16/05/2016

Cazeneuve après Baupin et Sapin

doigt_0.jpg

La France va si bien qu’elle a du temps à consacrer aux pratiques et autres goûts érotiques de ses élus.

Voici qu’après Michel Sapin et Denis Baupin, Bernard Cazeneuve a lui aussi droit au chapitre.

Il ne s’agit pas, ici, de prendre parti pour les plaisirs de ces Messieurs.

Il s’agit de priorités à accorder.

La vie privée de personnalités publiques intéresse-t-elle donc autant la France?

Alors que dans quelques semaines, Paris, comme chaque année, verra défiler sa gay pride et son lot de participants afficher leurs préférences, Le Point ne s’interroge pas, il y va de son article avec force contributions.

http://www.lepoint.fr/politique/cette-fessee-erotique-qui...

La chasse aux sorcières a vécu, la traque peut commencer.

Cela dit et pour rappel, les médias auraient encore tout loisir de méditer ces propos du même ministre épinglé pour avoir « aimé » une image érotique:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/27/ce-n-est-pas-u...

 

 

Commentaires

Charles,

J’ai bien reçu votre commentaire. Il ne sera pas publié ici car il n’a rien à faire sous ce sujet qui ne traite pas de « morale » comme vous l’écrivez mais de ce que certains médias estiment utile de relayer quand d’autres sujets, graves, sont passés sous silence.

En l’occurrence, le cas que vous citez vise la Suisse. Or son gouvernement a officiellement présenté ses excuses aux personnes concernées par des faits lourds de conséquences.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/05/2016

Ce genre de non événement est là pour illustrer le vide intersidéral qui se trouve dans l'esprit des ministres et autres journalistes...le principe du prestidigitateur

Écrit par : Gabor Fonyodi | 17/05/2016

Les commentaires sont fermés.