Au nom de la France...

Imprimer Pin it!

Capture d’écran 2017-02-05 à 17.21.52.png

Inutile d’être membre du parti Les Républicains ou fillioniste pour résister à la curée organisée autour de François Fillon et des siens.

S’attaquer de la sorte à un homme au nom d’une éthique de circonstance, révèle surtout ce dont la nature humaine est capable.

On l’avait découverte à l’oeuvre, cette même nature humaine, lors de la chute de DSK. 

Sans avoir jamais apprécié l’ancien directeur du FMI, j’avais réagi à la surexposition médiatique qui avait suivi son arrestation à New-York. Ce n'est pas moins d’une vingtaine de sujets de ce blog que j’avais consacrés à cette affaire.

Car, aussi différente soit-elle de celle qui vise François Fillon, elle avait montré la même vindicte, la même haine, le même acharnement à lyncher.

Si chaque campagne d’élection présidentielle doit présenter son lot de morale pour plomber une candidature, la politique a de quoi se réjouir! Elle a placé à l'Elysée François Hollande en lutte contre celui qu'il désignait comme son adversaire:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/15/l-adversaire-du-bourget-a-l-elysee.html  

Elle oeuvre, en ce moment, pour y installer celui qui se brise la voix au nom de la France, de la République et de l’Europe.

 

Commentaires

  • Il apparaît que des stratégies élaborées portent leurs fruits, remisant au placard le débat d'idées, pour qui n'en aurait guère, voire même n'en a pas. Alors nous faisons route vers une oligarchie que, en toute contradiction, une majorité aura mis en place ...

Les commentaires sont fermés.