10/01/2016

La Suisse en question

ikea-nains-haut.jpg

 

Dans sa critique d'une pièce de théâtre de l'écrivain suisse Lukas Bärfuss, récemment jouée à Genève et à Lausanne, Alexandre Demidoff relevait le talent avec lequel était traité le thème du suicide assisté.

A cet égard, le journaliste écrivait de l'homo helveticus, qu'il revendiquait une tolérance en matière d'euthanasie et interrogeait sur ce que celle-ci révélerait de l'identité suisse si elle le devait.

http://www.letemps.ch/culture/2015/10/16/fascinant-voyage...

L'appellation d'homo helveticus n'est pas une AOC. On la trouve dans différents articles ou autres interviews comme celle-ci:

http://www.bloglagruyere.ch/2012/09/10/massimo-rocchi-a-l...

Quoi qu'il en soit, le tollé qu'a suscité la tribune publiée par Lukas Bärfuss dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung interpelle:

http://www.letemps.ch/suisse/2015/10/17/ecrivain-lukas-ba...

Jean-Jacques, aime ton pays, avait dit son père à Rousseau.

Critiquer son pays ne revient pas à ne pas l'aimer mais jusqu'où sont fondés les propos de l'écrivain suisse, telle est la question.

 

14:29 Publié dans Avaries, Culture, Littérature, Suisse | Tags : suisse, bärfuss, médias, blocher | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Moi, je retiens qu'une chose de cet article sur ce mec: "Un pays qui, dans un monde globalisé, n’a «plus rien à dire»". Bien sûr, à des crétins comme ça, intellectuellement limités, on a plus grand chose à dire, car il a touché le degré zéro du conformisme, tout en étant bien sûr persuadé, qu'il est un grand visionnaire...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 10/01/2016

@Gabor Fonyodi

- « Moi, je retiens qu'une chose de cet article sur ce mec: "Un pays qui, dans un monde globalisé, n’a «plus rien à dire»". »

Vous lisez encore les journaux ?
Qu'avez appris au cours de ces dernières années sur la Suisse d'aujourd'hui, et qui n'a rien à voir avec l'économie ?

Écrit par : Chuck Jones | 11/01/2016

@Chuck Jones

Ca fait bien longtemps que je ne lis qu'exceptionnellement journaux ou magazines mainstream. Financer des milliardaires pour se faire laver le cerveau, n'est pas ma tasse de thé. Ce qui ne m'empêche en rien de savoir ce qui se passe dans mon pays. Pour moi, en ce qui concerne le "monde globalisé" cher au NOM et aux Illuminati, n'est de loin pas une réalité. Il le sera, quand ils auront pu imposer un Gouvernement mondial, ce qui est loin d'être le cas. Il y a bien du monde, de plus en plus nombreux, qui bossent dur, pour savonner la pente et contribuer à l'échec du Nouvel Ordre mondial! V. Poutine, joue un rôle crucial dans ce combat (consciemment ou non), c'est bien pour ça, qu'il est diabolisé par tous les merdias mainstream, aux mains des promoteurs du NOM. En ce qui concerne le rôle de la Suisse, il est très important aussi, car notre démocratie directe est unique au monde et c'est le seul et UNIQUE système démocratique dans le monde, les autres ne sont que des dictatures déguisées du fric et des milliardaires, c'est à dire des fameux "1%". Bien entendu, parmi les idiots utiles du pays, il y a "l'élite autoproclamée", bouffie de suffisance et de stupidité. Moins ils comprennent, plus ils vomissent sur leur pays, qui leur a donné, éducation, nourriture, sécurité et prospérité. Je les invite à être conséquent avec eux-mêmes et partir vite fait, car le monde entier "globalisé " leur tend les bras...et bon débarras!!!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 11/01/2016

A Gabor F.

"Pour moi, en ce qui concerne le "monde globalisé" cher au NOM et aux Illuminati, n'est de loin pas une réalité. Il le sera, quand ils auront pu imposer un Gouvernement mondial, ce qui est loin d'être le cas."

Voudriez-vous avoir l'amabilité de préciser votre pensée qui, pour ce qui concerne votre texte ci-dessus, a dû courir plus vite que votre plume.

Pour le surplus j'éviterai de commenter le contenu de votre intervention dans le "merdia", ou "merdium" si cela vous sied davantage, de Mme Richard-Favre à qui je présente mes excuses parce que j'assimile son blog d'excellente tenue - n'était-ce les interventions vulgaires de quelques hurluberlus - à un me(r)dia.

Écrit par : Michel Sommer | 11/01/2016

Mais très volontiers, si après vous avez l'amabilité de préciser en quoi vous me considérez comme un hurluberlu (définition du Larousse en ligne: "Personne étourdie, écervelée qui se comporte avec extravagance", familier).
La mondialisation est une marotte du gouvernement invisible des Illuminati, qui eux-mêmes sont au service de forces dont je n'ai pas envie de parler ici. Alors, précision, les Illuminati, c'est ce fameux groupement de gens inexistants, qui se réunissent parfois sous l'égide des "Bilderberger", réunion dont personne ne connait la teneur, ou alors la CFR, voire la Trilatérale, organisations qui se réunissent aussi sans que vous ne connaissiez la teneur de leurs réunions. Idem, pour les franc-maçons du 33 ème degré, à ne pas confondre avec les amicales réunions de papys, dans votre quartier, qui étudient des planches et accessoirement se renvoient les ascenseurs et inversèment. Parfois, ils grenouillent aussi dans le monde politique, comme en France et ailleurs. Grâce au net et à Youtube, des gens qui se disaient en leur for intérieur, qu'il y avait quelque chose de pourri "au royaume du Danemark", ont pris conscience, que sous l'apparence de "hasard", il y avait des événements bien organisés. Bien sûr, ces citoyens sont une minorité, car ça demande une capacité de réflexion et une indépendance d'esprit très au-dessus de la moyenne. J'espère que vous me suivez, car je ne pourrai pas être plus précis. Et pour ce qui est le but final, c'est à dire, le gouvernement mondial, avec comme capitale, Jérusalem et la reconstruction du Temple, ils le considèrent comme la cerise sur le gâteau, avec une joyeuseté finale, que je vous laisse le soin, si vous en avez la capacité, de découvrir la teneur. Dites-vous juste que la famille Bush, s'intéresse beaucoup à toutes ces théories *fumeuses*, sont-ils sont complétement cons (oui ils le sont, mais pas pour les mêmes raisons), ou alors ils connaissent quelque chose, que vous ignorez totalement...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 11/01/2016

Les commentaires sont fermés.