18/01/2016

Face à la terreur

2016-01-16T033111Z_1179621832_GF20000096540_RTRMADP_3_BURKINA-ATTACKS-ConvertImage_0.jpg

Ce que nous vivons, vous le vivrez un jour avait déclaré l'archevêque de Mossoul.

La prédiction était forte. 

A la mesure, aussi, du sort réservé aux Chrétiens d'Orient dont peu se sont vraiment inquiétés.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/23/ce-que-nous-vi...

Et puis, la mort a soudain frappé tout près de chez nous sinon chez nous.

On n'a pas peur, on continue comme avant, telles sont les réponses qui ont été le plus souvent apportées aux actes terroristes de ces derniers temps.

Soit et c'est très bien, l'optimisme ou le fatalisme en lieu et place de paranoïa.

Le fait est que la violence aveugle se poursuit.

A Ouagadougou, deux Suisses et trois Français ont trouvé la mort.

En pensée avec leurs proches et leurs familles.

 

Commentaires

Comme vous le dites bien, Mme HRF:En pensée avec leurs proches et familles et RIP.
----------------------------------
Mais souvent c est le peuple qui casque comme toujours!
Comment comprendre ce que l Archevêque de Mossoul a dit:Un jour vous vivrez ce que nous vivons aujourd hui?

Tout d abord, un seul être humain massacré ça nous fait un de trop!
Mais ce que l Occident pourrait vivre reste "microscopique" par raport à ce que nous connaissons sur les pays en guerre depuis de nombreuses années!

--Le nous(occident) avec NOS Gouvernements avons fait des alliances secrètes et contre nature avec les Pays du Golfe.
--Nous (L occident) avons soutenu le Terrorisme International étiqueté parfois du "bon Boulot d Al Qayda/Al Nosra en Syrie" par exemple, des combattants de la Liberté en Libye comme Anti Khaddafi puis qui se sont dépalcés et retrouvés Djihadistes au Mali et en Syrie mais qu on éradique les premiers et on couche avec les 2 èmes.
--A t on laissé les médias discuter et analyser les décisions majeures de ces guerres à l étranger ?
--Est ce que les Gouvernants nous font ils part des raisons réelles de ces alliances carte sur table?

Une fois, la meute ressent un soupçon de se faire lâcher, quelle différence pour elle au lieu d aller tuer mille Irakiens ou Syriens de tuer quelques Français, entre autres...etc...??

Il ne faut pas jouer à la vierge effarouchée quand on se fait mordre par le serpent à tête multiple, le même qu on a laissé franchir nos paliers à plusieurs reprises pour aller empoisonner les autres ...

Écrit par : Charles 05 | 18/01/2016

Merci Hélène, d'attirer l'attention sur ce qui va se passer en Irak et en Syrie.

L'Archevêque de Mossoul détient sûrement des informations que nous ignorons.

Effectivement, le pire à venir est à craindre dans les prochaines semaines. Pas seulement pour les Chrétiens.
(deux coalitions anti EI antagonistes en plein feulement, l'EI lui-même et ses satellites hétérogènes, le Pentagone en cavalier seul, le Hezbollah et les Peshmergas. N'est-ce pas beaucoup monde et déjà beaucoup de tirs croisés!)

C'est maintenant qu'il faut vite songer à mettre les populations civiles à l'abri et les séparer de leurs bourreaux de l'EI, Le Pentagone va ajouter du chaos au chaos qu'il a déjà semé. Il faudrait pouvoir permettre aux travailleurs Syriens salariés de se retirer des champs d'extraction de pétrole où ils sont actuellement forcés de travailler pour le compte de l'EI, et pouvoir vivre malgré tout.

Où sont les cadres penseurs du CICR et les pontes Droitdel'hommistes?
Ont-ils une stratégie de protection ou seulement d'ouverture, d'accompagnement et de clôture des guerres?
Pourquoi ne prennent-ils aucune précaution en amont des envahissements guerriers clairement annoncés? Il serait naïf de penser qu'ils n'ont pas de notion de géopolitique et qu'ils ne sont pas au courant des intentions des uns et des autres.

Outre les barbaries de l'EI qui a pris la ville dont plus de 2 millions d'habitants sont pris en otage, le combat contre lui amènera par conséquent une double guerre où les civils, placés en rempart-défense de première ligne de l'EI seront les victimes directes. Comme bouclier humain directement sur les lieux de travail et de production pour protéger les sources de revenu et les hommes de l'EI, les Irakiens civils et l'armée du gouvernement qui lui résiste pourraient bien tomber si la coalition occidentale menée par les USA intervient au sol grâce aux bombardements russes défrichant et affaiblissant l'infra-structure de commandement de l'EI ainsi que son activité de vol de pétrole.
Là, il s'agit de savoir si la coalition américaine intervient au sol pour combattre l'EI ou pour combattre l'armée d'Assad et les Russes.

Un deuxième mensonge semble se profiler et il sort de la bouche même du chef du Pentagone qui prétend envoyer des hommes combattre l'EI au sol pour reprendre Mossoul en Irak et Rakka en Syrie.
Mais alors pour le compte de qui exactement?
Plus loin, dans son exposé, Ashton Carter n'a pas pu s'empêcher de mettre en avant l'agenda valorisant de Washington: Réoccuper l'Irak et finir de terrasser la Syrie de Bachar Al Assad au nom de la lutte contre la menace terroriste dans le monde. Mais plus qu'un lapsus, la suprématie US explicitement prévaut et elle doit être la motivation stimulante des ses hommes.

La Syrie n'a pas demandé à Washington d'intervenir chez elle, ni au sol ni dans les airs. Le Conseil de Sécurité de l'ONU n'a pas été convoqué ni réuni et il n'a y eu aucune résolution ou partie de résolution en ce sens.
Comme dans son habitude de bandit non repenti, Washington s'invite. Point final.
Washington va se retrouver dans un face à face avec Moscou et l'Iran en Syrie comme en Irak.

Que va-t-il se passer?
Quel est l'agenda de Washington?

Renverser la bonne opinion publique à l'endroit de la Russie qui s'était montrée rapide et efficace contre l'EI mais surtout pour sa détermination et sa sincérité?
Récupérer cette bonne opinion pour le bénéfice de Washington et réactiver les enchères en sa faveur?
Agresseur et usurpateur! Washington ne mérite pas son influence à travers le monde.

L'évêque de Mossoul s'est inquiété à très bon titre. C'est peut-être cette perspective cataclysmique qui le hante.

Voici donc se qui se décide dans le dos du Conseil de Sécurité et dans le dos des alliés dit subalternes de Washington. Des alliés de seconde zone, les petites mains qui ont trempé dans le cambouis pour l'Empire du Chaos.
Les peuples vassalisés dans l'OTAN vont-ils longtemps encore se laisser abuser par leurs dirigeants?

Un article de WSWS traduit en français, sur le blog de Gilles Munier, grand connaisseur de l'Irak et acteur dans la médiation sous Chirac dans l'affaire pétrole contre nourriture.
Il faut ajouter que grâce à la désobéissance d'une équipe, dont Gilles Munier faisant partie, au sein de la diplomatie française des années 2002-2007, des dizaines de milliers d'enfants et de nouveaux-nés avaient échappé à la mort par famine, par manque de soins médicaux et médicaments. Les sanctions contre l'Irak suite à son invasion par bombardement continu appelée "Desert Storm", étaient particulièrement criminelles, elles portaient sur la nourriture, les médicaments, les produits d'assainissement et d'hygiène, les pièces détachées et les matériaux de construction. Tout ce qui concerne la première nécessité de survie.

Ils ont été condamnés puis blanchis puis rappelés en appel puis condamnés pour cette humaine désobéissance. Mais soyons fiers d'eux, de ce qu'ils ont fait pour sauver une partie de l'humanité complètement oubliée à l'époque. On rappellera que Chirac était opposé à cette invasion, il avait aussi refusé d'y envoyer l'armée française. Les Français peuvent, même tardivement, l'en remercier.
Quant à la Syrie, Hollande achève l'honneur perdu de la France en n'assumant pas sa politique extérieure et en ayant la déloyauté vis-à-vis de la Syrie qui lui avait été pourtant régulière et elle, loyale depuis l'accord de Sykes-Picot jusqu'en 2011-2012.

http://www.france-irak-actualite.com/2016/01/pentagone-le-plan-d-escalade-de-la-guerre-en-irak-et-en-syrie.html

Écrit par : Beatrix | 18/01/2016

Les commentaires sont fermés.