06/12/2015

La Nobel récidive

capture_decran_2015-09-24_a_09.56.19.png

Le 24 septembre dernier, Vladimir Poutine inaugurait la plus grande mosquée d'Europe.

A Moscou, le président russe était aux côtés de ses homologues turc et kazakh ainsi que de Mahmoud Abbas et du grand mufti de Russie.

Cet événement, largement médiatisé, a sans doute dû échapper à la vigilance de Svetlana Alexievitch, lauréate du prix Nobel de littérature 2015 qui décrète, dans La Vanguardia, que le président russe créerait, en Russie, un califat orthodoxe.

Un Nobel est une référence. Discutée, certes mais qui fait autorité.

Dans son interview à La Vanguardia, l'écrivain biélorusse évoque la dimension politique de son prix. Elle a raison car elle est bel et bien présente.

Quelles que soient les opinions que défend Madame Alexievitch, rien ne lui interdit de s'informer avant de s'exprimer.

En l'occurrence, Madame Alexievitch a manqué une nouvelle occasion de se taire.

Et ce ne sont pas les commentaires déposés sous l'article ci-dessous qui le contrediront:

http://oumma.com/221656/moscou-l-inauguration-de-plus-gra...

 

 

Commentaires

Elle ne se sent plus, depuis qu'on l'a primée pour emm(...) les Russes: elle justifie son prix...

Écrit par : Laurence Guillon | 06/12/2015

La grande majorité des écrivains ou journalistes "d'investigation" qui écrivent des livres négatifs contre Poutine ou la Russie sont financés pas les Etats-Unis. On sait que l'oligarchie mondialiste veut détruire la Russie mais on n'imagine pas l'étendue de sa puissance destructrice dans les domaines qui vont de la guerre jusqu'à l'art. Je suis abasourdi par le degré de pourriture qui ronge notre planète, même jusqu'aux Femen et Pussy Riot financés par les USA. Je sais qu'un écrivain que je ne nommerai pas ici a écrit un livre sur Poutine et a reçu 1 million de dollars de Washington afin d'insérer des bouts de textes voulus par Washington dans son bouquin. Peu écrivent des conneries par manque d'informations (quelques benêts, peut-être), mais la plupart mentent délibérément parce ils ont des intérêts (financiers pour la plupart) à le faire. Il y beaucoup plus de vers dans le fruit qu'on ne l'imagine. Et plus Poutine avance et libère les peuples et la planète et plus les attaques sont virulentes, masquées ou ouvertement. N'était-il pas autiste, récemment, ou trafiquant de pétrole entre la Syrie et la Turquie dernièrement ? Au prochain attentat terroriste, on pourrait même trouver son passeport intact sur les lieux !!!

Écrit par : Pierre Henri | 06/12/2015

Pierre-Henri,

Au cas où ce sujet vous aurait échappé, voici avec les 329 commentaires qui ont suivi:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/10/10/lettre-ouverte.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/12/2015

Barack Hussein Obama est lui aussi prix Nobel de la Paix.

MDR !!!

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 06/12/2015

@Pierre Henri (avec l’aimable autorisation de Madame Richard-Favre).

Il y en a qui affirment que Poutine finance le Front National et tous les autres partis d'extrême droite européens.

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 06/12/2015

« En l'occurrence, Madame Alexivitch a manqué une nouvelle occasion de se taire. », écrivez-vous, Hélène Richard-Favre.

Dans les faits, vous lui reprochez qu'elle « décrète [ à tort], dans La Vanguardia, que le président russe créerait, en Russie, un califat orthodoxe »

Pourtant voici ce qu'elle dit exactement :

« Las autoridades quieren crear un califato ortodoxo » ce que se traduit en français par « Les autorités veulent créer un califat orthodoxe ».

http://www.lavanguardia.com/cultura/20151129/30461573864/svetlana-alexievich-nobel-literatura-entrevista-putin-califato-ortodoxo.html

Donc, ce n'est pas le Prix Nobel 2015 de la littérature qui récidive (vous ne nous dites pas d’ailleurs en quoi consisterait exactement ce récidive), c'est vous, Madame, qui récidivez dans une déformation des propos exactes de la personne que vous croyez bon de juger sur la place publique.

Par ailleurs, pour le faire, vous utilisez la fameuse expression du Président Chirac (« manquer une occasion de se taire »), expression fameuse surtout par manque élémentaire de courtoisie et d'élégance :

https://www.monde-diplomatique.fr/cahier/europe/conf-chirac

A l'époque ça a provoqué un tollé chez les intéressés.

http://www.liberation.fr/evenement/2003/02/19/jacques-chirac-jette-un-froid-a-l-est_431400

Si, dans le cas du Président de tous les Français, on pourrait juste se poser quelques questions sur le style trop directe contredisant des pratiques diplomatiques habituelles, dans la bouche d'un simple citoyen lambda ce genre de dérapages verbaux suscite une envie de lui donner un conseil à « privilégier la réflexion d'ordre général » avant toute expression, soit-elle écrite ou orale.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/04/nous-autres-citoyens-lambda.html

Écrit par : Vladimir Trofimov | 07/12/2015

Vladimir Trofimov,

Vous qui êtes russophone, voici la version russe qui vous permettra de chercher de nouvelles erreurs puisque vous n'avez rien à dire sur le sujet lui-même...

http://inopressa.ru/article/30Nov2015/lavanguardia/alexievich.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/12/2015

Lors de la conférence de presse qui a eu lieu aujourd'hui à Stockholm, à l'occasion de l'attribution de son Prix Nobel, Svetlana Aleksievitch, à une question du Portail biélorusse « TUT.BY » :

« Qu'est-ce que vous auriez répondu aux critiques qui disent que vous avez reçu votre Prix pour la russophobie, que ce Prix est politisé. »,

répond :

« Je prends ça calmement. On me jugeait pour mes livres, pendant très longtemps on refusait de me publier, on me licenciait pour mes livres. C'est dans l'ordre des choses chez nous. »

Ensuite au sujet des écrivains russes, lauréats du Prix Nobel, qu' on « ne les jamais reconnaissait dans leur patrie, les appelait toujours des ennemis du peuple », avant de continuer qu'aujourd’hui aussi on l'accuse qu'elle traîne le peuple, Poutine et Loukaschenko dans la boue.

« Non, j'écris simplement ce que j'observe », explique-t-elle.

Selon l'écrivaine, aujourd'hui, la mission d'un artiste consiste à comprendre et à essayer d'expliquer cette autocratie et ce Moyen Age, qui ont fait leur apparition en Russie, en Biélorussie ou en Kazakhstan.

http://news.tut.by/politics/475773.html

Écrit par : Vladimir Trofimov | 07/12/2015

Hélène Richard-Favre,

L'article en russe que vous m'indiquez, ne fait que traduire des parties de l'interview ORIGINELLE parue en espagnole dans le magazine « La Vangardia » et à laquelle j'ai indiqué un lien dans mon commentaire précédent.

En occurrence, dans le texte russe d'Inopressa les propos de Svetlana Alexievitch sont traduits correctement :

[По ее мнению], "власти хотят создать православный халифат".

Ça correspond exactement à la version espagnole « Las autoridades quieren crear un califato ortodoxo » ce que se traduit en français par « Les autorités veulent créer un califat orthodoxe ».

Je ne sais pas où est-ce que vous avez trouvé le nom de Vladimir Poutine dans ces phrases. Apparemment cet homme vous hante.

Ensuite, vous affirmez en votre écriture que je trouve bien lambda par moments : « vous n'avez rien à dire sur le sujet lui-même ».

Je vous demanderai alors d'expliquer pourquoi.

Le but de mon intervention était clair - démontrer de la façon cartésienne que ce n'est pas « La Nobel [qui] récidive », mais c'est vous.

Il me semble qu'une démonstration a été donnée dans mon commentaire précédent.

Donc je suis bien dans le sujet.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 07/12/2015

Et le titre de l'article russe, Vladimir Trofimov, vous le russophone averti, où figure en caractères rouges le nom de Poutine, ça ne vous dit rien?

"Светлана Алексиевич: "Путин создает православный халифат"

Mais bon, sans doute que selon vous, "Путин", Poutine, en français, se traduit par "les autorités russes".

De même, "создает", "crée" se traduit par "veulent créer" .

http://inopressa.ru/article/30Nov2015/lavanguardia/alexievich.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/12/2015

La prix Nobel est tombée dans l'arbitraire, l'approximation et le manque d'information.C'est inadmissible, impardonnable et les adjectifs me manquent.

Rendons à ce blog sa dignité, honnêteté et recherche de la vérité.

Je mentionnerai, par obligation, la présence d'Erdogan à cette inauguration. C'est un traitre tout court et infréquentable au vu des évènement récents.
Dont acte.
Quelque part dans le monde, le 7.12 2015.

Écrit par : Jacques André | 07/12/2015

L'expression califat orthodoxe est complètement absurde.

Pour mémoire : un califat est un territoire reconnaissant l'autorité d'un calife, successeur du prophète de l'islam ( Mahomet ), dans l'exercice politique du pouvoir.

Les église orthodoxe chrétiennes sont sous l'omophore des évêques successeurs des apôtres de Jésus.

Poutine n'est pas évêque mais président et le patriarche Cyrille est un évêque et non président.

Alors oui, la prix Nobel de littérature 2015 en bon journaliste raffolant de formules journalistiques marketing faites pour affoler la vente, a encore perdu une occasion de se taire.

Écrit par : Nicolas Moser | 08/12/2015

Je viens de regarder une interview sur EuroNews de la prix Nobel en question ...

http://fr.euronews.com/2015/12/08/les-prix-nobel-sont-harceles-en-russie-pour-svetlana-aleksievitch-prix-nobel-de/

"Tous les écrivains russes qui ont remporté le prix Nobel de littérature ont été victimes de harcèlement en Russie, a déclaré à Euronews la nouvelle lauréate du prix Nobel de littérature, Svetlana Aleksievitch, de Biélorussie."

La Biélorussie, l'autre paradis de la "démocratie" ...

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 10/12/2015

Victor-Liviu Dumitrescu,

Une fois encore, Madame Svetlana Alexievitch déforme les faits sinon davantage encore pour salir la Russie.

Madame Alexievitch fait tout simplement l'impasse sur Mikhaïl Cholokhov.

Nobel de littérature en 1965, il a a été encensé par la critique.

Comble, Alexandre Soljenitsyne, autre Nobel de la littérature, a participé à une très mauvaise polémique qui a visé Mikhaïl Cholokhov.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/12/2015

Les commentaires sont fermés.