09/11/2016

Entre chagrin et pitié, l'espoir

Capture d’écran 2016-11-09 à 12.50.20.png

                                                     capture d’écran Twitter: https://twitter.com

Un monde s’effondre devant nos yeux a déclaré Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis.

De la part d’un représentant de la diplomatie dont le pays, autrefois, représentait l’excellence même, on ne peut que se rendre à l’évidence de temps qui ont changé.

Ajouté au fait que l’Elysée n’avait préparé qu’une seule lettre de félicitations, on conçoit, en effet, qu’un monde s’effondre devant nos yeux:

http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-ameri...

Le 9 novembre 1989, avec la chute du mur de Berlin, un monde se réunissait. Qui ne s’en est réjoui?

La suite, discutable, a été évoquée ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/11/08/9-novembre-198...

Puisse le nouveau président des Etats-Unis oeuvrer à pacifier les relations avec la Russie et le monde s’en portera d’autant mieux, quoi qu’en pensent nos médias et les experts qu’ils invitent à  dire toute leur estime envers Donald Trump et Vladimir Poutine.

 

Sujet paru en page 21 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 11 novembre 2016 sous le titre: «Autres temps»

Commentaires

À diffuser le plus largement possible:
https://www.youtube.com/watch?v=uw5Vw9yBEO4

Et aussi:
http://www.les-crises.fr/les-gros-donateurs-de-la-fondation-clinton/

À tous ces soi-disant "journalistes", mais véritables partisans et propagandistes impérialistes: avez-vous touché de l'argent de la fondation Clintong?

Écrit par : Charles | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Il y a juste quelques "heures" vous écriviez sur ce même blog la chose suivante:

"Autant le savoir, ces prochaines heures, nous élisions, en somme, notre président(e)."

C'est fait, tout le monde connaît maintenant les résultats des élections aux États Unis.
Donc, sauf si vous changez d'avis toutes les heures, reconnaissez que vous devez de facto considérer Donald Trump comme "votre président" :-)

Alors je me permets de vous demander si vous considérez également Vladimir Poutine comme « votre président »? Je vous le demande parce qu' apparemment vous envisagez que, in fine, tous les deux seront commémorés dans le même Panthéon.

Bien sur que vous n'êtes pas obligée de me répondre -je respectais toujours le secret du vote, soit il français, russe ou américain- , mais sachez que je ne saurais en rien vous reprocher dans le cas de votre réponse positivé.

Sachez également qu'il y a déjà dix mois, à Sébastopol, où je me trouvais à l'invitation de mes amis russo – ukrainiens, je possédais déjà suffisamment d'information qui me permettait d'être en mesure d'évaluer certaines des qualités du futur quarante cinquième président des États Unis.

Bien à vous

Vladimir Trofimov

Chef du projet franco – russo - américain La République de Lavande

Écrit par : Vladimir Trofimov | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

En réponse à Vladimir Trofimov : la France est une province d'un état qui s'appelle l'Union Européenne, laquelle est le énième état des états-unis. A ce titre, le président des états-unis, le nouveau comme les précédents est effectivement notre président. Et il nous appartient tous les cinq ans d'élire son représentant. Représentant qui nous représente. Il en est de même avec toutes les provinces membres de l'Union Européenne. Dans la mesure où par notre vote, nous lui conférons tous les pouvoirs, que lui transfèrent aux commissaires de l'entité européenne, qui eux exécutent les ordres du président des états-unis dont ils dépendent directement, nul n'est besoin par conséquent que nous votions pour le président des états unis. Elire son représentant est parfaitement suffisant. Voilà. Vous comprenez l'astuce ? C'est un nouvel ordre de gouvernance institué depuis l'avènement de Maastricht. Bien à vous.

Écrit par : xénia | 09/11/2016

Vladimir Trofimov,

Encore une nuance qui a dû vous échapper, celle de caractères italiques qui indiquent une distance par rapport au propos tenu.

Merci donc, de bien relire ce précédent sujet que vous citez mais en omettant d’en retranscrire les caractères italiques.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Nous sommes désormais dans cette phase, qui ressemble à la lune de miel.
Tout semble possible. "I will make your dreams come true."
Même en Europe, beaucoup se mettent à rêver d'un futur de paix, prospérité et bonheur retrouvés.

Il faut de tels moments dans le fil de l'histoire. L'élection de B. Obama avait provoqué un enthousiasme similaire. Les attentes étaient immenses et forcément trop immenses.
L'idée de l'homme providentiel reste très fort dans l'esprit des Occidentaux, c'est un archétype, qui ne meurt pas.
Il faut réellement espérer que cette séquence sera une bonne séquence pour le maximum de monde.
Avec un Congrès républicain, D. Trump peut nommer le 9ème juge de la Cour suprême et il aura un boulevard devant lui pour bien faire.
Il doit assumer toutes ses responsabilités et remplir ses promesses. Car il ne peut décevoir les Américains, qui ont cru si fort en lui et ses paroles si compréhensibles et simples, ses slogans optimistes et sa volonté claire d'être à l'opposé des politiciens de carrière.
Je veux me placer dans le camp de l'espoir, car il n'y a pas vraiment le choix.
Il ne faut pas réfléchir trop au plan terre à terre.
Baisser les impôts des riches, tout en augmentant le nombre de jobs en investissant dans les infrastructures semble contradictoire. Baisser les dépenses sociales, tout en augmentant le droit au port d'armes dans les lieux publics est un progrès d'un genre particulier.
Il faut voir, comment il réalisera ça.
En augmentant la dette des USA, alors qu'elle est déjà abyssale ? Il fera probablement aussi des économies sur les forces militaires, si le reste des responsables politiques le laissent faire.

Ça va être intéressant, vu de Suisse.

Écrit par : Calendula | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Hélène Richard-Favre de votre réponse.

S'il s'agissait de quarante cinquième nuance du gris, je vous aurais menti en disant que rien ne m'a échappé et que c'est simplement la faute au logiciel des blogs de la TdG qui ne permet pas de rendre les caractères des commentaires en italique.

Mais il s'agit apparemment tout à fait d'autre genre de nuance. Donc je dirai seulement qu' heureusement malgré tous mes problèmes de vue ma vision ne m'a pas pas encore trahi.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Donald Trump: Une victoire pour le monde et la fin des intellectuels d'opérette de tout poil, en toute première place des 'journalistes' dont on nous inflige la médiocrité. Mais rassurez-vous, ces penseurs auront retourné leur veste pas plus tard que demain!

Écrit par : Ronald ZACHARIAS | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

"Les attentes étaient immenses et forcément trop immenses."
Il n'a surtout pas rempli ses promesses: Guantánamo, Afghanistan, Irak, assassinats par drones, etc. Un bon point: il a viré l'autre avant qu'elle ne fasse plus de dégâts.

Écrit par : Charles | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Merci xénia pour votre si généreux développement.

Je vous signalerai tout d'abord que les américains ne votent pas pour "le président des états unis" non plus, mais pour les "grands électeurs", ce que j'ai réussi à comprendre, (car même si certains de mes collègues-contributeurs ici considèrent mon QI étant inférieur à 100, je pense, tout comme le général Rondot, que "tout de même, je n’ai pas un QI de pétoncle !",
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20110511.OBS2904/il-ne-faut-pas-prendre-le-general-rondot-pour-un-berniche.html ), et cela bien avant "l'avènement de Maastricht".

Ensuite, je pense que, dans leurs analyses, Hélène Richard-Favre tout comme beaucoup d'autres, préférerait de s’arrêter, au moins pour l'instant, sur l'architecture à deux niveaux (État-nation -> UE) au lieu de votre trop complexe et à un léger parfum complotiste à mon goût, celui à trois niveaux (État-nation -> UE -> EU), avant de rejoindre progressivement et graduellement les indiens, les chinois, les japonais et les autres russes dans leur nationalismes « civilisationels » pures et simples.

Enfin, en pensant toujours que l'humour est la meilleure solution à tous les problèmes sur terre, y compris les problèmes géopolitiques, je vous invite à visionner la bande d'annonce de la comédie franco-russe « Le Grand Blond à Yalta » qui sera produite par les studios de Yalta prochainement nationalisés (sortie en salles prévue pour la fin 2017). Vous pouvez la trouver sur ma page facebook.

Bien à vous

Écrit par : Vladimir Trofimov | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

Puisque vous me citez dans votre réponse à xenia, je vous remercie de ne pas dériver comme vous en avez l’art. Et comme elle a, finalement, elle aussi déduit de mes propos des remarques qui lui appartiennent.

Je rappelle, à tout hasard et jusqu’à nouvel avis que le président d’un pays est celui de ses citoyens.

Et que j’ai mis en caractères italiques « notre » qui précède président dans le sujet auquel xenia et vous faites référence. Le voici donc encore une fois et pour rappel car commenter dans le vide n’apporte strictement rien d’utile à personne:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/11/08/9-novembre-1989-9-novembre-2016.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Mais je suis tout à fait d'accord avec votre

"le président d’un pays est celui de ses citoyens."

Écrit par : Vladimir Trofimov | 09/11/2016

Répondre à ce commentaire

"Un monde s’effondre devant nos yeux"
C'est surtout le monde de ceux qui préfèrent, en bons moutons de Panurge, répéter (en "bêlant" évidemment) ce qui doit se dire selon la mode du moment, plutôt que de prendre le risque de penser par eux-mêmes.

Écrit par : Mère-Grand | 10/11/2016

Répondre à ce commentaire

L'élection de Trump est une chance inespérée pour l'Occident, qui pourrait ainsi nouer une relation amicale durable avec la Russie.
Il ne manque peut-être, plus que la bonne-volonté des gouvernants...

Écrit par : Richard Kohler | 10/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.