09/12/2016

L’Etat et la France

 

Voici que celle qui s’est aussi fait connaître par son acronyme, MAM, a annoncé sa candidature pour la présidentielle française de 2017. 

Michèle Alliot-Marie souhaite davantage de l’Etat et déplore, en cela, que François Fillon en marginalise le rôle au profit d’une politique libérale.

Elle veut, pour sa part, un Etat stratège et protecteur des Français. On devrait en savoir davantage lorsqu’elle présentera son programme, pour l’heure, elle parcourt la France en quête des 500 parrainages requis pour se présenter à l’élection présidentielle.

Ce plus grand rôle à conférer à l’Etat, MAM n’est pas la seule à le revendiquer.

Dans une interview accordée à La Tribune de Genève, Dominique de Villepin l’a aussi appelé de ses voeux. Ce souhait a même été repris en libellé de l’article:

http://www.tdg.ch/monde/europe/dominique-villepin-faut-re...

Cela dit et comme l’indique Xavier Alonso de l’Ancien Premier Ministre, celui-ci parcourt désormais la planète comme avocat international et conseiller et non plus la seule France alors qu’en 2012 et comme il l’avait communiqué aux membres de son parti, à ses soutiens et amis, il avait été empêché de présenter sa candidature à l’élection présidentielle:

http://fr.calameo.com/read/0002606185f56259a6f3e

 

13:12 Publié dans Air du temps, France, Politique, Politique française, Pouvoirs, Pratiques | Tags : mam, de villepin, etat, france | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Une dame charmante, d'un autre temps, pour gaulliste avisé ou qui prétendrait l'être. Son élégance de censeur ne mérite pas ce qui va lui arriver et une sortie penaude, par une porte oubliée. Et comme on l'aime beaucoup, il est encore temps ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 09/12/2016

Répondre à ce commentaire

Mme Alliot Marie, en bonne radicale socialiste, faux nez d'un autre "rad-soc" mauvais perdant, verra des vertus dans l'interventionnisme étatique qui étouffe ce pays d'esprit radical et radical socialiste.

En effet, il n'y eu pas seulement Gambetta, A. Briand, E. Herriot, Maurice et Paul Faure, P. Mendès-France, JJSS, et de très nombreux autres, y compris chez les "gaullistes", comme Chaban-Delmas et Debré qui débutèrent leur carrière chez eux, mais il y eu aussi J.Chirac qui fréquentait beaucoup le Mouvement des Radicaux de Gauche en 1976, pas seulement parce que R.Fabre, leur leader de l'époque, faisait les yeux doux à VGE après sa déconvenue avec F. Mitterand...

Blanc Bonnet et Bonnet Blanc ! François Fillion prétend -(... ?)- vouloir rompre, ce qui ne serait pas trop tôt...
Du temps du RPR, beaucoup de "rad-soc", proches des socialistes auxquels ne convenaient pas le rapprochement avec les communistes, expliquaient : RPR = Rassemblement des Partisans du Radicalisme. C.Q.F.D. !

Écrit par : Angot-Jovien | 16/12/2016

L article chapeau de Mme Hélène Richard-Favre est lucide. Je pense avoir compris, sauf erreur, qu il aborde, entre autres, le souhait de rétablir un duo entre un Etat autant démocrate que fort, ce qui apparaît en premier regard comme anecdotique ce qui n est pas exacte de le dire.

Aujourd hui, il y a une défaillance de ce duo raison pour laquelle le Populisme a ressurgi et qui ne doit pas être attaqué en tant que tel car s il y a populisme c est à cause d un défaut de démocratie. Ce dernier défaut est frappant puisque ce n est plus le Peuple qui décide, dans l intérêt du Peuple et par le Peuple-même, définition comme on l a toujours apprise du terme grecque de LA Démocratie.

In fine, pour que l Etat (Fort) et la France cohabitent, il faudrait que la France redevienne un pays souverain qui prenne ses propres décisions dans l intérêt de ses propres citoyens, les plus pauvres tout d abord et non pas être soumise à 100% à la mondialisation, à l UE, à Washington, à l Otan, à "Nos Chers Grands Amis" les Emirs, au CAC 40, aux multi-nationales etc...et ceci est est une autre paire de manche qui attend au tournant le "sauveur" de la France en mai 2017.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 10/12/2016

Répondre à ce commentaire

bravo charles je suis à grenoble mais de guillestre. tout à fait de votre avis.

Écrit par : jourdan roger | 10/12/2016

Plus d'Etat dans une France où c'est l'Etat qui fait tout, s'immisce dans tout, réglemente tout, ponctionne tout. Non mais elle rêve ou quoi ?
Dans le monde il y a 3 types d'Etats :
Les Etats à économie dirigée : les pays communistes,
Ceux à économie semi-dirigée : un seul la France;
Et ceux à économie libérale : tous les autres, où l'Etat pose certaines règles et s'occupe de ses tâches régaliennes.
Veut-elle donc faire passer la France à un régime de type communiste ?

Écrit par : Lambert | 10/12/2016

Répondre à ce commentaire

Que l Etat dirige, ce qui est de ses attributions, est normal puisqu en principe l Etat ne doit s intéresser qu aux intérêts de ses citoyens, les plus pauvres tout d abord. Est ce que les deux guerres en Afrique, celle (de Sarkosy) contre la Libye pays rendu en cendres, le soutien à ce jour d Al Qayda/Al Nosra qui fait du "bon boulot en Syrie" selon Fabius inclus à ce jour la présence d Al Nosra sous nouvel emballage dans Alep, est ce que ces guerres répondraient d une part à un "besoin" de la majorité des citoyens français surtout la classe moyenne et pauvre et d autre part sont ils d accord pour cette politique extérieure, je ne suis pas si sûr que ça (en espérant ne pas me tromper...)

L Etat et la France doit faire unir sa population et qu il n y aurait plus pas autant de clivage...

Écrit par : Charles 05 | 10/12/2016

Répondre à ce commentaire

@Charles05
Peu de chance de voir un jour une France forte et unie, avec ses divisions politiques, ethniques et culturelles.

Écrit par : Richard Kohler | 10/12/2016

Répondre à ce commentaire

@Richard Kohler,
Bien que je suis de votre avis, cette fois-ci comme souvent, car je crains que vous ayez raison mais il faudrait espérer que 70 millions de citoyens pourraient, enfin, se rendre compte que c est à eux tout d abord de réagir(déjà un manifestation dans la rue...) plus par les jeunes que les moins jeunes. Le problème de la France est qu elle n aime pas les jeunes voire qu elle les méprise, hélas.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 10/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.