз :-))) или для вашей реплики а-ля Элиза Рашель вам потребовался такой фон ? Повторюсь: я УЖЕ сказала всё, что хотела сказать и о писателе Алексиевич и о симпатизантах российской агрессии против Украины. Всего вам самого лучшего, дорогая мадам "Алёнушка" ! ( Ну, коли я - "Амур" ) И разумеется - не надо публиковать этот мой комментарий. Прочитали ? Вот и славно

Écrit par : Любовь Шапорина | 19/10/2015

Voyez-vous, Chère Madame "Amour", contrairement à ce qu,'une fois, encore, vous projetez de mes actions, je vous publie.

A défaut de vous donner la peine de respecter les intervenants de ce blog qui s'expriment en français, nous en resterons là.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/10/2015

@K.S.

Vous avez vos souhaits, et les Russes très justement s'en foutent. Ils choisissent leur gouvernement librement et V. Poutine jouit d'une popularité que les gouvernants occidentaux n'osent même pas rêver et parlons pas de votre chocolatier pantin des américano-nazis...

En ce qui concerne l'Aéroport de Donetsk, si c'est vraiment les Russes qui auraient attaqué, vos robocops soutenus par les mercenaires de Blackwater, c'est en 24 heures qu'il aurait été nettoyé de vos amis nazis! Donc, les valeureux combattants de la Novorossia, disposant de très peu d'armes à mis un terme à l'occupation par ces salopards de l'Aéroport et c'est tant mieux!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 20/10/2015

Nos amis américains ont libéré la France de vos amis nazis...

Calmez-vous, Monsieur, je pense Madame Richard-Favre ne va pas aimer le fait que vous utilisez de gros mots dans son blog! Le vocabulaire est tellement riche. Il y a beaucoup d'autres mots pour exprimer votre admiration de courage, de l'endurance inhumaine, de la force et de l'invincibilité de nos Cyborgs.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 20/10/2015

"on peut toujours changer la couleur, si le noir ne vous plait pas... en rose, par exemple."
Le peuple peut toujours changer la couleur d'un drapeau, si le bleu et jaune ne vous plait pas... en blanc, bleu, rouge, par exemple, comme l'a fait le peuple de Crimée.
Le noir c'est aussi la couleur de l'État islamique, nouvel allié des bandéristes.

Écrit par : Charles | 20/10/2015

L'évocation des assassinats des opposants ukrainiens par le pouvoir bandériste de Kiev fait rire Kateryna SOSHYNSKA. Rire!.. Quid plura?

Écrit par : Denisova | 20/10/2015

Aucune mort ne mérite des rires, même la mort des gens avec la chaine sputniknews au lieu de cerveau. Je m'ai permis de rire des bêtises et des mensonges que circulent dans les publications de Vova fans. Difficile à vous prendre au serieux.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 20/10/2015

A propos des changements de couleurs, il y en a une autre qui se profile à l'horizon:
http://fr.sputniknews.com/international/20151020/1018946981/ossetie-referendum-russie-adhesion.html
Déjà le drapeau rouge et blanc a été remplacé par le drapeau blanc, rouge et jaune. En attendant la réunification des deux Osséties.

Écrit par : Charles | 20/10/2015

"Il y a beaucoup d'autres mots pour exprimer votre admiration de courage, de l'endurance inhumaine, de la force et de l'invincibilité de nos Cyborgs."
Ceux-ci peut-être?
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Pourquoi-et-comment-l-armee-ukrainienne-a-t-elle-ete-defaite-au-Donbass-29213.html
http://www.nationspresse.info/mondialisme/atlantisme/ukraine-stalingrad-dans-le-donbass
http://www.la-croix.com/Actualite/Europe/L-armee-ukrainienne-risque-un-Dien-Bien-Phu-dans-le-Donbass-2015-02-01-1275671
http://lesakerfrancophone.net/panique-a-kiev-les-forces-ukrainiennes-defaites-au-donbass/
N'en jetons plus. Un seul mot: DEBALTSEVO.
Cerise sur le gâteau:
http://fr.wikihow.com/rep%C3%A9rer-un-menteur-pathologique
Rira bien qui rira le dernier.

Écrit par : Charles | 20/10/2015

"Le sujet n'est pas le président russe" rappelle Madame Richard-Favre aux fervents ukraïnisants. En vain. Sans cesse, avec une obsession fanatique, ils reviennent à leur mono-idée de Vladimir Poutine "omniprésent et tout puissant". Curieux phénomène psychologique.

Écrit par : Denisova | 20/10/2015

МАРИЧ,

J'ai reçu votre commentaire. Comme j'ai prié, ci-dessus, les personnes qui persistent à écrire en russe, de respecter les autres intervenants de ce blog, je vous remercie, vous aussi, de vous adresser à eux en français.

Merci..

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/10/2015

@K.S.

Puisque vous prétendez ne pas savoir que votre(?) pays, c'est à dire l'Ukraine, est un pays qui aujourd'hui est ouvertement nazi, comme il a participé à l'effort de guerre nazi en son temps, voici une petite lecture qui vous aidera, ou pas, à vous en convaincre. A travers le monde il y a plein de gens qui en sont convaincus, donc vous pensez bien que votre avis est déterminant: http://fr.sputniknews.com/international/20141219/203270175.html

Ensuite puisque vous chantez les louanges de la puissance militaire ukrainienne, qui doit être probablement au niveau du Maroc, je vais vous mettre un lien qui vous aidera dans vos réflexions et dans toutes celles, de ceux qui sont venus ici nous expliquer en long et en large que la Russie, se trouvait au niveau du Moyen-Age face à l'extraordinaire technologie de leurs amis américano-nazis. Je pense qu'ils vont encore se réveiller quelque fois avec la gueule de bois! Bref, on se réjouit de lire leurs interventions parsemées de superlatifs à l'égard de leurs héros (ou zéros!), histoire de leur remettre quelques couches! http://www.voltairenet.org/article189038.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 21/10/2015

Je m'excuse, Monsieur, mais je m'ennuie. Vos commentaires n'évoluent pas avec le temps. Essayez d'être plus précis SVP. Oui, j'ai reçu votre message de "nazi au pouvoir, etc, etc", c'est pas la peine de le répéter chaque fois. Je vous conseille de prendre des cours d'écriture et de discours public. Deux paragraphes longs sans aucune idée c'est de trop. Je baille.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 21/10/2015

Kateryna SOSHYNSKA ,

Vous ne connaissez pas encore assez bien les habitués de ce blog. Là, en l'occurrence il s'agit d'un monsieur qui, dans un autre sujet de ce même blog, a cru bon de me traiter d'un complice des « nazis de Kiev », cf. http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/04/06/posez-vos-questions-si-vous-en-avez.html


Pourtant, je ne faisais que de défendre des employés de l'OSCE en visite de contrôle sur le terrain en Ukraine, défendre donc ces employés contre des allusions d'Hélène-Richard-Favre, allusions que j'ai trouvées à l'époque passablement déplacées.

Mais revenons à la lettre ouverte où, cette fois, Madame l'écrivaine suisse s'en prend à une écrivaine biélorusse.

J'ai parcouru rapidement l'échange qui a suivi. Sa bonne partie a été faite en russe et pas du tout en mova ukrainien contrairement aux allégations d'une parente super-âgée d'une ami ukrainienne d'hôtesse de ce blog. Car vous devez bien me concéder que le sujet de ce blog traite bien des problématiques administratifs et est publié sur le site de rada.

Vous ne l'avez pas fait exprès, mais en duo avec une certaine Любовь Шапорина (Liubov' Shaporina) sinon avec l'Amour certaine, vous avez presque réussi de ridiculiser quelques connaissances linguistiques de Madame la slaviste dans le domaine des subtilités des langues slaves. Et des subtilités linguistiques, il y en a autant que des subtilités de l'âme slave proprement parlé.

Bref, c'est comme perdre le contrôle sur une classe des élèves qui n'ont plus rien à foutre que de lire Le Clezio tout simplement parce qu'il a été nobélisé 7 ans avant cette insupportable Svetlana Alexievitch.

En publiant dés le début ce commentaire très court, commentaire rédigé en langue russe,

« Только ошибка в фамилии: клика Путина, а не Порошенко.
Повторяешь методичку Пуйла.
Écrit par : Conorcet | 16/10/2015 »

et sans comprendre toute sa nocivité, Madame la Maitrise de la langue de Dostoïevski uniquement dans les stations impaires du métro de Moscou a ouvert une véritable boite de pandore.

Comme ce premier, certains d'autres commentaires en russe qui ont suivi la discussion, ces commentaires ont été donc définitivement impubliables du point de vue des gens qui croient sincèrement à la bonne foie du président russe.

J'en fais malheureusement partie.

Et c'est seulement avec un terrible retard, quand la modératrice du blog a senti une odeur d'ironie très fort, voir une odeur d'un rire sarcastique à son égard, c'est uniquement à ce moment là que tous les commentaires en russes ont été prohibés et finalement censurés.
Mais les fleurs du mal politique anti - russe ont déjà été cueillis...

Si le temps me permet, j'interviendrai sur le fond du sujet en expliquant en détails en quoi la lettre ouverte de Madame Hélène Richard-Favre représente un détournement assez classique du sens des mots.
On sort des mots de son contexte et on en fait tout un fromage susse avec le paradoxe du fromage à trous qui s'ensuit:

- Plus il y a de fromage, plus il y a de trous ;
- or plus il y a de trous, moins il y a de fromage ;
- donc plus il y a de fromage, moins il y a de fromage.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_du_fromage_%C3%A0_trous

Écrit par : vlad | 22/10/2015

Vlad, je connais les habitudes de ce blog, au moins je connais ce type de discours. En tant que patriote ukrainienne, pour vous je suis une "banderiste, nazi, etc" je viens ici pas pour convaincre (c'est inutile) mais pour mettre en question votre croyance tissée par la propagande. Le discours ici ressemble à une pièce de théâtre absurde. Je serais contente si c'était uniquement des batailles verbales, mais il y a le sang qui coule des deux côtés...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Monsieur Vlad,

Ne vous rendez-vous pas compte que vous êtes insupportable de prétention?
Ne reprochez à personne de ne pas maîtriser une langue étrangère quand vous-même êtes exposé à la même critique.
A bon entendeur.

Écrit par : Charles | 22/10/2015

@Vlad

Quant à "connaître les habitués de ce blog", sans grand risque de commettre une erreur d'appréciation je crois pouvoir vous affirmer qu'ils auraient la politesse, ces habitués, de rédiger leurs commentaires en français quitte, s'il le fallait, à utiliser l'élément "traducteur" des ordinateurs.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/10/2015

La madame biélorusse devrait se réjouir, le chiffre de 86% est dépassé:
http://fr.sputniknews.com/russie/20151022/1018999556/russie-poutine-popularite.html
Et donc presque 90% qui pensent que Monsieur Poutine fait du vrai bon boulot.
En outre il y a un "commentaire" ce jour dans un blog dont les commentaires sont fermés qui est à rire à défaut de pleurer, tellement le mensonge est gros, tellement le titre même est débile. Pour information Daech est soutenu par Israël.

Écrit par : Charles | 22/10/2015

@K.S

Si vous vous ennuyez ici, personne ne vous a forcé d'y venir! Allez lire les bonnes nouvelles sur le New York Times et vous abreuver de la propagande de m...débitée par Fox News ou CNN...là vous serez synchro et surtout pas dérangée dans votre zone de confort intellectuel!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 22/10/2015

Monsieur, personnellement, je ne sais pas si cela s'applique à vous, mais je préférerais d'avoir un adversaire qui me challenge et qui me montre mes défauts plutôt que d'avoir un ami qui ne me dit que de bonnes choses. Au moins, je saurais quel est le chemin que dois prendre pour attendre la perfection.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Charles,

Je m'adressais à Kateryna SOSHYNSKA, pas du tout à vous.

Car j'ai apprécié beaucoup son niveau intellectuel, sa façon de s'exprimer et sa finesse malgré le fait que je suis en complet désaccord avec elle concernant les relations liant les mondes russes et ukrainien.

Par votre intervention vous avez démontré qu'il vous manque un sens élémentaire de politesse.

Écrit par : vlad | 22/10/2015

Merci, vlad. Ça me rassure que je suis en bonne forme :)))

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Myriam Belakovsky,

Vous n'avez rien, mais vraiment rien compris dans le film.

Écrit par : vlad | 22/10/2015

Monseur Vlad,

Vous aviez la possibilité de demander à Madame Richard-Favre le courriel de la bandériste et de lui faire part de votre réaction aux échanges ci-dessus de manière privée. Vous n'avez pas choisi cette voie.

Du moment que votre adresse à la bandériste est publique, il est parfaitement normal de faire part de mon sentiment aux lecteurs de ce blog.

Vu ce que vous avez écrit, vous n'avez en tous les cas aucune leçon de politesse à donner à qui que ce soit. Le jour où je manquerai de politesse, je choisirai d'autres termes pour qualifier votre comportement. Je tiens aussi à respecter la responsable de ce blog.

Écrit par : Charles | 22/10/2015

Ce n'est pas 'bandOUriste' que vous voulez dire?:)

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Charles,

je vous suis reconnaissante de vos interventions et des appréciations que vous portez aux divers sujets traités sur ce blog.

Je tiens à préciser, néanmoins, que je ne transmets jamais aucune adresse de courriel de quiconque à quiconque commente sur ce blog.

Pour le reste, que Madame SOSHYNSKA vienne nous rappeler que, je la cite ,"il y a le sang qui coule des deux côtés" est pour le moins incongru sinon surréaliste tandis que tel est précisément le sujet de cette Lettre ouverte à Madame Alexievtich qui a déclaré que la "Russie en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass".

Si Madame SOSHYNSKA veut bien faire l'effort de rester dans les termes de cette Lettre ouverte plutôt que de les détourner comme elle ne cesse de s'y employer, peu-être parviendrons-nous à revenir au sujet traité ici!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/10/2015

Madame, je vous serais reconnaissante si vous écriviez correctement mon nom :). C'est juste 9 lettres avec trois dollars américain "S": au début, au milieu et à la fin. C'est un signe quoi que je suis soutenue par les américains :).

Si je suis LA SEULE dans ce blog à détourner le sujet, je m'excuse.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

@Charles.

Mais lâchez-moi les baskets, SVP!
Vous n'avez strictement rien à dire ici et vous commencez vraiment à m'emm...

Je n'ai jamais vu un personnage aussi médiocre et collant en même temps.

Par ailleurs votre ingérence aux affaires de l'ex-URSS bat tous les records.

Écrit par : vlad | 22/10/2015

Madame SOSHYNSKA,

Si, de mon commentaire, la seule chose que vous avez réussi à relever est la malencontreuse erreur avec laquelle j'ai écrit votre nom alors que je l'ai, dans de précédents commentaires, sans cesse écrit correctement, si donc, le seul fait que vous reteniez de mon propos, est cette erreur, c'est dire où se porte votre attention!

Madame, vous ne faites, ici, que révéler votre comportement alors que le sujet traité, je le rappelle, concerne ce qu'a déclaré Madame Alexievitch.

Et puis, pour votre français, par ailleurs de bon niveau, on ne dit pas "je m'excuse". On dit "excusez-moi".

Ca vous sera sans doute utile lors de prochains échanges avec des francophones!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/10/2015

Alors revenons nous au sujet, comme le veut Madame. Si le sang coule d'un côté ca s'appele le massacre, si des deux côtés - c'est la guerre. Si pour le massacre on peut identifier sans doute des victimes et des coupables, ce n'est pas le cas pour la guerre. C'est tout ce qu je peux dire par rapport à votre lettre ouverte.
J'espère que c'est clair.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Non, Madame, j'ai noté que vous avez toujours bien écrit mon nom auparavant et je vous remercie. Mais cette fois, cette mal-écriture a complétement changé ma nationalité et mon identité. Je croyais vous l'avez fait exprès...

Merci pour la correction de mes fautes. C'est gentil. Mon professeur de Français vous remercie :)))

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Kateryna SOSHYNSKA s'est complètement discréditée ici par sa conduite frôlant la provocation. Espérons que son futur professeur d'éthique puisse l'aider à comprendre cette chose évidente.

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 22/10/2015

Madame Denisova, si vous ne soutenez pas votre message avec un argumentaire, ça risque de rester une opinion, la votre, qui peut être juste ou pas. Je croyais que nous sommes ici pour discuter, pour défendre nos idées plutôt que pour juger...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 22/10/2015

Madame Richard-Favre,

Dont acte.

Monsieur Vlad,

Le masque est tombé. Chacun appréciera, moi je vous en remercie.
Et je vous remercie également pour votre compliment sur mon "record". Visiblement certaines subtilités de la langue français vous échappent encore, mais on ne saurait vous en vouloir, puisque ce n'est pas votre langue maternelle.

La bandériste $o$hin$ka a écrit: "Si le sang coule d'un côté ca [sic] s'appele [resic] le massacre, si des deux côtés - c'est la guerre. Si pour le massacre on peut identifier sans doute des victimes et des coupables, ce n'est pas le cas pour la guerre."
Où l'on peut constater une vision nazie de la guerre. Ou tellement simpliste qu'elle se ridiculise elle-même. En effet, selon cette profonde analyse, dans une guerre on ne peut identifier ni des victimes ni des coupables. Donc le tribunal de Nuremberg n'avait pas lieu d'être et les nazis n'étaient pas coupables...
Dans une guerre il y a un agresseur et... un agressé qui se défend, qui défend son territoire. C'est ce qui se passe dans le Donbass. Et il y a massacre quand des populations ou des objectifs civils sont visés. Qui tue qui? Les bandéristes tuent volontairement des civils en bombardant écoles, hôpitaux (petit rappel en un autre lieu: Kunduz) et immeubles: ce sont des crimes de guerre. Les défenseurs du Donbass ne tuent que les agresseurs nazis qui viennent de l'ouest. A Debaltsevo ils ont même accepté que les ukrainiens se retirent (mais merci pour tout le matériel militaire abandonné sur place), alors que les nazis torturent et assassinent leurs prisonniers, autre crime de guerre.
A Kiev et à Lvov, les civils ne sont pas tués par les défenseurs du Donbass, il y a seulement des listes noires établies par les nazis et des assassinats de personnes favorables à l'indépendance du Donbass. Ici à l'ouest de l'ukraine comme à Odessa le sang ne coule que d'un côté. Massacres donc.

Écrit par : Charles | 23/10/2015

« Dans une guerre il y a un agresseur et... un agressé qui se défend, qui défend son territoire.... »

Tout à fait, Monsieur, vous faites des progrès ! Vous commencez à raisonner ! Nous, nous défendons notre territoire, etc, etc ! Vous avez d’autres questions ?

Pour mieux comprendre ma phrase «Si pour le massacre on peut identifier sans doute des victimes et des coupables, ce n'est pas le cas pour la guerre», réfléchissez sur les phrases suivantes :

- Freedom fighter – terroriste
- Patriote – banderiste
- Ополченец (rebel) – séparatiste
- Une révolution – un coup d’état…(du coup, pourquoi le Revolution de 1789 en France n’est pas un coup d’état ?)
- Asylum seeker – migrant economic…….

Je ne sais pas si je dois continuer… Pourquoi elles existent ? Tout dépend dans quel champ vous vous situez… Mais si vous continuez de raisonner de cette façon BINAIRE et LINEAIRE dans vos réflexions, vous n’arriverez jamais à comprendre qui est le vrai méchant ! Et c’est ça qui me fatigue dans les discours ici, cette façon de victimiser l’un et de culpabiliser les autres. Oui, nous sommes dans des champs différents, et alors ??? C’est quoi la question ?

Mais il y a le méchant, car il y a du sang ! Vous êtes d’accord ? Bon , on continue. Vous cherchez le méchant. Déjà vos intentions sont bonnes ! Alors, comment on le trouve si le même phénomène s’appelle différemment ?
Vous avez répondu à votre question ! Le Tribunal de Nuremberg c’est un bon début. Dommage, Staline ne l’ait pas connu… On dispute toujours qui a massacré le plus : Staline ou Hitler… Alors on revient dans les dimensions :

- Juridiques
- Morales / valeurs

Continuez de vous poser des questions dans ces deux champs et vous allez trouver votre réponse sans mon aide. Bonne nuit.

P.S. Les crimes de guerre (googlez la définition, seul SVP, car vous allez encore me donner des exemples des civils tués par hasard, etc, etc) soit du côté ukrainien ou du côté russe doivent être jugés, car nous sommes tous égaux devant la justice et le Dieu...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 23/10/2015

Madame la linguiste de la langue suisse,
Madame l'écrivaine,
Madame l'hôtesse de ce blog politique,

Je m'excuse mais on lit bien sur le site de Wiktionnaire que

"Une idée reçue fort répandue est que je m’excuse contreviendrait aux règles de la grammaire et partant, à celles de la politesse. Les adversaires de cette locution affirment qu’on ne dit pas je m’excuse, puisqu’on n’a pas à s’excuser soi-même, et que d’ailleurs personne ne dit je me pardonne à la place de pardonnez-moi.
Le verbe s’excuser existe au sens de « présenter ses excuses » (ex. : il s’excusa de sa maladresse) et est admis par les dictionnaires y compris ceux de l’Académie française [1].
Tout au juste peut-on dire que je m’excuse fait partie du registre le moins formel, et que, en certaines circonstances, si l’on a un doute et qu’on craigne de passer pour impoli, et afin de lever toute ambiguïté [1], mieux vaut s’en tenir à « excusez-moi », « veuillez m’excuser », etc."

https://fr.wiktionary.org/wiki/je_m%E2%80%99excuse

ou bien

« s’excuser s‿ɛk.sky.ze pronominal 1er groupe (conjugaison)

Donner des raisons pour se disculper ; présenter ses excuses.

Le dernier pilorié fut un nommé Billard, janséniste, qui, ayant fait banqueroute, s’excusait en disant qu'il avait voulu s'enrichir pour donner aux pauvres. — (Le pilori des Halles, dans Hippocrate revue d'humanisme médical, janvier 1949, n° 1, p.32)

Le présent éditeur tient à reconnaître, en tête de son travail, tout ce qu'il doit à ses prédécesseurs, en particulier à K. Warnke, qu'il s’excuse de ne pas avoir cité à chaque fois qu'il reprenait à son compte une de ses émendations. — (Les Lais de Marie de France, publiés par Jean Rychner, Paris : Honoré Champion, 1983, avant-propos) »

https://fr.wiktionary.org/wiki/s%E2%80%99excuser

Alors arrêtez de donner des leçons à Kateryna SOSHYNSKA, soyez un peu plus modeste dans vos propos.

L'habitude non contrôlée d'écrire des lettres ouvertes à tout va se transforme souvent en manie de grandeur.

Écrit par : vlad | 23/10/2015

Madame Richard-Favre,

Je vous accuse formellement d'insulter et de diffamer publiquement Svetlana Alexievitch, une grande écrivaine soviétique, biélorusse et russe, et, dans sa personne - d'insulter et de diffamer toute notre intelligentsia russe qui, à tous les temps, incarnait la conscience du peuple russe.

Vous, quelqu'un qui ne parle que très moyennement russe, quelqu'un qui n'a jamais vécu, ni travaillé en l'URSS, ni en Russie, ni dans aucun autre pays faisant partie du monde russe ou même faisant partie de l'espace post-soviétique, vous osez d'apparaitre sur votre blog politisé à fond avec la chose pareille ?! Dans cette boutique obscure de la fausse russophilie ?

Vous vous prenez pour qui pour nous donner des jugements de morale concernant nos grands écrivains ?

Vous savez quoi exactement sur ce qui se passe réellement en Russie, en Ukraine ou en Biélorussie? Quels sont vos sources réelles et fiables à part des centaines des amis virtuels sur Facebook ou quelque journaleux arrivistes vendus aux pouvoirs en place ?

Avez-vous peut-être l'accès aux archives de FSB, SBU, KGB biélorusse ou soviétique ou, à défaut, à celles de SGB abhase ? Ou bien vous avez peut-être des vrais amis réels et physiques parmi les archivistes russes, biélorusses ou ukrainiens ?

Le chiffre 86 % vous donne apparemment la nausée ? Mais il apparaît dans quel contexte exacte, ce chiffre ? Celui de ce torchon de Le Huffington Post, en langue et traduction française par dessus le marche ? Mais vous êtes sortie de quelle école de journalisme honnête et indépendant, Madame ?

Est-ce que vous avez passé ne serait ce que deux petites minutes pour essayer de retrouver l'interview originelle dans lequel notre Prix Nobel 2015 russo - biélorusse a prononcé des propos que vous avez trouvés outrageux pour les Russes et pour la vérité? Bien sur que non. Vous n'en êtes pas capable.

Alors je vous la donne en cadeau, cette interview, car elle vous sera très utile pour maintenir votre niveau de soit disant expert des relations russo - ukrainiennes:

https://www.youtube.com/watch?v=klY-V0yt0QI&feature=youtu.be

Sur youtube, elle est intititulée « Святлана Алексіевіч. Першае і ПОЎНАЕ інтэрв'ю пасля атрымання Нобелеўскай прэміі » - en biélorusse; l'interview elle même est en langue russe, tandis que les questions posées sont en russe, biélorusse ou polonais.

Alors arrêtez votre cirque hypocrite avec la censure de la langue russe sur votre sujet de blog consacré à la Russie, visionnez attentivement cette vidéo de 50 minutes et essayez de nous montrer à quelle minute exactement de la séquence Madame Svetlana Alexievitch dit ce que Le Huffington Post lui attribue comme propos:

«Mais je n'aime pas celui de Béria, Staline, Poutine et Choïgou (le ministre russe de la Défense, ndlr), cette Russie qui en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass, à rire des Ukrainiens et à croire qu'on peut tout régler par la force".

Les propos dont vous reprenez une partie en les sortant du contexte par dessus le marché, comme vous le faites d'habitude.

En attendant, vers la 11ième minute de la séquence vidéo, Svetlana Alexievitch dit la chose suivante:

« Certains écrivent en Biélorussie que je déteste le peuple biélorusse, que je déteste pas seulement le pouvoir mais aussi le peuple. Je pense que personne n'aime la vérité. Moi, je dis ce que je pense. Je ne déteste pas, j'aime le peuple russe, j'aime le peuple biélorusse. Tous mes parents du côté de mon père était les biélorusses, mon grand-père chéri, et je suis professeur de village dans la quatrième génération, mon arrière grand père a fait ses études dans (...?), alors je sens que c'est ma patrie, ma terre, en même temps ma grande - mère et ma mère, elles sont les Ukrainiennes, j'aime beaucoup l'Ukraine, et récemment quand j'étais sur le Maïdan, sur la Place où [il s'est passé des événements du 2014], et j'ai vu ces photos des jeunes gens, de la Centaine du Ciel, j'étais debout et je pleurais. C'est aussi ma terre. Alors non, ce n'est pas la haine, c'est, comment vous dire – il est difficile d'être honnête par les temps qui courent. Très difficile. Et il ne faut pas se soumettre à ce conformisme... ».

Bien à vous,

Vladimir A. Trofimov,

Chef du projet russo – franco – américain « La République de Lavande »,

Biélorusse par son arrière grand-père paternel, Russe par tous les autres grand – parents,

de nationalité soviétique, française et russe.

PS: quand, au nom du projet « La République de Lavande » j'écris au président russe et quand j'évoque un cas criant d'injustice, cas d'une retraitée anciennement ukrainienne habitant la ville de Kertch en Crimée, une invalide de Tchernobyl, femme ayant perdu sa retraite ukrainienne (retraite soviétique de facto) du fait de l'intégration de la Crimée au sein de la Fédération de Russie, alors le Président russe me répond, exige immédiatement à la sécurité sociale russe de régler l'affaire et de me tenir au courant.
Donc, ne me prenez pas pour quelqu'un d'anti - Poutine. C'est un homme avec qui on peut s'entendre et travailler.

Écrit par : vlad | 23/10/2015

Merci, Vlad, pour cette analyse complète et pour le temps que vous avez passez pour déconstruire les propos. Moi, je dois avouer que personnellement, je ne l'ai pas fait, car souvent je crois que quel que soit le sujet ou la question abordée dans ce blog, ça va toujours finir par le sexe, pardon, par les mêmes phrases de culpabilisation ou de victimisation de l'un côté ou de l'autre. Et c'est décourageant de passer le même message sans aucune évolution...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 23/10/2015

Merci de vos contributions toujours aussi constructives, Vlad.

Il se trouve que non seulement le HuffingtonPost mais l'ensemble des médias ont reproduit ces propos tenus par Madame Alexievitch.

Mais je vous laisse à vos assertions et à vos prises de position et je comprends bien que les dizaines de milliers de vos compatriotes qui ont lu cette lettre soient dans l'erreur alors que nombre d'entre eux ont visionné la conférence de presse tenue par Madame Alexievitch.

Je comprends aussi que le directeurs et présentateur de l'émission que Madame Denisova a indiqué plus haut se soit, lui aussi, trompé lorsqu'il évoque cette lettre ouverte.

Merci encore à vous d'avoir su, en son temps, apprécier ce blog.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/10/2015

Cela dit, vlad, je rencontrerai Svetlana Alexievich l'année prochaine. J'aurai donc tout loisir de parler avec elle de la manière dont la quasi totalité des médias occidentaux a rendu compte de sa conférence de presse.

Pour le reste, je souhaite plein succès à vos entreprises et ne doute pas un seul instant que le Président de la Fédération de Russie y prête l'attention qu'elles méritent.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/10/2015

Eh bien, en voilà des prises de becs bien élevées!

Quand on surfe et qu'on tombe chez les amoureux de la démocratie et de la liberté, ça vole davantage au niveau du rond de bière.

Bravo.

Faut-il avoir obligatoirement vécu en Russie pour déclarer la connaître ? Nul ne peut prétendre connaître en totalité un pays aussi vaste, aussi ingérable (mot non péjoratif) et aussi riche culturellement.

Et les citoyens d'un pays qui massacrent une partie d'autres citoyens du même pays, c'est un crime. C'est ce qui se produit dans le Donbas. Les "azovets", entités constituées d'enfants mineurs enbrigadés dans des camps et colonies de vacances pour apprendre le maniement des armes, avec bien entendu des cibles représentant la Russie, sont à mes yeux aussi coupables et aussi néfastes que les HitlerJugend.

Il ne sera jamais possible d'arriver à la paix aussi longtemps que les parents enseigneront la guerre aux enfants.

Enfin, celle ou celui qui ose dire que 86% des russes se déclarent satisfaits à 86% lorsque des gens meurent dans le Donbas, c'est faux.

Ce sont 100% des russes (et même moi, non-russe, je m'en réjouis) lorsque des gens qui sont NAZIS meurent dans le Donbas.

Qu'ils crèvent tous, ces charognes ! Mort aux nazis!

Écrit par : Cop | 23/10/2015

Vous jouez un "cop" méchant ou un "cop" gentil? :)

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 23/10/2015

Pour qui souhaiterait aussi lire les propos tenus en conférence de presse par Svetlana Alexievich, les voici retranscrits ci-après:

http://nn.by/?c=ar&i=157701&lang=ru

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/10/2015

Monsieur Vlad,

C'est vous qui à votre tour êtes dans l'outrage quand vous écrivez: "Je vous accuse formellement d'insulter et de diffamer publiquement Svetlana Alexievitch, une grande écrivaine soviétique, biélorusse et russe, et, dans sa personne - d'insulter et de diffamer toute notre intelligentsia russe qui, à tous les temps, incarnait la conscience du peuple russe."
C'est quoi la conscience du peuple russe? En quoi est-elle représentée par une écrivaine qui était parfaitement inconnue en occident jusqu'à son "prix", prix reçu non pour ses qualités littéraires, mais pour des raisons purement politiques. Et cette dame se disqualifie toute seule par les propos non seulement mensongers, mais aussi outrageux que vous nous faites le plaisir de rapporter une nouvelle fois:
"Mais je n'aime pas celui de Béria, Staline, Poutine et Choïgou (le ministre russe de la Défense, ndlr), cette Russie qui en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass, à rire des Ukrainiens et à croire qu'on peut tout régler par la force."
Alors mettons les points sur les i. Qui veut tout régler par la force si ce n'est la junte de kiev? Qui fait tout pour amener les uns et les autres à la table de négociations, si ce n'est la Russie? Qui se réjouit des gens qui meurent dans le Donbass, se ce n'est les bandéristes au pouvoir à kiev, ces mêmes bandéristes qui assassinent leurs prisonniers politiques et qui ne sont coupables de rien? Assimiler Monsieur Poutine à Béria et à Staline est une ignominie. L'armée russe n'est pas présente dans le Donbass. Il suffit de comparer avec ce qui se passe en Syrie. L'intervention de l'armée russe se traduirait par la débandade de l'armée ukrainienne, voir sa destruction, comme celle de Géorgie.

Si cette personne devait être une représentante de l'"intelligentsia russe", alors pauvre "intelligentsia"! Les propos de Mme Richard-Favre correspondent parfaitement à la réalité.

Écrit par : Charles | 23/10/2015

Hélène,

Merci de vos réponses et merci d'avoir lu le texte intégral de l'interview de Svetlana Alexievitch.

Quant à mes appréciations de votre blog, il ne s'agit que d'une tendance.

Normalement je fais les jugements au cas par cas.

Quand on quitte le terrain de la culture et de l'art pour épouser une cause politicienne quelconque, on se déshumanise inévitablement, désespérément.

C'était l'idée principale de ma lettre nocturne « Des hommes et des robots » adressée à Dominique de Villepin via son réseau social « VillepinCom ».

A cause de cette lettre, j'ai été banni du réseau. Les robots ont gagné contre les hommes. Dominique de Villepin a perdu son pari...

http://republiquehumaniste.blogspot.ru/2011/10/des-hommes-et-des-robots.html

Écrit par : vlad | 23/10/2015

"In the beginning was the word"... Merci, Vlad. Ce sont les premiers mots de la Bible dans le testament de John. Tellement fort... Chaqu'un de ses disciples l'a vu et l'a décrit de sa propre façon... On voit des personnalités... Bon, je ne m'éloigne pas du sujet, car Madame ne sera pas contente! :)))

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 23/10/2015

"Nous, nous défendons notre territoire, etc, etc ! Vous avez d’autres questions ?"
Je n'ai aucune question, je ne fais que mettre en évidence votre discours révisionniste et bandériste. Le Donbass appartient aux habitants du Donbass dont vous ne faites pas partie, tout comme la Crimée appartient aux habitants de la Crimée. Vous ne défendez nullement votre territoire qui n'est pas attaqué. Vous massacrez des civils. Vous ne faites aucun progrès et parler de raison dans votre discours sans queue ni tête, c'est vraiment trop drôle. Une des vôtres:
http://arretsurinfo.ch/la-carriere-de-kalachniblonde-ex-egerie-nazillonne-de-elle-sacheve-au-mitard/
http://www.les-crises.fr/quand-elle-fait-de-la-pub-pour-les-neonazies/
Vinnitsa serait-il dans le Donbass?

Écrit par : Charles | 23/10/2015

Charles, c'est tous ce que vous avez retenu de mon message? C'est bien dommage. Je dois constater que votre cas est vraiment grave.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 24/10/2015

Monsieur Vlad,

Vous écrivez: "soyez un peu plus modeste dans vos propos.
L'habitude non contrôlée d'écrire des lettres ouvertes à tout va se transforme souvent en manie de grandeur."
Encore et toujours votre prétention de donner des leçons à tout le monde... Question modestie, vous vous posez un peu là: faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais. Et en essayant de justifier le "je m'excuse", vous montrez encore une fois que ce n'est pas la politesse qui vous étouffe:
http://www.academie-francaise.fr/fanny-m-france
"C’est la personne offensée qui excuse ou non celui qui l’a offensée."
Impolitesse et immodestie vont souvent ensemble. Tout le contraire de notre hôte.

Écrit par : Charles | 24/10/2015

La Genèse, à propos des "premiers mots de la Bible"! qui appartient à la même tradition littéraire mésopotamienne que l'épopée du héros Gilgamesh par le récit du vol d'un fruit, comme il arriva également en Egypte à propos des fruits d'un arbre n'appartenant qu'à un pharaon - fruits visés par les épouses des prêtres égyptiens d'alors - est le fondement des codes juridiques selon lesquels voler est un délit.
On peut s'emparer d'un bien qui ne nous appartient pas comme d'un blog par de moyen ou l'alibi de dits "commentaires" tout en ne respectant en rien pas plus l'auteure du blog que l'ensemble des lecteurs...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/10/2015

Madame SOSHYNSKA, à Charles de vous répondre.

Je vous rappelle, néanmoins, que vous êtes priée de faire bon usage de l'accueil qui vous est réservé ici. A l'évidence, il vous est difficile de réaliser que vous n'êtes pas, sur ce blog, en terrain conquis.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/10/2015

Madame Richard-Favre, avec tout mon respect à votre blog et à tous les participants, je dois constater, que vous n'êtes pas objective à 100%. Vous pénalisez certains dans ce blog et vous semblez ne pas percevoir des comportements inacceptables d'autres personnes. C'est quoi cette politique de censure sélective? Vous le trouvez digne lorsqu'on m'abuse ici avec labelling 'nazi' ? Ca fait au moins 10 messages et vous les laissez passer. Vous êtes personnellement d'accord avec ça? Je vais vous citer aussi d'autres exemples pour rafraîchir votre mémoire:

"Любовь, ты тупа???? Русские в Донбасе, идиотка, это не таджики в Москве. Иди отсюда со своим гуглом, почитай историю." / "L'amour t'es débile toi? Les Russes en Donbas, toi, idiote, ce ne sont pas des tadjik à Moscow. Piss off avec ton Google, vas lire l'histoire" écrit par Tatiana à Любовь Шапорина

"Cyborgs salopards" écrit par Gabor Fonyodi

etc, etc

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 24/10/2015

Myriam Belakovsky,

"On peut s'emparer d'un bien qui ne nous appartient pas comme d'un blog par de moyen ou l'alibi de dits "commentaires" tout en ne respectant en rien pas plus l'auteure du blog que l'ensemble des lecteurs..."

Madame, est-ce que je peux qualifier cela de pathétique ?

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Poliment, j'écris plus haut que des répliques de Kateryna SOSHYNSKA, sans parler de sa requête des données personnelles des participants, frôlent la provocation. Cette fois, je dirai sans révérences: c'est de sa part la provocation politique pure et simple. Personne n'ignore l'existence en Ukraine actuelle sous l'occupation bandériste des listes contenants les noms des opposants, dont celui de Oles Bousina et des autres vaillants Ukrainiens qui sont déjà assassinés par ce régime.

Écrit par : Denisova | 24/10/2015

Myriam Belakovsky,

C'est sûrement pour cela que le Code d'Hammourabi n'était pas ouvert aux commentaires. Ne pense-vous pas ?

Écrit par : Billy the Plouf | 24/10/2015

Votre manière de vous adresser à Myriam Belakovsky, vlad, n'a rien de "pathétique".
Elle est juste arrogante.

Quant au Code d'Habbourabi, Billy the Plouf, merci d'en traiter, le cas échéant, dans un sujet qui lui serait plus approprié.

Madame Belakovsky vous répondra à chacun si elle le souhaite et on en restera là.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/10/2015

Denisova,

A qui vous adressez-vous quand vous écrivez ceci ?

"Poliment, j'écris plus haut que des répliques de Kateryna SOSHYNSKA, sans parler de sa requête des données personnelles des participants, frôlent la provocation".

Si c'est à tout le monde, c'est aussi à moi donc je juge nécessaire de vous répondre. Rapidement.

Vous vous imaginez peut-être de lutter contre les « banderistes », mais votre façon d'écrire et de vous exprimer me fait penser pense plutôt à NKVD ou aux troïkas staliniens:

« Camarade Pierre a commis une faute morale grave - exclure du Parti, camarade Paul s'est converti en Christianisme sur le chemin de Damas - crucifier , camarade Kateryna SOSHYNSKA a fait une requête des données personnelles des participants et a bandérisé par dessus le marché – envoyer dans les camps de rééducation du peuple»....

Quant aux données personnelles il me semble que c'est votre cher camarade Johann qui a révélé publiquement ici le profil Viadeo de Kateryna.

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Hélène Richard-Favre,

Vous reprenez votre comportement habituel, hélas.

Rien ne vous oblige de publier les commentaires de Myriam Belakovsky quand ils sont complètement hors sujet et contiennent des allusions, et donc susceptibles de provoquer une réaction quelconque de la part des autres.

Vous le faites et quand je lui réponds gentiment même si en me moquant d'elle (j'ai le droit), vous intervenez à votre tour pour me juger, voir insulter. A quoi bon ? Soit vous me censurez, soit vous laissez mon interlocutrice me répondre. Vous échouez complètement dans le rôle de la directrice d'école.

Il me semble que vous n'arrivez plus à comprendre ce que j'écris...

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Madame Richard-Favre,

Selon le principe de ne pas nourrir les trolls, je ne répondrai pas à un "commentaire" de deux lignes qui ne présente aucun argument, mais uniquement une attaque personnelle.

Par leurs propos ces gens se jugent et se condamnent eux-mêmes. Idem pour Vlad. Le respect se mérite.

Écrit par : Charles | 24/10/2015

Charles, je dois constater une violation de copyright! Vous avez reproduit mot à mot mon commentaire à Madame Denisova qui s'agit de la nécessité de l'argumentaire dans le message! Vous êtes capable d'apprendre des choses, quand même! C'est étonnant!

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 24/10/2015

Dernier - je l'espère - commentaire sur le "je m'excuse".

Le verbe excuser vient du latin excusare qui lui-même est former de ex et de causare. C'est-à-dire pour "s'excuser", se mettre hors de cause, se disculper, se justifier. Depuis quand "je m'excuse" ou autrement dit "je me disculpe" est-il faire amende honorable? Cela revient à dire: ce n'est pas moi! Quelqu'un de poli demandera pardon, battra sa culpe, c'est-à-dire commencera par reconnaître sa cause ou sa faute. La langue français n'est pas moins subtile qu'une autre et Madame Richard-Favre la maîtrise très bien contrairement à certain donneur de leçons qui prend pour argent comptant ce qu'il peut trouver dans un wiktionnaire pour le moins douteux.
http://www.cnrtl.fr/etymologie/excuse//1

Écrit par : Charles | 24/10/2015

Vlad,

Vous êtes extraordinaire! C'est Madame Belakovsky que j'aurais dû censurer?

Et vous vous trouvez aimable envers elle?

Madame Belakovsky a son style et son propos est tout à fait dans le sujet que vous squattez pour venir rendre vos sentences et vos jugements.

Cela dit ce sujet de blog concerne une lettre ouverte et des propos tenus par une écrivain qui a été couronnée du Prix Nobel de littérature.

Ces propos ont visé votre pays, la Russie et 86 % de ses citoyens.

Ces propos, vlad, nombre de vos compatriotes les ont non seulement entendus prononcer par Madame Aleievitch mais les ont lus.

Et figurez-vous que seul le HuffingtonPost ne les a pas relayés mais la quasi totalité des médias occidentaux.

Alors si vous souhaitez revenir au sujet traité ici, il serait peut-être bon de vous informer avant de vous exprimer et de dérouler vos accusations comme vous vous y êtes employé.

Encore une fois, vous avez su, en son temps, être bien plus constructif et intéressant qu'à venir désormais distribuer vos bons et vos mauvais points en juge que vous n'avez pas à être ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/10/2015

La haine impuissante de vlad envers l'URSS victorieuse est explicable provenant d'un bandériste. Néanmoins, le spectacle de l'hystérie masculine est tellement pénible pour tout spectateur et surtout pour toute spectatrice.

Écrit par : Denisova | 24/10/2015

@Charles///

"Idem pour Vlad."

A quoi ça rime, cher monsieur ? Duquel de mes commentaires de deux lignes est-il question dans vos "vociférations" ?

Vraiment, ce que vous vous obstinez à faire à mon égard sur ce blog de Madame Richard-Favre, ça s'appelle un harcèlement.

Vous commencez à me porter préjudice et en mon nom à tout un projet dont le but officiel est d'aider les peuples de la Crimée et de l'Ukraine pendant la période transitoire.

Je ne vous dois strictement rien, c'est vous qui agissez parfaitement en troll jusqu'à la preuve du contraire car vous n'avez pas le courage de décliner votre vraie personnalité.

Par ailleurs, le sujet ici ne concerne que la Russie, Biélorussie et l'Ukraine.

Donc je vous demande pour la dernière fois de me laisser tranquille.

Vladimir A. Trofimov,

Citoyen russe et français.

Chef du Projet russo – franco – américain « La République de Lavande ».

Le 24 octobre 2015, Moscou

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Décidément l'air roboratif ukrainien ne convient pas trop bien à notre passionaria avec trois "$"... Non seulement elle n'a rien à dire, si ce n'est de l'invective et des borborygmes, mais en plus, elle se croit obligée de se moquer de Madame Favre. Bien sûr, intellectuellement elle a un QI de bulot trop cuit, mais en plus elle ne se rend pas compte, de la chance qu'elle a, de pouvoir participer à ce blog, grâce à l'extrême tolérance de Mme HRF. C'est vrai qu'ici on a vu défiler de gros débiles, de gros fachos et de grosses nullités, pour qui le fait de participer à ce blog était la marque de leur plus haute réussite. Mme K. Soshynka fait partie de cette dernière catégorie. Elle se plaint que l'on s'intéresse pas assez à l'étendue de ses connaissances et encore moins à sa réflexion dont la profondeur et l'étendue n'a d'égale que celle de BHL et de Poroschenko réunis! Puisque qu'elle aimerait qu'on l'interroge sur le fond de sa pensée, je vais faire un effort surhumain et je vais lui poser la question suivante: "comment a-t-elle trouvé le sobriquet de Putler?" Au delà de l'extrême drôlerie du sobriquet en lui-même, auquel évidemment personne n'a pensé, car bien loin de l'idée occidentalo-fascisto-ukrainienne de comparer V. Poutine à Hitler, je serai intéressé à connaître sa pensée profonde voire sa profonde pensée, voire sa vaste culture générale en nous expliquant tous les points communs à ces 2 personnes. Au plaisir de découvrir votre érudition...tout en regrettant que l'Académie des grands hommes ukrainiens (mais y en a-t-il?) on ne vous a pas encore réservé la place d'honneur!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/10/2015

Monsieur Charles,

Voulez-vous bien arrêter d'embêter M. Vladimir A. Trofimov,

Citoyen russe et français.

Chef du Projet russo – franco – américain « La République de Lavande ».

Vous vous rendez compte que si à cause de vous il ne peut sauver l'Ukraine du naufrage, à cause de vous, nous allons nous retrouver avec des centaines de milliers de migrants supplémentaires, dont on arrive même pas à lire l'écriture! Alors il faut absolument qu'il réussisse son projet de portée cosmique, V. Poutine et B. Obama vous en seront éternellement reconnaissants et vous serez décoré du sautoir de l'Ordre de Saint Dagomirovitch III le bienheureux, et doté du côté étasunien du prix Spritzocola consistant en 14 palettes de colas de votre choix ainsi que d'un baril de Spritz apérol! Hips...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/10/2015

Gabor Fonyodi,

Et vous, vous avez quelque choses à nous dire ?

Car ce que vous écrivez le plus souvent rentre dans le cadre d'une définition formelle. Une logorrhée.

Maintenant, qu'en faire ce n'est pas à moi de me prononcer. J'ai pris la température, ce n'est déjà pas mal.

Mes heures sup ne sont pas payées.

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Vlad,

Par respect pour vous et pour ce que vous avez su être en des temps autres, je ne publierai pas vos précédents propos.

Salir un être comme vous vous y employez ne vous honore pas.

Et si ce blog et sa responsable vous sont à ce point détestables sinon pis encore, c'est être bien masochiste que de venir vous y exposer sauf à vouloir y exprimer tout le respect que vous portez à la personne humaine.

Bon vent à votre projet et que vos protégés puissent trouver en vous, le soutien que vous leur offrez.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/10/2015

Madame Richard - Favre,

Vous détournez le sujet encore une fois.

Le sujet ici est votre lettre ouverte que j'ai trouvée diffamatoire et insultante pour l'intelligentsia Russie: tout ça en deuxième degré en quelque sorte, donc doublement dangereuse.

Les autres Russes peuvent ne pas être d'accord avec moi, c'est leur droit.

Mais il suffit qu'il existe un seul Russe (moi en l’occurrence) qui considère CONSCIEMMENT votre démarche déloyale pour que vous devriez le respecter car à partir de ce moment là ça se transforme en un désaccord interne russo - russe et vous n'avez rien à y faire, vous n'êtes pas Russe.

Et ce n'est pas la peine de me donner les chiffres de vos soutiens.
Car au delà des chiffres il y a le droit et la vérité.

Je suis formel, dans leur intégralité, les propos que Le Huffington Post cite chez Svetlana Alexievitch sont fausses.

Pire, trafiqués de façon très savante avec un seul but de semer la haine et le chaos dans les coeurs des Russes.

Dans votre dernier commentaire, vous me faite montre d'un mépris que je ne mérite absolument pas. A savoir, vous dites:

"vous squattez mon sujet de blog".

Alors, Madame, je me sens obligé de répéter,

"Je vous accuse formellement d'insulter et de diffamer publiquement Svetlana Alexievitch, une grande écrivaine soviétique, biélorusse et russe, et, dans sa personne - d'insulter et de diffamer toute notre intelligentsia russe qui, à tous les temps, incarnait la conscience du peuple russe."

Vous n'avez pas répondu sur le fond à mes accusations en évacuant le problème avec votre promesse d'aller voir notre Prix Nobel 2015 l'année prochaine.

Comment peut-on porter des accusation si graves à quelqu'un sans même l'avoir écouté (ni lu le texte intégrale ses propos )?

Sans parler qu'il s'agit des propos en langue étrangère que personne chez vous ne maitrise vraiment et que l'ensemble des propos est suffisamment long et profond, dans la bouche d'une écrivaine en plus.

Se baser sur un (ou même quelques) média internet au solde d'Occident prêt à tout salir et provoquer des conflits internes dans le "monde Russe » signifie de collaborer avec ces médias.

La guerre en Ukraine en est exemple – elle est montée en grande partie par les forces extérieures...

Et maintenant vous me faites un procès à moi, Madame.

Pourtant à vos débuts, vous étiez beaucoup plus modeste – votre rôle, selon vos propres dires se limitait à combattre les médias occidentaux dans leurs mensonges.

Bien à vous.

Vladimir Trofimov

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Hélène,

Quand vous écrivez "c'est être bien masochiste que de venir vous y exposer" vous oubliez qu'à la différence de vous et de beaucoup d'autres, je ne viens pas ici me défouler ou chercher une reconnaissance quelconque ou encore auto-pratiquer une psychothérapie quelconque par l'écriture.

Non.

Je ne suis pas au chômage et mon but est clair. Il est dans le domaine de l’intérêt général et nulle part ailleurs.

C'est pourquoi probablement que vous avez du mal à me suivre dans ma démarche.

Et ne vous n'inquiétez pas, je sais répondre au coup par coup ou mettre les mains dans le cambouis quand c'est nécessaire.

Écrit par : vlad | 24/10/2015

Excusez-moi pour cette remarque mais ces deux commentaires de vlad... si j'ose dire, ne sont-ils pas écrit par quelqu'un en état d'ivresse? C'est la seule explication que je trouve. Encore une fois, quelle scène pénible...

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 25/10/2015

Hélène,

Même mis à part le fait que vous vous êtes fiée à un montage sémantique du Huffington Post, dans l'absolu, je ne comprends pas qu'est-ce que vous permet de dire que Madame Alexievitch a menti ? Parce que peut-être connaissez- vous la Russie, la post - URSS et l'homme russe mieux qu'elle ?

Dans sa réponse où apparait ce fameux chiffre 86 %, son fil conducteur était l'homme rouge, la métaphore du bourreau et de victime abimés par le système à proportions égales.

Il fallait vraiment l'écouter, voir comment elle cherchait une bonne formule.

A l'époque, Inna Doulkina de Courrier de Russie a écrit un article bien « osé » pour la presse politiquement correcte où elle parlait de nous autres Russes restés « en vie » après un siècle des massacres, des pertes des meilleurs d'entre nous.

Suite à la guerre civile, on a perdu nos élites, notre noblesse, nos meilleurs cadres, ensuite, dans les années 30, c'était une génération des délateurs qui a survécu, les autres, le plus brillants et capables étaient fusillés ou envoyés dans les camps.

Pendant la deuxième guerre, c'est encore les meilleurs d'entre nous qui ont laissé leurs vies pour la victoire.

Dans les années 80, 17 millions de membres du PCUS avec le KGB tout ronronnant trahissent les idéaux de l'URSS en espace de quelques années – il suffit juste un couple des secrétaires généraux achetés par l'Occident pour achever le malade.

Dans les années 90, après la chute de l'URSS – la règne des mafias, le pillages des ressources du pays, la fuite des cerveaux, la baisse de la population, l'alcool , la drogue.

Ne pensez-vous pas qu'il ne peut pas y rester grande chose d'humain dans l'homme qui a survécu tout ca, que le génome du peuple a pu être fortement touché par ces cataclysmes presque génocidaires?

Quand c'est toute une euphorie après le référendum en Crimée qui s'installe, quand on voit ce slogan « Крым наш! » - « La Crimée est la notre! », quand au fur et à mesure, la doute s'installe, une déception débarque, les prix montent...

Quand, le 18 aout 2015 – un an et demi après le référendum (sic!!)-, lors du Conseil de Sécurité convoqué de façon extraordinaire à Sébastopole, le Président russe déclare officiellement que la corruption bat tous les records en Crimée.

Quand, après avoir vécu un an et demi sur le terrain, on se rend compte que tout est dans le partage des pouvoirs entre les mafias de Kiev, de Donbasse et de Crimée et que les « mafiosos » criméens n'ont pas changé leur nature mais juste ont retourné leur vestes politiques.

Ne pensez-vous vous pas, chère Hélène, qu'il peut y avoir quelque chose du vrai dans l'imaginaire fort débordant du Prix Nobel 2015 concernant ces chiffres affolants:

86% de la population serait tous les descendants des bourreaux et des victimes de l'archipel Goulag ?

Je ne sais pas quel chiffre exacte peut être vrai, je n'ai aucun moyen de le vérifier. Peut-être que Svetlana Alexievitch est soumise à une propagande quelconque qu'elle n'arrive pas à contrôler elle-même.

Tout est possible.

Mais pourquoi crier à l'outrage quand l'écrivaine biélorusse écrivant en langue russe a bien dit qu'elle aimait les peuples russes, ukrainien et biélorusse.

Les peuples frères ou un seul peuple divisé en trois – quelle différence après tout?

Écrit par : vlad | 25/10/2015

Hélène,

Est-ce que ce soit-disant commentaire

"Excusez-moi pour cette remarque mais ces deux commentaires de vlad... si j'ose dire, ne sont-ils pas écrit par quelqu'un en état d'ivresse? C'est la seule explication que je trouve. Encore une fois, quelle scène pénible...

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 25/10/2015 "

apporte quelque choses aux débats ?

Alors bon courage pour la suite de votre censure sélective!

Écrit par : vlad | 25/10/2015

@Vlad

Avec patience et courtoisie Madame Richard-Favre vous a clairement dit qu'elle rencontrera Madame Svetlana Alexievitch ce qui ouvre la porte à un futur dialogue où s'il le fallait, avec évidence, Madame Richard-Favre reviendrait sur son article présent.

Vos accusations concernant Madame Richard-Favre donnent à penser, Vlad, soit que vous avez un problème soit que vous êtes un troll.

Madame Richard-Favre, que je ne connais pas personnellement, n'a pas à recevoir de leçon de moi mais puisque l'occasion en est donnée: ne jamais répondre aux trolls sans quoi il ne vous lâchent plus.

Les lignes qui suivent non directement en rapport avec l'article de Madame Richard-Favre mais puisqu'il était plus haut dans les commentaires question de la Genèse il faut savoir que l'histoire d'Adam et d'Eve glanée en cours de pérégrinations n'est par le fondement du judaïsme lequel est "l'Appel de Dieu" à Abraham.

Dans les évangiles, par Jésus, une allusion à la "faute d'Adam" avec, pour nous, l'invitation à nous demander si la faute d'Adam est celle d'avoir mangé du fruit défendu ou, d'Adam à Dieu: "Ce n'est pas moi, c'est elle"! d'avoir trahi sa compagne, Eve?
Par peur désolidarisation et lâcheté d'Adam exactement comme un enfant pris en faute: ce n'est pas moi c'est...!

Un dernier mot: nos amis musulmans ne doivent plus accepter qu'on leur interdise d'interpréter également par eux-mêmes le coran en allant demander l'éclairage de leur imam.

Il faut jamais en son "for intérieur" oublier de penser par soi-même.

Y compris, pour en revenir à cet article, lorsqu'il s'agit de l'ouvrage ou du livre d'une femme écrivaine.

Liberté d'expression n'étant pas blasphème.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/10/2015

"Quant au Code d'Habbourabi, Billy the Plouf, merci d'en traiter, le cas échéant, dans un sujet qui lui serait plus approprié."

Je suis prêt à faire preuve de bonne volonté, mais cela dépendra aussi de vous, Ma'me Richard-Favre. Car, sans vous faire de reproches, cela fait un bout de temps que vous n'avez pas consacré de sujet aux antiquités mésopotamiennes. Comprenez qu'on s'impatiente...

Écrit par : Le petit plouferon rouge | 25/10/2015

Myriam Belakovsky,

vlad n'est pas un troll. Il lit ce qu'il veut, comme il veut et écrit ce qu'il pense et qui correspond à ce qu'il a en tête.

Il déforme ce que j'écris, vous l'avez relevé à juste titre.

Ce qu'a déclaré Madame Alexievich et qui a été relayé par tous les médias vu qu'elle s'est exprimée en conférence de presse, vlad le refuse.

Soit.

Ci-dessus, par ailleurs, il cite un excellent article rédigé par la non moins excellente Inna Doulkina, article que j'avais non seulement lu mais moi-même signalé à tous les détracteurs de la Russie qui ignorent une bonne partie de son Histoire.

Vlad a besoin de dire, ici, qu'il sait, vlad a besoin, ici de prendre la défense de Madame Alexievich, vlad a sans doute aussi besoin de dénigrer ma démarche et ma personne.

Puisse-t-il y trouver du réconfort et de la satisfaction si tel est son but.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/10/2015

As I am being constantly silenced by Madame Richard-Favre: ça fait plusieurs messages qu'elle refuse de publier et en même temps elle encouragent les autres cracher des insultes, je quitte votre blog. C'est la fête maintenant pour vous!

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 25/10/2015

Kateryna SOSHYNSKA,

Merci de votre visite et désolée de n'avoir pu vous laisser le contrôle de ce blog.

Je pense que vous aurez eu tout de même le temps de nous faire comprendre tout le bien que vous en pensiez.

Cela dit, Gabor Fonyodi aura à se passer de la réponse à la question qu'il vous a posée dès lors que la seule réponse que vous avez trouvé à lui donner -et que je n'ai en effet pas estimé utile de publier- était de l'enjoindre à l'autonomie et de l'inviter à entrer deux noms de personnalités sur Google pour découvrir tout ce qui y était lié.

Quant à l'autre commentaire que j'ai supprimé, il visait Madame Belakovsky à laquelle vous vous êtes permis de vous adresser de manière inadéquate sinon bien cavalière.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/10/2015

Madame Hélène,

J'ai énormément du travail avec mon Projet "La République de Lavande", les gens m’attendent, les gens m'appellent, mais je ne peux pas ne pas réagir à ceci:

"Vlad a besoin de dire, ici, qu'il sait, vlad a besoin, ici de prendre la défense de Madame Alexievich, vlad a sans doute aussi besoin de dénigrer ma démarche et ma personne. Puisse-t-il y trouver du réconfort et de la satisfaction si tel est son but."

§1

Je vous ai déjà dit plus haut que mon but se situe dans le domaine de l’intérêt général. Ni votre personne, ni votre démarche n'en font pas partie. Faut-il encore nous préciser en quoi consiste votre démarche.

§2

Votre "vlad a besoin" me fait penser à "moi président", donc je m’abstiendrais de commenter.

Mais rassurez-vous, Vlad sait beaucoup de choses beaucoup plus même que le Président russe et Vlad n'a aucune attention de se taire.

§3

Calmez-vous, vous n'êtes pas au tribunal ici, on ne vous juge pas, c'est vous qui est le juge, c'est vous qui jugez.

Écrit par : vlad | 25/10/2015

Le silence est d'or.

Madame Richard-Favre,

J'admire et je loue votre patience, votre lucidité et votre abnégation. Tout autre commentaire devient inutile.

Écrit par : Charles | 25/10/2015

"Kateryna SOSHYNSKA,

Merci de votre visite et désolée de n'avoir pu vous laisser le contrôle de ce blog." - signé Hélène Richard-Favre

Kateryna, j'ai honte pour cette Suisse si arrogante et hypocrite. Et maintenant devenue mégalomaniaque.

Écrit par : vlad | 25/10/2015

"Le silence est d'or.", oui Charles, c'est pour ça "As I am being constantly silenced by Madame Richard-Favre...,
Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 25/10/2015 "

Écrit par : vlad | 25/10/2015

Les Russes, mais réveillez vous, on massacrait Soljenitzine, à l'époque bien lointaine déjà; maintenant on le vénère, mais maintenant, à sa place, on massacre Alexievich!

Vous avez chaque fois besoin de massacrer quelqu'un ? Quelle race des délateurs et des bourreaux!

Écrit par : vlad | 25/10/2015

Dites, si on se cotisait pour que notre "vlad" nous lâche la grappe, va-t-il partir? Comme le dit Madame HRF, il est maso, car avec tout le boulot qu'il a et les secrets cosmico -interplanétaires qu'il détient, pourquoi condescendre à venir au milieu de ces Suisses ignares, arrogants et hypocrites? Perdre son temps au milieu de mécréants qui ne reconnaissent pas ce génie si méconnu, mais tellement aimé dans sa République de la Lavande qui le réclame à cors et à cris! Bon, une petite tisane à la lavande déstressante, une bouillotte sur la tête, un thermomètre dans...la bouche et au lit pour un petit dodo bien reposant pour notre vaillant russo-franco-soviétique!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 25/10/2015

"Quelle race des délateurs et des bourreaux!" écrit vlad qui s'autoproclame de l'intelligentsia russe (!?) à l'adresse des peuples de la Russie. Visiblement, lui et compagnie n'osent pas encore reproduire ouvertement le synonyme "die Untermenschen", trouvaille de leurs prédécesseurs...

Je n'ai qu'à saluer l'esprit de tolérance et de sérénité incomparable de Madame Hélène Richard-Favre tout en demandant, en tant qu'une Russe, son pardon à cause de ce personnage haut en couleurs brunes qui signe vlad.

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 25/10/2015

Gabor Fonyodi,

Vous, les Suisses, vous n'avez pas à faire de l'ingérence dans les affaires des autres pays, soit elle positive ou négative.

Sur l'internet, partout dans le monde, quand on évoque notre pays, on est obligé d'être présent.

Sa s'appelle la veille informationnelle.

Quant à vous personnellement, occupez-vous plutôt de votre site "SOS - complot mondial", vous y êtes plus utile.

Bien à vous,

Vladimir A. Trofimov

Chef du Projet russo – franco – américain « La République de Lavande »

PS: oui, comme toujours la Suisse est à la traine dans ce genre des projets sociales et humanitaires, ce qu'il compte pour elle avant tout c'est les banques.

Après Euler, on ne sait pas trop ce qu'elle a offert à l'humanité.

Écrit par : vlad | 25/10/2015

Tatiana Denisova,

Quand on parle à quelqu'un on lui regarde dans les yeux, quand on vient sur un blog et l'on commente, on s'adresse à quelqu'un personnellement.

Vous n'avez pas le courage, ni l'éducation, ni la franchise pour le faire ?

Et puis, est-ce que vous avez quelque chose à dire d'intéressant autre que de commenter les autres participants du blog?

Enfin, je suis Russe et je vis en Russie, vous, on ne sait pas ce que vous foutez en Belgique.

Écrit par : vlad | 25/10/2015

Tatiana Denisova,

Soyez assurée que les propos de vlad ne concernent que lui.

De retour de Moscou, je confirme que cette lettre ouverte que j'ai adressée à Svetlana Alexievitch a été saluée comme un acte important.

A vous qui avez porté à notre connaissance, ici, le fait que cette lettre ait été citée dans l'émission très populaire d'Alexey Pouchkov, à mon tour de partager avec vous et qui le souhaitera, cet interview qui m'a été demandée par la chaîne de télévision russe LifeNewsTV:

http://lifenews.ru/news/166036

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/10/2015

Chère Hélène Richard-Favre,

je vous remercie cordialement et je vous présente mes félicitations, j'ai regardé cet interview avec le plus grand intérêt et sympathie!

Tatiana Denisova

Écrit par : Denisova | 25/10/2015

En même temps, un blog c'est personnel ...

"As I am being constantly silenced by Madame Richard-Favre: ça fait plusieurs messages qu'elle refuse de publier et en même temps elle encouragent les autres cracher des insultes, je quitte votre blog. C'est la fête maintenant pour vous!
Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 25/10/2015"

Et une de moins ... une !

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 25/10/2015

Monsieur Vlad,

Si vous avez connaissance de cas de corruption en Crimée, je vous suggère d'écrire directement à Madame Natalia Poklonskaya:
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/crimee-qui-est-natalia-poklonskaya-149689

Clins d'oeil:
http://hugelolcdn.com/i700/256658.jpg
http://cs607620.vk.me/v607620015/33e5/0yeFPFHYBKs.jpg

Écrit par : Charles | 25/10/2015

Signé d'un TARTUFFE EN JUPON qui prend des grands airs nobles et indignés. Vaguement universitaire à Genève. Poutineuse par revanche et dépit et pour faire l'intéressante au fond de son canton, cette obscure dame franco-suisse à enfin trouvé l'occasion d'exister un peu.

"Mais vous qui déclarez faire de la lutte contre le mensonge le fer de lance de votre combat, comment pouvez-vous estimer que la Russie en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass?
Madame, avec pareils propos, vous êtes non seulement dans le mensonge mais dans l'outrage.
Avec respect,
Hélène Richard-Favre"

QUE C'EST BEAU !
Svetlana Alexievitch a parfaitement raison de dire qu'une très grande majorité de Russes se réjouissent des morts du Donbass. Le disant Svetlana Alexievitch ne fait que dire que le Roi est nu. Ce que le monde entier voit, elle le voit aussi et le dit.
Vous aussi Madame, vous éprouvez une joie malsaine à nous montrer ces images. Et les jours "sans" vous attristent bien plus que les jours "avec". Ces femmes éventrés, ces flaques de sang, ces bambins errants, ces vieillards coupés en deux, c'est votre petit fonds de commerce. Ces photos, vous en avez besoin. La feuille dans laquelle écrivez "arrêtsurinfo",
lorsqu'elle est en manque de photos trash sur le Donbass, ne se gêne pas pour en inventer. Elle montre sans vergogne des photos bidonnées et mises en scène, des photos d'autres conflits, vieux de 20 ans qu'"arretsurinfo" fait passer pour des photos actuelles du Donbass.
Pas une seule fois cette feuille n'indique les sources. Ni ne les vérifie.
Vous êtes malhonnête, Madame.

Écrit par : Saint-Mihiel | 26/10/2015

Saint-Mihiel,

En voici, un beau pseudo! Celui d'une ville située dans la Meuse, si je ne suis pas, là encore, "malhonnête"...

"Saint-Mihiel", je vous cite:
"la feuille dans laquelle écrivez "arrêtsurinfo" , lorsqu'elle est en manque de..."
doit-on lire "la feuille dans laquelle vous écrivez "arrêtsurinfo", lorsqu'elle est en manque de..."?

Autrement dit, dois-je comprendre et apprendre par le même temps que j'écrirais dans cette "feuille"?

Non, "Saint-Mihiel", je n'écris pas dans cette "feuille". Si mon nom y apparaît, c'est que sa responsable, Silvia Cattori reprend les sujets écrits sur ce blog.

Cette nuance a sans doute dû malencontreusement échappé à votre honnêteté. Rien de grave sinon que je n'ai rien à voir avec cette "feuille" et que je n'ai pas l'honneur de connaître sa détentrice et rédactrice susnommée.

Pour le reste, votre sens de la formule et ses quelques trouvailles assez originales, il faut le dire, donnent le ton à un propos qui dénote un sens aigu de l'observation.

J'espère que les habitants de Saint-Mihiel, dans la Meuse, s'y reconnaîtront dés lors que vous vous appropriez le nom de leur ville.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 26/10/2015

Merci, Charles!

Effectivement, Madame le procureur de la République de Crimée est très belle.

Quant aux démarches à suivre dans les cas avérés de la corruption, il y a beaucoup de possibilités.

Dans le cadre du projet «La République de Lavande», un grand sous-projet du niveau « ministériel » est initialisé.

Son objectif sera faciliter une collaboration citoyenne avec les forces d'ordre, les journalistes etc. dans le domaine de lutte contre la corruption, le sabotage et la bureaucratie en Crimée.

Vous pouvez m'écrire sur Facebook https://www.facebook.com/nuitsblanches.neiges


Je vous remercie encore une fois de votre information.

Cordialement,

Vladimir Trofimov

Écrit par : vlad | 26/10/2015

"Si mon nom y apparaît, c'est que sa responsable, Silvia Cattori reprend les sujets écrits sur ce blog."

Et vous n'avez pas peur que cela vous porte préjudice à force ?

Écrit par : Plouf s'inquiète | 26/10/2015

Eh voilà, on se débarrasse j'espère définitivement de la triple "$", nous voilà avec un nouveau vaillant défenseur des criminels de guerre ukrainiens. Ces attaques continuelles contre Mme. HRF prouvent si il en était encore besoin que son blog dérange énormément les amis de l'OTAN et bien d'autres et de l'utilité de celui-ci! Alors pour faire court, je dirais que si Mme HRF n'existait pas il faudrait l'inventer! Et pour rajouter une couche supplémentaire au désarroi des salopards qui soutiennent les régimes pourris en Occident, en Ukraine et les terroristes du Moyen-Orient, voici encore une nouvelle qui a échappé à nos fins limiers merdiatiques, eux qui nous répètent que "ça ne va pas que les bombardements russes chassent les civiles de leurs maisons": http://fr.sputniknews.com/international/20151025/1019084369/refugies-regagnent-syrie-depuis-debut-des-frappes-russes.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 26/10/2015

Poliment, j'ai choisi d'écrire "frôlant la provocation" mais au fait, des répliques haineuses et russophobes de Kateryna SOSHYNSKA ,sans parler de son désir très suspect de connaître les données personnelles des participants à la discussion, c'est la provocation politique pure et simple, façon http://ukropnews.com/news/_6385.html.

Écrit par : Denisova | 26/10/2015

@Denisova

Votre lien ne fonctionne pas!

@Le Plouc

Et vous, vous n'avez pas peur que vos interventions débiles vous nuisent un jour?

Le G.F. un peu inquiet...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 26/10/2015

Heureusement que tout le monde n'est pas aussi intellectuellement limité que peuvent l'être des "Plouc" ou autres "Saint-Mihiel"... http://fr.sputniknews.com/international/20151026/1019090041/assad-syrie-ukraine-russie.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 26/10/2015

Certains commentaires se discréditant totalement par eux-mêmes, il devient totalement inutile de leur accorder la moindre importance.

Madame Denisova,

Votre lien donne une ereur 404.

Monsieur Vlad,

"Effectivement, Madame le procureur de la République de Crimée est très belle."
Là n'est nullement la question. L'important c'est qu'elle soit compétente, honnête et incorruptible. Il me semble qu'elle a la confiance de Monsieur Poutine. La jeunesse peut être également un atout.

Écrit par : Charles | 26/10/2015

Monsieur Charles,

« L'important c'est qu'elle soit compétente, honnête et incorruptible. Il me semble qu'elle a la confiance de Monsieur Poutine. »

Et Sergeï Aksionov (Сергей Аксёнов), le premier ministre de la République de Crimée, a-t-il également la pleine confiance de Monsieur Poutine ?

Car celons certaines sources, il paraît qu'Aksionov aurait des liens trop étroits avec le grand banditisme des années 90, en Crimée.

« в этой связи всплывают имена еще двух фигурантов криминально-политических публикаций в крымских СМИ середины 90-х годов: экс-лидера ОПГ «Башмаки», нынешнего главы партии «Союз» Льва Миримского и одного из руководителей Гражданского актива Крыма (а некоторые говорят, что спонсора, – прим. «НР») Сергея Аксёнова. »

http://vlasti.net/news/49221 , l'article paru le 16 juin 2009 sur le site « Vlasti.net ».

Il s'agirait entre autre de ses connaissances avec les membres d'ОПГ (*) «Сэ́йлем », groupe très connu en Crimée dans les mêmes années 90.

https://uk.wikipedia.org/wiki/ОЗУ_Сейлем (lien wikipédia en ukrainien)

Quant au fait de la compétence, l'honnêteté et l'incorruptibilité de Madame la Procureur de la République de la Crimée, je veux bien y croire.

(*) ОПГ = Oрганизованная преступная группировка, groupe organisé criminel.

Écrit par : vlad | 26/10/2015

Johann,

En réponse à Kateryna SOSHYNSKA vous écrivez:

"Parce que soutenir les nazis et les criminels de secteur droit, c'est avoir l'esprit sain? Les rivières de sang que vous mentionnez sont le fait de vos amis qui massacrent des civils en Novorossia et assassinent leurs prisonniers."

Tout d'abord, si j'ai bien compris, Kateryna SOSHYNSKA est une personne réelle qui exprime son avis, elle est Ukrainienne, elle parle de se qui se passe dans son pays, elle a son avis, il faut le respecter.

Vous, vous êtes juste un profil du lecteur sur ce blog. On ne sait rien sur vous, ni sur votre nationalité.

Ainsi on se pose des questions, par exemple pourquoi vous appelez le Président russe par son prénom et prénom patrimonial: Vladimir Vladimirovitch. Vous n'êtes pas son ami personnel que je sache. De toutes façons, dans le contexte de ce blog, je trouve ça très familier.

Donc ma question est la suivante.

Dites nous de quelle Novorossia parlez-vous? Ici, vu de Suisse, on ne vous comprend pas.
Est-ce que la Novorossia est un membre de l'ONU comme la Russie ou l'Ukraine ou bien c'est la future ex-Atlantide qui va bientôt submerger sur la surface de l'océan Atlantique ?

Éclairez - nous, SVP. Sinon, tout nous laissera à penser que vous étiez verbalement très agressif à l'égard d'une vraie, réelle Ukrainienne ici. Une jeune femme qui a perdu sa jambe et que Madame Hélène Richard-Favre évoque dans sa lettre vertement ouverte est aussi une Ukrainienne.

Finalement, pour l'instant et à défaut de votre réponse rapide, ce qu'on pourra constater c'est que par les temps qui courent, on fait beaucoup du mal aux femmes ukrainiennes quel que soit leur situation dans la vie et leur lieu d'habitation – Kiev, La France ou Donetzk.

Et expliquez-nous aussi, pourquoi votre cher Vladimir Vladimirovitch a refusé de reconnaître officiellement les résultats des élections en Donbass en mai 2014 ?

D'après mes sources, il considère toujours Donbass comme faisant partie d'Ukraine.

Par ailleurs récemment il a bien serré la main du Président Ukrainien.

Minsk – 2 ça vous dit quelque choses, Johann ?

Écrit par : vlad | 26/10/2015

"Par ailleurs récemment il a bien serré la main du Président Ukrainien."

Ah bon?

"Il" c'est le Président russe. Vous êtes au courant que les médias ukrainiens "découpaient" ces cadres afin que son peuple ne pouvait pas voir cette acte de "traîtrise" de la part de son président?

Écrit par : Cassandre | 28/10/2015

"Bien sûr, ce n'est pas mon blog, mais il est évident que pour ceux et celles qui ne lisent et ne parlent le russe, ce n'est pas évidant de suivre ce qui s'y dit, ce d'autant plus qu'il semblerait que parfois les insultes y volent bas, toujours dans la même direction!...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 19/10/2015 "

Gabor Fonyodi, comment savez-vous que les insultes volent toujours dans la même direction ( laquelle d'ailleurs) si vous ne savez pas lire en russe ?

Écrit par : vlad | 26/10/2015

Monsieur Charles,

Concernant votre erreur 404 essayez ce lien:

http://www.youtube.com/watch?v=_9L8rU_B1Eg

Sur la minute 49'45 de la séquence, on voit apparaître une image d'une première page du site de la Tribune de Genève www.tdg.ch, avec, en grands titres, l'article « Le Nobel de Littérature honore l'essayiste Svetlana Alexievitch ».

Pourtant le texte d'article est caché par une traduction en russe de cette lettre ouverte d'Hélène Richard-Favre.

Pour un spectateur russe tout apparaît comme si c'est l'article de la TdG qui était traduit en russe, donc comme si la lettre ouverte était publie par la Tribune de Genève.

La voix derrière le cadre fait persuader le téléspectateur dans son erreur. On l'entend dire que la lettre accusant Le Prix Nobel 2015 a été publiée sur le site de la Tribune de Genève.

Encore un petit ou plutôt un gros mensonge car le blog d'Hélène Richard – Favre est hébergé par le site des blogs appartenant à la Tribune de Genève et non par la TdG elle même: son adresse est blog.tdg.ch et non www.tdg.ch

Pourquoi mentir à ce point au spectateur russe ?

Parce qu'il fallait absolument démolir Svetlana Alexievitch ?

Et vous me direz après que ce n'est pas de la propagande ?

Ce seul mensonge me suffit pour ne pas croire au reste des médias officiels russes.

C'est à Hélène Richard-Favre et à elle seule d'essayer de comprendre où est la vérité dans ce qui se passe en Russie ou en Ukraine car elle est nourrie à 99 % par les images générées par les robots, pas par les hommes.

Il y a la carte que l'hôtesse de ce blog voit sur l'écran de son ordinateur et il y a le territoire où il faut avoir le courage d'aller pour voir tout avec ses propres yeux et entendre tout avec ses propres oreilles.

Écrit par : vlad | 26/10/2015

Charles,

Aucun rapport entre le lien de Madame Denisova qui dirige vers le traditionnel message "Erreur 404" et le lien que vlad soumet ici et qui renvoie à l'émission d'Alexey Pouchkov dont Madame Denisova avait indiqué le lien, le 18 octobre dernier par ce commentaire que je reproduis ci-après:

Bonjour,
je suis heureuse d'informer (?) les amis de la Lettre que Monsieur A. Pouchkov
dans son émission très populaire "Postscriptum" sur TVC, Russie parle de l'initiative de "l'écrivaine suisse Hélène Richard-Favre" avec beaucoup de compréhension et de sympathie. Ce sujet termine l'émission, à regarder, donc, à partir de 50.I2 env.

https://www.youtube.com/watch?v=xo60xmYKI-Q

"Постскриптум" с Алексеем Пушковым (17.10.2015) © ТВ Центр

Mes félicitations et mes respects, Madame.

Tatiana Denisova"

Vlad consacre beaucoup d'énergie à démontrer que "La Tribune de Genève" héberge mon blog alors que le commentateur évoque le fait que ma lettre ouverte a été publiée sur le site de "La Tribune de Genève". Vlad ignore, cependant, comment j'ai traité ce détail que j'avais remarqué avant qu'il ne vienne nous l'expliquer en long et en large.

Pour le reste, en russophone averti qu'il est, alors qu'il revient souvent sur ma méconnaissance de la langue russe, de la Russie et j'en passe encore, vlad donc, s'est bien gardé de vous traduire la suite du reportage concernant Svetlana Alexievitch.

Dommage mais bon, on ne peut pas se concentrer sur les détails à trouver dans les commentaires des intervenants de ce blog et de leur détentrice pour en discréditer la teneur et en même temps, poursuivre la noble projet dont il est le chef.

Et puis, il est vrai que les nombreux journalistes qui m'ont sollicitée pour leur accorder des interviews se sont tous trompés et ont menti à leur public en parlant de moi.

Alexey Pouchov, directeur et présentateur de l'émission "Post Scriptum" est une personnalité au parcours qui doit sans doute être insignifiant ou trop signifiant pour qui a eu besoin, ici, de venir exprimer tout le bien qu'il pense de ma démarche.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alekseï_Pouchkov

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/10/2015

"alors qu'il revient souvent sur ma méconnaissance de la langue russe"

Cette remarque vous a marquée.

Écrit par : Plouf est taquin | 27/10/2015

Plouf est taquin,

Autant que les vôtres, vous le savez :-)

Vous l'avez même relevé au sujet de Le Clezio, ci-dessus.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/10/2015

Allez-vous cesser de vous chamailler les uns les autres ? : grande perte de temps et d'énergie pour nous et pour vous. Vous vous éloignez du sujet : lettre ouverte !

Écrit par : Richard Kohler | 27/10/2015

D'ailleurs, M. Pouchkov dans son émission, comme aussi le célèbre journaliste Michel Léontiev, disent "la publiciste Aléksiévitch". A mon avis, le prix littéraire venant à une publiciste aurait pu en soi-même être un sujet de la discussion.

M'est-il permis de relater ici quelques réflexions d'ordre plus générale? Voici: le projet global de la domination anglo-saxonne ne trouve plus de serviteurs de l'envergure soljenitsyne-sakharov, des auteurs du projet sont forcés donc de ramasser de curieux champignons... à commencer par des délinquantes P-R.

Ceci dit, j'abandonne provisoirement le sujet de "la publiciste Alexievitch" pour me plonger dans les oeuvres de "l'écrivaine Hélène Richard-Favre" (expressions de M. Pouchkov.)

Tatiana Denisova

P.S. M. Porochenko boit aussi, paraît-il; récemment, à Odessa, il a étonné par ses propos des journalistes polonais. Tout comme nous ici sommes étonnés de certains propos de vlad.

Écrit par : Denisova | 27/10/2015

Mettre fin aux chamailleries?

Il est possible de déclarer "fermés" les commentaires.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/10/2015

Myriam Belakovsky,

Bien sûr qu'il est possible de "déclarer "fermés" les commentaires." Mais pourquoi priver les intervenant(e)s qui ont encore envie de réagir à ce sujet?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/10/2015

Pour info ...

"Bonjour, Ce blog est édité par Hélène Richard-Favre."

Seule qui peut prendre des décisions ...

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 27/10/2015

Hélène Richard-Favre,

en vous adressant à Charles (on ne comprend pas d'ailleurs très bien pourquoi ) vous dites

« en russophone averti qu'il est [vlad], alors qu'il revient souvent sur ma méconnaissance de la langue russe, de la Russie et j'en passe encore, vlad donc, s'est bien gardé de vous traduire la suite du reportage concernant Svetlana Alexievitch. »

Madame, tout d'abord, je ne suis pas obligé de traduire en français l'ensemble des émissions ou liens évoqués sur ce blog quand ils sont en russe.

Je vous ai déjà traduit un grand morceau de l'interview de Svetlana Alexievitch – vous n'y avez même pas réagi.

Ensuite, vous savez très bien que je suis Russe et je l'ai répété maint fois ici pour qui veut entendre. Dans ces conditions et surtout dans le contexte de votre lettre ouverte, je trouve méprisants voir insultants vos termes: « russophone averti ».

Enfin, quant à mon avis sur votre niveau de russe et du pourquoi de son évocation dans mes commentaires, je peux dire la chose suivante.

Oui, votre manque des capacités de vous exprimer librement en Russe ou de comprendre tout le sens des textes quant ils sont écrits par les gens lettrés et, à fortiori, le comprendre dans le cas de leur expression orale, donc ce manque nuit gravement à ce que vous répétez sans cesse qualifier de « votre démarche ».

C'est exactement ce qui s'est passé avec l'interview de Svetlana Alexievitch.

Avant d'écrire votre lettre ouverte, vous ne l'avez ni écoutée ni lue en russe. Vous n'en avez eu tout simplement ni du temps, ni de capacité, ni peut-être de volonté.

Même, dans le cas du niveau de russe vulgaire, votre absence de maitrise de la langue russe vous empêche de suivre les discussions sur les réseaux sociaux ou blogs russes.

Également, quand par le passé, vous aviez de nombreuses possibilités de me parler ou de m'écrire, vous vous refusiez de le faire en russe. Pourquoi ?

Donc, non seulement votre manque de connaissance de la langue russe (et de tout ce qui est russe d'ailleurs) vous a amené à blâmer aveuglement et injustement notre Prix Nobel de la Littérature, mais également à diffamer et à déshonorer publiquement Любовь Шапорина ( Ljubov' Shaporina).

En l'occurrence, pendant votre interview parue sur le site internet «24smi.org », à la question de la rédaction

« Dans la lettre vous écrivez que Svetlana Alexievitch a sa niche à elle ( critiquer les pouvoirs russes – NDLR) et vous avez votre niche à vous. Comment vous vivez dans votre « niche » ? Car certainement vous rencontrez des difficultés en défendant votre position ? »

vous avez répondu:

«Oui, bien sur. Si vous avez le temps, allez voir mon sujet de blog [La lettre ouverte] et lisez les commentaires de l'utilisateur «Любовь Шапорина». C'est à ce genre de réactions auxquelles je suis confrontée – des insultes et la diffamation..."

Original en russe:

Question: В письме Вы пишите, что у Светланы Алексиевич своя ниша (критиковать российскую власть – прим. ред.), а у вас своя. Как вам живется в Вашей «нише»? Ведь, наверняка, Вы сталкиваетесь с трудностями, отстаивая свою позицию?

Réponse: "Да, конечно. Если у вас есть время, вы можете зайти на мой блог и почитать комментарии пользователя «Любовь Шапорина». Вот примерно с такой реакцией я сталкивалась – оскорбления и клевета ....".

http://24smi.org/news/31596-ya-otkazalas-demonizirovat-ross_spect_ob.html

Hélas, votre comportement est devenu systématique, Madame.

Vous, sans comprendre réellement qu'est-ce qui se passe en Russie, y intervenez de la façon cavalière et ainsi portez préjudice à certains des Russes sans même comprendre ce qu'ils disent, ni le fond de leur pensée.

Et si comme vous dites, « Alexey Pouch [k] ov, [est venu] exprimer tout le bien qu'il pense de [votre] démarche. », alors, tout en sachant qu'il s'agit d'un homme du système, d'un ex- haut apparatchik de Gorbatchev reconverti sans vergogne en une nouvelle idéologie, vous avez reconnu, Madame que, d'une façon ou d'une autre autre, vous vous êtes vendue au Kremlin.

Sinon, il ne reste qu'une expression « un idiot utile » pour vous justifier sinon comprendre, expression que vous connaissez parfaitement, Madame.

Bien à vous,

Vladimir Trofimov

PS:

après tout ça il me paraît inutile de commenter votre stanza plein d'aigreur et de ressentiments.

« Dommage mais bon, on ne peut pas se concentrer sur les détails à trouver dans les commentaires des intervenants de ce blog et de leur détentrice pour en discréditer la teneur et en même temps, poursuivre la noble projet dont il [vlad] est le chef. »

Oui, Madame le projet « La République de Lavande » est noble parce qu'il est conçu pour servir les gens et être mené avec les gens.

Vous, vous ne savez que nous parler de votre « démarche», dont seulement vous et Monsieur Pouchkov connaissent le secret.

Écrit par : vlad | 27/10/2015

"Allez-vous cesser de vous chamailler les uns les autres ?"

Que voulez-vous, c'est la guerre.

Écrit par : Ploud prend un air martial | 27/10/2015

Madame Richard-Favre,

Vous avez bien meilleur cœur que moi.

Voilà tout.

Toutefois, à propos de ces "chamailleries", manque encore un intervenant: "Paix mes brebis!"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/10/2015

J'aime bien vlad, il critique les connaissances de russe de Mme. Richard-Favre, mais alors, il ne doit pas se relire, car au delà des fautes d'orthographe et de français à profusion, c'est du petit nègre, une logorrhée totalement indigeste et il me donne l'impression de devoir consulter au plus vite. Franchement, je pense que l'on est quelques uns à s'en foutre qu'il considère qu'il faudrait être Russe pour parler de la Russie. On en parle si on veut et ses interventions débiles au nom de la République de la Lavande sont du niveau d'un simple d'esprit. Je pense que l'on est gentils de ne pas se foutre de lui à chaque fois qu'il en parle, même si je me marre à chaque fois que je lis ça. Il vomit sur la Suisse mais ça ne l'empêche pas de participer à un blog qui est situé sur le site d'un journal suisse. Bref, c'est le neuneu russe du blog, comme dans chaque famille il y a l'idiot du village, chez nous, on a un "vlad"...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 27/10/2015

Gabor Fonyodi,

Les termes "idiot" ou "logorrhée" vous empruntez de mon vocabulaire de "petit nègre". Je les ai utilisé ici tout récemment. En particulier je parlais de votre logorrhée, mais je ne suis pas allé jusqu'à vous insulter (« consulter spécialiste »).

Je m'en félicité.

Vous ne comprenez donc pas qu'on est en train de vous passer des messages subliminaux ?

Des piqures de Saint-esprit ?

Vous êtes peu résistant à une lobotomisation toutes couleurs et touts angles confondus, mais ça passe avec le temps car à force on devient sage.

Je ne vais pas dire que, en l'état, vous êtes extrêmement vaniteux et bête non, je ne vais pas le dire parce que c'est certainement faux.

Écrit par : vlad | 27/10/2015

Ploud prend un air martial,

Si vous ne saviez pas, le verbe « se chamailler » prend son origine dans le nom de la commune française Chamalières, en Auvergne.

Au moins c'est ce que m'a expliqué VGE quand il m'a invité à une tasse du thé dans son château de Varvasse à Chanonat, le 10 mai 1981, pour qu'on discute un peu des relations franco – soviétiques en entendant ensemble l'annonce des résultats du deuxième tour des élections présidentielles en France.

A l'époque, j'étais juste un jeune et modeste agent des services des renseignements soviétix, en ma première mission de reconnaissance en France.

Je ne sais plus pourquoi il a commencé à parler de ça. Je crois parce que j'ai du dire quelque chose du genre « Vous vous êtes chamaillé dur avec Mitterrand.. ».

Mais c'est une vielle histoire tout ça. Monsieur Pouchkov n'était même pas au courant. Normal.
Il était en pleine promotion de sa thèse du doctorat soviétique d'histoire fraichement défendue. Il n'est pas à exclure que c'étaient les gens de Gorbatchev qu'il cherchait à approcher en premier lieu avec le but de leur proposer ses idées de futur perestroïka.

Curieusement, mais le sujet de sa thèse est resté un grand mystère pour les médias russes. Au moins, il paraît que le journal russe Kommersant n'y a pas eu accès:

http://www.kommersant.ru/doc/2159598

Écrit par : vlad | 27/10/2015

@vlad

Finalement, on ne sait pas trop qui est le plus vaniteux de nous 2, mais je me dis en vous lisant, que si vous étiez un agent secret soviétique, ce dont je doute très fort, ils devaient vraiment utiliser comme personnel, le restant de la colère de Dieu! A mon avis, vous êtes surtout un gros mytho! Et un petit conseil, essayez d'utiliser un correcteur orthographique français, parce qu'à certaines lignes vous arrivez à faire trois fautes de français, quand ce n'est pas d'orthographe. Donc, avant de donner des leçons de russe ici, ce dont on se fout, car on ne va pas aller vivre en Russie, même si j'apprécie énormément son Président, allez prendre quelques cours de français!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 27/10/2015

As soon as Gabor starts to criticize Vald's orthography, it's a sign that he has run out of arguments...

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 28/10/2015

Madame Richard-Favre,

Bien qu'ayant parfaitement compris de quoi il retournait et notamment le fait qu'il ait passé sous silence la fin de l'émission, je vous remercie de vos précisions qui vont dans le sens exact de ce que je pense. J'aurais évidemment pu une nouvelle fois mettre en évidence sa façon de tordre les faits, ses "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais", ses "vous méchants, moi gentil", mais je continue à penser que "le silence est d'or".

Écrit par : Charles | 27/10/2015

Gabor Fonyodi,

Vous n'êtes pas obligé de traquer tous mes échanges avec les autres ici, mais apparemment ma personne vous intrigue tellement...

Donc que vous dire ?

Vous avez vos mains droite et gauche j'espère, mais je suis sur que vous êtes amputé de la troisième main qui s'appelle le sens de l'humour. Et croyez-moi, ça vous manque cruellement.

Ressentez-vous au moins quelquefois des douleurs fantômes « en provenance » de votre troisième main disparue ?

Car, dans ce cas, tout n'est pas définitivement perdu. Le cerveau n'est pas touché.

Quant à l'imagination, ici, fantôme ou pas fantôme vous n'avez vraiment aucune chance.

Donc, à défaut de l'avoir essayez de compenser son manque par une lecture approprié.

Je pense que « The Tell-Tale Brain – A Neuroscientist's Quests for What Makes Us Human » écrit par un génie de neurologie V.S.Ramachandran est le livre qui vous convient au mieux.

Écrit par : vlad | 27/10/2015

Monsieur Charles,

Avant que vous n'ayez pas « parfaitement compris « le fait qu' « il » ait passé sous silence la fin de l'émission » « il », grâce à ses extraordinaires capacités extrasensorielles, savait déjà que vous alliez écrire à Hélène Richard – Favre ce fameux « je continue à penser que "le silence est d'or" ».

Donc, oui, « il » a passé délibérément sous silence la fin de l'émission car « il » voulait tout simplement la dorer un peu.

Quant à votre énigmatique "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais", depuis un moment déjà j'ai une légère impression que vous appartenez à la septième génération des robots japonais alimentés par les programmes nec plus ultra issus des recherches sur l'intelligence artificielle.

Le fait de presque réussir à passer le test de Turing lors de cet échange avec moi, un être humain par excellence, me charme, ne vous en doutez pas.

Écrit par : vlad | 27/10/2015

Madame Richard-Favre,

Je ne voulais plus intervenir sur ce fil de discussion étant donné la tournure des "débats". Cependant je viens de lire une information très préoccupante si elle devait être vérifiée. On aura compris que Monsieur Vlad défend indistinctement les personnes russes, ukrainiennes et biélorusses, quelle que soit leur idéologie, même bandériste, même quand des Russes sont assassinés. Position évidemment intenable à la lecture de l'information suivante qui est une véritable déclaration de guerre (encore une fois sous réserve de confirmation):
http://www.veteranstoday.com/2015/10/27/kiev-moving-sam-missiles-to-syria-against-russia-and-us/

Écrit par : Charles | 28/10/2015

Merci, Charles et contente que vous ayez surmonté votre désir de ne plus intervenir alors que précisément, j'étais en train de commenter, moi-même, la tournure que prennent ces "débats".

Les interventions intempestives de certains intervenants, ici, ont montré combien le besoin de salir pour s'imposer les dégradait.

Deux femmes ont quitté cet "espace commentaires" comme l'avait, en son temps, désigné Calendula alors que j'avais repris sa formulation dans un sujet de blog: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/05/26/precisions.html

Ces deux femmes, vlad les a défendues tout comme il défend la lauréate du Prix Nobel de littérature. Il est loin d'être le seul et bien lui en prenne.

Il n'en demeure pas moins vrai que si ma démarche -désolée, vlad, je sais que ce terme vous déplaît- il n'en demeure donc pas moins vrai que si ma démarche a eu un tel impact en Russie comme en témoignent les différents relais et autres interviews qui l'ont accompagnée, c'est bel et bien parce que ces mots prononcés lors de sa conférence de presse par Svetlana Alexievitch ne relèvent d'aucun "trucage" du HuffingtonPost comme veut le faire croire vlad.

Ces mots, Madame Alexievitch les a bel et bien prononcés et ils ont profondément choqué.

Alors maintenant, vlad, après plus de 300 commentaires qui suivent cette Lettre ouverte, merci de revenir à des considérations un peu plus objectives. Aimer l'oeuvre de Svetlana Alexievitch est une chose, nier qu'elle a offensé par ses propos tenus lors de sa conférence de presse, une autre.

Vous en prendre à celle qui vous accueille ici et la dénigrer comme s'y sont employées vos deux amies SOSHYNSKA et Шапоринаe, relève d'un comportement très peu courtois. Car vous semblez avoir oublié tout comme elles, d'ailleurs aussi, que cet "espace commentaires" est un lieu qui vous est ouvert alors que vous l'avez empli de votre suffisance et de votre mépris.

Ma patience et ma tolérance ne vous sont pas dues. Elles vous ont été offertes.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/10/2015

Madame Richard-Favre est en colère. Elle montre à Vlad deux têtes guillotinées celle de Madame $O$HYN$KA et celle de Madame Shaporina. Vlad est censé d'avoir peur.

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 28/10/2015

Прочитав последние комментарии, я ещё раз убедилась, что Kateryna SOSHYNSKA , Ljubov' Shaporina – это озлобившиеся украинки, которые не могут принять факт, что кто-то на западе может критиковать ложь, лицемерие и высказаться в защиту населения России. Их это взбесило, ибо воспитывались много лет на анти-русской пропаганде и ничего кроме украинского TV не слышали и не видели. Ну и ладно…

Светлане Алексиевич я хочу задать несколько вопросов:
- Как часто вы посещаете Россию? Когда и где вы гостили в нашей стране последний раз?
- Откуда взялись эти 86% русских, поддерживающих убийство русскоговорящих? Может быть вы проводили социологическое исследование. Вы делали опрос граждан? ;)
- Приезжайте к нам в русскую провинцию! Очень хочется посмотреть вам в глаза и задать несколько вопросов. Интересно, на что вы потратили советскую Премию Ленинского Комсомола? )))))
Svetlana Aleksievitch je veux poser quelques questions:
- Combien de fois visitez-vous la Russie? Quand et où vous êtes un invité dans notre pays la dernière fois?
- Où avez les 86% de Russie, assassiner de soutien russophone? Peut-être que vous avez passé une étude de cas. Vous avez fait un sondage auprès des citoyens? ;)
- Venez à nous dans la province russe! Je tiens à vous regarder dans les yeux et de poser quelques questions. Je me demande ce que vous avez passé le Prix Lénine soviétique Komsomol? )))))

Тем, кто обвинил Hélène Richard-Favre в ангажированности, скажу :
- Вы абсолютно не правы! Писатель не написала оплаченную статью, а обратилась с Открытым письмом напрямую к личности Алексиевич! По-моему, это естественное желание человека – возразить неправде и выступить против лжи. Вас когда-нибудь возмущала ложь???
Ceux qui sont accusés Hélène Richard-Favre dans l'engagement, je dirais:
- Vous avez absolument non raison! L'auteur n'a pas écrit l'article payé pour, et a envoyé une lettre ouverte directement à la personne Aleksievich! Pour moi, cela est un désir humain naturel - pour protester contre l'injustice et de parler des mensonges. Avez-vous déjà ressentie un mensonge ???

Désolé pour l'erreur. Je ne l'ai pas étudié le français.
Ekaterina Krot /

Écrit par : Ekaterina K. | 28/10/2015

« Прочитав последние комментарии, я ещё раз убедилась, что Kateryna SOSHYNSKA , Ljubov' Shaporina – это озлобившиеся украинки, которые не могут принять факт, что кто-то на западе может критиковать ложь, лицемерие и высказаться в защиту населения России. Их это взбесило, ибо воспитывались много лет на анти-русской пропаганде и ничего кроме украинского TV не слышали и не видели. Ну и ладно… »

Ekaterina K,

J'ai quitte ce blog depuis longtemps, mais quelle résonance....

J'ai vécu en Russie jusqu'à 14 ans, pour votre connaissance... J'ai une idée quand même comment c'est organisé chez vous et chez nous...

Je suis habituée de parler plusieurs langues dans ma vie quotidienne et j'ai rien contre les Russes... J'aime toutes des langues que je parle. C'est enrichissant... Ca me permet d'exprimer mieux mes idées...

Mais oui, je suis fâchée quand même, lorsque quelqu'un vient dans mon pays tuer mes compatriotes et de m'imposer comment je dois organiser ma vie...

Vous avez d'autres questions?

Écrit par : Kateryna SOSHYNSKA | 28/10/2015

Может быть это тоже кого-то разозлит? Спасибо, Швейцарии!

http://www.tagesanzeiger.ch/ausland/europa/schweizer-hilfskonvoi-ist-unterwegs-nach-donezk/story/14563092

Écrit par : Ekaterina K. | 28/10/2015

Bonjour Hélène Richard-Favre,

Je n'ai pas véritablement quitté cet espace, puisque j'essaye de suivre le fil des échanges.
Impossible d'intervenir, car comme certainement beaucoup de lecteurs silencieux, je me sens totalement larguée.
Comment prendre position, comment avoir une opinion sur le Prix Nobel de Littérature ?!? Je n'en ai jamais eu, ni sur celui de Physique, de la Paix ou d'Economie. A mes yeux, les jurys du Prix Nobel ne sont qu'un groupe donné d'individus, ils n'agissent pas par délégation, leurs choix n'ont pas de portée planétaire.
Ensuite, comment se positionner dans un débat ici, débat qui consiste à essayer de savoir s'il est permis, opportun ou déplacé de s'exprimer au sujet du choix d'un(e) lauréat(e) ? Et tout cela dans une ambiance, une fois de plus, d'une gravité exagérée à mes yeux.

A mon humble avis, la présente Lettre Ouverte a sa légitimité dans le domaine qui s'appelle "liberté d'expression", que son contenu nous plaise ou pas.
Du moment qu'un texte est publié, son destin échappe à son auteur et le texte vit en quelque sorte sa propre vie, puisque les lecteurs vont avoir leur idée à son sujet.
Cette lettre a été bien reçue par les médias en Russie, ce que l'on peut parfaitement comprendre. Elle a fait moins d'effet chez nous, sauf ici.

Les échanges permettent certes d'exposer certains arguments, mais comme si souvent, il s'agit de discréditer ses contradicteurs et de mettre en question leur personnalité.

(..)

Écrit par : Calendula | 28/10/2015

"Ces mots, Madame Alexievitch les a bel et bien prononcés et ils ont profondément choqué."

Ils ont choqué les personnes qui voulaient être choquées et se cherchaient des raisons.

Écrit par : Plouf fait preuve d'une nonchalance travaillée, mais non dénuée d'élégance | 28/10/2015

Calendula,

Merci de votre intervention.

J'ai cité votre formulation "espace commentaire", c'est tout.

Dès lors, la question que vous vous posiez, à la fin de votre commentaire, de savoir quel lien était à établir entre cette formulation et le sujet traité ici n'a pas lieu d'être.

Merci et bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/10/2015

En titre d’information. Je parle parfaitement le russe ; mon français laisse à désirer. Ce ne sont pas des questions à traiter. Dommage que chaque sujet de discussion se transforme toujours en attaque de l’ordre personnel. Cependant cela ne m’étonne nullement car la position des Russes qui représentent une petite minorité de leurs compatriotes, tout aussi comme celle des Ukrainiens qui, hélas! sont aujourd’hui majoritaires en Ukraine, bien soutenus par le « monde civilisé » et qui ne voient pas que ce monde se serve d’eux pour tirer les marrons du feu. Ils ne peuvent pas la défendre puisqu’ils n’ont rien à dire : leur position est vicieuse au fond. Alors, ils chicanent des autres. Soit. J’aimerais tout de même faire quelques remarques à propos des commentaires publiés ici.

M.Pouchkov été représenté comme un ex-libéral reconverti. Quel péché ! Franchement, dans les années 90s, nous étions tous soûlés par cette nouvelle idée, si fraiche et passionnante ; nous en étions marre de beaucoup de choses endurées ; nous convoitions des changements, etc. Pourtant nous avons compris assez vite où mènent ces changements et nous nous sommes ravisés. Si M.Pouchkov a fait ce chemin c’est plutôt louable : cela dit qu’il n’est pas rigide, qu’il est capable à se développer. Il est déjà passé la route que certains des « libéraux » sont en train de passer maintenant ou le feront plus tard s’ils en sont aptes.

J’ai écouté la conférence de presse de Mme Alexievitch. Ce qui m’a frappé c’est ses fautes en langue russe ; aux sujets des questions posées je ne peux pas ignorer ses réponses floues, confuses et mal formulées. Elle se croit avisée dans les problèmes de la conception du monde, de l’histoire, de la politique mais elle n’a pas d’idée claire sur le « monde russe », et le « monde biélorusse ». Et oui, bel et bien elle a dit que 86% des Russes se sont réjouissaient d’un fait que les gens du Donbass mouraient.

Écrit par : Cassandre | 28/10/2015

En marge de l'excellent lien de Charles, voici un autre qui fait réfléchir : http://fr.sputniknews.com/photos/20151028/1019140329/singapour-changi-porteavions-Roosevelt.html

Les Yankees auraient tout à coup peur de se faire attaquer par les missiles iraniens en cas de conflit général?

Écrit par : Gabor Fonyodi | 28/10/2015

Hélène Richard Favre,

Voici ce qui a été décrété par vous, le 21 octobre 2015, ici, sur votre blog.

"МАРИЧ,

J'ai reçu votre commentaire. Comme j'ai prié, ci-dessus, les personnes qui persistent à écrire en russe, de respecter les autres intervenants de ce blog, je vous remercie, vous aussi, de vous adresser à eux en français.

Merci..

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/10/2015"


Et voilà un très récent commentaire de Ekaterina K. rédigé en russe et publié par vous-même.

« Может быть это тоже кого-то разозлит? Спасибо, Швейцарии!

http://www.tagesanzeiger.ch/ausland/europa/schweizer-hilfskonvoi-ist-unterwegs-nach-donezk/story/14563092
Écrit par : Ekaterina K. | 28/10/2015 »

Est-ce que vous faites exception pour l' intervenante Ekaterina K. de votre blog en considérant que malgré son écriture en russe elle continue «  de respecter les autres intervenants de ce blog » ou bien vos critères linguistiques concernant le respect des « autres intervenants de ce blog » différent en fonction du signe du Zodiaque sous lequel le commentaire en question est publié: manque de respect sous la Balance et la présence du respect sous Scorpion ?

Car il nous serait intéressant aussi de connaître le contenu du commentaire de МАРНИЧ que vous avez censuré pour la seule raison qu'il écrivait en russe.

D'autant plus que dans son précédent commentaire en russe, il a posté un lien très intéressant sur une interview de Svetlana Alexievitch. Donc si vous me le permettez, Madame, je le traduis en français ici pour tous les francophones « avertis ».
Je prie Gabor Fonyodi de m'excuser d'avance si je fais des fautes de français, car je n'ai pas suffisamment d'argent pour me payer les cours de français qu'il m'a recommandés avec une incroyable insistance. Une grande partie de mon argent disponible va au projet humanitaire « La République de Lavande ».

Donc, voici une traduction du commentaire de l'intervenant МАРНИЧ posté et publié ici en russe le 13/10/2015.

« Je cite selon le lien

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10203800887021028&l=33a13c4b31

Et si les académiciens suédois par son choix du «lauréat du SECOND HAND » [« SECOND HAND » est le titre d'un des livres de Svetlana Alexievitch] ne nous ont lancé, a NOUS, à nos cuisines, à nos places des villes et à nos cours d'immeuble quelque chose comme ça:

« Vous êtes les hommes ou les bestiaux, après tout! Qu'est-ce qui vous empêche, tout en ayant devant les yeux CET exemple, de JUGER vous-même, l'homme d'autrefois? Est-ce que ce n'est pas vous qui ont vendu et noyé dans l'ivresse l'ESPOIR, qui s'est réveillé dans les âmes des millions des « soviétiques » à la fin des années 80 - début des années 90 ? Alors pourquoi même maintenant, en ayant vécu en vain (« «никак» ) ces 20 années, pourquoi vous ne comprenez pas que c'est « L'Etat islamique » [DAECH] qui vous OBLIGERA de revenir à votre chance perdue de l'époque, oui, il vous obligera de revenir mais à quel prix?(!*) »

Ici, on trouve un enregistrement rare d'une interview avec Alexievitch, donnée il y a un quart du siècle – de la 27 à 54ième minute
https://www.youtube.com/watch?v=IkZ6rnsD5PM

#нобельнаш
#позорилидозор  »

Madame, merci d'avance de me publier et surtout de me répondre concrètement à ma réponse concernant votre soudaine acceptation des interventions en langue russe , interventions que vous avez décidé de censurer à partir du 21 octobre 2015.

Bien à vous.

Vladimir Trofimov

Écrit par : vlad | 28/10/2015

Cassandre,

« Et oui, bel et bien elle [Svetlana Alexievitch ] a dit que 86% des Russes se sont réjouissaient d’un fait que les gens du Donbass mouraient »

C'est faux. Plus exactement, je ne peux pas même affirmer que c'est faux, car vous faites des fautes de français. Une phrase en langue français ne peut pas être vraie ou fausse si elle contient des fautes de français, idem pour n'importe quelle langue.

Voilà ce qu'elle a dit pendant sa conférence de presse ( modulo de la transcription de ses propos en texte écrit en russe, qui est à peu près exacte)

http://nn.by/?c=ar&i=157701&lang=ru

«... . И то, как отпустили и даже спровоцировали ситуацию в России, и 86% людей стали рады тому, как убивали людей в Донецке, и смеялись над этими «хохлами». »

Et encore, le contexte est omis quoi qu'il est toujours obligatoire dans ce genre des cas.
N'importe quel tribunal vous le confirmera. Sinon, on arrive dans l'univers des lettres de licenciements pourris en France qu'on casse facilement en justice en obtenant sans problèmes les dommages et intérêts...

(...)
Bien à vous,

vlad

Écrit par : vlad | 28/10/2015

Vlad,

Ekaterina K. a publié deux commentaires.

Si cela vous amuse de n'en retenir qu'un seul pour lequel elle n'a pas pris la peine de mettre la traduction française dont elle s'est excusée qu'elle soit mauvaise dans son premier commentaire, libre à vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/10/2015

Hélène Richard-Favre,

Qui vous a dit que, dans son premier commentaire, Ekaterina K. a tout traduit intégralement ?

Effectivement,

Voici ce qu'elle a mit en russe tout au début de son commentaire sans donner aucune traduction en français.

« Прочитав последние комментарии, я ещё раз убедилась, что Kateryna SOSHYNSKA , Ljubov' Shaporina – это озлобившиеся украинки, которые не могут принять факт, что кто-то на западе может критиковать ложь, лицемерие и высказаться в защиту населения России. Их это взбесило, ибо воспитывались много лет на анти-русской пропаганде и ничего кроме украинского TV не слышали и не видели. Ну и ладно… »

Il s'agit des mots qui sont loin d'être courtois, à la limite même de la haine anti – ukrainienne. Je traduis pour vous car apparemment vous avez du mal à comprendre:

« Kateryna SOSHYNSKA , Ljubov' Shaporina ce sont deux Ukrainiennes envahies par la méchanceté ». C'est d'autant plus incompréhensible que Любовь Шапорина à aucun moment n'a montré qu'elle était de nationalité ukrainienne.

On revient donc au même problème, Hélène Richard-Favre, que vous ne maitrisez pas le russe et donc ne lisez les parties russes des commentaires.

Ou bien vous faites exprès et laissez les propos en russe de vos soutiens (comme c'est le cas avéré d'Ekaterina K.) quand ça vous arrange. Vous les laissez même quand ils portent préjudice à d'autres personnes physiques.

Donc vous démontrez à nous tous ici encore une fois que votre modération est à géométrie variable – l'une pour vos soutiens et l'autre – pour vos contradicteurs.

Dans ce contexte déplorable de votre «combat contre le mensonge » je suis obligé de revenir sur mon commentaire précédent dans lequel je vous ai interrogée sur le fait que, lors de votre interview à un site russophone ««24smi.org » », vous avez formellement diffamé Любовь Шапорина ( Ljubov' Shaporina).

Vous n'avez donné aucune réponse à mes accusations pourtant limpides.

Pourtant il s'agit d'une personne réelle, une femme très cultivée par dessus le marché. Entre autre, dans l'un de ses commentaires elle a indiqué un lien sur le Journal de sa grand-mère, aussi Любовь Шапорина, un texte en russe des grandes qualités littéraires sans doutes.
http://www.nlobooks.ru/node/158

A toutes fins utiles, je reproduis ici intégralement son commentaire en russe. Lisez-le, Hélène Richard-Favre, elle écrit en très bon russe, votre intervenante « l'Amour ».

« Ну, Татьяна, коли вы всё же что-то читаете, то рискну предложить вам вот это http://www.nlobooks.ru/node/158 Это - дневник моей бабушки, который она вела почти семьдесят лет. Самого текста на сайте нет, только рецензии и краткое резюме...ну, коли вас это заинтересует, скачаете или купите.
Écrit par : Любовь Шапорина | 18/10/2015 »

J'attends donc des preuves de vos propos comme quoi les commentaires de «l' utilisateur Любовь Шапорина » sur ce blog ont été insultants à votre égard.

Bien à vous,

Vladimir Trofimov

Écrit par : vlad | 28/10/2015

Madame Ekaterina,

Merci pour le lien du Tagesanzeiger! Enfin un journal qui ne semble pas suivre la tendance générale, d'abord en ne passant pas sous silence certaines informations. Il suffit de comparer avec la Tribune de Genève.

Madame Richard-Favre,

Merci de votre commentaire que je partage en totalité. Le problème est que monsieur Vlad est dans le déni et il réagit maintenant comme le taureau devant lequel on agite un chiffon et il voit rouge, même quand le chiffon est d'une autre couleur. C'est amusant un moment, mais cela devient lassant. Voilà maintenant qu'il vous demande des comptes... On aura tout vu!

A propos: les 86% ne tombent pas du ciel, mais correspondent aux 86% (maintenant 90%) de la population russe qui soutiennent leur président.

Et quand ces 86% sont insultés, il n'est nullement surprenant qu'ils accueillent favorablement une lettre ouverte qui dit le mensonge et l'outrage des propos tenus.

Écrit par : Charles | 28/10/2015

Dear Helene,

Thank you for the discussion. It seems to stop while Mme Alexievich is roaming around Europe and spreading her lyes and insultations against Russians and our president. Russian liberals like Vlad and co make a presentation of this second hand journalist to be a "great russian writer" and with the Nobel prize her voice is getting sound.
This "great Russian writer", "conscience of the Russian people" (belarus also) compares Putin to Stalin. Although 90% of Russians закидают ее тухлыми яйцами" but foreigners who have a very vague idea about what is going on in Russia may beleive. And keep and operate this image of Putin in their mind.

Actually the distance between Stalin and Putin is the same that between Stalin and Russian tsar.To paint Putin like a Tyran is a pure case of rossofobia, scare of the big and terrible russian bear. Few political cases is not enough to become Stalin, that's too far.

Alexievich didn't come for peace. She came to divide Russia and so called Russian world more again.

Écrit par : Tatiana | 14/11/2015

Les commentaires sont fermés.