16/10/2016

Que les représentants de pays qui ne comptent aucun bourreau dans leur Histoire se lèvent!

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 16.13.25.png

capture d’écran de: https://www.youtube.com/watch?v=bv5MqIhiEAg

 

J’aime la Russie, le rappeler est un euphémisme. Et pourtant, il semble important de préciser encore et encore pourquoi et comment je puis aimer ce pays dont le Président a désormais été présenté comme le boucher d’Alep.

On constatera également, dans les propos de cet élu, la même invite au boycott du Mondial 2018 qui a valu cet appel lancé par un lecteur auquel j’ai répondu dans un précédent sujet de ce blog:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/10/14/de-la-liberte-...

Alors oui, je réitère.

Car loyale à mes pays d’origine que sont la Suisse et la France, sans aucun angélisme je refuse qu’on diabolise la Russie.

Cependant, bien sûr qu’entretenir un climat haineux vis-à-vis d’un pays et/ou de son président sous toutes sortes de prétextes, est une stratégie connue.

Admettre, au contraire, quels intérêts on poursuit et avec l’aide de quels bourreaux et autres égorgeurs d’innocents, un ancien ministre français s’y est quand même risqué en reconnaissant le bon boulot d’Al Nosra en Syrie.

Dans ce cas, s’élever contre tel ou tel propos simplificateur sinon simpliste qui masque une réalité autrement plus complexe, est un devoir. Et là, on n’est plus dans l’amour d’un pays ou d’un autre.

On est dans le rejet d’abus relayés avec la complicité de médias complaisants sinon malfaisants.

 

16:59 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Oui,vous avez parfaitement raison.Il est nécessaire de s'élever contre les élucubrations de ces sinistres personnages nous ramenant vers la nuit noire connue dans une grande partie du monde dans les années terribles 1940.
Et à chaque fois il faut le répéter sans cesse.La "bête immonde" étant toujours présente.

Écrit par : pontvianne | 16/10/2016

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Pendant les récentes élections législatives en Russie, le taux de participation à Moscou était seulement de 35%. Tout le monde était convaincu dans la victoire écrasante du parti dit "parti du pouvoir".
Pour vous Poutine c'est la Russie et la Russie c'est Poutine.

C'est très joli ce que vous écrivez au sujet de votre amour pour mon pays mais que vient faire Poutine dans cette histoire? Remarquez, si demain il lui arrivait quelque chose, la Russie se retrouverait sans État opérationnel et efficace.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 16/10/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

Il semble que certaines nuances de mon propos vous aient échappé.

J’ai aimé la Russie avant que Vladimir Poutine ne la préside. Et donc, lorsque vous écrivez "Pour vous Poutine c'est la Russie et la Russie c'est Poutine », vous êtes dans l’erreur et loin du compte.

Pour le reste, lorsque vous interrogez: "C'est très joli ce que vous écrivez au sujet de votre amour pour mon pays mais que vient faire Poutine dans cette histoire? », je vous renvoie à la conclusion du sujet:

"Dans ce cas, s’élever contre tel ou tel propos simplificateur sinon simpliste qui masque une réalité autrement plus complexe, est un devoir. Et là, on n’est plus dans l’amour d’un pays ou d’un autre.

On est dans le rejet d’abus relayés avec la complicité de médias complaisants sinon malfaisants."

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/10/2016

Répondre à ce commentaire

Pardonnez moi Mme H.R.-F, votre titre de l article chapeau est maladroit en écrivant:"Que les représentants de pays qui ne comptent aucun bourreau dans leur Histoire se lèvent!"
Pour les Lecteurs, cela veut dire inconsciemment que Poutine en est un.

Toutefois on pourrait concevoir cette version en disant que nous avons devant nous des Leaders et on doit choisir parmi eux le moins pire et dans le cas échéant c est Poutine qui n est pas le moins pire mais le meilleur, selon votre témoignage et aussi à mon propre humblissime avis.

Pour les anesthésiés voire les euthanasiés de ce monde, la guerre médiatique a fait son "bon boulot" et d après laquelle, il ressort que Poutine est équivalent à Staline, même à Hitler, un schizo et un fou dangereux qui va déclencher la 3 ème guerre mondiale.

Bien à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 16/10/2016

Répondre à ce commentaire

Je partage le commentaire de " Charles 05". Je trouve aussi que le titre est malheureux, presque pour les mêmes raisons.

Écrit par : Serge Jadot | 17/10/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.