02/01/2017

Nos experts à l’oeuvre, encore et encore...

Capture d’écran 2017-01-02 à 21.41.38.png

capture d’écran de: http://rue89.nouvelobs.com/2017/01/02/dix-choses-a-savoir...

Un énième article de nos médias occidentaux, nous met en garde contre ce qui semble représenter une menace, je veux parler des sites russes Sputnik  et RT.

On y lit ce qu’on va bientôt finir par connaître par coeur à force d’être repris en boucle depuis des années par la quasi totalité de nos sites dits d'information.

Eh oui, il est toujours important de rappeler que chez nous, on informe, ce qui, bien sûr, est loin d’être le cas en Russie.

On va finir par éprouver de la compassion pour ces journalistes qui se donnent tant de peine à nous expliquer ce qui se passe en réalité et combien nous risquons de nous faire avoir par cette (dés)information russe.

Ont-ils seulement conscience, ces valeureux combattants de la vérité -si elle existe, ce qui est un autre problème- ont-ils donc seulement conscience de n’être que des porte-paroles de pouvoirs qui ne lésinent sur aucune valeur qu’ils semblent tant chérir?

Sont-ils donc au courant que leur manière de nous rendre compte de guerres, comme ils s’y sont employés avec celle qui se poursuit en Ukraine, par exemple, a été dévoyée pour masquer l’importance des exactions commises par un pouvoir si démocrate qu’il n’a pas hésité à tirer sur son peuple, le torturer et l’emprisonner quand il le fallait?

Les mouvements néo-nazis sont une réalité, en Ukraine! Lequel de ces émérites reporters s’en serait offusqué? Qui a pris position pour dénoncer le massacre qui a eu lieu dans la Maison des Syndicats d’Odessa le 2 mai 2014?*

A-t-on vu un appel à manifester, des pancartes, des bougies, des fleurs ou tout autre façon de réagir à de tels actes? 

Quand les chefs de rédaction de nos médias admettront qu’ils ne sont que les porte-parole de pouvoir qui ne luttent que pour leurs intérêts, alors, on comprendra qu’ils s’en prennent à leurs rivaux.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la... 

 

 

21:47 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Mme H.R.-F. écrit ""Un énième article de nos médias occidentaux, nous met en garde contre ce qui semble représenter une menace, je veux parler des sites russes Sputnik et RT.""

Si Sputnik et RT, entre autres, ne prennent plus des gants pour balancer la vérité à la figure des ''maîtres du monde '' ce qui les "dérangent certainement et preuve y est qu ils sont agacés, alors c est une "menace" pour eux et non pas pour nous et alors!. Au moins ça nous change des niaiseries des gérontocrates de l'ère soviétique.
-----------------------
Et pour bien commencer 2017, voilà une « menace » par un fou rire de Poutine comme réponse à un journaliste américain concernant la vérité sur l encerclement de la Russie par les armes nucléaires de l OTAN

https://www.youtube.com/watch?v=4i6nPNpR6PA

publié aussi en mars 2016 sur
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/03/03/parler-de-la-russie-et-de-poutine-a-auray.html
-----------------------

Écrit par : Charles 05 | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Ah! ces "salauds" de la saga des hackers russes, ils sont partout surtout avec la "main imaginaire de Moscow"!!Info corrigée par l agence de presse suisse Romandie...
-------------------------
«Des hackers russes ont piraté un fournisseur d’électricité américain». Tel était le titre de la dépêche en question, publiée le 31 décembre à 20h26 précisément. Derrière l’intitulé choc, le contenu se fondait en réalité sur un article du Washington Post affirmant que la compagnie d’électricité Burlington Electric avait été victime d’un piratage de la part de hackers russes. De quoi faire paniquer l’Amérique entière !
Cela aurait pu être un nouvel épisode de la saga des hackers russes, mais l’information reprise du Washington Post par l’AFP a été démentie. L’AFP a tenté de rectifier, mais trop tard : l’agence suisse Romandie a entre temps recadré sa consœur française.

L’agence de presse suisse Romandie s’est permise de donner une petite leçon de professionnalisme à l’AFP, sa consœur française, en l’interpellant sur Twitter, dénonçant la diffusion par celle-ci d’une «fake news» concernant la Russie, et la priant de cesser la diffusion d’informations erronées.

Hélas, il s’est rapidement avéré que l’article du Washington Post avait quelque peu dramatisé la situation… Ayant reçu, comme tous les opérateurs fédéraux, une note du Département de la sécurité intérieure des Etats-Unis concernant un malware identifié peu de temps auparavant, la Burlington Electric a effectué une vérification de ses ordinateurs : elle a finalement retrouvé la trace du logiciel espion sur un seul ordinateur portable, «qui n’était pas connecté au réseau», précise la compagnie.

Si la rédaction du journal a publié un rectificatif un peu plus tard, précisant qu’il n’y avait «aucune preuve» d’un piratage, la nouvelle a eu le temps de parvenir jusqu’à l’agence de presse française AFP qui s’est empressée de la relayer, reprenant presque le même titre, sans vérifier l’information. En se rendant compte de son erreur, l’agence de presse a ensuite rectifié l’information, sans toutefois s’excuser.
------------------------
La veille, CNN avait affirmé que Vladimir Poutine avait demandé la fermeture de l’école américaine de Moscou alors qu il n en était de rien !...
------------------------

Qui menace qui au fait, eux ou nous?

Source:

https://francais.rt.com/international/31646-quand-afp-relaie-fausses-informations-antirusses-washington-post

En savoir plus sur

http://reseauinternational.net/quand-lafp-se-fait-corriger-par-sa-consoeur-suisse-apres-avoir-diffuse-des-fake-news-sur-la-russie/#tdVvWcLtYWH0V7jt.99

Écrit par : Charles 05 | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Allez allez ! Ma première BA de bonne année !

En l'absence quasi-totale de repères écrits ayant du sens, perdus dans une mer de communication publicitaire parasite fantasmagorique, il est temps de passer aux bonnes vieilles méthodes de l'enseignement oral, tel que pratiqué par les griots d'Afrique, pour une bonne boufée d'oxygène bien revigorante.

http://www.rts.ch/play/radio/linvite-de-la-redaction/audio/linvite-de-la-redaction-philippe-amez-droz-specialiste-des-medias?id=8259830

http://www.rts.ch/play/radio/linvite-de-la-redaction/audio/linvite-de-la-redaction-franois-bernard-huygue-specialiste-de-linformation-et-de-la-strategie?id=8268295

http://www.rts.ch/play/radio/haute-definition/audio/haute-definition-le-reve-americain-est-une-illusion-populaire-selon-lecrivain-allemand-peter-sloterdijk?id=8144582

Écrit par : Chuck Jones | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Grande leçon de populisme sur 24H, par Maître Journaliste Olivier Bot.

http://www.24heures.ch/monde/entres-ge-demagogues/story/24829055

Que chacun y prenne de graine !

Pour votre pénitence: Trois je vous salue Marie, deux notre père et quatre croissants !

Écrit par : petard | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

« il est toujours important de rappeler que chez nous, on informe, ce qui, bien sûr, est loin d’être le cas en Russie »

Ben, c'est évident, quelle lapalissade !

AFP, Reuters, CNN, New York Times, Le Monde, c'est l'info du monde LIBRE, voyons !

D'ailleurs la série d'articles d'Olivier Bot 1/5 à 5/5 dans 24 H n'a pas d'autre but que de nous enfoncer bien profond dans le cerveau et le trognon, que nous sommes dans l'erreur. Mamma Mia !

Aujourd'hui, ce sont encore des articles, demain ce sera l'auto jaune !

Écrit par : petard | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Des "croissants" de lune évidemment !

Écrit par : Michel Mottet | 03/01/2017

- « Grande leçon de populisme sur 24H, par Maître Journaliste Olivier Bot. » (pétard)

Oui. Une grande leçon de confusion journalistique. C'est l'effet "loupe-loop", quand on est trop près du peuple qu'on essaie de comprendre et de décrire.

Un sentiment très populaire actuellement, après le grand saut dans l'hyper-espace-temps de la constellation de l'Annus Horribilis de 2016 à la constellation de l'Annus Profunctis de 2017.

http://www.rts.ch/play/radio/intercites/audio/intercites---dans-quelle-mesure-les-medias-numeriques-ont-ils-modifie-notre-rapport-au-temps?id=8262050

L'effet "loupe-loop" ...

... l'effet "loupe" ... décrit par le grand journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber ...

http://www.rts.ch/play/radio/haute-definition/audio/haute-definition-jean-louis-servan-schreiber-lavenir-de-la-presse-est-resolument-numerique?id=8041608

... effet aussi évoqué par l'écrivain allemand Peter Sloterdijk quand il mentionne l'effet "loupe inversée" (dans le lien de mon commentaire ci-dessus) ...

... combiné avec l'effet "loop" (mot anglais pour "boucle"), ... qui se produit lorsque deux individus se regardent de suffisament près pour s'alimenter mutuellement chacun des émotions de l'autre, dans un échange de fantasmes appelé "contagion émotionnelle" ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Contagion_%C3%A9motionnelle

... déclenché par une forme tout à fait nouvelle et singulière, mais heureusement relativement brève, de l'effet décrit par un grand pharmacien français Émile Coué, ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Cou%C3%A9

... produit de la révolution numérique, qui survient fréquemment quand le journaliste ne sait pas très bien comment décrire le sujet qu'il essaie de couvrir, et compense alors son manque de discernement ou de talent rédactionnel par un petit gonflage photoshop de sa production, pour donner du volume aux fantasmes que sont sensés inspirer les symboles et les métaphores qu'il a eu tant de peine à assembler dans un ordre qui lui semble à peu près cohérent, en espérant donner suffisament de sensations au lecteur pour qu'il n'ait pas l'impression de n'avoir rien appris pour tout le temps qu'il a passé à lire l'article au titre pourtant fort prometteur. Ouf!

https://s27.postimg.org/rn19mc46b/image.jpg

Écrit par : Chuck Jones | 03/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.