28/12/2016

Désinformation: les experts européens (sur)veillent.

Capture d’écran 2016-12-28 à 18.45.02.png

capture d’écran: http://www.asatours.com.au/the-red-heart-of-russia/

Qu’un journal suive une ligne russophobe lui appartient et nombreux sont les médias à s’aligner sur une certaine vision de la Russie qui énonce jour après jour ou peu s’en faut, tout le bien qu'elle en pense.

Certains journalistes, il est vrai, tentent encore de distinguer le pays de son président, comme si sa grande popularité n’indiquait strictement rien, pis, une seule manipulation de l’opinion sinon des sondages..

Car à lire ce que publie aujourd’hui Le Temps, grand quotidien suisse autrefois appelé de référence, on comprend tout ce qu’inspire ce pays et ses plus de 146 millions d’habitants, peut-être perçus par nos bien-pensants comme d’innocentes victimes d’un régime souvent comparé à une dictature ou à ce qui s’y apparente.

Va pour autant de citoyens de ce vaste espace qui s’étale sur neuf fuseaux horaires mais voici que pour nous autres, Occidentaux, plane la menace. Preuve en sont les moyens mis par Le Temps pour nous alerter!

Dans son édition de ce 28 décembre, une pleine page de sa rubrique Temps fort donne le ton. Son titre: Désinformation, l’offensive russe est sans ambages.

Ainsi, après l’Ukraine qui aurait été la cible de campagnes de désinformations pilotées par le Kremlin, c’est au tour des Etats européens d’êtres visés.

Telle une arme (...) au coeur de la nouvelle doctrine militaire russe, elle mobilise les experts européens de la sécurité qui tirent la sonnette d’alarme.

Ouf, nous voici sauvés.

On a échappé au péril rouge, on ne va tout de même pas tomber comme des mouches intoxiquées par le Kremlin!

A ses agents et autres trolls de bien se tenir!

 

 

Commentaires

Alors le journal suisse Le Temps se base sur "la Mobilisation des experts européens de la sécurité qui tirent la sonnette d’alarme."(extrait de l article chapeau ci dessus).

C est qui ces experts-gugusses de l expertologie? Certainement qu ils sont des agents de l Otan (Otan=bras armé des USA) donc une source "neutre, objective et honnête" (blague à part!!)

Et pourquoi ces énergumènes s excitent-ils tant sauf qu ils ont tellement abusé de la Guerre de dés-information que personne ne les croit plus et les gens trouvent dans l information russe plus de vérité et d objectivité. En plus, ces "experts et politiciens otanesques" perdent des poils face à l avancée morale de la Russie comme concurrente du même poids que l ancien amorale et ex-unique gendarme du Monde qui "était" les USA.

Devinez qui a fait cette déclaration??: ""Il faut absolument que l UNION Européenne maintienne les sanctions économiques imposées à la Russie dès 2014 après son annexion jugée illégale de la péninsule ukrainienne de Crimée et que ses sanctions soient encore intensifiées».
Vous serez un peu étonnés. Celui qui l a déclarée est Jens STOLTENBERG, secrétaire général de l Otan. Au moins, on sait maintenant qui est le Patron de l Union européenne et qui la dirige!

Avec le « Temps » tout fou’l’camp….Ce « Temps » est môche, je me suis désabonné depuis belle lurette...Journal de référence, sans blague!

Écrit par : Charles 05 | 28/12/2016

Un grand salut depuis la Grande et Sainte Russie.
Je vous souhaite d'heureuses Fêtes de fin d'Année !
Keren D.

Écrit par : Keren | 28/12/2016

Arte, 28 minutes, aujourd'hui, invité de Villepin. Journalistes chiens de garde.

Écrit par : Justice | 28/12/2016

@Justice,
Journalistes, chiens de garde ou chiens de poche?

Écrit par : Charles 05 | 28/12/2016

Très intéressant ce document sur l'Histoire du Kremlin, mais la fin m'a fait plus que sourire, rien à faire, même en utilisant l'Histoire ils ne peuvent s'empêcher de salir l'actualité, on est en pleine folie.
Je n'ai pas lu l'article de "Le Temps" mais j'imagine aisément par le résumé que vous faites ce que ces propagandistes peuvent tenter d'enfoncer dans l'esprit des gens.
Pourtant ils ont l'exemple très récent, du Brexit, de Trump, et de bien d'autres cas tels que l'immigration que leur propagande non seulement en fonctionne plus mais provoque l'effet inverse, n'ayant toujours rien compris ils accentuent les exagérations à un niveau d'une débilité innommable, du jamais vu pour moi et je ne suis plus jeune depuis pas mal de temps. Toutefois en remontant dans l'Histoire je pense que l'on pourrait retrouver ce type de manipulations surtout dans les périodes de pré-guerres.

Écrit par : Jo | 28/12/2016

Il y a quand-même un truc qui m'étonne. Les Américains et les Européens "font confiance" aux Russes - depuis un bon bout de temps -, pour acheminer ou rapatrier leurs astronautes depuis la station spatiale. Faut-il en déduire que les gouvernements occidentaux n'en ont rien à fiche de la vie ou de la santé de leurs équipages ?

Parce que ça fait quand même un bail, que les Occidentaux considèrent que les engins volants "post-soviétiques" sont des fers à repasser. Du moins c'est ce qu'on essaie toujours de nous graver dans le ciboulot.

Écrit par : petard | 29/12/2016

«Arte, 28 minutes, aujourd'hui, invité de Villepin»

Les chiens de garde qui veillaient au grain ont dû ravaler leur salive.

L'inénarable Claude Askolovitch a même failli s'étrangler.

Écrit par : petard | 30/12/2016

Ici une "contre-information" intéressante et éclairante:

Syrie: Comment les médias français intoxiquent l’opinion publique

https://www.les-crises.fr/syrie-comment-les-medias-francais-intoxiquent-lopinion-publique-i/

Intro/résumé
Depuis bientôt deux ans les événements de Syrie sont couverts de façon unilatérale et caricaturale dans les médias traditionnels français (cette remarque peut être étendue à tous les pays situés dans la zone OTAN ou celle du Conseil de coopération du Golfe). Pour ceux-ci, nous aurions affaire, en Syrie comme en Libye, à « un dictateur sanguinaire qui massacre son propre peuple ». Face à lui, une opposition courageuse, démunie, et pacifique qui, dans le sillage du « printemps arabe », voudrait s’émanciper en vain d’une ignoble tutelle. Les dizaines de milliers de morts depuis le début de la crise seraient, dans des proportions écrasantes, dues aux exactions des troupes loyales au régime baathiste. Voilà à peu près ce que l’on entend, quotidiennement, depuis 2 ans, martelé sur TF1, Le Monde, France Inter, Le Point, Libération, Le Figaro, etc.

Écrit par : petard | 02/01/2017

Les commentaires sont fermés.