28/11/2016

Fillon gagnant, Marine à l’Elysée, non merci!

Partie de l’électorat français, versatile ou non, a voté.

François Fillon est arrivé largement en tête du scrutin de la primaire de la droite et du centre.

Il est piquant de lire comment les tenants de droits humains en arrivent à préférer une Marine Le Pen et son Front National de parti au candidat qui représente désormais le parti Les Républicains en lice pour l’élection présidentielle de 2017.

Que des Françaises et des Français mettent leurs espoirs dans un parti dont la fille de son père a tout fait pour qu’il devienne acceptable les regarde.

Que l’on colle à François Fillon toutes sortes d’étiquettes destinées à rebuter l’électorat ne contribue qu’à le dresser en épouvantail.

Voici que déjà l’on a visé la croix que portait Valérie Boyer, hier, tandis qu’elle s’exprimait en tant que porte-parole du vainqueur de la primaire de la droite et du centre.

Sans être ni catholique ni libéral, il n’est pas interdit de rester calme tandis qu’une croix s’affiche autour du cou d’une femme au parler clair.

Cependant, on le sait, la guerre contre le candidat de la droite et du centre à la présidentielle de 2017 n’a pas commencé hier et la France n’a pas encore dit son dernier mot.

Mais voir Marine Le Pen à l’Elysée, non merci.

 

Commentaires

La gauche française, comme celle du reste de l'Europe, fait les yeux doux à l'islam par haine atavique du catholicisme, alors que la lutte contre son emprise sur la société avait largement été remportée: c'est notamment le cas pour le droit à l'avortement et un progrès certain dans la lutte pour l'égalité des femmes et des homosexuels.
Nous allons maintenant tous nous trouver devant un catholicisme revigoré et un islam batailleur et toujours largement rétrograde. C'était à prévoir, mais les partis politiques et les gouvernements préfèrent souvent rester aveugles à ce qui les dérange ou peut contrarier leurs plans.

Écrit par : Mère-Grand | 28/11/2016

Répondre à ce commentaire

"Il est piquant de lire comment les tenants de droits humains en arrivent à préférer une Marine Le Pen et son Front National de parti au candidat qui représente désormais le parti Les Républicains en lice pour l’élection présidentielle de 2017."

Vous avez quelques exemples probants à nous donner ?

Écrit par : Vladimir Trofimov | 28/11/2016

Répondre à ce commentaire

Vladimir Trofimov,

Si cette phrase que vous reprenez de mon sujet y figure, c’est qu’elle a toutes ses raisons d’y être.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Les franc-maçons eux aussi ont toutes ses raisons d'être ici-bas.
Et comme dans votre cas, je voudrais bien les comprendre.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

Madame Favre,
Apparemment (ou peut-être me trompe-je) vous condamnez ouvertement le FN ?
Je vous signale simplement que le FN désire p. ex. : regagner la souveraineté de la France, de ne plus être assistée, restaurer une Europe des nations et un projet d'entente économique rapprochée avec la Russie.
Un programme pas trop mal, non ?

Écrit par : Richard Kohler | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

M. Fillon représente la France des biens portants, des "inclus", des "bienpensants", de ceux qui n'ont pas trop de difficultés avec leur fin de mois, d'une économie Tatcherienne qui n'est plus d'actualité, de la mondialisation qui permet aux riches d'être de plus en plus riches.

Vous dites : "Marine le Pen non merci" C'est un commentaire un peu facile de "bobos bienpensants".

Écrit par : Boccard | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

En tout cas si Marine Le Pen ne gagnerait pas en mai 2017, il n est pas exclu (sans être Mme Soleil!) que Fillon lui ouvrirait une voie royale pour 2022 une fois un demimillion de fonctionanires seraient licenciés dont ceux des Hôpitaux, des magistrats, des policiers, des enseignants et la Sécu ne paierait plus que les frais des maladies chroniques et le reste des "maladies" à se faire rembourser en se mutialiser en privé et cela coûte !!.

Fillon a été choisi honorablement par 4 millions de futurs électeurs français et ceci est leur droit de choisir et il faut les respecter surtout qu il nous a débarrassé de Sarkosy. Néanmoins, ceux qui ont voté ce 2 ème tour de la Primaire de la droite ne représentent qu environ 10% du peuple français, c à d la "Caste" ou les richtos et nullement pas les franges populaires et pauvres qui n ont pas nullement voulu ni payer 2 Euros ni s intéresser à participer à cette primaire de la Droite qui n est pas celle qui défend leurs pains.

Bien à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 30/11/2016

Est-il encore permis de ne pas apprécier le Front National?

Avant de vous emporter en jugement, facile ou non, « Boccard », merci de relire le propos.
Certaines nuances semblent vous avoir échappé.

Pour le reste, l’étiquette de « bobos bienpensants » ne manquera pas de rejoindre la collection d’autres, collées par autant de penseurs aussi fins et subtiles que vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

On se demande un peu où est l’argumentation dans le post de Hélène Richard-Favre…
Elle commence par exposer qu’elle demande à toute personne pensant différemment d’elle de s’abstenir de lui tenir propos, argumentation, élément d’information, etc. Cette attitude fermée est son choix et sa liberté mais… Ce n’est en général pas signe de force argumentée dans ses convictions, ni d’esprit ouvert à autrui. Ce qu’on appelle un esprit suffisant, orgueilleux ou hostile. J’aurais pu dire misanthrope…
Cette dame poursuit son argumentation sur son blog raillant que certains préfèrent une Marine Le Pen et le FN aux Républicains. On cherche en vain les prémices d’une justification de sa raillerie…
Elle insiste en reprochant à Marine de s’être opposé à son père afin de rendre son parti présentable… Oui, Marine fait évoluer le FN. Et alors ? Le tout est de savoir si elle le fait évoluer en bien – ce que semble dire Mme Richard-Favre puisque elle qualifie cette orientation vers une respectabilité. Et donc que reprocher à quelqu’un qui fait évoluer en bien ?
Pour ma part, je me réjouirai bien vivement que grâce à François Fillon Les Républicains évolua vers une condamnation des corrompus, Juppé – trois fois poursuivi en justice avec enrichissement personnel à la clef (voir Régis de Castelnau sur Causeur ce jour), Sarkozy, Copé, Balkany et les centaines d’autres fussent exclus du parti. Je me réjouirais que pas uns des députés qui votèrent la honteuse auto-amnistie de 1993 ne soit encore en poste. Je me réjouirais que le Parti LR évolua vers une respectabilité plus grande en ne trahissant pas les Référendums qu’il organise (2005), en votant loyalement selon leurs convictions catholiques pour ceux qui disent l’être (Fillon refuse de s’opposer à la honteuse loi du délit d’entrave à l’IVG que ex-cathedra Mgr Pontier - président de la CEF – demande à Hollande de retirer. Je suis heureux que le beau jadis laid Fillon nouveau change sa position de 2008 qui lui fit dire à Alger qu’il souhaitait davantage d’Algériens en France.
Oui, les évolutions d’un parti, les évolutions des hommes peuvent être un bien. Et nous avons suivi SC et soutenu Poisson puis Fillon lors de cette primaire. Mais il est sûr qu’il sera impossible de chercher un bien commun avec qui refuse tout échange d’idée. Ceux qui se cantonnent à dire : Je n'ai jamais aimé Le Pen, et bâtissent leur choix sans plus réfléchir...
Je crains que Hélène Richard-Favre ne fasse que rester derrière le mur de verre qui empêche le bourgeois d’avoir un esprit libre, et peut-être de voir la souffrance du peuple réel.
C’est l’honneur des esprits libres que de conserver un regard bienveillant sur autrui. Jean Guitton disait : Quand mon interlocuteur est d’un autre avis que moi, je m’efforce de chercher ensemble une vérité qui nous dépasse tous les deux.

Écrit par : du boullay | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

« du boullay »,

Comme tout un chacun, vous avez sans doute dû, un jour, apprendre à lire et à écrire

A l’évidence, il ne vous reste plus grand chose de cet enseignement.

Non que votre propos soit émaillé de fautes de français mais tout simplement parce qu’il rend compte d’une lecture torve.

Un peu de calme ne nuit pas pour appréhender un point de vue, « du boullay » et contribue d’autant à la qualité des échanges.

Merci, dès lors, de reprendre tranquillement chaque ligne de mon sujet plutôt que de dresser un portrait de votre hôte à l’ « attitude » si «  fermée » qu’elle a non seulement accepté de vous lire mais même de vous répondre.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

Chère Madame

Hormis un jugement de valeur sur le style de mon écriture très fautive et sur mon intention - regard torve - ce qui est aussi jugement, votre réponse dont je vous remercie ne porte guère argumentation qui me permette de progresser vers une meilleure compréhension.

Puis-je vous proposer d'analyser les éléments que j'avance et les motifs pour lesquels je les exhibe.

Une amie commune me disait grand bien de vous. D'où mon intérêt pour vos écrits.

Je vous prie de m'excuser si mon propos a pu vous paraître manquer de calme. Mon intention n'était pas de faire une polémique piquante. Mais bien de partir de vos écrits et de les analyser. Ce que j'ai tenté de faire sincèrement pour autant que j'y puisse.

Je vous souhaite une bonne soirée.

Écrit par : Bertrand du boullay | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

Bertrand du boullay,

C’est votre lecture que j’ai qualifiée de « torve » et non votre « regard ». Preuve supplémentaire de votre difficulté à saisir le sens d’un propos et ses nuances.

J’ignore de quelle « amie commune » vous parlez, merci à elle et désolée pour vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

Voici qui vous intéressera sur la Sécurité sociale, entre autre. Il en est largement question dans cet interview::

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/primaire-de-la-droite/direct-suivez-la-premiere-journee-de-francois-fillon-apres-sa-victoire-a-la-primaire-de-la-droite_1942749.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/11/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.