09/07/2016

Entre matches truqués et réel talent

2048x1536-fit_didier-deschamps-stade-france-7-juin-2015.jpg

Tandis que bruissent les certitudes sur les matches truqués de l’Euro 2016, relever le talent avec lequel Didier Deschamps a mené jusque là son équipe ne doit pas être occulté.

Il est souvent aisé de se réfugier derrière des idées fabriquées par telle ou telle source pour refuser, ensuite, d’autres constats.

Nombreuses et nombreux ont été celles et ceux qui ont salué l’esprit d’équipe que l’entraîneur français a réussi à insuffler aux Bleus.

Pourquoi ne pas s’en réjouir?

Au prétexte que le peuple serait abruti de jeux sinon de pain?

Mais qui est ce peuple au secours duquel les mêmes volent tandis qu’on le maltraiterait lorsqu’il s’exprime ici ou là par referendum?

Y aurait-il un peuple à défendre parce que ses choix politiques sont moqués et un autre peuple à conspuer parce qu’il s’abrutirait de matches de football?

 

 

22:40 Publié dans Air du temps, France, Politique, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : uefa euro 2016, deschamps, france, football | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Le FOOT: l'OPIUM du peuple!!! A VOMIR;

Écrit par : champoiseau | 09/07/2016

Champoiseau,

Que signifie « peuple » pour vous?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/07/2016

On dirait que les matches de foute on remplacé la messe.

Je ne savais pas que le mot peuple avait plusieurs significations.

Ah, oui, peut-être le peuple des fourmis, ou le peuple des moutons bêlant, ou le peuple des lemmings.

Écrit par : Charles | 10/07/2016

Justement, Charles, le « peuple » semble en avoir plusieurs, de significations pour qui le conspue lorsqu’il aime le football et le défend quand il se prononce sur un plan politique...

Alors qui est ce « peuple » qui s’abrutit de football et qui est traité de « footeux » alors que lorsqu’il est désavoué dans ses choix politiques, ce même « peuple » mobilise tant de défenseurs indignés par le mépris qui lui serait porté?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/07/2016

Combien de championnats de l "Euro 2016" se déroulent en France et qui ont plutôt « bien réussi »? Championnats qui sont, de ce fait, organisés par la France (=Peuple et Etat).

Certes, il y a le championnat de l Eurofoot 2016 duquel on parle tous, pas besoin de s étaler. Il y a aussi le championnat de la France en matière de la Grève des travailleurs qui perdure, travailleurs qui ne répondent qu à leurs syndicats considérés comme les seuls défenseurs de leur dignité actuelle ou future ou ce qu il leur reste, disent-ils. Et il y a aussi le championnat du Gvt français sourd ou intransigeant, au choix, quant aux revendications des travailleurs en Grève et ceci depuis des mois. Et enfin, un 4 ème championnat est décerné à la France quant à assurer la Sécurité et la logistique de l Eurofoot/de la Grève/empêcher le terrorisme dans une situation où 8 millions de supporters vont se déplacer avec le grand départ des Juilletistes en vacances...

In fine, je ne comprends qu une chose en citant ci-dessus ces 4 championnats : N y a-t-il pas aussi en France un 5ème championnat sous forme de match de foot quasi quotidien et depuis belle (ou mauvaise) lurette entre deux équipes de footballers "durs" qui s affrontent et dont une qui DOIT gagner, ça va de soi : Equipe des Gouvernants contre celle du Peuple et/ou vice versa ? Remarquez que ce dernier 5ème championnat de la France n est pas un match amical comme on a eu a l habitude d entendre et de voir. Ce n est pas un match ni de divertissement, ni sans valeur compétitive, ni pour récolter des fonds pour les œuvres de bienfaisance ou pour avoir des IDéES pour résoudre les problèmes et les soucis majeurs des français..Et c est là que le bât blesse autant l une que l autre mais certainement bien bien plus les Citoyens que leurs Dirigeants.(Il y a un proverbe proche-oriental qui dit:""Des coups de bâton font plus mal à celui qui les reçoit que celui qui les compte et qui a l air de souffrir aussi en voyant la douleur du battu...).

Sur ce...Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 10/07/2016

C'est vrai. Ici on parle de l'unité nationale. Un sentiment qui est aussi nécessaire à l'échelle du pays qu'à celle de l'individu quant à son besoin de reconnaissance. Le football est partagé par toute les classes sociales. Celui qui ne suit pas le championnat est-il pour autant antisocial ? Bien au contraire. L'unité nationale doit se faire autour de choses bien plus sérieuses qui nous touchent dans notre quotidien mais aussi dans notre vie de responsable. Et là du coup, on s'aperçois que non seulement leur match est truqué, mais en plus on veut nous la faire à l'envers ! Genre "le pays va mieux. Ah bon vous n'êtes pas Charlie ?"

Écrit par : Gueorgos | 10/07/2016

Madame Richard-Favre,

Interrogation intéressante. Mais qui conspue le peuple lorsqu’il aime le football et le défend quand il se prononce sur un plan politique? Et qui conspue le peuple lorsqu’il se prononce sur un plan politique et qui le défend quand il aime le football? Pour les gens qui aiment le foute, c'est ici:
http://regardscroises.blog.tdg.ch/archive/2016/07/10/bains-des-paquis-la-guerre-des-gueux-277551.html
Où est posée une autre question, qui me semble plus pertinente.

Comme si le "peuple" avait besoin de différentes "significations". Comme s'il n'était pas parcouru par différentes contradictions, comme tout individu du reste. Comme si le peuple n'était pas soumis à la société du spectacle et à son aliénation. Comme je ne suis pas sûr que vous ayez compris la signification du mot aliénation* (ou de société du spectacle), je vous propose ce lien:
http://marx21siecle.com/alienation.php
Et aussi:
http://classiques.uqac.ca/contemporains/debord_guy/societe_du_spectacle/societe_du_spectacle.pdf
Bonne lecture!

Dernière remarque: il arrive que les moutons bêlant deviennent enragés et ruent dans les brancards qui leur étaient assignés. Mais généralement le spectacle ne tarde pas à reprendre le dessus. Rien n'est figé.

* Vu que vous n'avez pas publié ma question à Monsieur Chuck Jones dont je ne doute pas de l'intelligence pour comprendre comme il se doit ladite question.

Écrit par : Charles | 10/07/2016

Charles,

Je vous remercie de vous soucier de ce que je comprends et ne comprends pas.

J’ai avant tout compris l’usage que vous faites et avez fait des termes « aliénation » et « aliéné ».

C’est cet usage, loin d’être anodin, qui a déterminé la décision que j’ai prise de ne pas publier votre commentaire adressé à Chuck Jones.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/07/2016

C'est vrai. Ceux qui ne sont pas Deschamps ne sont pas Charlie. C'est de l'unité nationale dont il s'agit. Un sentiment qui est aussi nécessaire à l'échelle du pays qu'à celle de l'individu quant à son besoin de reconnaissance. Le football est partagé par toute les classes sociales. Celui qui ne suit pas le championnat est-il pour autant antisocial ? Bien au contraire. L'unité nationale doit se faire autour de choses bien plus sérieuses qui nous touchent dans notre quotidien mais aussi dans notre vie de responsable. Et là du coup, on s'aperçois que non seulement le match est truqué, mais en plus on veut nous la faire à l'envers !

Écrit par : Georges | 13/07/2016

Les commentaires sont fermés.