18/11/2016

Le choix

Capture d’écran 2016-11-18 à 00.05.36.png

Ce 17 novembre, s’est tenu sur France2, le dernier débat dans le cadre de la Primaire de la droite et du centre en vue de l’élection présidentielle française de 2017.

Ce débat a eu de la tenue.

On y a vu une NKM le recentrer à une ou deux reprises tandis que les questions posées dérivaient vers d’autres sujets que ceux qu’elles concernaient.

On y a vu des politiciens faire front face à des journalistes qui s’imposaient.

On y a aussi senti une forme d’union entre les candidats concurrents même si chacune et chacun, dans sa conclusion, a su défendre sa position propre.

Ce qui a été présenté ce soir au public a été de qualité.

Le fait est que la perplexité demeure quant à la suite qui sera donnée par la ou le candidat qui remportera cette primaire.

Et le véritable problème est sans doute là. Dans le désabusement qui s’est emparé de nombre d’électrice et d’électeurs face à trop de promesses électorales non tenues.

Or l’éloignement des urnes ou le choix du « tout sauf »  n’est pas la solution la plus heureuse. 

Elle l’a prouvé lors de l’élection de l’encore actuel Président de la France. 

Cet électorat qui a porté le candidat socialiste de l’époque au pouvoir et qui désormais le rejette sinon le conspue, ne peut sen prendre qu’à lui-même.

A moins de s’estimer avoir été trahi.

 

Commentaires

L’égalité dans la pratique : chaque lecteur ou lectrice constate que systématiquement la femme est toujours nommée en premier. C’est exactement l’inverse qui se constate dans la loi naturelle et dans la loi divine. L’ordre naturel reprenant toujours ses droits, on assiste à des retours spectaculaires comme la cinglante fessée infligée à dame Clinton qui "se voyait déjà tout en haut de l’affiche en beaucoup plus grand que n’importe qui". L’égalité est le plus pernicieux mensonge de la trilogie sacrée car l’inégalité se constate partout et dans tous les domaines. Encore faut-il ne pas être aveuglé par une idéologie élaborée hors de la réalité.

Écrit par : Michel Mottet | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Dommage que la France n'ait pas un vrai débat démocratique : au parlement, elle ne respecte pas la proportionnelle des partis, et l'élection présidentielle se fait en 2 tours : tout pour exclure le FN, premier parti de France .
Vive la "démocratie" !

Écrit par : Richard Kohler | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

"l'élection présidentielle se fait en 2 tours : tout pour exclure le FN"
Ce n'est pas ça, le problème. Les USA sont beaucoup plus démocratiques que la France parce qu'ils respectent le fait qu'ils sont un ensemble d'états. Le jacobinisme français a tout nivelé, nié les provinces et les particularismes. Si vous regardez la carte par comtés de l'élection américaine, elle est presque entièrement rouge. Et les socialos hurlent au scandale parce que Hillary aurait plus de voix que Trump...
Cela signifie qu'en France, les villes écrasent les campagnes. Cela signifie que dans quelques petites années, les villes et ses millions d'électeurs arabo-musulmans, français de papier qui haïssent les Français, imposeront l'islam par voie électorale...

Écrit par : Géo | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Oui Geo, même en Suisse, on vote à droite-udc dans les campagne et à gauche dans les grandes et moyennes villes. Il faut croire que les campagnards ont l'habitude de compter sur leur propre travail (avec la terre), alors que les gens des villes ont un peu tendance à être assistés..

Écrit par : Richard Kohler | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Si vous parlez de la Suisse, vous vous rendez compte des critiques des jacobins ?
Un citoyen = une voix sans pondération des cantons. On devrait tous parler le suisse-allemand au bout de dix ans de ce régime...

Écrit par : Géo | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Et dans ce dernier débat sur la primaire de la droite ou LR qui a été trene, qui a parlé de la pauvreté grandissante en France: Les retraités qui n arrivent plus à payer la location d un appartement décent et qui dorment la nuit sur le siège arrière de leurs voitures? De même de la mère de 40 ans qui est accompagnée par sa fille de 20 ans se présentant, toutes deux, au resto du coeur de la manière quand elles étaient venues il y a 20 ans à ce même resto du Coeur de Coluche quand la mère était enceinte de cette fille qui était à l époque dans son ventre. De même pour des familles qui hésitent en fin de mois entre payer leurs factures EDF ou acheter à manger.

Et on nous dit qu il n y a pas de fissure entre les Elites et la Peuple ou la "populace" et que le vote n est pas une affaire vide!

Écrit par : Charles 05 | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.