08/02/2016

La femme, l'islam et la "gauche européenne"

rosefanee.jpg

 

Cette femme rêve-t-elle?

En tous les cas, elle analyse. Et de nombreux éléments sont à retenir des propos qu'elle tient:

http://www.telerama.fr/idees/apres-cologne-nous-voyons-en...

Ce qu'énonce cette sociologue algérienne confirme comment les extrêmismes s'alimentent les uns les autres.

Car à lire ce que déclare Marieme Helie Lucas de ce qu'elle appelle gauche européenne, le constat est dressé: incapacité mortifère à soutenir les droits des femmes contre toute agression.

Doit-on y voir l'impossible place à prendre par un modèle de société rappelé pourtant en boucle par autant de ses défenseurs?

Droits et autres revendications sans cesse claironnés semblent en réalité s'effacer derrière la crainte de se voir étiqueté. 

Dans ce contexte, cherchez la femme!

Tel était bien le sens de l'injonction lancée ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/11/cologne-cherch...

Aussi,  lier le sort de la femme à la politique paraît-il bien hasardeux.

 

Commentaires

Il y a longtemps que la "gauche européenne" soutient des coutumes qui relèvent de la "droite européenne", pour autant qu'elles ne sont pas issues d'elle, mais des malheureux "autres", victimes de notre xénophobie.

Écrit par : Mère-Grand | 08/02/2016

On peut déjà ouvrir un nouveau chapitre. Les évènements vont très vites et on va être dépassé avant d'avoir compris ce qui nous arrive.

Aujourd'hui j'ai fait des commissions dans un magasin d'alimentation. En arrivant à la caisse, je me suis retrouvée avec deux jeunes hommes, qui parlaient une langue que je ne connais pas (on m'a dit du syrien) et un peu en retrait dans l'allée derrière moi, une jeune fille qui avait l'air de chercher quelque chose! J'ai passé mon chemin et me suis retrouvée à la caisse, derrière les deux gars, avec passablement d'achats pour ma petite communauté. Ce faisant, la jeune fille arrivant derrière moi, je lui dis de me passer devant. Avec des yeux grands ouverts elle me dit: "non, surtout pas"! Je fus surprise, elle ne me dit plus rien, je poursuis ma démarche. Une fois les deux garçons partis, elle dit alors, que depuis qu'elle était arrivée dans le magasin elle avait les deux mecs sur le dos et ne pouvait pas s'en débarrasser.
J'avais bien vu qu'ils lui parlaient, mais j'ai cru dans un premier temps qu'elle était avec eux.
Nous avons alors parler en bout de caisse, je lui ai dit ma couleur politique et c'est alors qu'elle m'a dit que depuis le début de l'année, les filles sont en permanence abordée de manière outrancière par ces jeunes qui se croient tout permis. Les regards sont indécents et les paroles...mais allez comprendre...mais la peur est maintenant omniprésente. Cela se passe partout, dans les magasins, dans la rue, dans les transports et c'est insupportable. La caissière nous ayant entendu, m'a confirmé que dans le magasin ils se rendent compte de cela tous les jours.

Nous avons laissé entrer "des loups dans notre bergerie", et nous allons vers de graves et dangereux problèmes pour nos jeunes filles qui sont en grands dangers. Car ces saloupiaux sont dispatchés un peu partout sur notre territoire et même dans nos petits villages.

J'informe de cela à notre Conseiller d'état en charge de la sécurité sur notre canton et j'espère que j'aurai une réponse moins lénifiante que celle de mme sommaruga "les nouveaux arrivants sont informés que sur notre territoire ils doivent respecter les femmes et leurs droits"!
Vous parlez d'une foutaise!
J'invite tout le monde à aviser leurs autorités dès qu'ils ont connaissance de telles attitudes. Nous n'avons pas le droit d'attendre que des événements graves se produisent pour réagir!

Écrit par : Corélande | 08/02/2016

Demandez a un bien pensant de la gauche européenne de prendre une feuille blanche et de la séparer en deux colonnes. Dans celle de gauche il devra écrire les 6 valeurs les plus fondamentales a ses yeux, on y trouvera a coup sûr:

L'égalité des sexes
La non discrimination de l’orientation sexuel et le mariage pour tous
Les droits de l'homme
Le respect des minorités
La séparation de l'église et de l'état
.
.
Et demandez lui ensuite de noter dans la colonne de droite la compatibilité de chacune de ces valeurs avec l'islam. Vous aurez pour toute réponse des insultes, car cet exercice pourtant simple le forcerait a dévoiler de façon évidente sa schizophrénie. J'ai essayé sur plusieurs blog, je vous assure ça marche.

Bonne soirée.

Écrit par : Eastwood | 08/02/2016

Madame Corélande: « Nous avons alors parler en bout de caisse, je lui ai dit ma couleur politique et c'est alors qu'elle m'a dit que depuis le début de l'année, les filles sont en permanence abordée de manière outrancière par ces jeunes qui se croient tout permis. »

http://www.swissinfo.ch/fre/a-gen%C3%A8ve--les-r%C3%A9fugi%C3%A9s-syriens-b%C3%A9n%C3%A9ficient-d-une-formation/41946132

Écrit par : Chuck Jones | 08/02/2016

Excellent article effectivement que celui de cette sociologue algérienne; à faire circuler, et à méditer sérieusement.

Écrit par : P. Lamblé | 08/02/2016

La gauche n'existe plus, la gauche est morte, nous n'avons plus que des arrivistes qui font la lèche aux musulmans à des fins électoralistes. Dans les transports en commun, dans les centres commerciaux, entendez-vous encore parler français? Des familles syriennes, ok. Des jeunes hommes seuls, non, dehors. Voyez ce qui se passe dans les autres pays: ils sont là pour casser le coût du travail. Nos soi-disant élites politiques ont trahi la décision du peuple suisse du 9 février. Elles obéissent à la mère Merkel qui a elle-même bafoué les lois en vigueur par le fait du prince. Nous vivons sous le diktat allemand. Honte à ce Conseil Fédéral qui se couche, qui n'a aucune dignité. Voyez comment la mère Merkel va lécher les bottes du Führer turc, lui offrant des milliards en guise de soumission. Mais quand il s'agit de politique sociale, on nous dit que les caisses sont vides. Combien coûte l'accueil des salopards qui harcèlent les femmes à Genève? Qui va poser la question au gouvernement? Ou bien sont-ils tous vendus?

Écrit par : Charles | 09/02/2016

L'UDC Vaud a posé la question au Conseil d'Etat vaudois si ils soutenaient l'initiative populaire pour le renvoi automatique des criminels étrangers (initiative sur laquelle nous allons voter ce 28 février). Ils ont tous répondu que non. Par conséquent, ils se positionnent en faveur des criminels étrangers qui viennent chez nous pour commettre des crimes et délits. Par conséquent, il faudrait vous en rappeler pour ce 28 février et quand vous votez en faveur du PLR, Socialistes et autres idiots utiles.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 09/02/2016

@Eastwood
Vous avez, hélas, raison.

Écrit par : Mère-Grand | 09/02/2016

Et pendant que des hommes jeunes et seuls viennent harceler, quand ce n'est pas violer les femmes en Europe, d'autres femmes s'engagent pour défendre leur pays:
http://fr.sputniknews.com/international/20160114/1020940688/femmes-syriennes-lutte-daech.html

Ce sont des lâches et Monsieur Onfray est dans l'erreur quand il veut nous faire croire que l'islam va gagner la partie parce que les fanatiques sont prêts à mourir pour leur cause. Tous ces migrants nous prouvent qu'ils ne sont nullement prêts à mourir et ceux qui sont prêts à mourir sont en train de mourir et nous en serons débarrassés.

Et voici des chiffres intéressants sur les "migrants":
https://www.facebook.com/notes/claude-rainaudi/migrants-aux-fronti%C3%A8res-des-questions-insolentes-%C3%A0-se-poser-ou-pas/1130840986943287

Monsieur Onfray se trompe aussi quand il veut nous faire croire que l'Occident massacre les musulmans et que nous subirions un retour de bâton. C'est pire que ça: les musulmans sont instrumentalisés pour mener des guerres à la place des États-Unis et des pays croupions. Ce qui est plus difficile à comprendre, c'est pour quelles raisons ils se sont laissés instrumentaliser. Sont-ils si obtus? A cause de leur idéologie?

Écrit par : Charles | 09/02/2016

Les commentaires sont fermés.