31/12/2016

En ce 31 décembre 2016...

  IMG_2265.JPG

Il existe autant de manières de passer le cap du Nouvel An que de traditions sinon de situations particulières ou imprévues.

Qu’on ait encore envie de partager des voeux signe la vitalité et le refus de fatalités.

Certes, il en est qui restent incontournables.

Mais s’en accommoder n’interdit pas de se projeter.

A toutes et à tous, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2017!

https://www.youtube.com/watch?v=f_cFuFGKmsg

 

22:37 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30/12/2016

Russie, la courtoisie en réponse à l'expulsion

Capture d’écran 2016-12-30 à 16.54.39.png

Capture d’écran: http://en.kremlin.ru/events/president/news/53678

Tandis que l’administration présidentielle américaine recourt à la manière forte envers la Russie, le Kremlin a décidé de ne prendre aucune mesure particulière sinon d'inviter tous les enfants de diplomates américains à célébrer les fêtes de Noël et de Nouvel An.

A chacun sa manière de passer les fêtes et de concevoir les relations internationales.

Cela dit, on va bien trouver quelque commentaire ou autre explication savante à apporter à l’attitude de Moscou tandis que chaque jour, bientôt, il nous est rappelé comment la Russie traite ses citoyens, menace et enfume par son indécente propagande.

 Il va de soi qu’en Occident, on a le privilège d’être au bénéfice d’une véritable information. 

La preuve, on ne sait même pas sur quels éléments avérés s’appuient l’administration du Président Obama pour expulser ces trente-cinq diplomates russes comme on ne saura sans doute jamais non plus ce qui aura permis les sanctions prises envers la Russie, accusée d’avoir abattu l’avion de la Malaysia Airlines, le 17 juillet 2014 en Ukraine.

Bref, qu’à cela ne tienne, l’année touche à sa fin, le mandat de Barack Obama, bientôt aussi. Il est vrai qu’il lui reste encore quelques jours pour nous prouver une fois encore que le Prix Nobel de la Paix le valait bien.

 

17:23 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Haro sur la Russie: le Prix Nobel de la paix à l'oeuvre

Capture d’écran 2016-12-30 à 01.04.02.png

capture d’écran de: https://fr.sputniknews.com/international/2016122910294092...

La présidence américaine expulse trente-cinq diplomates russes en poste à Washington et à San Francisco et leur donne 72 heures pour quitter le territoire des Etats-Unis.

Au 30 décembre à midi, l’accès aux représentations diplomatiques leur sera interdit.

Mais avant d’apprendre cette mesure, on trouvait, comme chaque jour dans la presse, la même attention bienveillante portée à la Russie.

Le Temps, grand quotidien suisse d’audience internationale, lui consacrait une nouvelle page, cette fois pour démontrer comment les homosexuels sont poursuivis sinon traqués. 

Il est vrai que partout ailleurs dans ce vaste monde, les gays sont respectés. On est même si sensible à leur sort qu’en France, on a décoré de la Légion d’Honneur le Prince d’un pays qui les tient en si haute estime qu’il les exécute. 

Charlie Hebdo, hebdomadaire dont tout le monde ou presque a porté le deuil de ses membres assassinés il y aura bientôt deux ans, rit du crash du Tupolev tu-154 en Mer Noire. Oui, on sait, il paraît que Charlie se rit de tout.

Mais la Russie, elle, ne va pas s’amuser encore longtemps à ce jeu de dupes. Et sa réponse sera à la hauteur d’attitudes qui, non seulement la salissent, mais discriminent autant de citoyens occidentaux qui s’en passeraient bien.

 

01:20 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

29/12/2016

La Russie n’est pas l’ennemie que trop d’intérêts en jeu nous présentent

Capture d’écran 2016-12-29 à 17.36.03.png

capture d’écran de: http://www.actifsmalouins.fr/avenir-lie-peuple-russe/

 

Alors que tant de fois nous sommes exhortés au respect d’autres cultures, l’impression que toutes ne retiennent pas la même attention a souvent motivé nombre de sujets publiés sur ce blog.

Pour qui le suit, il est sans doute devenu évident que celle que j’ai tant de fois souhaité voir prise en considération, je veux parler de la culture russe, y tient une place non négligeable. 

Nul n’est obligé d’en partager le goût mais au moins la prise en compte dans l’intérêt général de l’entente entre les peuples.

Sans quoi et à cautionner d’une quelconque manière autant d’attitudes et de propos hostiles envers un pays qu’on résume à quelques images caricaturales, abusives ou mensongères, on court le risque d’encourager une entreprise de destruction susceptible, à terme, de devenir massive.

Jamais, il n’a été question, ici, de porter la Russie aux nues mais de refuser l’absence de nuance et le jugement hâtif qui la réduisent à quantité négligeable.

Car tandis qu’il est souvent rappelé sinon prêché urbi et orbi qu’échanges et dialogues sont à privilégier, on cherche trop souvent où le seraient ceux menés avec la Russie.

Mais  si la volonté d’en découdre avec elle est ce que cet Occident suffisant et arrogant privilégie, dans ce cas, le monde a du souci à se faire.

Loin de moi de présager du pire, comment donc?

Mais réagir à ce jeu d’intérêts qui trouve appui sur une division à entretenir entre des peuples qui n’aspirent qu’à voir leur destin se poursuivre loin d’autant de cynisme, tel est ce qui motive autant de prises de position ici.

  

28/12/2016

Désinformation: les experts européens (sur)veillent.

Capture d’écran 2016-12-28 à 18.45.02.png

capture d’écran: http://www.asatours.com.au/the-red-heart-of-russia/

Qu’un journal suive une ligne russophobe lui appartient et nombreux sont les médias à s’aligner sur une certaine vision de la Russie qui énonce jour après jour ou peu s’en faut, tout le bien qu'elle en pense.

Certains journalistes, il est vrai, tentent encore de distinguer le pays de son président, comme si sa grande popularité n’indiquait strictement rien, pis, une seule manipulation de l’opinion sinon des sondages..

Car à lire ce que publie aujourd’hui Le Temps, grand quotidien suisse autrefois appelé de référence, on comprend tout ce qu’inspire ce pays et ses plus de 146 millions d’habitants, peut-être perçus par nos bien-pensants comme d’innocentes victimes d’un régime souvent comparé à une dictature ou à ce qui s’y apparente.

Va pour autant de citoyens de ce vaste espace qui s’étale sur neuf fuseaux horaires mais voici que pour nous autres, Occidentaux, plane la menace. Preuve en sont les moyens mis par Le Temps pour nous alerter!

Dans son édition de ce 28 décembre, une pleine page de sa rubrique Temps fort donne le ton. Son titre: Désinformation, l’offensive russe est sans ambages.

Ainsi, après l’Ukraine qui aurait été la cible de campagnes de désinformations pilotées par le Kremlin, c’est au tour des Etats européens d’êtres visés.

Telle une arme (...) au coeur de la nouvelle doctrine militaire russe, elle mobilise les experts européens de la sécurité qui tirent la sonnette d’alarme.

Ouf, nous voici sauvés.

On a échappé au péril rouge, on ne va tout de même pas tomber comme des mouches intoxiquées par le Kremlin!

A ses agents et autres trolls de bien se tenir!

 

 

27/12/2016

D’un fait l’autre...

Capture d’écran 2016-12-27 à 16.53.12.png

capture d’écran: https://www.rtbf.be/info/monde/detail_crash-d-un-avion-ru...

Alors que nombre de mes compatriotes semblent se passionner pour une affaire en voie de devenir d’Etat au rythme où va leur mobilisation, j’ose, pour ma part, penser encore et encore au crash qui a blessé la Russie au coeur.

Certes, la mort brutale de l’ensemble des passagers et de l’équipage du Tupolev Tu-154 peut laisser aussi indifférent ou presque que le taux d’alcoolémie dans le sang de cette élue fédérale qui retient l’attention d’autant de Suisses.

Nul doute que conduire en état d’ébriété met en danger la vie d’autrui et que la loi est là pour sanctionner ce comportement. Mais le reste qui alimente tant de commentaires, relève de discussions de comptoir tant on semble ignorer ce qui s’est passé exactement.

Cela dit, il ne s’agit pas, ici, de minimiser les intérêts sinon de les hiérarchiser, il est juste question de constater que des goûts et des couleurs, comme dit le proverbe, on ne discute pas.

Même parmi les  grands de ce monde, certains n’ont pas estimé bon de s’exprimer. Le Président d’encore tous les Français, par exemple, a pris comme porte-parole son ambassadeur à Moscou quand la Chancelière allemande en personne a adressé ses condoléances à la Russie.

Pour ma part, si j’y reviens encore, c’est pour ce qui m’unit à ce pays et qu'une journaliste a bien voulu comprendre. Qu’elle en soit remerciée, je veux parler, ici, d’Anne Pitteloud du journal Le Courrier:

http://www.lecourrier.ch/136498/les_voix_d_helene_richard...

26/12/2016

Russie: Journée de deuil national

Capture d’écran 2016-12-26 à 14.21.12.png

En mémoire d’autant de vies noyées: https://vk.com/mil?w=wall-133441491_13754&z=album-133...

C’est l’âme-même de la Russie qui a été atteinte par le crash du Tupolev Tu-154.

Autant de rappels de catastrophes évoquées ici ou là en relation avec ce type d’avions n’y change rien.

Cet hommage rendu ici, certes insistant, signifie le lien profond qui m’unit à la Russie.

En ce 26 décembre 2016, je m’associe à son deuil:

https://www.youtube.com/watch?v=Hgw_RD_1_5I

 

14:26 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/12/2016

Au-delà d’un Choeur, la Russie...

Capture d’écran 2016-12-25 à 22.56.47.png

capture d’écran: https://www.youtube.com/watch?v=UikFkq6PBuc&list=RDUi...

 

La Russie pleure bien au-delà de son Choeur décimé. La Russie pleure les siens, tout simplement.

Des neuf journalistes disparus, ce jeune, par exemple, qui venait de demander en mariage sa petite amie.

Il travaillait pour la chaine de télévision Zvezda.

Et puis, cette femme d’exception qu’était Docteur Liza comme on l’appelait en Russie.

Elizaveta Glinka avait créé le premier hospice de la Communauté des Etats Indépendants (CEI)

Elle avait aussi fondé une organisation caritative qui venait en aide aux personnes atteintes d’un cancer en phase terminale, aux malades du sida, aux SDF et à toute personne en proie à de quelconques difficultés.

Ce 25 décembre, la Russie a été frappée dans son coeur.

 

 

 

23:33 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Fête de la nativité, la mort en partage

Capture d’écran 2016-12-25 à 13.59.28.png

capture d’écran youtube

 

En ce 25 décembre où l’on célèbre la Nativité, la mort a frappé.

Elle a emporté avec elle des vies de musiciens, de journalistes, de militaires, de hauts fonctionnaires civils, de membres d’équipage et d’une responsable d’organisation caritative.

La Russie est en deuil de son choeur emblématique et de toutes celles et ceux qui l’accompagnaient en tournée.

Condoléances aux familles, aux proches, pensées et hommage:

https://www.youtube.com/watch?v=jPGnIpw2YSs

 

 

14:02 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

24/12/2016

Dostoïevski et la beauté

Capture d’écran 2016-12-24 à 15.30.00.png

capture d’écran de: http://un-idiot-attentif.blogspot.ch/2011/06/la-beaute-sa...

Il a souvent été énoncé, à tort, que Dostoïevski aurait écrit de la beauté qu’elle sauverait le monde.

Non, le grand écrivain russe a fait s’adresser un de ses personnages à un autre de manière interrogative. Hippolyte Terentieff, en effet, pose la question au prince Mychkine, dans le roman L’Idiot.

Est-il vrai, prince, que vous ayez dit, une fois, que la beauté sauverait le monde? Et Hippolyte Terentieff de poursuivre: Messieurs, (...) le prince prétend que la beauté sauvera le monde!

On le voit, dans le roman lui-même, la question posée passe à l’affirmation sans preuve énoncée par celui qui, d’abord, interroge.

En l’occurrence, dans L’Idiot, c’est avant tout l’énigme que représente la beauté qui est mise en avant. Le salut qu’elle serait susceptible d’offrir ou non est une des manières de l’envisager.

En cette veille de Noël, célébré au gré de traditions, de coutumes et de circonstances toutes relatives, rappeler cette beauté dont Dostoïevski a tenu à signifier la force du mystère, c’est rejeter ce qui la dénie.

 

 

15:37 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/12/2016

Incompressible humanité: plaidoyer.

IMG_0276.jpg

En réaction à la misère qui plombe tant de vies partout dans le monde, les explications sinon les accusations ou autres dénonciations d’un camp ou d’un autre, s’enchaînent à l’envi.

Parfois suivies de promesses sinon de garanties d’avenir meilleur, elles mobilisent ou rebutent, c’est selon.

Car face au cynisme qui préside trop souvent à nombre d’agressions en tous genres, la réserve retient de trop d'optimisme.

Or quand, déçu ou revenu de tout, on se range à une raison ou une autre sans plus adhérer à aucune faction partisane quelconque, est-ce à dire que l’on demeure inactif?

Non à observer nombre de celles et ceux qui s’engagent et luttent aux côtés des plus démunis.

Qui pour une cause, qui pour telle autre, aussi diverses et variées soient-elles, toutes, à leur manière,  tentent d’apporter aide et soutien.

Alors?

Refuser de considérer l'humanité à travers sa seule noirceur, c’est lui accorder encore sa part incompressible de grandeur.

Elle existe.

L’entretenir, c’est au moins ne pas céder à ce qui la menace.

 

17:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/12/2016

Beaucoup de bruit pour un absent

Capture d’écran 2016-12-22 à 16.44.03.png

capture d’écran de: http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/dominique-de-ville...

Dominique de Villepin était l’invité, ce 22  décembre au matin, de Jean-Jacques Bourdin. L’émission a porté sur divers sujets de politique internationale et hexagonale.

S’agissant de la Syrie, outre le fait de rappeler pour la ixième fois qu’il faut privilégier le dialogue entre les puissances en conflit et, de fait, avec le Président Bachar el Assad, il ne le conçoit toutefois pas comme solution mais passage obligé.

Son point de vue le regarde et peut encore se modifier si l’on considère qu’en 2012, il était favorable aux frappes sur la Syrie pour, ensuite, rejoindre François Fillon qui, lui, au contraire, n’a jamais varié dans sa prise de position.

Cela avait été relevé ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/28/temp-d23a74c79...       et  également ci-après: 

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Les-contradiction...

Dans ce cas, que Dominique de Villepin vienne reprocher à François Fillon d’être absent comme il s’y emploie vers la minute 17 de l’émission, interpelle.

D’abord parce qu’en évoquant les plusieurs campagnes électorales auxquelles il aurait participé qui, pour la plupart auraient été victorieuses (sic), la sienne, en l’occurrence a été empêchée:

http://fr.calameo.com/read/0002606185f56259a6f3e

De fait, parfois, le silence peut être à l’image de ce qu’en dit le proverbe, d’or.

Surtout pour s’exprimer sur des sujets aussi sensibles et les pimenter d’allusions au goût douteux, comme celle aux Chrétiens d’Orient dont on distingue mal la prononciation qui rend, en écho crétins d’Orient. 

16:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/12/2016

Lettre ouverte à Raphaël Glucksmann

 

Monsieur,

 

Sur votre compte Twitter, vous avez appelé à un rassemblement, ce 19 décembre 2016, Place Igor Stravinsky à Paris.

Avoir des opinions, nourrir des convictions, rien de plus légitime mais les défendre de manière aveugle, c’est prendre le parti d’intérêts et cautionner les non-dits qui les accompagnent.

C’est, dès lors, faire la part belle à la propagande.

Aussi, Monsieur Glucksmann, les criminels que vous dénoncez sont-il vraiment ceux qu’il vous plaît de mettre en avant tandis que de longue date, la menace a plané sur la Syrie?

Près de 400.000 morts plus tard et autant d’actes terroristes et d’assassinats, on préfère persister et signer des actes d’accusation contre ceux que l’Occident bien-pensant a décrétés coupables.

La Russie de Poutine ou de quiconque n’est pas à l'origine de l’horreur qui frappe la Syrie, pas davantage ne l’a-t-elle été de la guerre en Ukraine.

L’installation d’un gazoduc auquel le gouvernement syrien s’est opposé et l’exploitation de gaz de schiste contre lequel s’est levé le Donbass ont eu, en grande partie pour conséquences, les guerres fratricides que l’on sait.

Dénoncées par nombre de personnalités ou autres organisations humanitaires du monde occidental, elles ont été le plus souvent commentées de manière partiale et partielle pour privilégier l’émotion sélective. 

Alors, quand prévaut la désinformation relayée au-delà des médias, sur un lieu chargé de mémoire comme l’est la Place Igor Stravinsky à Paris, c’est non seulement l’humanité et l’humanisme que l’on prend en otage mais la culture et l’Histoire.

Merci de votre attention,

Hélène Richard-Favre

 

15:48 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

20/12/2016

La honte?

Capture d’écran 2016-12-20 à 15.49.37.png

capture d’écran de https://francais.rt.com/international/30921-depute-ukrain...

 

Gloire au héros, ici, au martyre, ailleurs, honneur est rendu à l’assassin de l’Ambassadeur de Russie en Turquie.

Normal, pour qui la vengeance est un plat qui se mange à chaud.

Alors, quand nos médias se penchent sur le sort de victimes et s’épanchent en considérations aussi humanistes que le sont les actes revendiqués tels, comme le mentionne un passage de l’article indiqué en lien ci-dessus, on a encore de quoi méditer sinon agir.

Comment?

Telle est bien la question et elle a été posée sur un réseau social sinon plusieurs. Autant de réponses que de sensibilités lui ont été apportées.

L’être humain, entre ange et monstre... Mais l’ange fait-il le poids et le monstre le vaut-il?

 

15:58 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

19/12/2016

Ankara, Berlin, nouveaux actes terroristes, nouvel engrenage guerrier ou diplomatique?

Capture d’écran 2016-12-19 à 23.14.57.png

capture d’écran de: https://francais.rt.com/international/30839-ambassadeur-r...

Tandis que la communauté internationale présente ses condoléances à la Russie qui vient de perdre son ambassadeur en Turquie, Berlin compte ses morts et ses blessés.

Même schéma opératoire qu’à Nice le 14 juillet dernier, un camion a foncé sur la foule: 

http://www.dw.com/fr/attentat-à-berlin/a-36838353

Noël avec, pour qui se rend encore à l’église, ses paroles et ses actions de grâce, ses prières et ses chants pour la paix, pour l’entente entre les peuples tandis que le sang coule à flot pour une cause, pour une révolution ou pour quelque intérêt ou enjeu stratégique.

C’est le monde comme il va, avec ou sans honte.

C’est selon.

23:18 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/12/2016

BibliObs:le batracien de La Fontaine

Capture d’écran 2016-12-18 à 16.30.23.png

                                                                capture d’écran: BibliObs

Un nouvel adjectif est né, à l’Académie française de le valider tandis qu’elle vient d’admettre en son sein, l’écrivain Andreï Makine.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour découvrir une nouvelle fois la qualité de propos émis à l’égard de qui ose parler de la Russie en termes que le très bien-pensant Occident ne se satisfait pas de ne pas goûter mais qu’il se hâte de juger sinon de condamner.

Voici qu’en effet, ce natif de Russie, désormais Immortel, s’est exprimé sur divers sujets qui ont heurté quelques sensibilités hexagonales.

De fait, l’auteur de cet article a trouvé comment rendre au mieux compte du moment académique et historique qui a vu Andreï Makine  être reçu à l’Académie française.

Ce suffisant journaliste s’est fendu du néologisme de poutinien pour signifier toute la finesse de son approche sinon la subtilité de son intelligence.

A l’évidence, son génie créateur rivalise d’excellence face à la culture, à l’humanisme et à l’immense et réel talent d'Andreï Makine.

http://www.academie-francaise.fr/discours-de-reception-de...

http://www.academie-francaise.fr/reponse-au-discours-de-r...

Mensonges et propagande, armes de guerre multilatérales

Capture d’écran 2016-12-18 à 12.08.21.png

capture d’écran:http://www.lepoint.fr/politique/quand-poutine-mettait-nic...

Pour qui aura suivi les diverses émissions et autres documentaires consacrés au Président de la Fédération de Russie, un épisode aura peut-être retenu leur attention parce qu’il a été relayé par certains non sans plaisir.

Il s’agit d’un échange entre Nicolas Sarkozy et Vladimir Poutine dont il a été donné une version contestable et contestée.

Le Point publie, en effet, un article qui dément ce qui a été décrété par un de ces spécialistes aussi expert et habile que celui qui n’hésite pas à se substituer au Président russe en se plaçant directement dans sa tête.*

http://www.lepoint.fr/monde/sarkozy-poutine-jean-david-le...

On sait que la guerre engendre mensonges et propagande, cela a été dit et rappelé dans nombre de ces émissions. La preuve en est donnée là comme elle a pu l’être à de nombreuses reprises.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/27/bhl-bis.html

 

17/12/2016

La Russie du poète, au-delà de celle de tant d’experts et grands spécialistes...

mg_9990315_1416404934_full.jpg

                                    photo: http://www.lecourrierderussie.com/infographie/image-du-jo...

A suivre, si faire se peut, tout ce qui s’énonce sur Vladimir Poutine, il en ressort autant de curiosité, d’intérêt que de nausée ou d’indigestion.

Parce que parler d’un seul homme tandis qu’il préside un pays de plus de 146 millions d’habitants qui s’étale sur autrefois 11 fuseaux horaires désormais ramenés à 9, c’est passer à côté dudit pays, de son Histoire et de sa Culture.

C’est tout simplement évoquer la Russie avec un regard occidental tandis qu’elle ne s'y résume de loin pas. Et occulter ce qui la distingue, c’est passer à côté de ce qui la fonde. 

Alors, avant qu’il ne soit trop tard et au-delà des paroles d’experts et autres grands connaisseurs de la Russie, écoutons la voix du poète déjà mentionné ici, Alexandre Blok:

 

La Russie est un Sphynx, heureuse et attristée à la fois,

Et couverte de son sang noir

Elle regarde, regarde à toi

Avec haine et avec amour

(...)

Nous aimons tout - et l’ardeur des froides mathématiques,

Et l’inspiration des visions divines.

Nous comprenons tout - et la subtile raison gauloise

Et le sombre génie germain.

(...)

Venez à nous! Sortez des horreurs de la guerre

Pour tomber dans nos bras!

Tant qu’il est temps encore - remettez la vieille épée au fourreau,

Camarades, nous serons frères!

 

Mais si vous refusez, nous n’aurons rien à perdre.

(...)

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/03/10/entre-eements-...

 

 

18:16 Publié dans Culture, Histoire, Humanité, Poésie, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : russie, blok, poésie, culture, histoire | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

De la Poutinomania à la chasse aux sorcières

Capture d’écran 2016-12-16 à 23.48.00.png

                                          capture d’écran de: http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair.html

 

Que d’heures d’antenne accordées au portrait ou -à ce qu’on en dresse- de Vladimir Poutine, ces derniers jours!

Tous médias confondus, les voici qui multiplient les débats entre experts et autre spécialistes qui tous, nous livrent leur version du président russe.

Il est ceci, il veut cela, il agit ainsi, il pense que, etc etc...

Le sommet, on croit sans cesse l’avoir atteint mais non, voici qu’une nouvelle émission et ses intervenants nous entraînent à un niveau encore plus élevé.

Avec ça, si le public n’est pas enfin au top de ses connaissances en matière de Russie de Poutine sinon de Poutine tout seul, puisque selon Alain Duhamel, il serait un pays*, alors vraiment, il a dû manquer un épisode.

Mais les échanges contradictoires s’ils en sont, ne constituent pas l’unique activité du quotidien médiatique. C’est bien au-delà qu’on est entraîné dans l'extrait ci-après:

https://www.youtube.com/watch?v=s53YJSlhKgo

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/12/14/vladimir-pouti...

 

16/12/2016

Voici revenu le temps des articles assassins

Capture d’écran 2016-12-16 à 15.12.02.png

Après le succès engrangé par Laurent Delahousse, suite au documentaire qu’il a présenté, ce 15 décembre au soir sur France2, le voici revenu à un autre regard sur la Russie, ma foi toujours aussi sympathique.

En témoigne l’image qui illustre ce sujet.

Le HuffingtonPost ne s’est certes pas fait connaître, jusque là, pour une quelconque inclination à vouloir informer de manière objective sur la Russie. L’article qui suit et qu’a relayé Laurent Delahousse sur son compte Twitter le confirme:

http://www.huffingtonpost.fr/jeanpierre-filiu/designer-en...

Pour son auteur, la conception qu’a du pouvoir Vladimir Poutine se résume ainsi: Vive les régimes et à bas les peuples!

On admirera, au passage, la formulation toute en finesse et en nuances.

Pour un professeur des universités en charge du Moyen-Orient à Sciences Po, on se serait peut-être attendu à plus subtile mais c’est sans doute trop exiger.

 

France2 consacre deux documentaires à Vladimir Poutine

 

Capture d’écran 2016-12-16 à 01.46.48.png

Une page se tournerait-elle?

Après la RTS, au tour de France2 de se distinguer par la qualité des deux documentaires que la chaîne d’information française à diffusés ce 15 décembre au soir.

Tous deux consacrés à Vladimir Poutine, ils ont permis aux téléspectateurs de découvrir -enfin!- des points de vue rarement ou jamais proposés jusque là sur le président russe.

La première partie de la soirée, c'est Laurent Delahousse qui l’a présentée avec une rétrospective de l’enfance, de la jeunesse et du cursus de Vladimir Poutine.

Pour qui avait lu l’ouvrage de Frédéric Pons, signalé ici-même*, on retrouve beaucoup de ce qu’il y a écrit. Il figure d’ailleurs parmi les intervenants du premier documentaire au cours duquel le public découvrira aussi, parmi d’autres, Piotr Tolstoï, journaliste d’une émission très connue de la chaîne Pervij Kanal, Vremja pokozhet.

La parole a aussi été donnée à l’Ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov. C’est dire le souci d’objectivité observé par France2!

La seconde partie de la soirée a consisté en un film mêlant, lui aussi, éléments rétrospectifs et témoignages. A retenir, ceux d’Hubert Védrine et d’Hélène Carrère d’Encausse, à signaler aussi, l’intervention, pour qui le connaît, de Xavier Moreau.

Autant dire que la soirée a a été d’un niveau autrement plus instructif que certaines précédentes émissions dont il a été question ici...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/08/pasdamalgame.h...

01:47 Publié dans Air du temps, France, Information, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : poutine, russie, médias, france2 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

15/12/2016

Une fois n’est pas coutume, honneur soit rendu à la Radio Télévision Suisse

Capture d’écran 2016-12-15 à 14.25.19.png

Dans le cadre de son journal quotidien, la chaîne publique suisse a diffusé un reportage réalisé par l’un de ses journalistes. Yves Magat s’est rendu, en effet, à Vorkuta, ville du grand nord de la Russie et y est revenu avec ce document:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/syrie--popularite-d...

Tandis que nombre de journalistes ne savent plus qu’inventer pour commenter l’actualité syrienne et, de fait, la Russie sinon son seul président comme cela a été évoqué ici-même, voici qui tranche nettement dans le ton et la manière.

Pour rappel, un autre temps fort du journalisme proposé par la RTS avait été signalé ici alors que le président de la Chambre basse du Parlement suisse avait décidé d’annuler la visite de son homologue russe prévue dans le cadre du bicentenaire des relations entre la Suisse et la Russie*.

La parole avait été alors donnée à Sergueï Naryshkine dans le cadre du téléjournal:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/10/02/un-temps-fort-...

*  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/15/suisse-russie-...

 

14:27 Publié dans Air du temps, Economie, Information, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, société, Suisse | Tags : rts, russie, reportage | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/12/2016

Vladimir Poutine, autant en emporte les journalistes

Capture d’écran 2016-12-14 à 22.07.50.png

                                                capture d’écran: rtl.fr

Le président de la Fédération de Russie, après avoir été identifié et renommé en Hitler, en Staline, en Ivan le Terrible, l’est désormais en pays.

C’est Alain Duhamel, pourtant journaliste aguerri, qui le présente ainsi:

http://www.rtl.fr/actu/politique/alep-le-veritable-vainqu...

Comme un autre de ses confrères sur son blog, emporté par sa prose -ou son humeur- voici que le journaliste français se surpasse pour évoquer le président russe.

Aussi, ne parle-t-il jamais de la Russie, ni de son armée ni de tout autre commandement militaire mais du seul « Poutine » et de son aviation, de ses bases militaires, de ses alliés et de ses adversaires.

On a bien compris que de nombreux journalistes ne se donnent plus la peine d’informer.

Mais de là à dire tout ce qui leur passe par la tête sans la moindre considération de leur public, il y a un pas qui semble allègrement franchi.

Un peu de déontologie, un peu de mesure et de nuances, serait-ce trop demander?

 

13/12/2016

Prochain Secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, ambiance...

Capture d’écran 2016-12-13 à 21.53.48.png

capture d’écran de: http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/j...

 

Tous ceux qui sont amis avec Vladimir Poutine oublient qu’il est un meurtrier, un voyou, un agent du KGB.

C’est ainsi que John McCain s’est exprimé au sujet du Président de la Fédération de Russie.

Et de ses propos, tout téléspectateur du 20 heures de France2 de ce 13 décembre aura pu en prendre connaissance.

Comme rhétorique, rien à dire, elle est tout en nuance et en finesse.

Quant à l’Histoire de la Russie, le Sénateur américain ne semble pas en faire grand cas. A tout hasard, le KGB n’existe plus. Pas davantage l’URSS au service de laquelle il a fonctionné de 1954 à 1991.

Mais bon, l’usage -ou l’inculture- veulent que l’amalgame prévale entre ex-URSS et Russie...

John McCain a utilisé ces termes au sujet du Président russe pour commenter la nomination du nouveau Secrétaire d’Etat américain chargé des Affaires étrangères.

De par les bonnes relations qu’il entretient avec Vladimir Poutine, celui-ci a donc été remis au pas.

Pour quel résultat?

Depuis le temps que sont diffusés documentaire sur documentaire et que paraissent ouvrage sur ouvrage pour nous révéler qui préside au destin de la Russie, comment et avec qui!

Las!

 

22:29 Publié dans Air du temps, Etats-Unis, Histoire, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : etats-unis, russie, trump, poutine | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Alep, libérée, regards croisés.

Capture d’écran 2016-12-13 à 00.18.33.png

capture d’écran de: http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/12/12/scenes-...

Alep libérée, inutile de dire que les points de vue divergent pour commenter ce jour qui marque un tournant historique dans une guerre dont plus aucun terme de la langue n’est apte à rendre compte de ce qu’elle implique de vies détruites et autres saccages.

Ci-dessus, un article du Dauphiné.com, dont le lien est indiqué en référence sous l’image qui illustre le sujet, ci-après, ce qui a été publié  par le HuffingtonPost qui met quelques bémols à la reprise d’Alep et aux conséquences déterminantes qu’elle aurait pour les uns et les autres.

Et de citer Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, en conclusion:

http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/12/grace-a-ses-recen...

Enfin, voici, pour sa part, ce qu’écrit Pierre Le Corf, ce Français que d’aucuns connaissent pour le lire sur Facebook ou pour l’avoir découvert dans les divers documentaires qui lui ont été consacrés, entre autre par France3*:

https://www.facebook.com/pierrelecorf

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/qui-est-p...

11/12/2016

Turquie, Egypte, la mort encore

332871.jpg

Trois attentats ensanglantent à nouveau Turquie et Egypte. 

Deux d’entre eux ont frappé Istanbul et ont été revendiqués par un groupe kurde tandis qu'au Caire, on ignore toujours qui est à l’origine de celui qui a frappé la communauté chrétienne copte orthodoxe.

Au-delà des déclarations officielles qui les condamnent selon le protocole et la rhétorique d’usage, à chacune et à chacun de trouver comment se situer par rapport à autant de carnages.

Entre révolte, résignation sinon indifférence, on a tout vu et entendu.

Les nous ne céderons pas ou autres déclarations péremptoires visant à ignorer ces attaques macabres sont autant de postures prises qui ne changent, quoi qu’il en soit pas grand chose.

Que reste-t-il, dans ce cas, sinon douleur et pensée à tant de proches et de familles endeuillées?

C’est peu.

Mais trouver la réponse adaptée au mépris de la vie humaine affiché par autant de sinistres puissances reste un défi d’ordre majeur.

 

 

10/12/2016

Abus, trahisons politiques et extrémismes

 

On l’a constaté, certains se sont réjouis de voir Jérôme Cahuzac condamné. 

Le journaliste Edwy Plenel s’est félicité d’avoir tiré la sonnette d’alarme, d’avoir donc, en quelque sorte, été ce qu’il semble désormais convenu d’appeler un lanceur d’alerte.

Si l’ancien ministre du Budget a trahi, il n’est sans doute pas le premier dans son genre.

Que dire de celles et ceux qui ont promis, promis et promis au nom d’une croissance dont ils allaient s’employer à relever le niveau? En vain.

Leur trahison a plongé nombre de personnes, de ménages, de familles et d’entreprises dans une misère qui n’a, parfois, plus trouvé d’autre issue que la rue sinon le suicide.

A ces bonimenteurs, justice n’a pas été rendue sinon, peut-être, par les urnes.

A cet égard, le rôle des réseaux sociaux a pu être relevé. Mais pour y découvrir haine, insultes et  détournements divers au moins autant qu’analyses, sens critique et débats d’idées raisonnables.

Alors?

Sanctionner une politique et la rejeter peut-il encore se concevoir sans risquer l’extrémisme tandis que sa montée s’observe ici et là?

Poser la question n’est pas y répondre.

 

09/12/2016

L’Etat et la France

 

Voici que celle qui s’est aussi fait connaître par son acronyme, MAM, a annoncé sa candidature pour la présidentielle française de 2017. 

Michèle Alliot-Marie souhaite davantage de l’Etat et déplore, en cela, que François Fillon en marginalise le rôle au profit d’une politique libérale.

Elle veut, pour sa part, un Etat stratège et protecteur des Français. On devrait en savoir davantage lorsqu’elle présentera son programme, pour l’heure, elle parcourt la France en quête des 500 parrainages requis pour se présenter à l’élection présidentielle.

Ce plus grand rôle à conférer à l’Etat, MAM n’est pas la seule à le revendiquer.

Dans une interview accordée à La Tribune de Genève, Dominique de Villepin l’a aussi appelé de ses voeux. Ce souhait a même été repris en libellé de l’article:

http://www.tdg.ch/monde/europe/dominique-villepin-faut-re...

Cela dit et comme l’indique Xavier Alonso de l’Ancien Premier Ministre, celui-ci parcourt désormais la planète comme avocat international et conseiller et non plus la seule France alors qu’en 2012 et comme il l’avait communiqué aux membres de son parti, à ses soutiens et amis, il avait été empêché de présenter sa candidature à l’élection présidentielle:

http://fr.calameo.com/read/0002606185f56259a6f3e

 

13:12 Publié dans Air du temps, France, Politique, Politique française, Pouvoirs, Pratiques | Tags : mam, de villepin, etat, france | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/12/2016

Audiard ou pas, Jérôme Cahuzac ne dormira pas en prison

Capture d’écran 2016-12-08 à 16.32.44.png

Un aimable commentateur de ce blog avait, lui aussi, rappelé au souvenir de Michel Audiard tandis qu’il avait estimé opportun de le citer dans le cadre d’un précédent sujet publié ici.

Ce Monsieur ne lira sans doute pas cette autre reprise de Michel Audiard puisqu’il a fait part du plaisir qu’il prendrait à ne plus lire ce qui ne lui a, par ailleurs, jamais été imposé mais qu’il a choisi, de son propre gré, faut-il le préciser.

Bref, voici donc le célèbre dialoguiste français à nouveau cité, cette fois sur Twitter par Bruno Jeudy, rédacteur en chef politique à Paris Match.

Edwy Plenel, quant à lui, ne cache pas sa fierté d’avoir été l’un des premiers -sinon le premier- à avoir soupçonné Jérôme Cahuzac d’avoir un compte en Suisse et vante l’utilité d’un journalisme d’intérêt public.

De tels propos tenus par un personnage connu pour sa férocité à se réjouir de voir tomber qui ils poursuit de ses assiduités journalistiques n’étonnent guère:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/04/edwy-plenel-br...

Quoi qu’il en soit,  Jérôme Cahuzac ne dormira pas en prison ce soir.

L’ancien ministre du Budget fait appel de sa condamnation.

 

17:35 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Justice, Politique, Politique française | Tags : cahuzac, justice, france, suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

06/12/2016

Royal et la meute aux abois

 

La France politicienne sinon citoyenne, n’est jamais avare de polémiques. Et à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, les commentaires et autres statuts fourmillent à cet égard.

Voici que depuis quelques jours, on s’en prend à Ségolène Royal pour ses propos tenus à Cuba.

Envoyée au nom de la France pour la représenter aux funérailles de Fidel Castro, la Ministre de l’écologie est devenue la cible de tirs groupés.

Qu’on aime ou pas l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007 n’est pas en cause, ici. Les goûts et les couleurs en matière politique sont ce qu’ils sont et en discuter n’est pas le sujet.

Par contre, relever comment on se dresse contre elle tandis que la France traite avec des pays qui ne s’honorent pas particulièrement en matière de respects des droits humains, voilà qui laisse plutôt perplexe.

Alors brandir contre Ségolène Royal le déni du respect de droits humains en carton rouge, c’est faire montre d’une incohérence sinon d’un même déni de réalités vite oubliées pour l’occasion:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/1...

 

20:32 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg