10/09/2016

Emmanuel Macron, Dominique de Villepin: (in)signifiant dénominateur commun

Capture d’écran 2016-09-10 à 14.54.39.png

capture d’écran de: http://rue89.nouvelobs.com/2016/09/09/comment-emmanuel-ma...

Comparaison n’est pas raison, voici une preuve de plus de ce qu’on appelle non sans condescendance parfois, sagesse populaire.

En France, on ne cesse de vouloir comparer Emmanuel Macron à Dominique de Villepin. Pour différentes raisons fondées ou non, c’est selon, bien sûr.

Cela dit, voici les propos qu'’il y a près d’un an, le second tenait sur le premier:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/villepin-affirme-q...

Le reste de l’émission ne manque pas d’allant non plus et donne le ton:

http://lelab.europe1.fr/le-coup-de-gueule-de-villepin-sur...

A lire ce à quoi s’attache Emmanuel Macron dans l’article indiqué en lien sous l’image qui illustre ce sujet, on comprend ce qui le distingue de l’Ancien Premier Ministre.

L'approche de la langue par algorithmes et autres diagnostics est loin de celle que cultive Dominique de Villepin.

Si exploiter des données linguistiques pour séduire un électorat semble être le but visé par Emmanuel Macron, on ne se situe à l’évidence pas sur le même plan que celui de grands sentiments évoqués ci-après:

http://www.denisbonzy.com/citoyens_2007/2016/04/la-force-...

Mais que vive la démocratie qui confirmera jusqu’où sinon jusqu’à quand le ministre de l’Economie démissionnaire la vaudra bien!

Commentaires

Le sujet est complexe.

Il me semble qu'il s'agit de deux domaines complémentaires. Car si, dans le cas de Dominique de Villepin, il s'agit de sa propre langue et de son propre discours, alors, dans le cas d'Emmanuel Macron, il s'agit de la vox populi mis en exergue. Même si les méthodes scientifiques (linguistiques et autres) sont utilisées, on est plutôt dans le social/sociétal chez Macron contrairement au Villepin qui fait indéniablement de beaux discours mais qui n'a pas l'air de vouloir/savoir écouter les gens simples et/ou ses interlocuteurs. Voici un excellent blog de Phillipe Bilger où il analyse le discours de l'Ancien Premier Ministre..

« Dominique de Villepin : l'apocalypse au petit-déjeuner»
http://www.philippebilger.com/blog/2011/07/dominique-de-villepin-lapocalypse-au-petit-déjeuner.html

(remarquons qu'il conviendrait parfaitement aussi pour cet autre sujet de ce blog « Voix » :-) :

« L’apocalypse semble de mise... »
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/08/31/l-apocalypse-semble-de-mise.html#comments )

Quant à Denis Bonzy -son très beau texte est cité à la fin du sujet du blog- je pense qu'il ne va pas critiquer Emmanuel Macron pour son utilisation des méthodes de Barack Obama :

« Emmanuel Macron fait donc ce que fait tout chef d’entreprise dans cette situation : il prend langue avec les jeunes qui s’y connaissent. En l’espèce, ce sont trois Strasbourgeois qui ont ramené des Etats-Unis les méthodes de campagne de Barack Obama. » (cf le lien dans le sujet du blog)

Écrit par : Vladimir Trofimov | 10/09/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

Oui, le sujet est complexe et vous avez bien raison de le relever. Néanmoins, je maintiens que le rapport qu’Emmanuel Macron entretient à la langue est loin d’être le même que celui que cultive Dominique de Villepin.

Or ce fait est d’autant révélateur de stature et de dimension humaine.

Le ministre démissionnaire de l’Economie calcule la langue quand l’Ancien Premier Ministre la vit.

On peut aimer ou ne pas aimer l’un ou l’autre de ces deux homes sinon les deux, le propos n’est pas là. Il est de tout simplement éviter de sans cesse comparer ces deux personnalités qui n’ont pas la même vision du monde ni de la politique.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/09/2016

Répondre à ce commentaire

"Le Communisme, c'était le Socialisme plus l'Électricité", selon Louis Pauwels qui citait (mal) Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine.

Par analogie, on dira que Macron, c'est Tapie plus Rothschild & Cie.
C'est plus chic, plus feutré, moins populiste ... et surtout plus servile.

Écrit par : Jean-François Pierre | 10/09/2016

Répondre à ce commentaire

J étais fasciné par le très beau discours de D. Villepin à l ONU.
Mais il ne faut pas oublier que la très belle décision de ne pas participer à la Guerre contre l Irak a été prise par Jacques Chirac et que Villepin, certes, n a fait qu habiller cette décision comme une belle mariée..
Rendons à Chirac ce qui est à Chirac et à Villepin ce qui est à Villepin.
A noter que dans les discours diplomatiques de ce genre et surtout quand traduits en autres langues à l ONU et dans les médias, la beauté du discours de Villepin n a jamais été relevée car la décision elle même n était pas du goût de l Hégémonie américaine...

Bien à vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 10/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.