26/01/2017

Précisions et mises au point

Capture d’écran 2017-01-26 à 20.25.55.png

capture d’écran: Le Point

Merci aux commentateurs qui ont attiré mon attention sur une autre lecture de la phrase qui avait motivé ma réaction quant au traitement infligé, parfois, à la langue.

Vu la pertinence de leurs remarques, j’ai supprimé le sujet que j’avais intitulé Langue malmenée.

Cela dit, le problème de la langue malmenée subsiste mais en l’occurrence, non, la formulation et l’orthographe de la phrase en question étaient correctes et plus encore, élégante. 

Il ne s’agissait donc pas d’erreur de la part de la rédaction du magazine Le Point et encore moins de l’auteur de ladite phase, Gabriel Matzneff. 

L’écrivain s’adressait, entre autre, à Mazarine Pingeot qui, comme nombre de personnes, semblent incapables de percevoir comment l’on peut s’exprimer sur la Russie sans idolâtrer son président.

Ce qu’on peut lire de l’article, vu qu’il est réservé aux abonnés, ne manque pas d’intérêt:

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/gabriel-matzneff/g...

 

Commentaires

L’origine du problème se trouve dans la transcription du discours oral qui ne peut pas, par force, exprimer les intonations de la voix de la personne qui le prononce. Je suis certain que si j’avais écouté la discussion, je n’aurais eu aucun problème alors qu’une lecture cursive pouvait semer le doute.

Écrit par : Michel Mottet | 27/01/2017

Répondre à ce commentaire

Puisqu'il est question de la politique US, je n'avais encore jamais lu un tel commentaire:
https://consortiumnews.com/2017/01/23/americas-putin-derangement-syndrome/
À adresser de toute urgence à toute personne qui s'intéresse à la Russie, à la Syrie et... aux USA!
Et la qualité des commentaires est aussi tout-à-fait extraordinaire.
Oui, et à adresser aussi à tous les "journalistes" corrompus, vendus, etc. Ils se reconnaîtront.

Écrit par : Charles | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

Charles,

De quel « commentaire » parlez-vous, on en compte 79 sous l’article dont vous avez indiqué le lien.

A moins que vous n’appeliez « commentaire », cet article?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

"A moins que vous n’appeliez « commentaire », cet article?"
Oui. Il commente l'actualité...

"Et la qualité des commentaires est aussi tout-à-fait extraordinaire."
Et ça, c'est pour les "commentaires" en dessous de l'"article".
Qualité exceptionnelle.

Écrit par : Charles | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

Et pour comprendre la politique actuelle de destruction des pays européens:
https://fr.sputniknews.com/blogs/201701231029732030-Versailles-nazisme-Allemagne-URSS/
Mais peut-être ce sujet a-t-il été déjà traité ici? Dans ce cas, un rappel utile.

Écrit par : Charles | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Poutine, encore Poutine et la Russie!
Je me permets de mettre ce copié-collé d un texte adressé à M. Guy Mettan
et publié sur son blog!
---------------
M. Guy METTAN,
C est du hors sujet certes à 100%, mais c est un peu honteux ces accusations contre vous sur la "médaille russe". Même que la TDG du samedi 28.1.17, à laquelle je suis abonné (pour combien encore, de ma part?) a commenté honteusement votre sage réponse du refus du terme "régime autoritaire" en faisant,la TDG, du sur-enchère cynique qu on aurait dû dire à la place du terme autoritaire par "régime" dictatorial(sic)!!

"Régime", vous avez dit Régime? Moi pas connaîitre Régime, moi connaître Régime Ducan pour maigrir, Régime Weight watchers, pour diabétiques, pour dialyse rénale oui, moi connaître :)

Libre à vous de publier ce texte hors sujet ou pas!
-------------
De même à Mme H.R.-F., libre à vous comme d habitude de le publier ou pas.
Merci

Écrit par : Charles 05 | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Voici un extrait de ce que la TDG a publié sur la "Médaille Russe" de M. Guy Mettan....et no more comment...sauf que c est honteux la position autant de la TDG que du Parlement Genevois.
---------------
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/La-medaille-ou-le-parlement-Un-dilemme-pour-Guy-Mettan-/story/14432732

La médaille ou le parlement? Un dilemme pour Guy Mettan
Guy Mettan, député PDC et directeur du Club suisse de la presse, doit recevoir une médaille russe. Mais le règlement du Grand Conseil l’interdit.

Le député Guy Mettan sera décoré le 8 février prochain de l’ordre de l’Amitié par Sergei Garmonin, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie. Problème, l’article 22 de la loi portant sur le Grand Conseil précise «qu’aucun député ne peut, sauf autorisation donnée par le Grand Conseil, accepter un titre, une décoration, des émoluments ou une pension d’un gouvernement étranger.» Que faire? Démissionner? Refuser la médaille? Demander l’autorisation du parlement? Le député n’a hélas pas pu répondre dimanche à nos questions…
Créée il y a quelques années, reprenant la très soviétique médaille pour «l’Amitié entre les peuples», la décoration russe se veut «un signe d’honneur et de reconnaissance», explique le Consulat russe. Il poursuit: «En tant que président de la Chambre de commerce Suisse-Russie depuis sa création en 2005, Guy Mettan contribue au développement des relations économiques entre la Russie et la Suisse, aide à établir les contacts entre des hommes d’affaires des deux pays, facilite la communication entre les deux parties. Comme journaliste, il sait toujours rester objectif en présentant une image actuelle et vraie de la Russie.» Comment l’intéressé vit-il d’être distingué par un régime autoritaire, selon les mesures de l’indice de démocratie élaboré par The Economist, un pays régulièrement dénoncé par Human Rights Watch ou Amnesty International? Joint vendredi, il expliquait: «Je conteste le terme d’autoritaire. Cette décoration ne devrait pas soulever plus de discussions que la Légion d’honneur, attribuée par un pays qui ne se prive pas d’actions militaires. Et puis, je suis le deuxième citoyen suisse après Micheline Calmy-Rey à être distingué.» Un directeur du club de la presse ne devrait-il pas être plus regardant? «Je reçois cette distinction pour mes vingt ans d’activité en faveur du rapprochement suisso-russe, notamment sur le plan économique. Au club, j’ai reçu de nombreux opposants au régime, dont Irina Nemtsova et Garry Kasparov. Je suis attentif à ce que toutes les voix puissent s’exprimer.»

(TDG)(Créé: 29.01.2017, 17h15)
--------------------------
Merci à Mme H.R.-F. et le voix.blog.tdg.ch

Écrit par : Charles 05 | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.