29/09/2016

MH17, Syrie, la Russie en ligne de mire

Capture d’écran 2016-09-29 à 13.31.05.png

                         capture d’écran de: https://www.rt.com/news/361020-us-politics-reality-show/

Concours de circonstances ou pas avec la situation en Syrie contre laquelle des voix s’élèvent pour viser la Russie, voici que l’on a eu droit au rapport d’enquête relatif au crash du MH17 de la Malaysian Airlines survenu le 17 juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine.

Ces premières conclusions, rendues par le parquet néerlandais, sont toutefois contestées par le producteur du missile Bouk qui s’en explique ici:

https://francais.rt.com/international/26967-conference-pr...

Quant à ce qui se passe en Syrie, le point de vue d’un expert militaire auquel parole a été donnée par la RTS, il ne manque pas d’intérêt:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/syrie--tension-entr...

A noter, si jamais, cette 4e guerre mondiale dont parle le présentateur vedette.

Lapsus peut-être a-t-il répondu au twitt que je lui ai adressé pour lui signifier l’intérêt de l’interview qu’il avait réalisée et le questionner sur cet étrange décompte de guerres.

 

13:39 Publié dans Air du temps, Information, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Syrie | Tags : information, syrie, médias | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Dans le cas de MH17, explicitement, la Russie n'a pas (encore) été visée, pour l'instant il s'agit clairement d'une affaire en pénal, et je ne comprends pas pourquoi il ne faudrait pas faire confiance au parquet néerlandais.

Dés le début il s'agit d'un dossier d'importance où la question « à suivre ou à zapper » ne se posait même pas.

Donc pour l'info, voici une version adoptée en fin 2014 par un des médias mainstream russes « Komsomol'skaja pravda » et où il était question d'accuser un pilote ukrainien, un certain capitaine Volochin, d'avoir abattu le Boeing malaisien avec un missile air – air de son chasseur SU-25.

http://www.kp.ru/daily/26323.5/3204312/

C'est une version qui met en cause le côté ukrainien mais qui contredit la version actuelle russe selon laquelle le malheureux Boeing a été frappé par un missile BUK lancé depuis l'endroit sous le contrôle du gouvernement ukrainien.

Comme pour n'importe quel citoyen lambda il me paraît évident que celui qui change des versions en cours de route, celui-ci ment.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 29/09/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

Votre esprit critique est certes louable mais votre bilinguisme russe français serait aussi bienvenu pour permettre aux lectrices et aux lecteurs non russophones de ce blog de saisir le sens des propos tenus dans l’article russe que vous venez de partager ici.

Certes, il est long et le travail de traduction, d’autant exigeant sinon fastidieux.

Le fait est que la tâche ne manquerait pas d’intérêt.

Cela dit, n’auriez-vous jamais lu de versions contradictoires d’un même fait dans divers médias d’un même pays? Et si oui, en auriez-vous conclu comme vous vous y employez dans votre commentaire que « comme pour n'importe quel citoyen lambda il me paraît évident que celui qui change des versions en cours de route, celui-ci ment. »?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/09/2016

Répondre à ce commentaire

En 1985 j'ai déposé une dénonciation incidente à un pourvoi en cassation, gladio y a répondu avec les tueries des Delhaize... En 2009, la cassation mettait en branle l'article 485 du CIC en procédure de juges... Le roi félon Albert II a été contraint à l'abdication, depuis les couteaux s’aiguisent sur les disfonctions qui résultent d'une magistrature au service de l'idéologie à laquelle ils appartiennent... Le Parquet néerlandais contient les mêmes idéologies perverties qui ont pris le pouvoir après 1945... Comme il existe sur MH-17 des traces d'impact de point 50, il faudra bien que le parquet hollandais soit traduit pour forfaiture devant des juges d'une autre idéologie... Actualité belge /https://www.facebook.com/louis.dejonghedardoye/posts/10206780953713517

Écrit par : Louis de Jonghe | 29/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas journaliste et ma mémoire chronologique n’est pas infaillible, loin de là. Mais ayant travaillé dans le domaine des radars je suis peut-être un peu plus interpellé par le cas présent. Il me semblait très difficile qu’aucun radar russe, même civile, n’ait vu un chasseur. Et il n’y a pas de confusion possible pour les radars militaires entre amis/ennemis, voire « OVNI ». Aussi, lorsque l’hypothèse du chasseur a été avancée, j’ai eu tout de suite des doutes. Le problème est que, selon ma mémoire, ce n’était pas une théorie officielle avancée par la Russie au départ ni par la suite, car très rapidement l’entreprise de missiles Buk a lancé une étude de simulation pour comprendre le cas. Pourquoi lancer ce type d’expertises si on ment, si on croit à la thèse du chasseur ? Cela est normalement exécuté par toute police scientifique avec parfois des contre-expertises. À mon humble avis, le mensonge dont on parle ici n’était pas pour « cacher » un « méfait » de la Russie, mais parce que les experts en missile pensaient qu’il était impossible de tirer ce type d’engin sans une solide structure matérielle et technique à la base, autrement dit, le missile avait été lancé par une armée. Mais il y avait et a encore une autre raison : pourquoi ? Cherchez à qui profite le crime. Je ne crois aucun des trois partis en lice assez diaboliques pour faire ce type de plan pour nuire à un autre. Personnellement, j’y vois deux réponses : « on » a vraiment cru que c’était un avion russe (les couleurs du fuselage ressemblent à celle de l’Aeroflot) ou il y a eu un raté d’exercice militaire. Je dois dire que je ne crois pas trop au dernier... un missile coûte beaucoup plus cher qu’une balle au pigeon.

Écrit par : Serge Jadot | 29/09/2016

Répondre à ce commentaire

Pourquoi certains juges ne seraient-ils pas aussi corrompus que certains journalistes qui colportent des mensonges?
Que se passe-t-il actuellement? La reprise du contrôle d'Alep par les forces gouvernementale n'est plus une impossibilité selon certains analystes. Ce serait totalement inacceptable pour ceux qui soutiennent les terroristes. Donc c'est feu de tout bois sur la Russie qui permet aux troupes gouvernementales d'avancer avec succès. Alors diabolisons la Russie plus que jamais: le MH17 et le convoi humanitaire et les "deux hôpitaux bombardés" soit-disant par la Russie (ou la Syrie), des propositions de nouvelles sanctions contre la Russie et menace ultime:
https://fr.sputniknews.com/international/201609291027969584-usa-assad-frappe/
Le masque tombe et la preuve si besoin était que l'attaque de Deir Ezzor était préméditée. Déjà les témoignages des soldats syriens rescapés allaient dans ce sens. Des communications entre USA et Daech préalables à l'attaque ont aussi été interceptées. Devant cette trahison (mais qui ne connaît pas le jeu mensonger de Washington sur tous les plans?), la réaction russe et syrienne a été de relancer l'offensive sur Alep.
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13950708000491
D'où les cris de gorets qu'ils sont en train de pousser dans toutes les directions contre la Russie (Ukraine, Syrie, sanctions). Regardez ce qui se passe dans la capitale de l'empire: Obama met son veto sur les poursuite de Saoudiens à propos du 11/9, pas d'accord à Alger sur une réduction de la production de pétrole, le congrès lève le veto obamesque, bing accord à Alger, le coup de pied de l'âne.

Quant à l'affaire du MH17, la version donnée par la Hollande est que le Buk est venu de Russie, a tiré son coup et a regagné la Russie. Les preuves? Rien, nada, nitchevo. Les amerloques ont des photos satellites? Ils refusent de les publier. Jusqu'à présent c'étaient les Nouveaux Russes qui étaient accusés, aujourd'hui, directement la Russie. On nous prend pour des c..s. Les témoignages parlent d'un avion poursuiveur puis ayant rebroussé chemin et pas d'un missile tiré depuis le sol qui laisse une trainée.
http://www.globalresearch.ca/support-mh17-truth-osce-monitors-identify-shrapnel-like-holes-indicating-shelling-no-firm-evidence-of-a-missile-attack/5394324

Écrit par : Charles | 29/09/2016

Répondre à ce commentaire

Merci, Hélène Richard-Favre de votre proposition de traduire l'article en question.

Malheureusement, je dois la décliner faute du temps nécessaire.

Aussi, en le relisant plus attentivement, il m'a paru presque évident qu'il s'agit d'un texte d'une interview fabriquée, l'interview entre, d'un côté, un « témoin » -un ex-employé d'un aérodrome militaire à Dniepropetrovsk, un citoyen ukrainien qui s'est réfugié en Russie, et de l'autre côté, des journalistes de Komsomol'skaja pravda.

Ca sent plein le nez un fake. Il me serait très difficile de reproduire, pendant la traduction, ce côté artificiel du langage utilisé, c'est presque comme un accent d'un étranger maîtrisant parfaitement une langue, - tout sauf l'accent.

Quant aux lecteurs de votre blog, je pense que ceux qui sont acquis à la cause « occidentale » n'ont pas besoin d'autre information que celle qui provient du Pays Bas. Par contre ceux qui sont poutinofils ou poutinologues, ceux-là n'ont guère besoin d'une traduction en russe, car ils doivent sans doute maîtriser la langue de leur maître à penser.

Néanmoins, en deux mots, il s'agit d'un ex-employé d'un aérodrome militaire, qui soit disant était, le 17 juillet 2014, témoin de départ et de retour du pilote de chasseur ukrainien, un certain Volochine. Il était également témoin de la réaction et d'état psychologique de ce capitaine Volochine quand il quittait son avion après l’atterrissage. Au départ, l'avion était équipé de deux missiles air-air, au retour, il était vide.

Une longue « discussion » s'ensuit où les journalistes précisent pas mal des détails techniques concernant la mission de Volochine, détails sensés donner plus de plausibilité au scénario apparemment préparé d'avance.

A la fin, ce témoin « secret » profite d'occasion pour accuser l'Ukraine dans l'utilisation des bombes interdites.

Après l'interview, plusieurs personnes (apparemment réelles) commentent « à chaud » cette situation que je trouve assez burlesque.
En l'occurrence, le porte parole du Comité d'enquête, monsieur [Vladimir] Markine (d'ailleurs, il paraît qu'il démissionne sous très peu :-) ,
http://www.interfax.ru/russia/529269 ) dit que l'information exposée dans cette interview pourrait intéresser le Comité d’enquête. En ce moment, on voit apparaître un lien sur un autre article de Komsomol'skaja Pravda, où, on voit d'aucuns s'engouffrer d'avantage dans cette version mensongère.

http://www.kp.ru/daily/26323/3204733/

Donc il me semble que le cas est plus grave encore que -comme vous dites Hélène Richard-Favre- une simple différence qu'on pourrait voir par ci et là entre deux médias avançant et disputant les versions différentes du même fait.

Apparemment, ici il s'agit de tout un montage, toute une campagne ayant comme but soit de freiner l’enquête internationale, soit, et même plutôt, distiller une propagande anti-ukrainienne dans les têtes des pauvres citoyens lambda russes.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 29/09/2016

Répondre à ce commentaire

"“Extremist groups will continue to exploit the vacuums that are there in Syria to expand their operations, which could include attacks against Russian interests, perhaps even Russian cities. Russia will continue to send troops home in body bags, and will continue to lose resources, perhaps even aircraft,” John Kirby, the State Department's spokesperson, told reporters at Wednesday's press briefing."
Source:
https://www.rt.com/usa/360992-us-warns-russia-violence/

Pour "groupes extrémistes", lire: groupes mercenaires soutenus, financés et armés par les USA, l'Arabie et le Qatar.

Écrit par : Charles | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,


Voici une image très explicite (le lien est assez long) http://3.bp.blogspot.com/-qYOZhuGycbw/VpqLPxw4mcI/AAAAAAAACgY/eq20ni2dwPk/s640/Kerry%2Bon%2BMH17%2Bno%2Bsatellite%2Bpics.jpg mais elle est très révélatrice de l'inconfortable position américaine.

Quant à une image montrant ce qui a été vu depuis un ou plusieurs satellites russe, le président Vladimir Vladimirovich Poutine attend le résultat des prochaines élections aux USA pour confondre les va-t-en-guerre du Pentagone.

Bonne soirée à toutes et à tous.

KD

Écrit par : Keren Dispa | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.