23/06/2016

A quoi joue Nicolas Sarkozy?

 

Nicolas-Sarkozy-critique-a-nouveau-Obama-puis-file-rencontrer-a-nouveau-Poutine.jpg

http://lelab.europe1.fr/nicolas-sarkozy-critique-a-nouvea... 

Et voici l’Ancien Président français déclarer, dans une interview accordée à LCI, que jamais la France n’a été si soumise aux Américains:

http://lci.tf1.fr/politique/exclu-lci-sarkozy-jamais-la-f...

Et d’évoquer la relation avec la Russie et de rappeler les accords conclus avec le président Medvedev pour régler les suites de la guerre ouverte par la Géorgie contre la Russie en août 2008.

Certes, ces accords avaient été initiés par la France qui présidait alors le Conseil de l’Union Européenne et certes, les Etats-Unis en avaient été exclus. 

Mais comparaison n’est pas raison et la guerre qui a opposé la Géorgie à la Russie n’a rien à voir avec celle qui a mis le feu au Sud-Est de l'Ukraine.

Nicolas Sarkozy, en évoquant la soumission de la France aux Américains, sait jouer sur la corde sensible de nombre de Français.

A quelle fin et pour quel crédit, l’avenir le dira-t-il?

 

Commentaires

A quelles fins? Tout simplement dans l'espoir de siphonner des voix au Front National où les pro-Poutine sont les plus nombreux. (...) Et s'il est élu, il fera la même chose que l'actuel locataire de l'Elysée: dès son élection il ira faire allégeance aux vrais faucons américains. N'oublions pas son surnom: Sarko l'américain, et rappelons nous qu'il est à l"origine du retour de la France dans le commandement intégré de l'OTAN, et accessoirement qu'il a préféré faire éduquer ses enfants aux USA.
(...)

Écrit par : Christian | 23/06/2016

"que jamais la France n’a été si soumise aux Américains:"

Ce n'est pas faux. Mais il faut immédiatement préciser que lui a mis le premier pied pour un retour dans l'otan et que l'autre y a mis le second pied.

Écrit par : Johann | 23/06/2016

Comment ne pas évoquer la "soumission tragique de la France aux Américains"?

Seulement la France?

Combien d'autres Etats?

Mondialisation avec préférence non pour l'éthique mais s'y substituant finances et marchés soit accumulation quantitative au détriment de la qualité de vie.

Par le fait apparition de cette plaie létale qu'est la "banalisation" conduisant à la fin d'une civilisation qui se manifeste clairement désormais par la perte des acquis sociaux ainsi que celle de la dignité et de la noblesse de l'homme.

Cruauté des effarants élevages concernant les animaux dits de consommation (sans oublier les abattages "rituels"): le tout honte, entre autres hontes! de notre temps.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/06/2016

:-) "Jamais la France n’a été si soumise aux Américains"

Que Sarkozy vienne d'abord déclamer cela depuis le Donbass s'il en a le courage.
Histoire de donner un peu de crédibilité à son "nouveau" discours.

En fait, ce ludion recherche ainsi le parrainage [entendre "la protection"] du Président Poutine :
car sa candidature aux présidentielles de 2017 est à très haut risque, en raison notamment des casseroles politiques (US-Otan, viol de la Constitution, forfaiture de 2008 ...) et financières ainsi que des cadavres qui lui collent à la peau telle la tunique de Nessus.

Pour plus, lire Jean-Louis Debré, dans son excellent brûlot :
«Ce que je ne pouvais pas dire : 2007-2016»* :

● «Sarkozy n'a aucun sens de l'État. Pour lui, c'est fini»
● «Je n'ai aucune estime pour Nicolas Sarkozy»
● etc. ...

*
http://www.laffont.fr/site/ce_que_je_ne_pouvais_pas_dire_&100&9782221146347.html

Écrit par : Jean-François Pierre | 24/06/2016

M. Sarkosy critique la soumission de la France aux USA. Tout d abord, ce qu il dit ne nous intéresse que peu, ce qu était son bilan entre 2007 et 2012 est plus intéressant (inclus avoir fait la peau à la Libye..avec les USA leading behind).
Ce qui nous intéresse encore plus son plan pour 2017...(plan et/ou +personalité!).

Sa déclaration, ne l appelle t on pas : jouer à la vierge effarouchée? Son but est d être sur la "Photo" de la scène et surtout qu en 2017 qu il serait sur le péron de l Elysée. La présidence d un gd Etat comme la RF est certes une drogue dure, très dure et de laquelle il est difficile de se dés-intoxiquer ( autant pour lui que pr M. Hollande, par ailleurs). (...)
NB: Qd vous lisez ce que Thierry Meyssan (qu on l aime ou pas..) écrivait et en 2008 que Mr Sarkosy est un agent de la CIA et des USA...on est bouche bée si c est vrai ou que c est faux...
-----
ÉDITION SPÉCIALE
Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française
par Thierry Meyssan
Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.
http://www.voltairenet.org/article157210.html

Écrit par : Charles 05 | 24/06/2016

Sarkozy, Hollande, Valls, Macron, etc...blanc bonnet et bonnet blanc, (...)

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/06/2016

""Sarkozy, Hollande, Valls, Macron, etc...blanc bonnet et bonnet blanc,..""
C est juste mais c est là le pobléme!
--Donc il faudrait choisir non pas le meilleur mais le moins pire.
--Et voter pour l un ou l autre est à faire soit par dépit soit par défaut!
--Pas de pointure charismatique car n est pas De Gaulle qui le veut.

Et pourquoi donc ce tableau est si déprimant que ça? Parce que, in fine, le Citoyen critique à tort ou à raison la Police, le Gvt, le Président, les UBER, l économie, le mariage ou pas pour tous, les jeunes de nuits debout ...etc...mais ne se demande t il pas et moi qu est ce que je fais...Il nous manque des jeunes comme ceux de Nuits Debout critiqués à tort à mon humble avis, ou ceux de Syriza ou de nos Amis espagnols, le mouvement des Indignés (Indignados ) ...Mais qui n ont commencé à bouger que quand le couteau était arrivé à la gorge pour les premiers et pour les 2èmes quand le chômage des jeunes avaient atteint le 45%

Écrit par : Charles 05 | 24/06/2016

Charles 05 Faudrait-il choisir le moins pire ou le meilleur possible?

Jadis, on disait concurrence, saine émulation légitime.

Puis: compétition concurrence à mort, donc, les uns contre les autres de manière "létale"!

A quand coopération inconditionnelle entre Etats.

Coopération, non "diktats".

Écrit par : Fée des lilas | 24/06/2016

De Gaulle disait Pays Amis, Des Alliés, Coopération Inconditionelle (ou ajourd hui pays vassalisés...) ça n existe pas ..il n y a que les intérêts qui comptent...

Écrit par : Charles 05 | 24/06/2016

Les commentaires sont fermés.