18/05/2016

L’intérêt général, c’est le changement!

francois-hollande-bourget-1_4077728.jpg

 

La gauche au pouvoir, en France, ne ménage pas sa peine pour renier ses valeurs.

Outre l’ennemi du candidat Hollande, celui qui ne sera pas élu et pourtant gouverne,

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/15/l-adversaire-d...

le prêche multiculturaliste y va bon train et ratisse là où son intérêt le guide.

Quand Elisabeth Badinter s’exprime sur la laïcité, elle a au moins, pour sa part, le courage de dénoncer cette gauche qui trahit ses valeurs si elle en a:

http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-je-ne-pardonne...

Pour avoir la paix, on pense qu’il suffit de nier les problèmes, déclare-t-elle.

Oui.

Et entre déni et trahison, la France républicaine d’aujourd'hui a sans doute la conviction d’oeuvrer à l’intérêt général.

 

Commentaires

Revoici les délices de la campagne des présidentielles. Ce moment privilégié et aussi singulier, d'une relation directe entre le candidat et le peuple. Faudrait-il pour autant ne pas avoir servi !?!. Servir la France peut-être, si tel était le cas, mais on est loin du compte. Flouer les gens une fois, des tribuns savent le faire. Le discours du Bourget est, en la matière, un modèle du genre. Intonations grondantes, certitudes étalées et un peu d'ironie, l'affaire était entendue avant que de ne commencer. Les bilans, il savait les faire pour les autres, aliénant la crise autant qu'il s'en servait. Désormais l'arroseur voudrait arroser les autres, s’abriter un instant sous un coin de parapluie, pour un coin de paradis. Et si quelques fidèles s'en émeuvent désormais, ils ont dû bien rêver et en ont bercé d'autres ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 18/05/2016

Les commentaires sont fermés.