08/08/2016

Mc Laren ou la preuve sans preuves pour viser la Russie

Capture d’écran 2016-08-08 à 12.21.59.png

Voici que maintenant, c’est le comité international paralympique qui a trouvé la parade pour se distinguer du CIO de ne pas sanctionner la Russie et ses sportifs.

Ouf, l’honneur est sauf, peu importe comment, l’essentiel est de reprendre la lutte antirusse.

Pour qui se fie encore à ce rapport Mc Laren pour estimer les athlètes russes dopés, voici un point de vue qui leur en dira davantage:

http://russiepolitics.blogspot.ch/2016/07/le-dopage-en-ru...

Mais l’Histoire a déjà souvent montré qu’en cas d’impérieuse nécessité, les preuves se fabriquent sans problème pour justifier une décision.

Certains s’en sont montrés si experts qu’ils ont réussi à entraîner derrière eux des va-t-en guerre totalement convaincus de leur bonne foi.

Alors, ce n’est pas le sort des sportifs russes handicapés qui risque d’émouvoir une communauté internationale qui doit avant tout être convaincue du bienfait des sanctions prises à leur encontre.

 

 

12:27 Publié dans Air du temps, Avaries, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Sport | Tags : rio 2016, jeux paralympiques, sanctions, russie | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Etant donné que les jeux Paralympiques ne sont jamais suivis par nos chaînes de TV, ils ont pris une décision qui va passer inaperçue
Si c'est la totalité du sport Russe qui était dopé, pourquoi les handicapés ne le seraient-ils pas ??
Cette affaire est tellement énorme qu'elle en est ridicule, mais si préjudiciable aux athlètes qui avaient travaillé si dur pour de préparer aux comptétitions

Écrit par : Jo | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

L'article du blog de Karine Bechet-Golovko qui est cité ici, est assez compliqué.
Il faut vraiment plonger là-dedans pour comprendre, il y a beaucoup de liens qu'il faut également suivre.

L'un d'eux a quand-même attiré mon attention.

Le voici :

« Ce rapport [de McLaren, NDLR ] n'a aucun fondement. Jurdique bien sûr. Mais pourtant, le Président russe a immédiatement réagit et a demandé que toutes les personnes impliquées dans le rapport soient suspendues de leur fonction en attendant que toute la lumière soit faite. Parallèlement, la Russie attend les preuves afin de mener son enquête http://www.vz.ru/news/2016/7/18/822295.html  »

Le lien qui apparaît, pointe sur le magasine russophone « Vzgljad »

Je compte d'y trouver un texte complet avec les propos de Poutine, mais je ne le trouve pas.

Dans l'article de Vzgljad, on trouve seulement des grands morceaux des citations d'un discours (ou d'allocution) de Poutine mais un lien indiqué sur ses propos ne nous mène pas sur une page concrète mais sur la totalité du site du Kremlin : http://kremlin.ru/

Alors je trouve drôle cette façon d’appuyer ses propos polémiques par des sources perdues.

Comment dois-je croire à ces gens-là après, si je ne sais pas qu'est-ce que le Président russe a dit exactement ?

Écrit par : Vladimir Trofimov | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

A chacun sa lecture de l’article de Karine. Puisque vous en citez une partie, voici ce qui la suit immédiatement et que vous avez choisi de ne pas retenir:

"La bulle de savon peut exploser. C'est pourquoi il faut faire encore plus vite. Le Président regrettant le retour de la politisation du sport.

L'intervention très bien calibrée du Président V. Poutine a perturbé le bal des hypocrites. Le tribunal d'arbitrage sportif ne rend pas sa décision tout de suite. le CIO attend, mais refuse son accréditation au ministre russe des sports pour Rio, affirme soutenir la suspension de la présomption d'innocence envers la Russie et demande la suspension de tous les évènements sportifs internationaux en Russie. Tous les sportifs russes de toutes les disciplines des Jeux d'hiver, doivent être revérifés. Ce qui n'a plus rien à voir avec les JO de Rio. Il faut absolument trouver quelque chose pour ne pas avoir l'air de ce que l'on est - voici le message pas vraiment subliminal.

Et petite cerise sur le gateau. Imaginez que la Russie puisse tout de même participer. Il y a une majorité de sportifs propres, jamais éclaboussés par le dopage, le risque est donc encore grand. Le journal allemand Bild a trouvé la parade:
Si des sportifs russes participent aux JO de Rio, le journal allemand ne parlera pas de leurs victoires, ne comptera pas les médailles russes dans le tableau récapitulatif des pays participant.

Faire comme si la Russie n'existait pas. Faute de pouvoir rayer le pays de la surface de la terre, la rayer de la consience collective. L'Allemagne aussi retrouve ses réflexes."

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas d'où vous tenez vos informations, mais voici un lien qui pourra vous intéresser.
https://www.rt.com/sport/353699-no-state-doping-system/

et un autre, une interview de M. Mc Laren qui se plaint que son rapport a été mal interprété, car il s'agissait pour lui de démontrer l'existence d'un système d'Etat, et non de punir tel ou tel athlète. Son enquête n'est pas terminée et les preuves n'ont pas été publiées, comment peux-t-on bannir des athlètes dans ces conditions ?

https://www.theguardian.com/sport/2016/aug/04/richard-mclaren-ioc-wada-russia-rio-2016-

Il y a quelque chose de louche dans cette affaire. Cela ressemble furieusement à une grosse farce... espérons que non.

Écrit par : jacphil | 08/08/2016

Toujours les bons procédés. Faire abstraction du passé pour inventer une vérité.
JE vous rappelle que des officiels russes ont admis le dopage.

Cette Russie est sans fierté. Jouer les Caliméro, pleurnicher, larmoyer en accusant le reste de la planète de vouloir les nuire.

A la place du peuple russe, je serais furieux de ce que l'Etat a fait, et qu'en plus, ils ne se comportent pas en homme, mais ils pleurnichent comme des enfants.

A rappeler, que le CIO s'est couché devant la Russie. Les athlètes propres russes ont droit aux JO, mais le drapeau russe, pour cette année, aurait du être remplacé par le drapeau olympique.

Écrit par : motus | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Et si jamais, pour info, même les défenseurs des droits humains en Russie s’expriment au sujet de la décision prise par le comité international paralytique.

A lire ci-après:

"Les réactions en Russie sont fortes, même chez les habituels contestataires et défenseurs des droits de l'homme. Le choc est généralisé. Evidemment, les recours seront déposés devant les instances sportives et s'il le faut devant les juridictions civiles. Evidemment le ministre des sports s'exprime:
"A mon sens, cela dépasse déjà l'entendement", a déclaré M. Moutko à l'agence de presse Interfax, en dénonçant une décision "partiale et politiquement motivée".
L'on retiendra par ailleurs, la réaction de L. Alekseeva, présidente du Groupe Helsinki de Moscou figure de la dissidence qui déclare que cette décision est particulièrement violente et injuste. »

http://russiepolitics.blogspot.ch/2016/08/le-comite-paralympique-russe-ecarte.html#more

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

C'est la vilénie d'insulter les invalides et les handicapés Russes qui est frappante ici. Elle frappe par la haine pour les Russes dans cet événement sportif d'inspiration purement humanitaire, par cette abîme, qui s'entrouvre ici dans toute son profondeur. Allons nous vraiment vers la guerre "decisive" de la machinerie politique des USA-OTAN (dont Maclaren n'est qu'un petit fonctionnaire) d'avec la Russie ? Qui survivera - verra.

Écrit par : Paul Katchalov | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Merci de m'avoir montré deux fois la même chose.

Pourtant, je voulais juste souligner, que tant qu'on ne me montrera pas l'original complet des propos du Président russe, propos auxquels on fait référence, je ne croirai pas à ces gens-là.

Je vous rappelle que vous parlez des PREUVES dans le titre de votre sujet de blog.

PS : dans mon précédent commentaire, j'ai indiqué un lien erroné sur l'article du magasine « Vzgljad ».

Le voici  corrigé:
http://www.vz.ru/news/2016/7/18/822295.html

Écrit par : Vladimir Trofimov | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

@ motus
"A la place du peuple russe, je serais furieux de ce que l'Etat a fait" écrivez-vous.

Mais d'après la Constitution de la Fédération de Russie, le peuple russe n'existe pas.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

C’est l’expression "Nous, peuple multinational de la Fédération de Russie » qui vous fait estimer que « le peuple russe n’existe pas »?

« Nous, peuple multinational de la Fédération de Russie, uni par un destin commun sur notre terre, affirmant les droits et libertés de l'homme, la paix civile et la concorde, conservant l'unité de l'État historiquement constituée, nous fondant sur les principes universellement reconnus d'égalité en droit et d'autodétermination des peuples, vénérant la mémoire des ancêtres qui nous ont transmis l'amour et le respect de la Patrie, la foi dans le bien et la justice, faisant renaître l'État souverain de la Russie et rendant intangible son fondement démocratique, visant à assurer le bien-être et la prospérité de la Russie, mus par la responsabilité pour notre Patrie devant les générations présentes et futures, nous reconnaissant comme une part de la communauté mondiale, adoptons la Constitution de la Fédération de Russie. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Constitution_de_la_Fédération_de_Russie

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Et au-delà de Wikipedia, à lire ici aussi:

http://www.constitution.ru/fr/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Voici le début de la Constitution française.

" Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789,...".

Le peuple y est clairement indiqué - il est français.

Dans le cas de la Fédération de Russie, il n'y a nulle-part d'une mention du peuple russe, mais seulement un mystérieux peuple multinational de la Fédération de Russie, peuple qui est né en même temps que la constitution.

Je n'ai jamais dit qu'il n'y a pas du peuple russe, j'ai dit que c'est la Constitution de la Fédération de Russe qui l'ignore dans son texte.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Le sujet traité est l’injustice flagrante et scandaleuse de la décision d’interdire aux russes de participer aux compétitions paralympiques. Il est tout aussi scandaleux de noyer le poisson avec des arguties qui n’ont aucun rapport avec cet acte révoltant.

Écrit par : Michel Mottet | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Lire ici la première salve et dans le dernier commentaire de votre serviteur la preuve déjà des mensonges du "rapport" McLaren.
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/07/24/cio-russie-ou-quand-certains-s-acharnent.html

Je constate que certaines personnes suivent attentivement ce blog et ne perdent pas une occasion de se faire remarquer négativement. Bouche cousue, ils se reconnaîtront.

Cette "décision" inique est une punition collective. En tant que telle, pas d'individualisation des sanctions, PREUVES à l'appui puisqu'il n'y a pas de PREUVES, mais uniquement une poursuite de la campagne de propagande anti-russe.

Le peuple russe n'a pas besoin d'être mentionné dans une constitution pour exister. Au contraire cette constitution marque un profond respect pour toutes ses composantes. Contrairement à la France, elle admet des langues officielles en parallèle à la langue russe véhiculaire. Le peuple français est une fiction comme nous pouvons le constater de plus en plus jour après jour.

Écrit par : Charles | 09/08/2016

Répondre à ce commentaire

Comme quoi l'hystérie anti-russe est orchestrée et vient de loin:
http://www.matierevolution.fr/spip.php?article3464

Écrit par : Charles | 09/08/2016

Répondre à ce commentaire

A noter que l’article dont vous nous indiquez le lien, Charles, date du 22 décembre 2014...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/08/2016

Répondre à ce commentaire

"A noter que l’article dont vous nous indiquez le lien, Charles, date du 22 décembre 2014..."
Oui, d'où le "vient de loin" et qui n'a pas perdu hélas de son actualité.
Et voilà qui fait peur:
http://csglobe.com/59-britons-say-support-launching-nuclear-strike/
Tous ces cr..... croient-ils vraiment pouvoir eux-mêmes survivre au déclenchement d'une guerre nucléaire? Mais cela montre l'efficacité de la propagande des cowboys avec une presse corrompue.

Écrit par : Charles | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.