14/12/2015

Entre élections et appel à la révolution, la vie ici et là...

ffe7375c-339a-4654-b054-b7a438bc5a58_JDX-NO-RATIO_WEB.jpg?quality=80&version=13&size=1936x

 

Alors que la Suisse a vu la récente élection au Conseil Fédéral de Guy Parmelin, que la France comptabilise les régions acquises ou perdues par les uns et les autres, la Russie retrouve Mikhaïl Khodorkovski, par voie de presse tout au moins.

Convoqué pour une affaire de meurtre à laquelle il aurait été associé, l'ancien patron de Ioukos s'est exprimé depuis Londres à ce sujet.

C'est donc dans les bureaux moscovites de son association Russie ouverte que les journalistes convoqués ont pu suivre la conférence de presse qu'a donnée l'ancien oligarque 

Celui-ci a, entre autre, appelé à la révolution et à dénoncé l'illégitimité du régime de Vladimir Poutine.

Inutile de dire que les relais médiatiques de cette affaire varient.

Le fait est que les conséquences qu'auront les uns ou les autres sur les relations entre Russie et Occident n'est peut-être pas à négliger.

 

 

Commentaires

"Inutile de dire que les relais médiatiques de cette affaire varient."

Les relais médiatiques varient sur beaucoup de sujets. Par exemple celui-ci ou on apprend que des rebelles de Homs ont rejoint les forces gouvernementales avec une conséquence immédiate:

http://www.veteranstoday.com/2015/12/14/us-seeks-to-amass-more-forces-in-syria-but-for-which-war/

Mais les morts en Syrie ne sont importants (et donc publiables) que s'ils sont l'oeuvre de la Russie ou de l'Armée Arabe Syrienne. Et quel journal va publier le fait que le sarin a été fourni par la turquie aux terroristes:

http://www.veteranstoday.com/2015/12/14/turkey-supplied-sarin-gas-to-isis/

Écrit par : Johann | 15/12/2015

"Celui-ci a, entre autre, appelé à la révolution contre l'illégalité du régime de Vladimir Poutine.", écrivez-vous, Hélène Richard-Favre.

C'est faux.

Tout d'abord, lors de sa conférence de presse, pour caractériser certaines choses, Mikhaïl Khodorkovski a utilisé plusieurs fois le terme "illégitimité".

Jamais "illégalité".

Ensuite, le nom du Président russe en exercice n’apparaît pas dans les phrases où il évoque la révolution.

Enfin, Mikhaïl Khodorkovski parle de la révolution PACIFIQUE.

« Le retour d'une telle situation dans le champ du droit s'appelle la révolution. Elle est inévitable et nécessaire.
La révolution est un mot juste.
Elle peut et doit être pacifique.
Faire la révolution pacifique est notre tâche commune »

L'original en russe :

« Возвращение в правовое поле из такой ситуации называется революцией. Она неизбежна и необходима.
Революция — это хорошее слово.
Она может и должна быть мирной.
Сделать революцию мирной — наша общая задача.»

https://openrussia.org/post/view/11108/

Écrit par : Vladimir Trofimov | 15/12/2015

Vladimir Trofimov,

J'ai tenu compte de vos remarques sur l'"illégitimité" et l'"illégalité".

Pour le reste et s'agissant de l'appel à la révolution tel que le formule Khodorkovski, à chacune et à chacun d'y croire.

Les exemples de semblables révolutions dans l'Histoire mondiale récente ne manquent pas. Encore une fois, libre à chacune et à chacun d'en penser ce qu'elle ou il veut.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 15/12/2015

L'un des œuvres les plus importants du poète russe Andreï Biély est "Le Symbolisme comme vision du monde"...

Sans préjuger de rien dans le rôle exacte que Mikhaïl Khodorkovski jouera dans l'avenir proche de la Russie, les mots "l'année 17" (18(*) et 24 aussi d'ailleurs) ont été prononcés dans son "appel" du 9 décembre.

Quand à nous, tout a fait en phase et inspirés par le Manifeste Agile (**), à toutes les révolutions nous préférerons toujours l'approche médiane et la méthode agile avec son train des refactorings et autres programmations extrêmes...

Donc le cap est fixé: l'an 2024.

(*) l'an 18, Jésus devient majeur et obtient le droit irrévocable de vote.
(**) http://agilemanifesto.org/iso/fr/

Écrit par : Vladimir Trofimov | 15/12/2015

Encore et toujours de la propagande présentée comme de l'information:

http://jrbelliard.blog.tdg.ch/archive/2015/12/15/un-tiers-des-miliciens-du-hezbollah-ont-ete-tues-ou-blesses-272621.html

Ma réaction:

"Je suis très déçu. Il me semble que vous faites de plus en plus dans la désinformation à la sauce israélienne.

http://www.veteranstoday.com/2015/12/14/iran-doublesdown-on-syrian-war-amid-withdrawal-hoax/

Les israéliens feraient mieux de nous communiquer à l'unité près le nombre de terroristes qu'ils ont soigné et continuent de soigner dans leurs hôpitaux. Par charité chrétienne?"


HRF:

Je suis aussi déçu. Votre blog est passé de la 1re-2me position des blogs les plus lus à la 6me. Je crois savoir pourquoi. Mais chacun peut penser ce qu'il veut. Déception, déception...

Écrit par : Johann | 15/12/2015

Mikhaïl Khodorkovski fait probablement partie de la mafia juive, ces personnages comme M. Patric Drahy, qui n'avaient pas un sou en poche et qui se retrouvent à la tête d'un empire financier d'un jour à l'autre. Ce sont des gens parfaitement apatrides qui représentent un danger pour les pays dans lesquels ils s'installent.
Car il suffit de se poser la question d'où viennent leurs sources de financement ou leurs garants ?
La Russie a donc parfaitement raison de mettre ces gens à l'écart. Ils ne sont pas crédibles.

Écrit par : Richard Kohler | 16/12/2015

S'il y a des lecteurs qui sautent le blog présent croit-on que ce sont les articles de Madame Richard-Favre qui les importunent ou les lignes de ses détracteurs?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/12/2015

Mikhaïl Khodorkovsk, ...
... c'est combien de centaines de milliards de roubles volés au Peuple Russe ?

Écrit par : Jean-François Pierre | 17/12/2015

Moi, je puis attester qu'avant la révolution d'août 1991, j'ai connu personnellement ce Monsieur faisant sa carrière d' "apparatchik" au sein du Comité du Komsomol [Jeunesse Communiste] du District Frunzenski de la ville de Moscou. Du jour au lendemain cet apparatchik est devenu "propriétaire" d'un gros lambeau des biens nationaux. Tel était jadis la politique à ne pas susciter la résistance de l'ancienne "nomenklatura" communiste. Dans le cadre de cette "entente cordiale" et mafieuse, ce Monsieur était censé rester pour toujours un serviteur fidèle des maîtres du Kremlin. Mais il était assez stupide pour s'imaginer une entité politique et financière indépendante. Qu'il ne soit pas surpris qu'on se débarrassait de lui selon les mêmes "entendements" mafieux, comme il naguère "recevait" sa "propriété". Et maintenant il pose en "révolutionnaire". On peut mourir de rire. Quel personnage en attente de la scène ou du cinéma !

Écrit par : Paul KATCHALOV | 02/01/2016

Les commentaires sont fermés.