18/09/2016

La France entre un Président et l'autre

Capture d’écran 2016-09-18 à 17.36.11.png

Les réseaux sociaux et autres fils de commentaires déposés sous tel ou tel article reflètent les humeurs et les positionnements d’internautes-citoyens.

De tout horizon, de toute forme de culture, on s’exprime et ce qui s’énonce est observé sinon scruté par toutes sortes d’instances de pouvoir.  Pour quels résultats sinon quelles fins, il paraît souvent difficile de le savoir.

En période de campagne électorale, présidentielle et/ou législative, les rencontres, débats, dossiers médiatiques et autres publications semblent indiquer la (bonne) santé de nos démocraties.

On y expose son point de vue, on y défend sa thèse, on y développe son argumentation, bref, on discute et on donne ainsi l’impression de vivre la liberté de pensée.

Il y a sans doute du vrai à cela. Mais en même temps, se pose toujours la question de savoir jusqu’où les jeux électoraux ne sont pas déjà faits. 

Et si tel ne devait pas être le cas, autrement dit, si rien ne pouvait prédire qui serait élu ou non, alors restera l’épreuve des programmes et autres promesses à tenir, une fois l’élection passée.

En France, une situation unique se présente. Un ancien Président tente de reconquérir sa place perdue pour l’actuel élu contre lui et désormais honni comme jamais aucun de ses prédécesseurs.

De Nicolas Sarkozy ou de François Hollande, la France trouvera-t-elle à dépasser ses rejets, on le lui souhaite. Mais pour quel candidat, c’est là que le bât semble blesser tant aucun ne semble en mesure de rassembler sinon d’incarner la fonction suprême.

Comme l’a dit l’un des invités de France2, ce dimanche à 13 heures15, tout cela est très triste :

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/

  

Commentaires

Les débats en France sur la présidentielle 2017 se font sur les personnes et non pas sur leurs projets, débats-combats intra et extra muros qui ne concernent que dans les 2 partis dominants (PS ou ce qu il reste et LR appelés ensemble anciennement UMPS), via leurs adhérents ou sympathisants qui en comptent combien ? 1 ou 2 millions à tout casser sur une population d environ 70 millions.

Le PS et LR jouaient et jouent toujours à la chaise musicale, une fois ou deux fois c est toi qui gagnent et la fois d après ( un quinquennat ou 2 pour moi,on verra bien...).

Où est le débat démocratique alimenté et discuté par le Peuple? La démocratie, si elle existe, signifie le pouvoir du peuple, fait par le peuple et dans l intérêt du Peuple. Et de tel débat et prise du pouvoir par le peuple n aura aucune possibilité de se faire via les mé®dias contrôlés par les mains de grands capitalistes et mé®dias qui décervelent et abrutissent les gens jour après jour.

Le Peuple pense contribuer à ces débats "démocratiques" et dit ce qu il pense pendant 3 mois sur la Déchéance de la nationalité ou pas puis l affaire a fait Pschiit chose attendue, puis autres 3 mois sur Uber, puis 3 autres mois sur la chemise déchirée d un cadre d Air France, puis 2-3 mois sur les Nuits Debout et la visite chahutée de Finkelkraut puis les agriculteurs qui saignent puis 2-3 mois le débat sur un maillot de bain spécial, bizarre et moche mais qui n aurait pas dû développer qu un sourire narquois et/ou un regard désabusé puis 2 mois avec le droit à la liberté d expression du peuple sur un "vomis" de Zemmour et 1 mois sur Gala et compagnie sur l épouse de Mme Macron et est ce que Mme Gayet a fait un nouveau film "osé" ou pas...etc....

Je me demande si un tirage au soir ces jours-ci des 10 ou 15 candidats sans primaires ni débats ne ferait pas l affaire et qui donnera les mêmes résultats pour la France que lors de l élection « standard » en 2017 ? . Le futur locataire de l Elysée tiré au sort aujourd hui ou élu en 2017 n aura aucune manœuvre, hélas, sur l Economie française, une maladie quasi mortele. Le sort de cette dernière est d ores et déjà entre les mains du Patron des Patrons(Gattaz), le CAC 40, les Gdes Banques Fr. et surtout étrangères, les vendeurs d armes,les Gdes Multi-Nationales, l UE,l Otan, nos « Amis » les cheikhs Chèques et un peu (beaucoup ?) Washington ...

On ne disait pas que le Gd Capital a fabriqué entre autres et ne nous laisse après sa chute qu une corde...etc...etc...

Bien à Vous et Merci.

Écrit par : Charles 05 | 18/09/2016

Répondre à ce commentaire

"Tout se joue non sur les projets mais sur les personnes" hélas!

A propos de François Hollande, en début de mandat présidentiel on a lu avec stupeur que "La France respire, enfin, François Hollande a meilleure allure pour représenter la France..."!

Personnes, apparences, semblant superficiel: compter dessus pour cesser d'aller "droit contre le mur"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

@Myriam,
Exact!
Regardons quand même que Hollande a accompli son projet et on ne peut pas l accuser d absence de projet. Oui, il a présenté un projet pour la France. Oui, son projet était comment être contre Sarkosy.
Quand au projet de Sarkosy pour 2017, il en a même deux: tac o tac à Hollande, je suis contre lui. Le 2ème projet: Candidat à l Immunité Présidentielle (donc pas de convocations des tribunaux ni de juges etc...)

Écrit par : Charles 05 | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

@ Charles,

Diriez-vous sans rire que, notamment, les baisses ou suppressions d'impôts en France "du moment" n'ont rien à voir aves les présidentielles 2017?

Que, sans racisme, mais réalisme au yeux ouverts:... venus d'ailleurs, partiellement soit Hongrie, Catalogne, grands yeux féminins aux ordres des anonymes financiers dictateurs maîtres de la planète ne s'acharnent pas à tout détruire:

Travail à temps complet, salaires ne permettant pas la location d'un appartement...

Coucher dans les cages d'escaliers des immeubles, douches publiques puis retour au boulot sous le règne de l'ex président...

Rires du même ayant revu et corrigé l'institution sociale des grèves unique moyen de défense des travailleurs dont "on ne se rend même plus compte quand des grèves il y en a"...

Nouveau président. Par le Premier ministre la pratique de l'article 49.3 soit désormais à son gré (ne se peut sans l'accord du président Hollande)...

Impuissance croissante des parlementaires...

Destruction de la culture, des écoles publiques l'un des fleurons français...

Sur l'identité, le "genre" avec, si on n'y avait pas porté attention à temps le non respect de l'adulte vis-à-vis de l'enfance en ce que, malgré l'adulte, il lui reste d'innocence...

Sites Internet...

Loi Travail...




Tout peut et doit être reconstruit: Jean-Dominique Michel sur son blog:

UNE ORGANISATION PERFORMANTE


MARIANNE 2012 PAGE 80 LE CAPITALISTE HUMANISTE
:

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

Merci @Myriam, je le lirais à tête tranquille.
Juste pour qu il n y est pas d histoire, je suis Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

à corriger dans ce billet: il ne s'agit pas de la campagne électorale présidentielle française,

mais de pré-élections entre candidats d'un même parti, faussement nommées primaires / imitation ou vouloir d'un bipartisme anglosaxon? pas vraiment (autre débat, ce cafouillage).
en attendant, les partis sont libres d'y recourir, à ces primaires, ou pas.

par ailleurs à préciser: la Ve constitution n'a pas été modifiée, par contre la durée du mandat présidentiel réduite à 5 ans permet de lancer ce jeu de pré-campagnes présidentielles presque à mi-mandat. Le piège est là. du moins, l'un des pièges du pouvoir français.

Écrit par : divergente | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.