16/12/2015

La Russie et la ferveur d'Arte

 

cartealcool.jpg

Pour la énième fois, la chaîne de télévision Arte s'est penchée sur le sort de la Russie et du taux d'alcoolisme qu'elle présente.

Les précédentes émissions sur le sujet n'ont pourtant pas manqué.

Il semble cependant que le clou doive être enfoncé au point de négliger la redite.

Selon une étude publiée le 13 mai 2014 sur le site Slate, l'Ukraine ou la Biélorussie ont des niveaux similaires de consommation d'alcool.

http://www.slate.fr/monde/86975/carte-pays-alcool-monde

L'insistance avec laquelle la chaîne publique culturelle et européenne se focalise sur la seule Russie pour traiter de l'alcoolisme relèverait presque de l'obsession.

Elle interroge, en tous les cas, la programmation d'une chaîne qui se présente comme favorisant la compréhension et le rapprochement des peuples en Europe.

 

 

Commentaires

Et à noter que selon ce site, la Russie figure en 4e position des pays dans lesquels on consomme le plus d'alcool:

http://www.cityzeum.com/ar/les-pays-ou-l-on-consomme-le-plus-d-alcool-au-monde

A bon entendeur!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/12/2015

A force de se pencher, ils finiront tous dans un trou...

Écrit par : xénia | 16/12/2015

Alors là pour une fois je suis d'accord avec toi! Bien noté! :) Les Suisses consomment annuellement beaucoup plus d'ailleurs (mais autrement sans doute aussi...). Cheers!

Écrit par : Antoine | 16/12/2015

Arte n'aurait-elle plus rien à diffuser que d'évoquer l'alcoolisme à l'endroit de la Russie ? Évoquer le sujet n'a rien à voir avec la politique d'un pays. De surcroît, l'évoquer en géopolitique reviendrait à dégrader un peuple, lorsqu'on n'a plus rien à dire. Mal pensant, dépravé, voire bien d'autres maux, tous les maux de la terre, un peuple qui serait sans culture, sans patriotisme, sans espoir ? De qui parle-t-on ? A qui parle-t-on ? Pas à vous j'espère, pas à moi en tout cas ! Stigmatiser le peuple Russe pour le dénaturer touche à l'abjecte. Un peuple riche d'une telle d'histoire, une histoire commune à toute l'Europe dont il fait partie, et qu'on dit rendre gorge. Une Europe qui lui dut tant pour redevenir. Il est, dans le monde médiatique, des souricières fréquentées par des rats. Au nom de la culture, des ficelles grossières sont tirées par des états lointains, atteints des mêmes maux, dans de mêmes proportions. Ils ne trompent personne. Mais, sans doute pensent-ils qu'en dégradant il en reste quelque chose ? Alors Hélène Richard-Favre a raison de le dénoncer ! Dans chaque pays, dans quelque impasse des quartiers de misère que l'on traverse la nuit, on trouve de la misère et du désespoir, quelles que soient les frontières et pour bien d'autres motifs. Tout ceci ne change rien aux conflits de la terre et à la position de chacun sur le sujet. Ce n'est certainement pas ceci qui déstabilisera le président de la Russie, enfin je ne crois pas ... !

Écrit par : Gérard BIENVENU | 16/12/2015

Merci Madame pour ce bel article.
Je me demande toujours quel est le but poursuivi ...

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 16/12/2015

La liste des pays gros consommateurs d'alcool ne comporte que des pays de l'Est de l'Europe ! Ça me semble bizarre. Je peux apporter un témoignage,qui peut remettre en cause le rang de l'Estonie.
Sachez que les Finlandais contribuent solidement et fidèlement au débit d'alcool en Estonie. Ils traversent em bateau ( aller et retour dans la journée) et emportent des valises pleines de toutes sortes de bouteilles,avantageusement mises en vente au port de Tallin.
Une aubaine pour tous , vendeurs et acheteurs...

Écrit par : Calendula | 16/12/2015

Monsieur, je n'ai pas vu la vidéo. Quoiqu'il en soit si le titre est bien : "Russie mortelle vodka", je trouve que ce titre est trompeur si l'objectif dénoncé par Hélène Richard-Favre n'est pas celui d'Arte. Les journalistes de tous bords sont lamentables avec leurs titres accrocheurs trop souvent démagogues plus de l'ordre de la télé-réalité que de l'information authentique et honnête. A voir tous les titres actuels de la presse française après les Elections Régionales. Je trouve que ce n'est pas digne de la déontologie journalistique.

Écrit par : Marie-Thérèse Victorion | 17/12/2015

Je viens de visionner ce documentaire de 25 minutes depuis la Russie (*).

Je n'arrive pas à comprendre vos critiques, Hélène Richard-Favre.

J'ai une nette impression que vous vous êtes limitées à une simple lecture des titres et/ou du texte accompagnant la vidéo sur le site de la chîne franco – allemande.

Car en réalité il s'agit d'un reportage des rares réalisme et humanisme.

Un vrai chef d’œuvre journalistique, bravo, l'Arte!

(*) http://info.arte.tv/fr/russie-mortelle-vodka

Écrit par : Vladimir Trofimov | 16/12/2015

N'oubliez pas que Bernard Henri Levy est président du conseil de surveillance d'Arte France, ce même BHL qui était, entre autre, sur la tribune de la place Maïdan de Kiev, en compagnie des militants néo-nazis (ou d'ultra nationalistes selon la dialectique journalistique occidentale) de Pravy Sector !

Écrit par : Alain Membrez | 17/12/2015

Bonjour,

En terme de poivrotisation, la France et la Suisse n'ont rien à envier à la Russie.

Un petit exemple : sur le territoire de la Fédération de Russie, il a été légalement imposé un taux de zéro pour mille d'alcool au volant ( 0/°°°)

Que ce soit respecté ou non, la question n'est pas là. Mais c'est respecté.

C'est facile de critiquer la Russie. N'oubliez pas et ne perdez pas de vue que c'est une nation nouvelle depuis 1991. Aucun autre pays n'a eu à affronter cette réalité. Les américains ont bien profité de cette situation pour non seulement abaisser, rabaisser et diminuer le peuple russe, mais surtout pour s'imposer, pour envahir et profiter de chaque faille, de chaque opportunité pour prendre avantage sur cette nouvelle nation.

Tout a été bon pour s'approprier ce qui pouvait l'être.

Aujourd'hui, la donne a changé. Aux usa, la peine de mort est encore appliquée. En Russie, vous ne trouverez plus aucun condamné à mort : plus est, le système judiciaire russe oriente toute sa stratégie sur la réinsertion des jeunes délinquant.

Essayez de trouver pareil aux usa : abandonnez tout espoir. Aux usa, l'emprisonnement est un business, une manne financière pour certaines entreprises carcérales "privées".

Alors ARTE, BHL (

Écrit par : Keren Dispa | 17/12/2015

Marie-Thérèse Victorion,

Vous avez souhaité répondre à un commentaire et sans doute était-ce celui de Vladimir Trofimov puisque vous le débutez par "Monsieur". La disposition de la rubrique "Répondre à ce commentaire" peut prêter à confusion car votre réponse apparaît sous le propos de "Calendula"...

Cela dit, vous avez parfaitement raison de relever ce titre qui est, comme vous le mentionnez, "trompeur".

Ce d'autant que, comme je l'ai indiqué dans le commentaire qui suit mon sujet de blog, la Russie n'est pas le pays où le taux d'alcoolisme est le plus élevé au monde.

Cette accroche du titre, ajoutée au fait qu'Arte n'en est pas à son premier coup d'essai en la matière, dénote bien un intérêt plus que soutenu pour l'alcoolisme en Russie précisément et pas ailleurs.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/12/2015

Keren Dispa,

A qui vous adressez-vous lorsque vous écrivez:

"C'est facile de critiquer la Russie. N'oubliez pas et ne perdez pas de vue que c'est une nation nouvelle depuis 1991..."

Merci de vos précisions.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/12/2015

Les Russes n'attendent rien d'autre du chaîne télé, présidé par le chef de file russophobe en France, alias BHL. «Lors les dernières guerres je travaillais à deux avec Bernard-Henri Montaigne Montesquieu ... De préfèrence il se parait du titre de philosophe. Ainsi il était présenté dans les dernières nouvelles. Mais le bordereau de salaire qu'on se chiffre en anglo-saxon ecclésiastique, son empoi est qualifié sans équivoque de : «crack discourse-monger first grade» . C'est-à-dire, en réalité, il est de même comme un agent des forces armées. Mais il n'y a pas de contradiction ici - nous ne sommes pas bien les enfants et parfaitement conscients du fait que la puissance de la philosophie moderne n'est plus en syllogismes, mais dans le soutien aérien … » Victor Pelévine, " S.N.U.F.F " (un roman), Moscou, 2011.

Écrit par : Pavel KATCHALOV | 17/12/2015

Ben quoi en Russie on boit, on boit, on boit...de la vodka et de la bière, ça c'est de l'alcool. Les Russes c'est connu ça boit! Et Arte trouve bien d'enfoncer le clou, juste au cas où...

Par contre en Suisse à Genève on boit pas tellement. Nous, Messieurs-dames, on fait de l'œnologie, on déguste, on cause, on apprécie, on goûte, par exemple lors des caves ouvertes de Genève ou de la fête des vendanges de Russin.
Le vin Messieurs-dames, c'est pas de l'alcool, c'est la culture, c'est le terroir, c'est un hobby, c'est l'Histoire, la littérature, l'art.. On prend même des cours pour comprendre le vin, pour rentrer dans son intimité...que c'est beau je veux dire bon...Idem pour la bière des petits producteurs le whisky écossais et japonais, l'absinthe de Toulouse Lautrec de Van Gogh etc..

Des alcooliques, des cirrhoses, des hépato-carcinomes en Suisse et à Genève?

Hypocrisie?

Écrit par : Nicolas Moser | 17/12/2015

Très vieux informations! Peut-être parce qu'il était il ya 25 ans. La dernière décennie, tout a changé. Boire en Russie est très faible en ce moment. Et boire de l'ancienne génération, les jeunes à mener une vie saine, l'exercice, la science ... et sur l'alcool et le tabac est de penser petit. Ceci est une très heureux!

Ekaterina K.

Écrit par : Ekaterina Krot | 17/12/2015

Madame Hélène Richard-Favre,

Je réponds à votre question "A qui vous adressez-vous lorsque vous écrivez:

"C'est facile de critiquer la Russie. N'oubliez pas et ne perdez pas de vue que c'est une nation nouvelle depuis 1991...""

J'adressais ma remarque à celles et ceux - dont vous ne faites pas partie - qui, dès que le nom de "Russie" est évoqué, semblent effrayés ou froncent les sourcils, bref cette attitude qui engendre ce qu'on appelle la [..]phobie.

Je ne connais pas la Russie aussi bien que vous ; mais je l'apprécie énormément.
D'ailleurs je me dépêche, j'ai mon train qui m'y emmène dans quelques heures.

A bientôt et joyeuses fêtes à toutes et à tous.

K.D.

Écrit par : Keren Dispa | 18/12/2015

Les commentaires sont fermés.