11/09/2016

La France, ses candidats des Républicains et leurs parrains

Capture d’écran 2016-09-11 à 16.41.04.png

Ci-dessous* un premier aperçu, certes partiel, d’une France qui se prépare à ses primaires tandis que le pays vit sous tension sinon en état de guerre comme cela a pu être énoncé, en son temps, par le Chef normal des Armées.

Président de tous les Français -comme le rappelle la fonction qu’il exerce encore-, François Hollande n’a plus la confiance de tous, les sondages le rappellent régulièrement.

Qu’à cela ne tienne, il est là, impassible ou du moins le laisse-t-il paraître car nul sinon de très fidèles parmi les fidèles -et encore?-  ne peut savoir ce qui se passe dans la tête de l’actuel locataire de l’Elysée.

Cela dit et à toutes fins utiles pour qui serait curieux de savoir qui a accordé son parrainage à qui, le site de Franceinfo a publié leurs noms et le nombre de parrainage obtenus par les huit candidats en lice pour la primaire du parti Les Républicains:

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/pri...

On y découvre que Fançois Fillon devance Alain Juppé dans le nombre de soutiens acquis et suit Nicolas Sarkozy.

Que d’aucuns apprécient ou non Nathalie Kosciusko-Morizet pour telle ou telle raison de ticket de métro dont le prix lui aurait été inconnu, on peut malgré tout estimer sa présence au milieu de sept hommes.

 

Commentaires

Ce qu'il y a de bien révélateur avec les présidents de ripoublique française, c'est qu'ils se prétendent tous Président de tous les Français, alors qu'ils ne sont jamais que Président de la République Française, c'est-à-dire un genre de peau de chagrin où plus personne ne reconnaît son pays.

Écrit par : christian bitard | 11/09/2016

Répondre à ce commentaire

Finalement Hervé Mariton n'a pas été retenu pour participer aux primaires.
Il explique pourquoi:

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/09/21/35004-20160921ARTFIG00151-primaire-a-droite-herve-mariton-recale-sept-qualifies.php

Écrit par : Vladimir Trofimov | 21/09/2016

Répondre à ce commentaire

Certes, Hélène Richard-Favre.

Mais selon aucun des deux, il me semble, le député de Drôme n'a pas été empêché.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 21/09/2016

Répondre à ce commentaire

L'infini n'étant qu'une construction mentale, notre Univers aurait peut-être une forme d'une sphère à trois dimensions à la Poincaré - Perelman, et l'axe du temps ne serait pas un vrai axe, le temps lui-même s'écoulant de façon cyclique.

Aujourd’hui, à un mois des primaires de la droite en France et à une semaine des présidentielles aux États Unis, la situation s'est éclaircie nettement chez nous et est devenue, au contraire, très incertaine à l'autre bout de l'Atlantique.

Quant à la Russie post-soviétique, dans ses échéances pour 2018 et/ou 2024, selon un cycle séculaire qui recommence à montrer son nez, un certain nombre des signaux encore faibles et fragiles témoigneraient d'un glissement d'une configuration à l'apparence clairement « poutinienne » vers une figuration tragi-comique du genre « raspoutinienne ».

Alors en s'invitant, il y a un mois, par un lapsus sinon une erreur bien simulée, dans cette espèce du G7 des candidats « républicains » aux primaires, Hervé Mariton qui était un brillant élève de l'école Polytechnique dans sa jeunesse et qui est l'ami de la Russie de longue date dans son age adulte, airait-il réussi à trouver une autre vérité, -vérité bien plus importante dans une autre et assez étonnante représentation du nombre 8- en se rendant il y a 8 ans à Moscou soutenir la mère de Michaïl Khodorkovski ?

Un autre fait pas dénué d’intérêt : dans l'article du « Figaro » qui relate cet épisode du 2008, Hervé Mariton était déjà ((ou encore ? :-)) taxé villepiniste.

http://www.lefigaro.fr/international/2008/06/10/01003-20080610ARTFIG00013-khodorkovski-recoit-un-soutien-de-france.php

Écrit par : Vladimir Trofimov | 01/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.