21/01/2016

"Leurs enfants resteront dans les caves du sous-sol"

9RIAN_02472921.HR.jpg

Ces propos sont ceux de Petro Poroshenko que je relayais, le 8 septembre dernier, dans un sujet consacré au Donbass, cette région de l'est de l'Ukraine dont on ne parle plus beaucoup.

Alors que le monde entier -ou peu s'en faut- avait découvert la photo d'Aylan, gisant sur une plage turque, je rappelais le sort réservé aux populations du Donbass et le destin que le président ukrainien réservait à leurs enfants:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/09/07/au-coeur-de-l-...

La question de savoir si les médias ne s'intéressaient pas assez aux conditions de vie des populations civiles du Donbass et plus précisément à celles de leurs enfants a enfin été posée.

C'était hier soir, dans le cadre du téléjournal de Léman Bleu qui a porté son attention à la soirée caritative organisée en faveur des enfants du Donbass, ce 23 janvier à Genève:

http://www.lemanbleu.ch/replay/video.html?VideoID=28665

  

Commentaires

Ce sont toujours les enfants qui trinquent, que l'on ait tort ou raison. Un enfant ne pèse rien, ne dit rien. Même pour mourir, il le fait sans protester. Ils sont pourtant notre avenir ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 21/01/2016

Merci encore une fois, Chère Hélène Richard-Favre, merci infiniment !
Comment précieuse est Votre voix sur le fond des hurlements des "mainstream" média des pays d'OTAN, où subrepticement passe toujours le même message : "Le bon Russe est le Russe mort" !

Écrit par : Pavel Katchalov | 22/01/2016

Les commentaires sont fermés.