19/02/2016

Reflets

1072051-16-destinations-a-avoir-vues-avant-de-mourir.jpg

Donc, on l'a bien compris, l'indépendance des médias en Occident est avérée et permet une liberté d'expression à nulle autre pareille ou peu s'en faut.

Ce qui, selon lesdits médias, est loin d'être le cas dans d'autres parties du monde.

Combien de fois n'a-t-on lu ou entendu évoqué le fait qu'en Russie, par exemple, le Kremlin contrôlait tout et que toute voix d'opposition était muselée?

Pour illustrer comment se déroule un débat sur une des plus importantes chaînes de télévision russe, voici:

http://www.1tv.ru/prj/timewilltell/vypusk/41242

Un des sujets de l'émission -qui date du 22 octobre 2015- porte sur l'emprunt de 3 milliards contracté par l'Ukraine auprès de la Russie et que la première s'est déclarée dans l'impossibilité de rembourser.

Pour en parler, la chaîne de télévision Pervij Kanal a invité, entre autre, une journaliste ukrainienne -qui apparaît à la minute 28- et Maxim Yushin, du journal d'opposition Kommersant.

Certes, les échanges y sont en russe mais ils sont vifs sinon musclés. A travers les seules images, les non-russophones auront de quoi se faire une idée de ce qu'est un débat sur un sujet sensible dans ce pays qualifié de dictature par certains grands connaisseurs.

Pour rappel, en France, toute personne estimée tenir des positions trop favorables à la Russie n'est tout simplement plus invitée sur aucune chaîne de radio ni de télévision.

 

Commentaires

en france les médias sont controlés par les sionistes qui tiennent les rènes de l'edifice et l'etat

Écrit par : mulot | 19/02/2016

Absolument, en Occident, il y a une une très forte surreprésentation de juifs pro israéliens et j'insiste sur ce terme dans les médias, voir le sujet précédant où on voit des banques juives être propriétaire de merdias mainstream.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 19/02/2016

...et revoilà le complot juif maintenant ! Et la suite, cela sera quoi ?

Écrit par : Galileo | 19/02/2016

Liberté d'expression... Hier, nous étions autant muselés. Voire plus... les réseaux sociaux n'existaient pas. Nous étions confrontés à deux fléaux : une police politique et une police syndicale. C'était à partir des années 60... La police syndicale pour des raisons idéologiques, la police politique pour des raisons diplomatiques. Toucher à l'URSS sujet tabou. Les manifestations de rues frappées d'interdit, les débats en salle sous surveillance des RG. Et systématiquement catalogués ou répertoriés comme fascisants. Avec en prime pour les plus chanceux un "exil" forcé en Corse et pour les autres les geôles de la Préfecture de Paris ... comme lors de la visite de Brejnev en France... Le listing des persona non grata fourni par l'Ambassade soviétique, le "ramassage" effectué par la police nationale ou les agents de la DST.

Écrit par : xénia | 19/02/2016

La suite c'est que les juifs sont des sous-hommes qui dominent le monde... dessous/dessus... il y en a qui ne sont pas à un paradoxe près :-)

Écrit par : archi-Bald | 19/02/2016

Le "peuple élu" ne peut pas être des sous-hommes, SVP.

Écrit par : Charles 05 | 20/02/2016

Suite : A 6 heures du matin... ça tambourine à la porte et vous êtes embarqué comme un vulgaire criminel. La cause : individu dangereux et potentiel terroriste. J'ai eu du bol : une dizaine de jours aux frais de la princesse sur l'Ile de Beauté. Sous surveillance, il va s'en dire. Et... pas besoin d'"état d'urgence" quand sévit l'état policier - aux ordres 'une puissance étrangère. L'ensemble de la presse muette. Aujourd'hui, ça ferait le buzz sur les réseaux sociaux.

Écrit par : xénia | 19/02/2016

La Russophobie est certainement LA stratégie des USA contre la Russie afin de casser cette puissance russe en Europe mais aussi une stratégie contre la France et contre l'Europe ce que ces deux derniers n arrivent pas ou qu ils ne veulent pas comprendre!. Et après coup, on se lamente sur le déclin d l Europe.

L Union Européenne sans la Russie est une foutaise puisqu on nous a dit dès le début que cette Union est géographique et culturelle...Bah, Alors!!
Mais, quand on voit ce qu on voit et qu on entend ce qu on entend, nous sommes en droit de penser ce qu on en pense (citation d un ancien acteur français que j ai oublié le nom...)

Écrit par : Charles 05 | 20/02/2016

@Xénia
En France, ce n est pas un Etat d Urgence qui est déclaré mais bel et bien:
--Un Patriot Act (P.A.) à la Sauce Hollandaise même si la Copie originale américaine du P.A. avait fait Pschiit...
--Non pas un plan pour résoudre les soucis majeurs et quasi-"éternels" des Français: Chômage, délocalisation, désindustrialisation, avenir de l Ecole et de la Sécu, les retraités qui n arrivent plus à payer une location pour un appartement décent et qui dorment sur le siège arrière de leurs voitures, le citoyen lambda qui hésite fin du mois entre payer sa facture EDF ou acheter à manger ..) Donc, ce n est pas un plan pour résoudre leurs problèmes précités mais bel et bien une tactique de M. Hollande pour rester à l Elysée...nuance..
--Si au fond, la France voudrait agir contre le Terrorisme, d une part il ne fallait pas devenir un pays pro-terroriste au moins depuis 2011. D autre part, il lui faudrait aujourd hui prendre le taureau par les cornes. Toutefois, elle s est faite prendre en otage par sa propre incohérence et par ses alliances contre nature avec les viviers du terrorisme. Elle ne peut plus ni dire la vérité ni faire marche arrière et c est alors qu il a été décidé d imposer un "Etat d Urgence qui ferait l affaire et qui détournerait l attention sur les complicités louches précitées". Etat d urgence est une "chose loufoque" qui ressemble à l image d avoir "arrêté" jadis le nuage de Tchernobyl à nos frontières....
--La France n a pas encore compris que sa Haine Maladive contre la Russie et contre Poutine est auto-destructrice pour elle-même aussi puisque la Russophobie des USA est une Stratégie contre la Russie certes mais aussi contre la France et l Europe.

La vérité leur montre la lune et ils ne regardent que le doigt...

Écrit par : Charles 05 | 20/02/2016

Que n a-t-on pas encore dit de mensonges sur Poutine et sur la Russie sauf qu ils avancent et Chapeau !Sans rentrer dans la Poutinomanie, il est admirable!
"""1. Poutine a probablement ordonné le meurtre de Litvinenko.(ndr :tout agent secret risque de finir soit tué soit un tueur ou les deux)
2. Poutine a ordonné le meurtre de Litvinenko parce que celui-ci était sur le point de révéler que Poutine est pédophile /sérieusement, je ne blague pas, vérifiez par vous-même !).
3. La Troisième Guerre mondiale pourrait commencer avec l’invasion de la Lettonie par la Russie.
4. Selon le Trésor américain, Poutine est un homme corrompu.
5. Selon George Soros, Poutine veut la désintégration de l’Union Européenne (ndr :La désintégration de l UE se fera sans « avoir besoin de Poutine »,elle est en marche..) et la Russie représente une plus grande menace que les djihadistes.(ndr :Le ministre israelien de la Défense avait chanté cette même antienne : » »Israel préfère Daech sur Assad, sic »..La Honte
6. La Russie est si effrayante que le Pentagone veut quadrupler le budget pour la défense de l’Europe.
7.Poutine est en train de renforcer État islamique en Syrie et de provoquer une vague de réfugiés.(ndr :les Djihadistes effrayés par l avancée de l Armée Syrienne Loyale avec les Russes avaient provoqué une vague de réfugiés vers la Turquie afin qu ils puissent eux-mêmes se glisser dedans et de se sauver) """

Lien pour l article entier:

http://reseauinternational.net/semaine-18-de-lintervention-russe-en-syrie-une-escalade-dramatique-semble-imminente/

NB :Les entre parenthèses sont de mon fait.

Bien à Vous, Bon WE et Merci à Mme HRF.

Écrit par : Charles 05 | 20/02/2016

David : Je fais simplement une comparaison de l'état de la "liberté d'expression" entre aujourd'hui et hier en France ...

Écrit par : xénia | 20/02/2016

@xénia
A tout hasard, on ne sait jamais, si votre réponse à @David (??) m est aussi destinée sinon laissons passer ma réponse à la verticale..

Liberté d expression en France d hier était causes toujours et aujourd hui elle est fermes ta gueule. "Justificatif" de cette dernière attitude est que les Politiciens se sont auto-baptisés comme nos tuteurs de la Pensée voire même nos grands pédagogues!(...)S ils sont devenus des Pédagogues, c est qu ils se sont pris les pieds dans le tapis et sont otage de leur flagrante incohérence et de leurs alliances contre nature. Ils ne peuvent plus ni nous avouer la "Vérité" ni faire marche arrière car leurs alliés, viviers du terrorisme, ne leur pardonneraient pas leur "trahison...".

Pédagogues? Oui, car quand on ne veut plus ou qu on ne peut plus changer les choses, on change le sens des mots...Si cette position "pédagogique" nous rappelle de noms et de faits contemporains très connus, une telle ressemblance est fortuite (exemple:les Pédagogues en Turquie, aux USA créateurs de Ben Laden et d Al Qayda, la France qui salue le bon boulot d Al Nosra/Al Qayda en Syrie et la Saoudie... Ces derniers disent tous "vouloir oeuvrer" contre le Terrorisme..Laissez moi rire un bon coup..et souvenons nous de cette histoire de notre enfance du Petit berger menteur...

Écrit par : Charles 05 | 21/02/2016

"Pour rappel, en France, toute personne estimée tenir des positions trop favorables à la Russie n'est tout simplement plus invitée sur aucune chaîne de radio ni de télévision".

Merci Hélène Richard-Favre de nous indiquer ce qui vous permet d'affirmer de façon aussi péremptoire ce que vous écrivez.

Écrit par : Christian Casper | 21/02/2016

Christian Casper,

Vu votre plaisir à railler lorsque je cite des personnalités de renom que je connais personnellement - reppelez-vous, c'est arrivé à diverses reprises ici-même- je ne vais, de fait et en tous les cas pas vous révéler l'identité de celles qui ont confirmé mon propos ci-dessus.

Mais comme je sais votre besoin quasi irrépressible de venir ici pour mettre en doute ce qui y est écrit, je ne m'en offusque pas. Je constate au contraire que vous restez fidèle à vous-même.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2016

Hélène Richard-Favre,

Oui, mais l'accusation est grave.
Les médias radios et TV sont nombreux en France et leurs propriétaires (publics ou privés) diversifiés.
Je demande des faits.
A défaut, c'est votre crédibilité qui est en cause ce qui peut se comprendre car vous vous échinez à défendre "une cause" ce qui est, comme je l'ai écrit, votre droit.
Il serait plus honnête d'écrire que les médias, écrits et oraux, sont totalement libres en Russie et qu'ils ne le sont pas en France. Seuls vos fidèles vous liraient et ce serait bien ainsi.
En l'espèce, il n'y a aucune raison de vous croire, pour le moment.

Écrit par : Christian Casper | 21/02/2016

"Je demande des faits."

Et quoi d'autre encore?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2016

La liberté absolue d'un tel journal, d'une telle revue ou d'une autre chaîne télévisée n'existe nullepart, y compris en Russie contemporaine. Mais la diversité des opinions, et la liberté d'expression des points de vue opposés sont de nos jours de loin plus larges et significatives en Russie que dans les média corporatifs en France, je suis désolé. En suivant la grande presse et la télévision des pays d'OTAN de Moscou, on peut avoir l'impression que la censure soviétique émigra à l'Ouest depuis 1991 : comme si les média occidentaux reçoivent maintenant "les lettres méthodiques" du "Comité central du Parti" unique, qui siège à Washington.

Écrit par : Paul Katchalov | 22/02/2016

Pourquoi les USA considère non pas seulement la Russie comme leur Ennemie Number One mais surtout la personne de Poutine-même aussi voire contre l Europe et la France!

--La haine russophobe des USA, mue par la crainte d'une Europe des Nations de l'Atlantique à l'Oural ne connait aucune limite, aucune décence
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid...id...

--Les Etats-Unis ont coupé court aux tentatives de l’Union européenne de lever ou "soulager" les sanctions contre la Russie et d'amorcer un rapprochement avec la Russie, estime le média allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichtent (DWN).
http://fr.sputniknews.com/international/20150122/203475012.html#ixzz40eOr0SHR

--La russophobie : stratégie US contre la France et l’Europe
http://www.gfaye.com/la-russophobie-strategie-us-contre-la…/

--«Gagner la guerre froide par la propagande» : l'UE a lancé une agence d’information russophone (ndr: et russophobe!)
https://francais.rt.com/international/4714-milliers-dactivistes-se-sont-rassembles

Écrit par : Charles 05 | 22/02/2016

Charles 05,

Le premier des liens que vous indiquez dans votre commentaire débouche sur une erreur 404...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/02/2016

Comme je ne lis pas l'ensemble de la presse française, je n'arrive pas à décider, s'il s'agit d'une presse muselée.

Il m'est encore plus difficile de me prononcer au sujet de la presse de langue russe, puisque je ne maîtrise pas du tout cette langue.

Ce que je sais, en revanche, c'est que de nos jours, si nous désirons avoir une large palette de points de vue, nous ne sommes limités que par nos connaissances linguistiques et une éventuelle censure d'internet ou l'éventuel coût d'accès à certains journaux en ligne.
Nous sommes libres d'aller voir partout dans le monde, de lire un maximum de sites.
Certes, il y a toujours le danger de tomber sur des informations orientées ou des dogmatismes, qui pourraient nous échapper, par manque de connaissances. On peut se laisser embobiner, p.ex. par la propagande djihadiste, pour prendre un exemple simple.

Malgré tous ses défauts, je pense qu'une plateforme comme celle de la TdG est un espace de liberté et comme en Russie, nous avons la possibilité d'exprimer nos opinions. Si nous nous faisons mal recevoir, censurer ou insulter, ce n'est pas le fait de Washington, mais celui de l'irascibilité des autres commentateurs ou le choix du blogueur !
Ce qui peut être plus problématique, c'est l'existence de "fabriques de trolls", plus ou moins téléguidés.

La situation de la presse en France n'est pas une création du pouvoir socialiste en place, mais un processus en cours depuis très longtemps. Je m'imagine le tollé, si le gouvernement actuel s'était mis en tête de démanteler ces empires. Les grands industriels aiment posséder des médias, et pas seulement en France ! Silvio Berlusconi est un exemple éclatant de cette liberté d'entreprendre, qui est une sorte de vache sacrée de notre société.
Il faut en assumer les conséquences, je suppose, et jouer à plus malin.

Écrit par : Calendula | 22/02/2016

@Mme Hélène Richard-Favre,
Je vous prie de m excuser pour le lien "erroné"
J espère que cette fois ça marchera...

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1579843478895005&id=1471373006408720&comment_id=1579856712227015&comment_tracking={%22tn%22%3A%22R0%22

Écrit par : Charles 05 | 22/02/2016

Je me défends d’émettre un point de vue sur la Presse russe que je ne connais pas du tout. Je suis cependant d'accord avec l'idée selon laquelle "rien n'est donné d'avance". La Liberté de la Presse qui un aspect fondamental de la démocratie a été acquise en Europe de l'Ouest à la suite d'un processus long et difficile.Il suffit tout juste d'interroger l'histoire pour s'en rendre compte. Il ne s'agit donc pas à mon avis de se limiter à décrire les situations malheureuses qui se produisent chez autrui comme pour dire:"Nous sommes les meilleurs parce que ça ne se passe pas comme ça chez nous". Il faut pouvoir en plus d'identifier les situations, savoir les expliquer. Qu'est qui justifie fondamentalement l'Absence de la liberté de la Presse en Russie (si c'est vraiment le cas?) S'agit-il d'un problème qui découle de l'orientation politique différente choisie par ce pays? Si "Oui" comment? Est-ce que d'autres pays qui ont suivi la même voie en Europe et dans le reste du monde sont confrontés au même problème? Est-ce l'Europe Occidentale elle-même vit pleinement la liberté de la Presse? On pourrait être amené à dire "non" si on sait que la démocratie et son corollaire la "Liberté de la Presse" sont largement dépendants de "la lutte des classes". La "Lutte des classes" s'est-elle réellement estompée en Europe de l'ouest? Je crois que "Non".

Écrit par : Amadou Demba Sy | 01/03/2016

Les commentaires sont fermés.