27/04/2016

"Enfants de Dieu"

AFP_130405_ns3pa_pape-francois_sn635.jpg

En ces temps où le multiculturalisme est prôné comme valeur à respecter, voici de quoi méditer:

http://www.gfaye.com/qui-est-vraiment-le-pape-francois/

Cet article, paru sur le blog de Guillaume Faye*, met en cause le Pape François.

A lire le propos et les arguments exposés par l’auteur, c'est la question de l’appartenance religieuse qui interpelle.

Si, comme le déclare le Pape, tous les êtres sont des enfants de Dieu, en quoi, alors, les spécificités religieuses devraient-elles se maintenir?

Car l’oecuménisme, certes, oeuvre dans le sens d’un meilleure entente entre confessions mais n’abolit pas leur différences.

Selon le Saint Père, les clivages entre religions favorisent les conflits. 

L’auteur de l’article, au contraire, prétend que ce sont les mélanges de populations qui génèrent les conflits et ce sont les frontières étanches et les homogénéités ethniques qui garantissent la paix.

Deux conceptions socio-cultuelles,  sinon socio-culturelles, qui se discutent, tant les mélanges sont omniprésents et se plus en plus constitutifs d’identités. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Faye

 

Commentaires

Je pense que ce pape est l'homme du NOM. Les derniers et plus grands conflits de l'humanité, ceux du XX° siècle, n'étaient pas des conflits religieux. Et celui que nous avons avec l'Etat Islamique ne l'est pas à proprement parler non plus, car si le fanatisme islamiste est instrumentalisé, les chrétiens sont en minorité, et ont un attitude pacifique. Les gens en Occident ne sont plus religieux et répètent l'incantation que leur serinent les médias et l'école: "Tout le mal vient des religions, elles sont causes de guerres", sans aller chercher plus loin, faute de référents culturels. La guerre qui s'annonce sera donc essentiellement interethnique. Le pape va dans le sens de cette propagande, contre ses ouailles largement persécutées d'une part, et l'intérêt des peuples européens d'autre part. Il répète lui aussi les incantations inculquées et se garde bien d'incriminer nommément les personnages à l'origine des conflits qui font fuir les réfugiés, mais surtout ceux qui poussent les gens de l'Afrique entière à partir chez nous en leur racontant des salades sur la contrée où coulent le lait et le miel. Pourquoi, qui sert-il, que s'est-il réellement passé avec Benoit XVI?

Écrit par : Laurence Guillon | 27/04/2016

Il se prend pour Dieu.. Jus q'à preuve du contraire les candidats pape ne passent pas devant un psy avant d'être éligibles. La fonction lui monte à la tête tout simplement.

Écrit par : norbert maendly | 27/04/2016

Si comme le déclare ce pape, François, tous les êtres sont des enfants de Dieu, donc, y compris les animaux... ce pape au nom évocateur François d'Assise lequel parlait aux animaux tout en célébrant sa sœur l'eau... ce pape dénoncera-t-il la souffrance causée notamment aux vaches et porcs d'élevages industriels monstrueusement entassés les uns sur les autres de manière telle qu'ils deviennent cannibales...

Imaginez-vous que ce que voyant les éleveurs se rebiffent ou rebellent?

Non.

Aux fins de couper court à ce cannibalisme les éleveurs arrachent leurs dents aux uns et coupent leurs queues aux autres...!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/04/2016

Selon la théologie catholique pour être pape – vicaire du Christ - la première condition posée est d’être le garant de toute la doctrine catholique enseignée par le Christ. Or, Bergoglio non seulement ne le fait pas, mais bricole une nouvelle religion qui n’a plus rien à voir avec cet enseignement. Tous les ennemis du Christ applaudissent, à commencer par les juifs. Il n’est donc pas pape mais un usurpateur et dénoncé pour tel par tout vrai catholique.

Écrit par : Michel Mottet | 28/04/2016

Monsieur Michel Mottet,

Comment imaginer que pour être pape - vicaire du Christ - la première condition posée est d'"être le garant de toute la "doctrine catholique"
enseignée par le Christ

lui qui affirmait n'être pas venu abolir la loi et les prophètes mais l'accomplir?


Quelle "doctrine catholique"!?

Les évangiles: les papes ne devraient-ils pas être les garants de cette forme d'enseignement présentant bel et bien le judaïsme pour le "fond" la "forme" plus accessible à chacun (comme avec une passerelle moyen de passage)!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/04/2016

A lire le pedigree de l'auteur, personne ne s'étonnera de ses propos à l'égard du pape.

Quelles que soient les décisions du pape, elles ne trouveront pas grâce aux yeux des contempteurs du souverain pontife. Ainsi ouvrant la porte aux réfugiés musulmans qu'on l'accuse d'oublier les chrétiens persécutés. S'il ouvre la porte aux chrétiens, aussitôt sera-t-il accusé d'être un ennemi de l'islam. Bref, condamné par avance.

On admet de traiter le pape d'usurpateur, alors que ce terme appliqué à Poutine provoquerait immédiatement des tempêtes de protestations, avant même d'ailleurs que des arguments éventuels soient avancés. Décidément tout est pourri au royaume de l'analyse politico-religieuse.

Si vis pacem...

Écrit par : Michel Sommer | 28/04/2016

Sur Poutine, l aimer ou pas ça n a aucune importance. Tout ce qu il faudrait est d avoir la lucidité et l honnêteté de comprendre et d admettre que sans Poutine, la Russie serait aujourd hui dans le même état lamentable où est l'Ukraine et où a l'Europe pour très bientôt.

Quant à notre Rock Star, le Pape François et tout ce que je sais sur lui est la phrase suivante:"" Le lus grand Génocide du Monde au 20ème et 21 ème siècle est l Avortement et la Pilule Contraceptive"". Il faut être insensé pour dire des choses pareilles quand on voit les 9 millions de congolais assassinés par les Belges, le 1 million de Tutsis avec la complicité du Vatican, le 1.5 millions d Irakiens dont 500 000 enfants de bas âge,...etc...liste non exhaustive et à complèter..

Passam..
Bien à vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 28/04/2016

Michel Sommer,

Qui est ce « on » qui « admet », selon vous?

Merci de vos précisions.

Comme je l’ai indiqué sous un autre sujet et afin de faciliter la compréhension des propos adressés à telle ou tette personne, je prie chacune et chacun d’en libeller l’identité.

Merci et bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/04/2016

"A lire le "pedigree" de l'auteur, personne ne s'étonnera de ses propos à l'égard du pape".
Quelle est votre définition du "pedigree" de ma personne que vous supposez connue de tous ?

Écrit par : Michel Mottet | 28/04/2016

Michel Mottet,

Je vous remercie de tenir compte de ma précédente remarque à l’attention de Michel Sommer auquel est sans doute supposé s'adresser votre commentaire car vous ne le précisez pas.

Par ailleurs, avant de vous sentir visé, relisez le propos de Monsieur Sommer qui semble concerner l’auteur de l’article cité dans le sujet de blog et non vous-même.

Merci et bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/04/2016

Merci, Madame Hélène Richard-Favre. La citation que je fais est de M. Sommer. Mais vous avez probablement raison, le "pedigree" semble plutôt concerner M. Faye, dont les "variations" sont effectivement connues.

Écrit par : Michel Mottet | 28/04/2016

"Je vous remercie de tenir compte de ma précédente remarque"

Vous devriez faire une liste exhaustive de toutes vos remarques, consignes, instructions, directives, conseils, recommandations, observations et régulations, et les envoyer à toute personne souhaitant commenter votre blog. Comme ça, tout se déroulerait dans l'ordre et la discipline.

Écrit par : Plouf Ploufovitch donne des conseils pro bono | 28/04/2016

"Ce pape François est un usurpateur, parce que le vrai pape est Ratzinger qui n’est pas encore décédé. Sinon la présence tolérée de 2 papes remettrait en cause le dogme de l’infaillibilité pontificale."
Ce texte d'une certaine Maryvonne figure dans les commentaires de l'article de Guillaume Faye.

M. Mottet a également qualifié le pape d'usurpateur dans son commentaire ci-dessus.

En ce qui concerne le verbe admettre, vous avez raison, il est impropre ici. Les personnes concernées par ma remarque n'admettent que le pape puisse être un usurpateur, elles l'affirment.

Enfin et pour éviter tout malentendu, M. Mottet n'est pas concerné par le mot "pedigree". Il vise Guillaume Faye.

Écrit par : Michel Sommer | 28/04/2016

Merci Hélène Richard-Favre de nous avoir permis de découvrir – à travers son discours- la personne de Guillaume Faye.

Au delà de son passé bien typique de quelqu'un proche aux cercles idéologiques de ce qu'on appelle souvent, en France soumise, l'« l'extrême droite », c'est son concept d'Eurosibérie qui a attiré toute mon attention. Compte tenu d'un niveau assez médiocre de la philosophie et de la géopolitique françaises de ce début du XXI ième siècle, on pourrait considérer le concept comme allant dans une bonne direction. Néanmoins, personnellement je le trouve bien limité, voir contre-productif. J'y vois une certaine proximité avec les idées de Lyndon Larouche, idées concernant une création d'un « pont - couloir » transsibérien reliant l'Europe avec l’Alaska.

Manifestement le raisonnement de Guillaume Faye est trop rigide et il lui manque une ouverture d'esprit indispensable pour se hasarder à critiquer le souverain pontife.

Quant à l’ « œcuménisme » et les différences entre les confessions je pense que la connaissance profonde de l'histoire de la civilisation japonaise pourrait représenter un chaînon manquant de la percée définitive pour la compréhension globale de cette problématique. En particulier je pense aux 1789, 1917 et désormais aussi au 1945:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Directive_shinto

Pour la défense du Pape, voici également un lien assez amusant (en russe) :

« «Не Папа, а Отчим». Как Украина оценила георгиевскую ленту на папе Римском
Понтифику грозят запретом на въезд на Украину и сомневаются в его психическом здоровье.»

http://www.aif.ru/politics/world/ne_papa_a_otchim_kak_ukraina_ocenila_georgievskuyu_lentu_na_pape_rimskom

Écrit par : Vladimir Trofimov | 07/05/2016

Les commentaires sont fermés.