06/08/2016

De Sotchi à Rio, l’objectif de France Télévision

Capture d’écran 2016-08-06 à 12.26.35.png

                                   http://television.telerama.fr/television/jeux-olympiques-...

Dans l’article, indiqué en lien ci-dessus, sont exposées les intentions de France Télévision pour la couverture des Jeux Olympiques de Rio. 

Constat en forme de mea culpa, il ne manque pas d’intérêt et est à relever.

Convoquer un écrivain et un réalisateur pour commenter les diverses épreuves sportives est une manière originale de procéder.

Eric-Emmanuel Schmitt et Elie Chouraqui accompagneront donc les téléspectateurs de leur regard.

L’initiative est heureuse.

Elle ne gommera pas pour autant le souvenir de ce qui est évoqué dans l’intitulé de l’article par dérapages de Sotchi.

Et dans ce sens, nombreux sont les médias qui n’ont pas ménagé leur peine pour exposer tout le bien qu’ils pensaient de l’organisation des JO d’hiver de 2014.

Il est vrai que la Russie de Poutine passionne tant de journalistes et d’experts qu’en faire l’impasse était se priver d’une bonne partie de plaisir sinon d’audience.

A France Télévision revient au moins le mérite de changer de registre et d’admettre s’être prêté à des dérapages.

13:03 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Ha-ha-ha ! Très bien cerné ! Bravo et merci, Madame Hélène Richard-Favre, pour Votre humour inimitable ! Les grands médias sont obsédés par la Russie ! Si un extraterrestre arrive sur la Terre, certains penseurs profonds ne manquent y voir un lien [malefique, sans doute] avec la Russie de Poutine.

Écrit par : Paul Katchalov | 06/08/2016

Répondre à ce commentaire

Bon, je n'ai pas trouvé en quoi avaient consisté les "dérapages de Sotchi", si ce n'est ce qui est mentionné ici et qui n'a aucun lien avec le fait que ces JO se déroulaient en Russie:
http://www.telerama.fr/medias/le-csa-met-en-garde-france-televisions-apres-les-propos-juges-sexistes-des-commentateurs,109891.php

"Ca ne va pas être facile d'échapper au sport."
Prière de m'excuser. Mais c'est le genre de phrases complètement stupides qui prend les gens pour des cons, de bêtes de troupeau incapables d'avoir une vie propre, et encore je ne suis pas très loin de penser qu'il y a plus d'intelligence dans certaines bêtes de troupeau.
Encore et encore la société du spectacle, l'aliénation, la lobotomie du cerveau.

Car rien de PLUS FACILE d'y échapper: il y a un bouton off sur tout appareil électrique. Vous ferez en plus des économies d'électricité et ce sera bon pour la planète.

Écrit par : Charles | 06/08/2016

Répondre à ce commentaire

Poutine est partout: Il y a Poutine dans les JO de Sotchi, même aujourd hui à Rio.

La preuve: Un ancien chef de la CIA pendant 33 ans (a t il encore quelques neurones qui fonctionnent?) le dit dans dans non pas n importe quel journal, mais tenez vous bien, il le dit dans le New York Times: ""Trump est un agent russe du KGB et il est engagé par Poutine alors que Trump ne se rend pas compte et qui s ignore" (Il est fort, très fort, Poutine mais très malsain, c est le Diable! :)) C est Poutine qui a embauché Trump, ajoute cet ex-chef-espion américain, parce que Poutine est un ex-haut-gradé du KGB, bien entendu. Donc "le Russe" Trump pose un risque même pour la Sécurité Nationale des States."". Moi, désormais dès que je vois quelqu un qui a une coupe de cheveux comme celle de Trump, je changerai de trottoir, c est clair !
Ce sacré M. Morell (l ex-chef-espion) rappelle que Vladimir Poutine est un ancien agent du renseignement rompu à la découverte des failles chez ses cibles et au meilleur moyen de les exploiter.

Alors, nous sommes en droit de nous demander: Mais comment Poutine le fait-il? Est ce en complimentant Trump selon Morell ou par Télépathie? Non, Poutine c est le Diable, je vous le dis...

http://www.romandie.com/news/Trump-est-un-agent-russe-qui-signore-selon-un-ancien-patron-de-la_RP/726588.rom

Écrit par : Charles 05 | 07/08/2016

Répondre à ce commentaire

Mon homonyme fait référence à ce monsieur:
http://www.veteranstoday.com/2016/08/06/youre-fired/

A noter le passage suivant:
"Lies upon lies upon lies. Consider these names before accusing Putin of killing and jailing journalists and political opponents: Breitbart, Manning, Hastings, Swartz, Victor Thorn, Vince Foster, Shawn Lucas, John Ashe, Mike Flynn, Snowden.

The only reason Edward Snowden is still alive is because he is living in Russia. If he had fled to any other country in the world, other than possibly China, he would also be dead by now."

Comme c'est curieux, tous ces noms de personnes "décédées" n'ont pas fait la une des journaux. Aux États-Unis on assassine dans le silence. Vu que ce sont les "gentils". Alors voici un assassinat qui refait surface, un de plus:
http://foreignpolicy.com/2016/08/01/u-n-to-probe-whether-iconic-secretary-general-was-assassinated/

Oh, mais en fait c'est certainement Poutine qui a organisé cet assassinat en trouvant le moyen - diabolique - d'impliquer la CIA! Quoi, il avait neuf ans en 1961? Et alors, il était précoce, c'est tout!

Écrit par : Charles | 07/08/2016

Répondre à ce commentaire

Tous cela aurait n'être que ridicule... Mais unetelle démonisation de l'adversaire, est de mauvaise augure. Je crains vraiment qu'une certaine partie d'élites des USA-OTAN prépare la grande guerre "décisive" contre la Russie. C'est pourquoi les journalistes, même sportifs, mais tous employés par les grands holdings médiatiques transnationals (plutôt américains), sont vivement conseillés à rajouter, en passant, à chaque article quelque chose d'anti-russe. Qui survivra - verra.

Écrit par : Paul Katchalov | 07/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.