02/12/2016

Présidentielle française de 2017, la messe est loin d’être dite

 

Capture d’écran 2016-12-02 à 16.16.03.png

A toutes celles et ceux qui ne jurent -ou peu s’en faut- que par le Front National dont, faut-il le rappeler, les valeurs ne sont pas partagées par une majorité telle que sa Présidente de candidate à l’élection présidentielle se retrouverait de facto au second tour, voici qui pourrait les intéresser:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/11/28/31001-201...

Et ce n’est pas la primaire de la droite et du centre ou alors, ce qu’il est convenu d'appeler  front républicain, qui seraient seuls en cause.

Car l’électorat français, tout mécontent qu’il se montre après ce quinquennat finissant, voire, les deux qui l’ont précédé, dispose d'autres représentants pour défendre ses intérêts que la seule fille de Jean-Marie Le Pen.

Un Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a de fortes chances de prendre des voix que convoite ce Front National dont il se dit qu’il serait -devenu?- le premier parti de France.

Rien n'est donc encore acquis pour Marine Le Pen.

Et les sondages qui l’annonçaient ou l’annonceraient présente au second tour de l’élection présidentielle française auront, peut-être, à être révisés.

 

Commentaires

Le FN dont il se dit qu'il serait devenu le premier parti de France... Mais il EST le premier parti de France. Aux résultats de la dernière consultation électorale. Ce n'est pas pour autant qu'il sera présent au second tour des présidentielles en 2017... Pour ma part à mon petit niveau, j'ai toujours dit qu'il ne le sera pas et je réitère. Mélenchon non plus.

Écrit par : xénia | 02/12/2016

Marine sera devant au premier tour et battue par Fillon au deuxième et tant mieux pour elle parce qu'avec tous les peaux de bananes que ses adversaires n'auraient de cesse de mettre sur son chemin elle ne pourrait qu'échouer. Malheureusement et par conséquent le traitement de choc dont la France a besoin n'aura pas lieu et le malade se portera encore plus mal à celle de 2022.

Écrit par : norbert maendly | 02/12/2016

Hélène Richard-Favre,

Est-ce que vous croyez vraiment que Jean-Luc Mélenchon connaît mieux les problèmes des ouvriers dans l'Aisne que Marine Le Pen, pour ne prendre que cela comme exemple ? Je ne crois pas. J'y ai travaillé pendant deux mois en été 1992. Déjà à l'époque c'était une catastrophe.

Sinon, le phénomène du "front républicain" dont vous parlez, phénomène assez nauséabond par ailleurs, ne peut se manifester qu'au deuxième tour (par définition). Je vous déconseille donc de vous faire confiance à Thomas Guénolé. Une pure espèce de nomenklatura d'intello gauchiste. Ce qu'il raconte au sujet du FN c'est tout et n'importe quoi. Et puis regardez dans Wikipédia ce qu'il prévoyait au sujet des Primaires de la droite encore au mois d'octobre, un sacré oracle. D'ailleurs son article dans le « Figaro » auquel vous faites référence est déjà obsolète. Il date du 28 novembre, et il ne savait pas encore la décision du Président Hollande prise au soir du 1 décembre. Ces politologues changent leurs analyses comme des chemises.

@xénia,

Donc votre fameuse « surprise, surprise » consistera en Valls ou Montebourg au deuxième tour?! Dites-donc, comme surprise !:-)

Écrit par : Vladimir Trofimov | 02/12/2016

J approuve à 100% ce que Mme H.R.-F. dit que ""la messe est loin d être dite"...

Au moins, on pourrait se demander s il s agisse d une messe ou plutôt d une messe-basse? Hollande a plusieurs plans de fin stratège et il ne tardera pas à les sortir, preuve est que c est lui qui a engagé la France à devenir un pays pro-terroriste et est devenu le paillasson de l Otan et de Washington...

Écrit par : Charles 05 | 02/12/2016

Le seul point que je partage est qu'un élection n'est jamais courrue d'avance. Mais 6 mois , c'est long et attendons au moins d'en connaître les candidats officiellement admis car la nouvelle loi électorale prévoit la publication de toutes les signatures de soutien pour chaque candidat et ça, c'est nouveau. Mais on peut prévoir que si la gauche part dispersée au combat alors ,oui, il y a très peu de chances qu'elle soit au deuxième tour (tout comme un certain 21 avril 2002)

Écrit par : uranus2011 | 03/12/2016

La stratégie française sous Hollande a été pour la France, très médiocre et assassine.

Tout d abord, elle s est vassalisée aux USA de Obama qui ne voit les USA que la seule puissance mondiale qu il faudrait absolument suivre sous peine de punition au moment même où ces USA se retirent du poste de Gendarme du monde et tant mieux, entre nous car il était temps de le faire!

Même Jean Claude Juncker, Président de la Commission Européenne vient de dire que ""La sécurité mondiale et surtout en Europe ne pourrait se faire qu avec la Russie, non pas en tant que puissance régionale comme Obama l avait décrétée mais bel et bien en tant que une puissance mondiale."" Même, ce M. Jean Claude Juncker, l Atlantiste pur jus vient de déclarer sur Euronews:""J aimerais avoir avec la Russie un accord qui aille au-delà du cadre ordinaire, en gardant à l’esprit que sans la Russie, il n’y a pas d’architecture de sécurité en Europe"" et il a souligné que « la Russie doit être traitée comme une grande entité, comme une nation fière. » Le Président en question a souligné qu’il « aimerait avoir des discussions sur pied d’égalité avec la Russie. » Il pense que le président Obama a tort de dire que la Russie n’est qu’« une puissance régionale ».
Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, estime que les relations de l’Europe avec la Russie n’ont pas besoin de dépendre de la politique étrangère des États-Unis.

Dans son entretien avec Euronews, le président de la Commission de l’UE a dit qu’il Il y a des raisons à ce que M. Juncker fasse une telle déclaration à ce moment précis avec la politique étrangère de l UE qui se tourne, enfin, vers la Russie ce qui est lucide politiquement et commercialement parlant (sinon, s agit il d une manoeuvre de chantage à l égard de Trump, à voir!).

http://reseauinternational.net/changement-majeur-de-politique-etrangere-leurope-se-tourne-vers-la-russie/#lhti5WOZYmdVPcZu.99
-----------------------------

NB dans la même veine et quant à Hollande:

Si Hollande avait été un responsable soucieux des intérêts de la France avant ceux des Etats-Unis, il aurait imposé un refus catégorique aux sanctions contre la Russie et il aurait livré les Mistral conformément aux termes du contrat signé. Les dirigeants européens se rendent compte de leurs erreurs, mais pas tous; ils attendent la position de Trump avant de se déterminer alors qu’il suffisait de tenir une ligne droite depuis le début. Avec Trump, les attentes risquent d’être décevantes et il serait temps qu’une politique ferme et unanime se dessine au sein de l’UE avant qu’elle n’implose.
Je crains que ce qui les fasse changer de politique ne soit que la suppression des valises de dollars aux corrompus.
http://charlesandrelegrand.over-blog.com/
---------------------------------------
Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 03/12/2016

"Un Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a de fortes chances de prendre des voix que convoite ce Front National"
C'est plutôt Fillon, qui est le premier représentant de la droite depuis Charles de Gaulle, les autres s'étant déguisés en gentils gôchos-compatibles...- qui va siphonner les voix du FN. Mais la gauche est tellement morcelée qu'elle a peu de chances d'apparaître au 2éme tour...
En plus, le programme de MLP, elle l'a piqué à Mélenchon...
(Bravo, vous êtes la seule sur cette plateforme à orthographier correctement le nom de Mélenchon, tous les autres s'évertuant dans leur grande inculture de l'écrire Mélanchon...)

Écrit par : Géo | 03/12/2016

Géo,

C’est Thomas Guénolé qui, dans son analyse indiquée en lien dans le sujet ci-dessus, évoque les voix qu’auraient à se partager Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon quand il écrit ce qui suit:

«  En privilégiant la ligne Philippot, Marine Le Pen tombe sur des thématiques et un discours où Jean-Luc Mélenchon est beaucoup plus solidement installé qu'elle, sur le fond comme en termes de socle électoral. »

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/12/2016

Les commentaires sont fermés.